Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 17:08

dolce-vita.jpg            Au départ de Paris, pour se rendre dans la capitale la plus proche (Bruxelles), il faut compter 30 minutes de vol et pour la plus éloignée (Auckland) 21 heures 30. Traduit en mégalomanie dictatoriale, c'est-à-dire avec l'utilisation d'Air Sarko One, cela revient à des sommes allant de 10.000 à 430.000 euros l'aller, mais il faut bien revenir … et ça multiplie la petite note par deux. Bien sûr, dans mon calcul, je n'inclue pas l'amortissement du matériel et des fantaisies incluses dans la carlingue du zinc ex "air caraïbes" car pour amortir un Airbus A330-200, Air France compte 20 ans mais dans ma grande bonté d'âme, j'en compterai  25. En d'autres termes, l'avion acheté avait déjà 12 ans et il faudra en compter 13 pour amortir 176 millions d'euros, soit 13,54 millions par an.

            Allez, au diable "les varices", poussons notre calcul jusqu'au bout. Notre dictateur promène ses talonnettes dans le monde à raison de 134 000 Km l'an, soit 170 heures de vol environ (sans compter les vols dans les caisses de l'Etat) ce qui nous coûte 170 X 20.000euros = 3.400.000 euros auxquels s'ajoutent les 13,54 millions d'amortissement, soit : 16.940.000 euros. Eh tiens ! Pour faire bonne mesure, il a envoyé par la même occasion 7250 tonnes de CO2 dans l'atmosphère … putain, je te dis pas le malus à l'achat du zinc, je comprends pourquoi il l'a acheté d'occase.

            Bon, trêve de plaisanteries, l'inutile dépense ainsi jetée en l'air représente à peu près la paye de 15000 smicards par an, donc autant de personnes qui cotiseraient pour la retraite et la sécu.

Il y a mieux encore, et je me pencherai une fois de plus sur les sans abris, les déshérités et autres délaissés de la vie par l'Etat, ceux qui ont un carton et une couverture trouée comme domicile, un sac en plastique comme armoire, ceux que l'on veut entasser dans des dortoirs de fortune à l'hygiène douteuse et aux violences certaines. Parmi eux, se trouvent les nommés travailleurs pauvres parce qu'ils n'ont pas la possibilité de fournir la garantie de trois mois de loyer au marchand de sommeil qui parfois s'appelle bailleur et a le soutien des sociétés étatiques d'HLM. Combien de logements pérennes notre dictateur vole-t-il à ces pauvres gens ? Combien pourrait-on mettre aux normes des locaux vides appartenant à l'Etat ou à de richissimes personnages qui préfèrent voir crever le peuple et s'écrouler leurs biens plutôt que de faire œuvre de charité. Pardon, à propos d'œuvre de charité, ils donnent à la quête le dimanche matin dans les églises après avoir bouffé le bon dieu pour se donner bonne conscience … c'est vrai que notre dictateur est aussi chanoine de St Jean de Latran … alors il faut bien montrer que l'on est dans son camp, celui qui fait fi de la séparation des églises et de l'Etat pour mélanger les genres sans vergogne. Bon, je m'égare.

Aujourd'hui, le discours a changé, on ne va pas demander ses papiers à un sans abri en train de se geler sur le trottoir dit le tout petit. Alors quoi ? Ça sous entend qu'il approuve le contraire de ce qu'il affirmait en décembre 2006 quand, candidat à la présidentielle, il était prêt à toutes les fantaisies, toutes les facéties, toutes les fausses promesses, toutes les magouilles, tous les coups bas pour arriver à ses fins : devenir le plus grand des tout petits.

            Allez, monsieur le Duce, ça ne fait pas deux mais quatre ans que votre volonté n'est pas exhaussée et que des personnes sont obligées de dormir dans la rue et de mourir sur les trottoirs pendant que vous vous gavez et que vous jetez l'argent par les fenêtres, cet argent qui pourrait servir tout simplement à appliquer le postulat que vous avez envoyé comme un défi, que votre équipe et vous-même êtes incapables de tenir. D'ailleurs, les seuls défis que vous tenez, ce sont ceux qui vont à l'encontre du peuple, ceux qui font régresser le social ou ceux qui enrichissent vos amis les riches.

            A renier la rue et tout ce qu'elle représente de malheurs et de dénuement grâce ou à cause de choix totalement arbitraires et unilatéraux, attendez-vous à des représailles de ses habitants, attendez-vous à vous faire écraser comme des cancrelats en 2012. La dolce vita viendra plus vite que vous ne le souhaitez en faisant fi au passage de l'avis des électeurs.

            Moi qui ne suis qu'un pauvre et simple citoyen, j'ai honte de tout ce gâchis. Vous, dictateur d'opérette, vous devriez être réveillé la nuit en sursaut par les cauchemars provoqués par le film d'horreur que vous mettez en scène et que vous projetez au pays.airsarkoone

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 21:15

salauds            Nous y voici ! A vrai dire, on s'y attendait un peu car, le temps passant, on sentait bien que le tout petit qui s'apparentait à Hitler par la taille se calque maintenant sur ses agissements les plus fascistes. Il ne lui reste plus qu'à rouvrir les camps de concentration disséminés un peu partout dans le sud de la France depuis 1938 pour y déporter quelques Roms, français "d'origine étrangère" ou encore d'opposants au régime de substitution à la démocratie qu'il impose au pays pour être la copie conforme du Fürher.

             Désormais, je ne l'appellerai plus que par le qualificatif infamant de dictateur. En effet, c'est bien de cela dont il s'agit, lorsqu'un seul homme décide pour un pays tout entier, qu'il prétend détenir la vérité, qu'il impose ses diktats et qu'il privilégie la répression à la concertation, cela s'appelle un dictateur.

            Je ne suis pas rancunier, mais j'en veux à cette petite frange de nos concitoyens qui n'a pas vu plus loin que l'écran de sa télévision en 2007 et a élu ce dictateur non pas pour son programme, mais contre son adversaire, ce qui est une nuance importante. Je suis de plus en plus dépité de voir comment une partie du peuple, aujourd'hui contre les agissements de ce fossoyeur d'acquis sociaux, cet encensoir des riches et des puissants, a pu se laisser berner par les paroles lénifiantes d'un énergumène qui ne connaît qu'un seul et unique but : auréoler sa propre personne.

            Il ne recule devant rien pour casser de l'ouvrier ou du pauvre, pour mettre à mal le droit de grève ou celui de manifester. Il faut dire qu'il n'est pas à son coup d'essai, en  mai 1968, il était déjà de toutes les manifestations anti-grévistes, celles qui rassemblaient tous les fascistes parisiens de l'époque. Il montrait alors son aversion pour ce peuple qui souffrait.

            Aujourd'hui, il semblerait que sa haine du pauvre, de l'ouvrier, de l'employé, du paysan soit décuplée par rapport à cette époque révolutionnaire qu'il n'a jamais réussi à digérer. A moins que, comme le Fürher, il ne cache ses complexes derrière un autoritarisme qui fait peur même aux élus de son camp, au point que ceux-ci se sentent obligés d'abonder dans son sens pour préserver leurs prérogatives.

            Briseur de grèves, ce "renard" (c'est ainsi que l'on appelait les anti-grévistes) n'a de cesse de créer la démagogie pour mieux diviser le peuple. Pour faire oublier le problème des retraites qu'il a créé par son incompétence et sa folie mensongère, il braque l'opinion sur la pénurie de carburant, sachant que le français moyen est prêt à tout pour pouvoir rouler, même à détruire un jour ce qu'il a adulé la veille.

            Faire voter le texte en une seule fois pour supprimer le débat au Sénat, c'est déjà un sacré déni de démocratie, mais réquisitionner du personnel pour briser la grève qui est un droit fondamental de notre constitution est tout simplement digne d'un descendant direct de Pinochet : dictatorial.

            Il veut que l'histoire retienne qu'il a résisté à la pression de la rue et imposé la plus grande réforme sociale que le pays ait connu depuis le front populaire, mais en fait, il ne sait pas ce que retiendra l'histoire, sinon que dès l'instant où il a mis les pieds dans les arcanes du pouvoir, une seule chose a compté : la répression. Il n'a fait qu'attiser la haine et diviser le peuple. Il se prend certainement pour le grand homme qu'il ne pourra jamais arriver à être car la grandeur ne dépend pas de la volonté mais est la résultante d'un cocktail de bonté, de droiture, d'honnêteté et de sacrifice de soi.

            Il a expliqué en rigolant qu'il avait également un cœur plutôt à gauche et je le plagierai en disant qu'il a aussi des trous du cul au centre. Si, si, ceux qui, au Sénat, font basculer systématiquement les votes à droite après avoir critiqué celle-ci "pour la forme".

            C'est vrai que ce Sarko, je ne l'ai jamais aimé, je l'ai toujours soupçonné de ne s'intéresser qu'à lui-même, mais maintenant cet inimitié est carrément devenu de la haine. Je ne peux supporter l'assassinat de la démocratie sans réagir et j'ai le même souhait que le curé de Lille … la crise … cardiaque.

            Alors, devant cet amalgame de vacheries organisé par le dictateur et ses ersatz de conseillers, il ne reste plus au peuple qu'à attendre 2012 pour passer le Kärcher sur toute cette racaille, à mois que la révolte qui gronde ne se transforme en révolution, et pour la première fois de ma vie: je le souhaite.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 18:36

 

Le-Cerveau2.jpg               Les recherches de Paul MC Lean de l'université de Yale, dans les années 1940, ont permis de définir le fonctionnement du cerveau.

                Dans ces recherches, une, particulièrement, permet aujourd'hui de comprendre le comportement de certains de nos dirigeants, parmi lesquels Sarko, Fion et Woerth.

                Le cerveau occipital est en rapport avec la réflexion et avec les cycles d’ondes cérébrales qui vont de 8 à 16 hertz, les ondes alpha. Celles-ci se produisent lorsque nous nous trouvons dans un état de réflexion profonde. La réflexion acquière deux directions : transformer les mots et chiffres par des images mentales, ou bien changer des images et situations par des mots ou des chiffres. C’est l’unique fonction humaine qui nous distingue clairement des animaux. Les ondes alpha de 12 hertz se produisent aussi chez des gens qui ont des expériences supérieures de conscience cosmique, Nirvana, Satori, illumination, etc.

                Je ne sais pas si j'ai besoin de vous commenter cette analyse, on y comprend tout de suite que nos chers, très chers tordus étatiques, sont totalement démunis de cerveau occipital ou ne captent pas les ondes alpha entre 8 et 16 hertz. Pour eux, ce sont les ondes bêtas et le seul hertz qu'ils connaissent n'est autre que le loueur de voitures. Ils s'avèrent donc incapable de transformer les images en chiffres et c'est ainsi que l'on entend le truand (pardon, le ministre) du travail nous expliquer sur FR3 que la mobilisation est moins forte et que finalement même s'il y a 3 millions de personnes dans la rue, ceux qui sont restés chez eux sont plus nombreux, sous entendu, la majorité approuve… Et de rajouter que depuis le premier projet de loi, les choses se sont améliorées grâce au dialogue avec les députés et maintenant les sénateurs.

                Non, je ne serai pas grossier, je me contenterai de souligner que les discussions devraient avoir lieu avec les représentants des salariés (donc les syndicats) et non les élus, mais peut-être ne suis-je pas assez intelligent pour assimiler que la concertation a lieu uniquement entre gens qui se comprennent et s'approuvent et non avec des contradicteurs. Encore et toujours le courage bien senti de ceux qui nous gouvernent en faisant comme si le peuple n'existait pas, peut être parce qu'ils sont sans parties (génitales s'entend), car il faut en avoir pour affronter l'adversité, surtout quand celle-ci est forte de l'appui de la majorité des citoyens.

                Parti de ce postulat, je me suis à nouveau penché sur les recherches de MC Lean et j'ai encore découvert une réponse :

le système limbique
(cerveau mammifère considéré comme le « cerveau émotionnel »)
C’est la  partie qui mémorise nos affects. Il cherche la répétition du plaisir et évite la douleur. A partir de ce système jaillit la conscience discursive, avec la capacité de distinguer le bien du mal, le correct de l’erroné.

            J'en arrive à ma conclusion :

-"Il manque cruellement à ces messieurs, et ceux qui les soutiennent et les entourent, le cerveau occipital et le système limbique. Le premier les empêche de transformer les images en chiffres et le second les prive de plaisir tout comme les eunuques."

Rien d'étonnant donc à ce qu'ils n'entendent rien aux cris désespérés des ouvriers, employés ou paysans, ce n'est pas de leur faute, c'est celle de la nature qui ne les a pas dotés des attributs nécessaire à comprendre le monde au-delà de leur nombril.

            Vous savez ce qui vous reste à faire lors des prochaines élections :

-"Foutre dehors toute cette cohorte de wassingues inutiles et coûteuses sans vous demander par qui les remplacer vu qu'il est impossible de trouver pire, même dans le pire".

            Aujourd'hui encore, le tordu chargé de porter la parole du gouvernement à bout de bras, le nommé "petit château", nous explique rien de moins que la litanie qui a dû être diffusée à partir de l'épicé (excuses, l'Elysée) et que tous les mécréants de la Sarkozye devront répéter a l'envi dans tous les médias, comme l'exige le Mètre (décidément je ne fais que des erreurs, je voulais dire le Maître). Du fait qu'il n'a pas de cerveau lui permettant de compter, il ne veut voir qu'une seule tête devant lui : une tête de nœud, pour que le reste de la troupe suive.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 11:01

            Comme vous avez pu le constater, nous sommes actuellement surbookés et nous avons des difficultés à tenir notre blog malgré l'actualité qui nous fournit quotidiennement de quoi voler dans les plumes de nos chers dindons de politiciens. De droite, surtout, mais aussi de ceux qui se disent de gauche mais n'ont que le courage d'ouvrir leur gueule pour critiquer ceux dont ils veulent la place pour leur aura et certainement pas pour leur pays.

            Je n'en veux pour preuve que le nombre de réponses qui m'ont été faites à la suite du courrier que j'avais adressé le 30 juillet aux partis qui se disent d'opposition (c'est vrai qu'opposition ne signifie pas nécessairement position).

            A ce jour, j'ai reçu deux réponses émanant du MoDem et du NPA. Le premier me revoie à son programme et le second, par le truchement du représentant local, me promet une réponse détaillée rapidement. Pour le reste, malgré la relance que j'ai adressée aux instances dirigeantes voici maintenant 12 jours, rien ne bouge. C'est le silence le plus assourdissant qui soit. On entend de grandes déclarations d'intentions sur les radios ou les télés, on lit des professions de foi qui s'apparentent à des crises de foie dans la presse, mais dès qu'on aborde les questions pratiques, les interrogations précise, rien, que du silence.

            Je leur en veux à tous ces gens qui, finalement confirment qu'ils n'ont rien à faire du français qui ne leur sert que lors des élections à mettre les pieds dans le saladier national d'où ils ne se soucient plus que de trier leur salade pour mieux se nourrir quitte à laisser crever ceux qui leur ont permis de se gaver. Je suis écoeuré par ces bien disants qui ont la parole, le geste, mais pas l'action et dont les paroles ne valent pas plus à mes yeux que les cris inutiles des mouettes suivant un chalutier qui rentre au port. Ils ou elles font la roue comme les paons mais à l'opposé des ceux-ci, ils n'ont aucune agressivité vis-à-vis des menaces qui pèsent sur eux donc sur nous.

            J'en ai déduit que nous étions dans un véritable pays à la mesure des studios Disney : tout le monde est beau, tout le monde est gentil, mais surtout, tout le monde est caricaturé, à commencer par le citoyen lambda qui, finalement, dans le concert des voix dissonantes de tous bords, n'est là que pour assurer les reprises en chœur.

            J'en ai trouvé une des nombreuses preuves ci-dessous et je remercie "dadaphasme" pour sa participation involontaire à mon coup de gueule.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 19:45

comedieu.gif                Mais qu'a-t-il fait de toi France d'en bas ?

En quarante mois, un homme et un seul, arriviste, vil, hypocrite, menteur, sournois, traître, déviationniste, entêté et pour tout dire inapte, a réussi un exploit que seuls avant lui avaient tenté avec un succès mitigé quelques apprentis sorciers d'états d'Amérique du sud ou d'Afrique sub-saharienne que notre peuple qualifiait de dictatures. Il a fait faire un bond de quarante ans à notre Nation, selon le rapport mathématique de 1 an pour un mois de présence à la tête du pays, ce qui serait fantastique si ce bond n'était pas réalisé en arrière.

Cet homme a réussi le tour de force de faire de la France un pays à la limite du sous développement avec tout ce que cela entraîne de nocif pour les couches les plus fragiles de la population et de dangereux pour les autres.

Seuls les cons ne changent jamais d'avis, me disait mon directeur dans une autre vie, lorsque je travaillais en sachant que l'Etat veillait à me conserver mes avantages sociaux.

Lui, il ne change jamais d'avis, peut-être parce que ce n'est pas le sien mais celui de la bande d'incapables qui l'entoure et le conseille, peut-être parce qu'il est trop fier et imbu de sa personne pour admettre qu'il a tort face à la majorité des intéressés.

Il se prend pour Dieu le père, détenteur de LA vérité, enfermé dans les certitudes que lui forge son entourage à grands coups de brosse à reluire. Qui n'es pas de son avis, est un cancre, un déchet indigne de le côtoyer, un écervelé qui n'a rien à faire dans notre pays. S'il le pouvait, il organiserait des charters pour nulle part, histoire d'expédier les personnes qui, comme moi, ne sont pas d'accord avec sa politique ni l'idée même que ce qu'il fait soit de la politique. Il reste droit dans ses bottes comme ces résistants devant le peloton d'exécution sauf qu'eux montraient leur courage et leur patriotisme alors que lui montre une piètre figure d'acteur théâtral de troisième zone où la mimique compense la pauvreté des dialogues.

Il a fait quoi, finalement, de ce pays ?

-" Une république bananière agrémentée de racisme provoqué et entretenu par les responsables de l'unité de la Nation, une fosse commune dans laquelle s'entassent les cadavres d'acquis sociaux arrachés de haute lutte par nos aïeux, un paradis artificiel érigé en véritable éden pour les riches amis du pouvoir, un enfer pour les pauvres d'antan devenus miséreux sous la pression constante d'un pouvoir égocentrique, un champ de bataille où se meuvent les laissés pour compte des ghettos organisés pour faire la part belle aux bourgeois des beaux quartiers".

J'en passe certainement, mais tout ceci n'est que le résultat de la folie d'un être avant toute chose épris de pouvoir et imbibé d'autoritarisme que je me garderai bien de comparer à un dictateur connu tant il réinvente un système dans lequel il se fait roi.

Les lois qu'il initie, au coup par coup, sont autant de textes créés à la suite d'émotions populaires dont le seul but est de mettre en valeur les travers du peuple de manière à mieux diviser pour régner. Pour le reste, de promesses en mensonges et de flagorneries en fanfaronnades il avance dans la destruction du pays, inexorablement avec méthode, en essayant de faire croire à d'indispensables réformes qu'il invente dans l'espoir de laisser une trace dans l'histoire, mais sans se rendre compte que cette trace sera de la même nature que celle que l'on trouve dans le slip des enfants mal torchés.

Nul n'a été aussi dédaigneux que lui et son entourage tremblant de peur envers les citoyens à part dans les divers royaumes de France où seule la noblesse comptait au détriment des autres classes de la société. Mais, au fait, n'est-il pas de cette caste de sang dit bleu où les mélanges consanguins finissent par faire émerger des tares irrémédiables ?

Bon, je vais arrêter mes diatribes car mon article serait trop long, et notre chef suprême pourrait croire que je lui en veux pour une cause qu'il aurait du mal à définir. Ça pourrait me retomber dessus, moi qui ne souhaite qu'une chose : qu'il vive heureux en famille … ailleurs qu'en France.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 22:16

demain.gif                Même les ramollis atteints de delirium tremens comprendraient qu'avec autant de monde dans les rues, il faut revoir la copie d'un brouillon mal écrit, rempli de phrases tordues et immondes à l'encontre de milliers de gens qui ont laissé une partie de leur vie à faire la fortune d'une poignée de copains du grand calife. Seulement, voilà, le Dictaroi, sa cour, ses conseillers, sa garde rapprochée et ses larbins souffrent de delirium très épais.

                Dieu réunit ce soir ses disciples pour leur demander conseil pensez-vous ? Eh bien non, il les réunit pour leur dicter les phrases qu'ils devront répéter, tels des aras en folie, pour que l'entêtement dont il fait preuve et le dédain du peuple qu'il arbore soient présentés comme des vitrines de vertu aux yeux des pauvres crédules qui se vautrent dans les reportages lénifiants des médias bêlants de complaisance à l'égard du pouvoir.

                Que croyez-vous que l'aréopage UMPiste aura tiré comme leçon des cris désespérés de la foule dans les rues, que croyez-vous qu'il aura perçu de ces cris stridents de femmes et d'hommes se sentant floués jusqu'au plus profond de leur être par un dictateur qui voudrait nous faire croire à la démocratie ? Rien ! Sinon le seul courbage d'échine dont il est capable, oubliant au passage qu'il n'est là que provisoirement et par la grâce d'une poignée d'indécis qui ont fait pencher la balance du coté de l'horreur à la dernière présidentielle. Puissent-ils, ces éternels indécis, se repentir après avoir reçu des insultes à leur honneur comme cadeau de la part de leur candidat et lui signifier que la meilleure manière de se faire pardonner serait de se retirer de la vie publique illico et se réfugier dans le pays de ses ancêtres, là où le racisme et la xénophobie prennent un tel essor qu'il s'y sentirait comme un poisson dans l'eau. Oui, car en France, il n'est qu'un poison dans la vie des citoyens travailleurs. Le peuple devrait se servir de l'avion qu'il s'est fait aménager à nos frais pour en faire un charter qui le conduirait au pays de ses origines.

                Aujourd'hui, même la police a fait quelques efforts pour ne pas paraître trop ridicule aux yeux du peuple, elle a effectué un décompte un peu moins fantaisiste que de coutume, elle a fait le nécessaire pour se maintenir à 50% du décompte syndical, soit environ 60% de la réalité. A titre d'exemple, puisque nous y étions, j'ai effectué un décompte des manifestants à Perpignan. Je n'ai pas la prétention de donner un chiffre à l'unité près, mais j'ai procédé comme suit:

-" J'ai compté le nombre de rangées de personnes qui passaient devant moi, depuis la première jusqu'à la dernière et multiplié le total par le nombre moyen de manifestants par rangée. J'ai ainsi obtenu 1180 rangs d'environ 17 personnes ce qui m'a donné : 20060."

La police a trouvé 10000 personnes et la presse locale qui se sent obligée d'apporter son grain de sel, a opté pour 15000 pendant que les syndicats annonçaient 20000 … cherchez l'erreur.

                De quoi sera donc fait demain ?

Probablement d'un flot de paroles que seront chargé de déverser par l'entremise des médias des ministres, députés, sénateurs et autres conseillers inutiles tous dévoués à la cause de Sarko, la seule qui vaille à ses yeux, son pouvoir despotique autant que dictatorial. A propos de conseillers, une fois de plus, je me demande ce que vient foutre à la télé le secrétaire général de l'Elysée qui n'est pas élu du peuple, donc persona non grata au regard des citoyens et plus encore à celui de la loi. On a l'impression de voir le légat du pape comme interlocuteur des journalistes, une espèce de porte paroles désigné qui en fait n'est qu'une espèce de succédané d'éminence grise chargé de vomir des mots pour encenser le Dieu auquel il dicte les tables d'une loi inique dont le seul but est d'affaiblir les moyens et de ruiner les faibles, à la grande satisfaction du patronat qu'il représente.

                Amis du peuple, citoyens de toutes tendances qui vous sentez responsables, sachez que nous allons encore devoir combattre la bête immonde qui nous brime dans le seul but de faire oublier ses carences et son incapacité notoire à diriger un pays qu'au fond, on se demande s'il l'aime vraiment. Oui, j'ose l'écrire, il n'aime son sol que pour passer la brosse aux agriculteurs que par ailleurs il méprise de toute la hauteur de ses talonnettes et il n'aime son peuple que par façade, histoire de s'approprier assez de gogos pour être élu.

                Le combat ne fait que commencer, il faut qu'il trouve son point d'orgue en 2012 quand on pourra démocratiquement foutre un coup de pied au cul de l'usurpateur de la société française.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 22:51

enfants_terribles.gif               Nous revenons après quelques jours de décompression et de décontraction, plus remontés que jamais face aux rats et souris élyséens, face aux grignoteurs sociaux et aux esprits inférieurs  aux grilles d'égouts.

                Inutile de faire du feu dans la cheminée parce qu'on revient chez nous, il n'a toujours pas neigé à Port au Prince et on a même oublié le désastre dont la ville a été victime, par contre, il pleut de la connerie à grosses gouttes dans les milieux que Coluche qualifiait "d'autorisés", on traverse à gué la rivière des idées géniales et le ciel est tout noir sur notre avenir.

                Nous nous sommes informés des dérives en tout genre de nos personnages politiques pendant la partie d'été la plus chaude et nous avons trouvé normal que certains soient victimes de profondes insolations les ayant empêché de réfléchir au-delà des restes de leurs cheveux. Il faut dire que le soleil est très néfaste pour les peaux tâchées de roux et les cheveux colorés comme des feux de pins maritimes. Il est aussi recommandé aux tout-petits de se tenir à l'ombre et aux grands de revêtir un chapeau retenant les UV nocifs. Il faut croire que nos gouvernants n'ont pas tenu compte de ces précautions élémentaires car ils sont aujourd'hui complètement dérangés de la matière grise. Tout est bon pour tenter de faire oublier les frasques et autres pantalonnades des ministres, y compris l'incitation à la haine raciale. Je vous rappelle que la loi prévoit des sanctions pour toute personne qui prône la discrimination et incite à la haine raciale. Enfin, pas toute personne puisque le Phénix de la Raie Publique, le génie des fouteurs de merde, la tâche de l'immigration, a réussi à jeter l'ostracisme sur une partie des populations migrantes sans faire l'objet de poursuites. Pour un mec qui vante à tous les échos la nécessité d'égalité devant la retraite, il serait souhaitable qu'il s'applique à lui-même le concept qu'il invente pour exploiter les petits. C'est vrai qu'en Sarkozye, la loi n'est faite que pour le peuple et pas pour ses dirigeants, surtout quand ceux-ci sont des moutons de l'UMP ou des agneaux inféodés dont le berger est un loup d'opérette.

                Allez, braves citoyens, vous avez pris des vacances, lui aussi, et pendant ce temps, on vous a occulté les affaires de gros sous du ministre du travail en vous abreuvant de pseudo sécurité et de soit disant mesures pour se débarrasser des "voleurs de poules" en amalgamant Roms et Gens du voyage, histoire de réveiller chez certains d'entre vous les instincts racistes, xénophobes et légèrement hitlériens.

                Souvenez-vous, français d'en bas, en 1940, la France comptait 40 millions de pétainistes, vous savez, ceux qui soutenaient les nazis, ceux qui ignoraient les camps de concentration que par ailleurs la France de 1933 avait inventés pour "venir en aide" aux réfugiés espagnols. Alors, vous allez tomber dans le piège que vous tend le gouvernement ? Vous allez hurler avec les loups et vous acharner contre une poignée de pauvres gens au lieu de vous mobiliser contre le projet de loi inique sur les retraites.

                Pauvre français, j'ai encore pu constater pendant ma période sabbatique que les sondages vous faisaient dire ce qu'ils voulaient et que vous étiez plus que jamais à la merci des médias qui vous dispensent de réfléchir car ils pensent pour vous.

                Je reviens plein d'envie de lutte et d'effacement des méfaits de la caste hideuse qui est sensée nous gouverner et mener le pays ailleurs que le lieu où ils le conduisent : le mur.

                Rassurez-vous, je n'oublie pas de vous donner les réponses à ma lettre du 16 juillet, mais compte tenu du nombre reçu à ce jour, je vais faire une piqûre de rappel pour voir ce que font les "universitaires" de cet été.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 20:59

Blog17.gifNous allons mettre notre clavier, nos doigts et notre cerveau au repos pendant quelques jours.

Les sinistres et leur idole sont partis s'égayer dans la nature, on va faire comme eux et tant pis pour les sondages d'inflammation de la population, pour les démolitions de camps de roms et pour les écrans de fumée destinés à faire oublier les magouilles de certains sinistres, nous ne serons pas là pour relever les âneries de nos dirigeants mais nous vous faisons confiance à vous, aminautes qui restez devant vos écrans cet été, pour relever le gant et frapper au cœur cette bande de mous du cigare qui défont notre république.

Bonnes vacances à ceux qui en prennent et à très bientôt.

Béa et Lucien

 

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 16:50

fou-labo.gifTout le monde sait que l'ancien comté de Nice, aujourd'hui département des Alpes Maritimes, est devenu le laboratoire des idées fascistes françaises, et quand je dis tout le monde, il faut le prendre au premier degré.

Est-ce la proximité de l'Italie et de son passé mussolinien ? Le fait est que c'est dans ce département que l'on trouve le plus de xénophobes, de racistes et de suppôts des idées nazies.

Pêle-mêle, les interdictions de groupement d'individus devant les immeubles, les caméras dans les rues, la chasse aux mineurs de 13 ans après 22 heures … etc … autant de restrictions de libertés pour lesquelles on fait des essais dans la bonne ville de Nice et aux alentours.

Il faut dire que ce département est essentiellement peuplé d'une grande frange de gens riches, voire richissimes dont la minorité agissante est transie de peur devant quelques poignées de jeunes, certes parfois délinquants, mais dont l'essentiel des tors est de faire beaucoup de remue ménage. Et le motodidacte et les siens s'appuient sur ce bruit pour maintenir la population dans la crainte et justifier ainsi la mise en place du tout répressif.

Ça paraît curieux que l'on cherche systématiquement à focaliser l'opinion sur quelques bandes de jeunes, mais en réalité ça ne l'est pas. En agissant ainsi, on rassure le bon "français" et le riche touriste et surtout, on fait oublier toutes les magouilles qui se développent au profit de la minorité agissante dont je parle plus haut. Les constructions sans permis en bordure de littoral, les extensions de propriétés frauduleusement constituées, le squat de la bande littorale par des plagistes privés, les combines des casinos, les financements douteux d'opérations immobilières ou de créations de lieux publics, les combines politiques, les interactions mafia élus… j'en oublie certainement, tout ceci n'intéresse pas la majorité des habitants du comté puisque ça ne fait pas de bruit dans la rue devant sa porte.

Donc, voyant que la majorité des citoyens de ce département est sous le charme de l'extrême droite dans tout ce qu'elle a de sécuritaire, les élus UMP du coin tentent de ramener vers eux ces brebis galeuses, au risque de transmettre la gale à tout le reste de la population. Pour ce faire, il faut reprendre de vieilles recettes éculées qui ont fait la gloire du troisième Reich et du pétainisme et les adapter à notre monde dit moderne et à ses fantaisies actuelles. Et les voix s'élèvent, dans ce département, pour surenchérir à qui mieux mieux dans l'escalade à la répression. Je ne désespère pas qu'un jour, l'un des élus UMP de ce coin, demande l'ouverture de camps de redressement voire de concentration pour les fauteurs de trouble.

Le dernier des pauvres types à faire une proposition de répression est le député de la première circonscription des Alpes Maritimes (Nice centre) et nommé "monsieur sécurité" de l'UMP Eric Ciotti (prononcer chioti… vous voyez où je veux en venir …). Ce "bon français" nous propose une loi condamnant les parents d'enfants mineurs délinquants à deux ans de prison et 30.000 euros d'amende, comme si le fait que des enfants soient délinquants dépendait de la volonté des parents. Bien sûr, il se garde bien de déterminer jusqu'à quel âge et dans quelles circonstances on considère un être humain comme enfant. Il se garde bien également d'évoquer toutes ces familles qui arrivent juste à vivoter parce que le père et la mère travaillent sous le régime de contrats précaires et ne peuvent s'occuper des enfants qu'en rentrant chez eux, trois heures après la sortie de l'école, trois heures pendant lesquelles les enfants sont livrés à eux-mêmes et à la pression de la rue. Il appelle cela "parents démissionnaires" et agit sur proposition de son idole à talonnettes qui "verrait avantage à ce que le groupe UMP présente un projet de loi pour sanctionner les parents d'enfants mineurs délinquants".

Ciotti est un habitué à la reprise d'idées d'extrême droite, il avait déjà sévi par le texte proposant la suspension des allocations familiales (qui existait déjà) contre l'absentéisme scolaire.

Il existe aujourd'hui neuf circonscriptions dans le département (8 UMP et 1 Nouveau Centre), dont trois sur la ville de Nice, il y a donc de l'avenir dans les propositions de lois liberticides. Alors, attendons-nous à lire un jour sous la plume d'un féal du roitelet de France une proposition de loi visant à demander la réouverture de Cayenne pour y envoyer les délinquants, leurs parents, leurs ascendants et leurs descendants si leur couleur de peau n'est pas blanche, leur religion pas catholique et la consonance de leur nom franco-italienne, le tout exception faite des membres des mafias russe, italienne, varoise ou niçoise. Plus tard, un amendement viendra remettre au goût du jour un mur devant lequel on pourra fusiller les récidivistes.

Voilà ce que devient la France annexée par le comté de Nice … la vengeance du petit pays sur le grand …

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 18:29

sale-epoque.gifMais croit-il vraiment aux énormes conneries qu'il raconte ?

Enfin, quoi, il parait qu'il est avocat de formation ce qui, me semble-t-il, devrait lui permettre de connaître les lois du pays dont, en plus, il est le président. A moins qu'il ait eu son diplôme d'avocat dans une pochette surprise ou dans un paquet de lessive dont son père faisait la promotion.

Voyons la mesure phare qu'il veut prendre à l'encontre de certains criminels.

Il propose (ça veut dire qu'il veut) que la nationalité française soit "retirée aux personnes d'origine étrangère qui auraient volontairement porté atteinte à la vie d'un policier, un gendarme ou toute personne dépositaire de l'autorité publique".

Que dit la loi à ce propos ?

Porter volontairement atteinte à la vie d'une personne s'appelle tentative d'assassinat et c'est puni de la réclusion criminelle à perpétuité, que l'on soit ou non d'origine étrangère.

Si on n'est pas d'origine étrangère, c'est-à-dire si on a acquis la nationalité par le droit du sol ou par sa naissance, même dans ce cas, on ne peut être déchu. La loi l'interdit et la déclaration des droits de l'homme exige que chacun ait droit à une nationalité.

Si on a acquis volontairement la nationalité, on ne peut en être déchu que dans les 10 ans qui suivent cette acquisition et dans 5 cas précis seulement :

1 – Pour crime ou délit portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la France.

2 – Pour atteinte à la fonction publique par un fonctionnaire.

3 – Pour s'être soustrait au service national. (Lui, il n'existe plus)

4 – Pour acte commis au profit d'un état étranger préjudiciable aux intérêts de la France.

5 – Pour crime ou délit ayant entraîné au moins 5 ans d'emprisonnement, commis en France ou à l'étranger.

Mon commentaire sur la débilité racontée par Petitou est simple :

-"Il faut à tout prix faire croire aux esprits faibles et non réfléchis qu'on va virer tous les jeunes arabes et noirs des quartiers et les expulser une fois qu'ils ne seront plus français. C'est chiant car 99,9% ont la nationalité par le droit du sol et les 0,1% restant ne sont jamais délinquants".

Autre "babiole" annoncée : extension des peines plancher aux auteurs de "violences aggravées".

Là aussi, la loi est claire, il existe 14 cas d'aggravation des violences répartis en 5 parties :

- Qualité de la victime (dépositaire de l'autorité, concubin, époux, partenaire pacs, mineur de 15 ans, personne âgée, enceinte, malade, en raison de l'appartenant à une race, une ethnie ou suivant son orientation sexuelle …)

- Qualité de l'auteur (dépositaire de l'autorité publique ou chargé de mission de service public)

- Circonstances de l'effraction (usage d'armes, plusieurs personnes, dans les transports en commun, dans un établissement scolaire …)

- Préméditation,

- Etat d'ivresse de l'auteur.

Je ferai simplement un commentaire sous forme de question : Si un flic se prend pour Zorro et flingue un jeune ?

… A vous de juger.

Enfin, le morceau de bravoure, la porte ouverte enfoncée tête la première : la guerre contre les trafiquants et les délinquants. Des agents du fisc examineront les patrimoines suspects.

Bonjour le flou artistique de la mesure, mais qu'a fait le sieur Sarkozy depuis le 7 mai 2002, alors sinistre de l'intérieur, qu'il nous parle d'éradiquer la délinquance et de punir les fauteurs de trouble ?... En utilisant d'ailleurs un langage de plus en plus imagé comme le Kärcher … Et puis, que font les agents du fisc s'ils ne se sont pas encore intéressés au patrimoine de certains banlieusard riches on ne sait comment ?

Bon, Sarko, ça part d'un peu loin la peur distillée dans l'esprit des ignares, des faibles et des abrutis (parfois les mêmes), l'érection n'est que pour 2012 et il faudra que d'ici ce vote, les annonces ronflantes et démagogiques aient produit un effet positif quelconque car le peuple ne se contentera pas toujours du rasage gratuit du lendemain.

Ah, j'oubliais, les 38 keufs supplémentaires de Grenoble, vous allez les prendre où ? Dans la Creuse ou en Lozère ?

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article