Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 19:26

je-sais-rien.gif            Vous connaissez Guaino ? Si, si, Henri, le cornac de l'éléphanteau élyséen, celui dont les initiales HG sonnent comme Halte Garderie ? A part ça, il s'agit du conseiller spécial de Sa Minesté Nique premier, son directeur de conscience (si tant est que le roi en ait une), son éminence grise, le Jiminy Criquet de notre Pinocchio.

Je ne reviendrai pas sur le postulat qu'il ne représente rien d'autre, dans notre république de plus en plus monarchique, que le fait du prince. Pour cela, et uniquement ainsi, il se croit autorisé à donner publiquement des leçons à la police, la justice et tous ceux qui ne sont pas de l'avis du mini pachyderme qu'il cornaque. Il s'autorise des prises de positions publiques qu'ensuite les traîne-savates de la majorité se croient obligés de reprendre en chœur pour plaire au roi et continuer à faire partie de sa cour tout en draguant les voix du FN, puisque c'est devenu la mode de l'UMP.

            Je disais donc que ce particulier qui n'a pas plus droit à la parole que vous et moi, se fend de déclarations relayées comme il se doit par les médias unanimes dans la sauvegarde de la parole royale, déclarations prônant les idées qu'il développe auprès de son insigne mentor dans la plus pure tradition du populisme néo fasciste. Bien sûr, en tant que conseiller spécial, il est en droit de distiller des préconisations à celui qui l'a embauché et qui le paye (avec notre argent, je sais) pour le voir jouer le fou du roi comme au temps de la féodalité. Seulement, ce temps est révolu, et les conseils du pékin du coin on s'en contre fout dès l'instant où il existe des lois que seuls les tribunaux sont habilités à appliquer. Donc ce monsieur recalé trois fois au concours d'entrée à l'ENA semble vouloir dicter aux magistrats ce qu'il convient de faire, au détriment bien sûr de l'application des lois. Il prend le prétexte de l'accident qui a coûté la vie à trois personnes suite à l'irresponsabilité d'un chauffard ivrogne pour s'immiscer dans la vie politique et faire son show. Certes, cet accident est révoltant, le fait que le conducteur soit un récidiviste peut paraître inepte, mais la loi est la loi et elle a été appliquée dans le premier cas et, n'en doutons pas, le sera dans le deuxième également. A partir de là, on peut être d'accord ou non avec le verdict qui tombera lors du jugement qui va suivre, mais de quel droit un conseiller du roi vient-il expliquer ce que doivent faire les juges ?

Décidément, depuis que ce bonhomme fricote avec l'actuel locataire de l'Elysée, j'ai honte d'avouer avoir vécu dix ans en Arles, reflet de tant de civilisations qu'il dénature par ses seules prises de position emboîtées par son employeur.

            La moindre des décences d'un conseiller, c'est de rester dans son strict rôle d'homme de l'ombre et de ne pas se vautrer devant les objectifs et les micros pour apporter une parole dont personne ne veut puisque par essence, un conseiller n'est pas élu mais opté par celui à qui il est chargé de prodiguer des conseils. Il devrait se contenter de ce rôle et pour le reste : fermer sa gueule.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 21:22

LE-DOCTEUR.gif            Ce samedi, après m'être diverti sans arrière-pensée devant l'émission "Stars du rire" sur France 2, je me suis calé dans mon canapé pour assister au début de l'émission de Ruquier "on n'est pas couchés". Je vous passe la présentation des présents et le regret des absents et je me suis laissé entraîner jusqu'à l'apparition de l'invité politique : monsaigneur Frédéric Lefebvre. Là, soucieux de ne pas assister à une énorme farce granguignolesque, je me suis plongé dans la lecture de mon journal préféré : Midi Olympique … et mon plongeon n'a duré que quelques minutes, juste le temps que Ruquier rentre bille en tête dans son invité à propos du livre qu'il était censé venir présenter. 522 pages que je n'ai pas lues et ne lirai pas pour la simple raison qu'il est hors de question de faire entrer un seul centime dans la poche de cet espèce de nul, surtout qu'il s'agit en majorité d'une série de copiés collés pris sur des sites comme "Wikipedia", "AFP" et autres "lecourrier.ch". Mais ce qui a attiré mon attention dans les propos de l'animateur de France 2, c'est la lecture de la comparaison pécuniaire que fait monsaigneur au sujet de la rémunération des médecins.

Pauvre biquet, il a eu honte de payer 28 euros au rhumatologue (10 ans d'études) alors qu'il ne donne que 23 euros pour le généraliste, 8 euros pour le voiturier, 15 pour une heure de femme de ménage et 30 pour une leçon de piano ou de guitare. Voilà qui s'appelle se rapprocher du peuple, lui montrer que ses préoccupations en matière salariale sont au premier plan des soucis du ministre de la consommation, car c'est notoire que tout français moyen a recours au service de voituriers quand il va au Georges V, utilise une femme de ménage deux ou trois heures par jour et prend deux cours de piano ou de guitare par semaine.

            Attends, gradutif, j'ai juste quelques remarques un peu plus désobligeantes que celles des animateurs de télé, mais qui vont peut-être te faire toucher du doigt  la réalité quotidienne du citoyen moyen de ce pays.

            Tout d'abord, il faut avoir les pieds sur terre et admettre que les toubibs dont nous avons tous besoin et qui, c'est vrai, font des années d'études (entre 5 et 10), sont des fonctionnaires de la Sécurité Sociale et si on rapporte leur salaire réel à celui d'un ingénieur des ponts et chaussées par exemple, dont la durée d'études est sensiblement la même, il n'y a pas de quoi pleurer, la seule différence notoire, c'est que le toubib doit passer quelques 15 à 20 clients pas jour s'il veut dépasser l'ingénieur sans soucis. Et je ne fais état que du généraliste …

Pour continuer dans ma mise au point, je connais bien des personnes qui abandonneraient volontiers leur métier pour devenir femme de ménage à 15 euros de l'heure (2800 euros par mois). Pour le voiturier, c'est différent, les 8 euros constituent un pourboire et dans ce cas, c'est soit 5, soit 10 euros qui sont généreusement donnés par les ministres à la petite semaine comme le sieur Lefebvre parce que les princes et les émirs (pardon, il ne faut pas parler des arabes) se fendent de 100 voire 500 euros et pour le coup, le toubib, il a l'air de l'éboueur du coin. Enfin, toujours dans le souci de remettre les notes sur la portée, je dirai que l'exemple du professeur de piano ou de guitare est plus démagogique que tous les discours du FN réunis. Cette personne a souvent commencé la musique vers l'âge de 5 ou 6 ans, en plus de sa scolarité, passé des centaines d'heures sur son clavier ou ses cordes, subi une batterie d'examens tous plus durs les uns que les autres afin de commencer l'exercice de sa profession autour des 25 ou 30 ans, rarement plus de 3 après-midi par semaine avec un élève à l'heure, ce qui leur permet d'engranger royalement 1800 euros bruts.

            Si le bouquin est aussi documenté que ça du début à la fin, il me paraît indispensable que Lefebvre aille vivre dans le pays qui correspond aux normes qu'il avance mais qui n'est certainement pas la France.

Quand un ministre organise un panier "a la portée de tous les ménages" à acheter chez les plus gros arnaqueurs de la distribution et qu'il en fait fixer un prix qui permettrait de remplir un caddie chez les hard discounters où bien lorsqu'il recommande de repérer les prix des carburants sur Internet, il ne lui reste qu'à regagner son antre et y rester, il n'a rien à faire parmi ses congénères.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 15:02

ELECTRIC BLUE            Education Des Français ou Education Radine Des Français sont les deux organismes qui ont remplacé EDF pour le transport, la distribution et la facturation de l'électricité au pauvre con de français chargé de payer et de fermer sa gueule. Au passage, notez que ces nouveaux organismes appartiennent pour 85% à l'Etat et les explications qui suivent vous paraîtront plus édifiantes.

            Alors, bonnes vieilles vaches à lait que vous êtes (et que je suis), je vais vous demander, si vous ne l'avez déjà fait, de sortir vos deux dernières factures EDF et de comparer les cases au verso destinées à vous comptabiliser les "autres prestations" … allez, vite! Courez chercher vos factures … et vous allez constater ce qui suit :

Entre les deux comptes, il y a 3 nouvelles taxes qui apparaissent dont personne ne vous a jamais parlé, pas plus dans les médias que par la voix des soit disant représentants du peuple dont vous faites partie. Voici les intitulés :

- Taxe sur la consommation finale d'électricité (TCFE).

- Taxes locales consommation (TLC).

- Taxes locales abonnement (TLA).

Et, bien sûr, il demeure la Contribution aux charges du Service Public de l'Electricité (CSPE), sauf que cette dernière a passablement augmenté … sur décision des pouvoirs publics …

Maintenant, faites le total de ces taxes et comparez-le avec la somme que vous aviez payée lors de la facture précédente … elle est pas belle la surprise ???

            Explications données par EDF sur son site par le jeu questions réponses :

- TCFE : Décision des pouvoirs publics pour se mettre en conformité avec le droit européen.

- TLC : Remplacée par la TCFE lors de la même décision.

- TLA : Il semblerait qu'à peu de choses près, elle compense le montant de la TLC.

            Pour résumer la situation, sur la dernière facture, le montant des "autres prestations" représente 15,2 % du montant total contre 4,4 % sur la précédente. Cherchez l'erreur.

            Afin d'être complet, je me vois dans l'obligation de rappeler que Besson le traître trouve une augmentation de l'électricité inéluctable mais n'avance pas de chiffre et Baroin l'intello assure qu'EDF n'aura pas gain de cause et que ses tarifs ne seront pas relevés de 5 %. Mieux, le sinistre en chef Fion convoque un panel de peigne culs ministériels pour discuter de cette augmentation, après, je vous le rappelle, celle du gaz qui prend effet le 1er avril. Sacré poisson rempli d'arrêtes dures à avaler.

            En définitive, ces braves bons à rien chargés de nous diriger vont encore une fois discuter sur le plus des dividendes des actionnaires au détriment des citoyens que nous sommes. Quand bien même l'augmentation du tarif serait de 0,00001 %, elle ne ferait que s'ajouter à celle déguisée déjà appliquée en catimini.

            J'allais vous dire de vous souvenir de cette manière propre à Sarko et sa bande de malfaisants de nous prendre pour des cons, en particulier en 2012 lorsque l'UMP nous présentera son candidat à la présidentielle, mais je remets une couche à ma tartine en vous donnant une adresse à laquelle vous pouvez adresser vos demandes d'explications et vos récriminations :

Madame Nathalie Kosciusko-Morizet – Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement – Grande Arche – Tour Pascal A et B - 92055 La Défense cedex.

            N'oubliez pas au passage de lui rappeler qu'un de ses grands-pères fut la maire communiste puis SFIO de Boulogne Billancourt, ce qui doit lui faire faire la toupie dans sa tombe. C'est ça les arrivistes, vous êtes au courant ?

            Allez, extinction des feux et des appareils en veille, faites baisser votre facture.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 19:15

au-nom-de-la-loi.gif            Je ne serai certainement pas le seul à vous parler du sujet, aussi je ne serai pas très long dans mon exposé.

            9 Décembre 1905, à l'initiative du député socialiste Aristide Briand est adoptée la loi de séparation des églises et de l'Etat. Elle remplace le concordat de 1801 instauré à l'initiative du boucher Napoléon et toujours en vigueur à ce jour en Alsace Moselle … pour des raisons historiques … (et vous vous étonnerez que ce beau coin de notre pays reste défiguré par les souteneurs de l'UMP). La loi est promulguée le 9 décembre et publiée le 11 au journal officiel de la République.

            L'article premier de cette loi est clair, net et précis :

-" La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes (sous certaines restrictions liées au paiement des ministres de cultes ou à l'attribution de lieux déjà utilisés pour ces cultes avant la promulgation de la loi de 1905) dans l'intérêt de l'ordre public".

            A partir de ce constat, quel besoin de jacasser sur une pseudo convention sur la laïcité ?

Que veut expliquer le staff d'esprits tordus et pourris du dictateur national sur cette laïcité ?

Rien, sinon qu'il faut, en ces temps préélectoraux, tenter de renverser la vapeur qui entraîne les électeurs de droite vers le FN pour les faire revenir au bercail comme les moutons que, par ailleurs, ils ont été en 2007. Pour ça, il faut donner de la voix et faire crier haro par la troupe des bons soldats sur les seuls à stigmatiser comme ils le sont déjà par le populisme de la "lepénislamophobie" (c'est nouveau, ça sort juste à l'instant de ma presse perso) : les arabes. Voyez-vous, on vous montre des images, on vous diffuse des discours ou on vous envoie par Internet des sujets qui tendent insidieusement à amalgamer arabes, islam, islamisme et fanatisme, et on entretien cet amalgame depuis le plus haut sommet de l'état dans l'espoir de réunir un maximum de citoyens sous la bannière de la peur qu'inspire cette confusion des genres et que tient bien haut celui qui tente de nous expliquer que seule une religion est digne d'exister dans notre pays.

            Comment voulez-vous faire appliquer une loi quand on la détourne soi-même ? Comment interdire le culte dans la rue (qu'il soit une prière, une procession ou un hommage) lorsque, élu président de la république, on se fait introniser chanoine de St Jean de Latran et que l'on encense l'enseignement catholique au détriment de celui de l'école publique. La réponse qui est apportée à cette question par l'UMP est celle du FN : la tradition judéo chrétienne de notre pays. C'est vrai que ces culs blancs ont tendance à mettre en avant les traditions qui les arrangent car ils oublient par amnésie sélective d'autres traditions comme celle d'aider les plus pauvres.

            Avec leur convention merdique sur la laïcité, que le déglingué Copé défend en demandant de cesser l'hystérie qui entoure cette folie dictée par Sarko, nous entrons dans un ère toute nouvelle : l'ère du retour en arrière. Celle-ci, déjà bien entamée sur le plan social, va prendre des allures galopantes avec l'arrivée de discussions identiques à celles qui avaient lieu entre 1901 et 1905 opposant la droite et son représentant noble : le député De Mun soutien des religieux et la gauche opposée à ceux-ci. Par ailleurs, Copé ferait bien de parcourir le dictionnaire pour étudier le mot "convention". Il y trouverait le contraire de ce qu'il souhaite, savoir qu'il s'agit d'une assemblée qui a aboli la royauté et créé la première république. C'était déjà une institution de gauche, alors ce mot dans sa bouche est aussi seyant qu'une blouse d'infirmière à une vache folle. Il nous reconduit lentement mais sûrement vers le retour du concordat et sans s'en douter, il veut nous faire passer de Napoléon à Naboléon.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 21:38

traitre.gif            C'était en 2006, je terminais l'écriture de mon livre et il me semblait que j'avais oublié de parler de la recherche scientifique. J'ai repris le chapitre correspondant et j'y ai écrit que l'on finançait plus la recherche pour la mort que pour la vie. Aussitôt, je me suis senti obligé de mettre une rallonge à la solution que je préconisais pour palier cette carence et j'ai exprimé, en quelques mots, l'idée que le financement de la recherche médicale pourrait être assuré par les économies générées par de l'arrêt immédiat d'une guerre inutile en Afghanistan.

            Cinq ans se sont écoulés depuis et nous sommes toujours au point d'absurdité qui était d'actualité à l'époque. Mieux encore, nous organisons l'inflation de l'économie nationale dans le seul but de faire oublier le comportement lamentable de notre Roi et de sa cour sur le plan international avec, en fond d'écran, le besoin forcené de regagner pour les besoins électoraux, une opinion publique plus remontée que jamais contre le mini monarque.

            Après l'intronisation de Moubarak à la tête de l'Union Pour la Méditerranée et la délirante réception du colonel libyen avec sa tente bédouine dans le parc de l'hôtel Marigny, notre petit dictateur a besoin à son tour de se relustrer l'auréole. Alors, il met le paquet (comme son ami Bigard), et pas n'importe comment, s'il vous plait. Il s'intronise meneur de la révolte anti-dictatoriale, justicier au service de la cause des opprimés de Libye, jugeant insupportable l'hégémonie d'un clan sur le reste du pays. Il fait fi de l'avis des autres nations de la coalition pour prendre à son profit la noble cause que l'ensemble défend, mais surtout, il reproche à Kadhafi d'agir comme il le fait lui-même : dicter sa volonté au pays et profiter des richesses de celui-ci. Comportement plutôt bizarre de la part d'un dirigeant qui recevait en grandes pompes celui qu'il pourchasse aujourd'hui, mais il n'est rien d'étonnant à cela quand on sait que le personnage est coutumier du fait. La trahison, ça le connaît, qu'il s'agisse de ses amis ou de sa parole, il est habitué à se renier et même à planter des poignards dans le dos. Tout lui est bon pour satisfaire sa mégalomanie et son arrivisme, et peu importe le prix que doivent payer les citoyens de son pays. En l'occurrence, le caprice de diva qu'il développe actuellement nous coûte un maximum. En prenant en compte la moyenne de 29000 euros l'heure de vol d'un "rafale", 50000 euros l'heure du porte avion De Gaulle (quand il fonctionne), 10000 pour celle de chacun des 6 bateaux qui l'accompagnent et les 300000 euros moyens de chaque missile, on arrive à une compte approximatif de 150 à 250 millions d'euros prévus pour cette guerre. Je vous rappelle qu'il s'agit de réaliser en Libye ce qui n'est même pas envisagé pour d'autres pays comme, le Yémen, Bahreïn ou le Liban entre autres. Normal, me direz-vous, le Yémen n'a presque plus de réserves de pétrole, Bahreïn a épuisé les siennes et le Liban n'en a pas, par contre chez Kadhafi country, ça coule à flots, alors …

En résumé, pour tenter de remonter dans les sondages qui le mettent en dessous du tout-à-l'égout, notre dictateur préféré n'hésite pas à dépenser plus pour faire la différence. Normal, c'est notre pognon qui part en fumée.

            Je parie que vous ne voyez pas le rapport avec la recherche sur la mort privilégiée à celle sur la vie. Rassurez-vous, je ne me suis pas perdu en route, on retrouve ici le même principe quand on constate que les centres des restos du cœur ferment les uns après les autres faute de nourriture à distribuer à un nombre de bénéficiaires toujours grandissant.

C'est navrant de constater qu'on trouve toujours beaucoup de fric pour des causes paraissant nobles, mais on ignore purement et simplement celles qui le sont vraiment. Avec l'argent d'un missile, on pourrait maintenir les restos ouverts toute l'année, mais l'état UMP s'en balance, la plupart des bénéficiaires ne votent pas et lorsqu'ils le font, c'est pour d'autres candidats que les souteneurs des riches.

            Alors, je suis dans l'expectative quant à l'intervention militaire en Libye car on ne peut être vraiment contre, mais en colère de constater qu'il suffirait de mettre le prix d'un missile à disposition de l'aide aux plus déshérités pour améliorer leur quotidien, et "on" ne le fait pas. Là, j'ai honte.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 16:01

tragedie.gif           Je sais, le titre est un peu tiré par les cheveux, mais il vous échappera car de cheveux gras il s'agit dans le texte et, c'est bien connu, la graisse permet de glisser.

            Tiens, le mot graisse me rappelle celui de Grèce, d'où une association d'idées qui motive mon article aujourd'hui. Cette association, c'est la Grèce et Pyrrhus, roi des Molosses (pas les chiens, les humains d'une tribu de l'Epire gouvernée par la dynastie éacide).

            En faisant l'amalgame des mots Grèce, Pyrrhus, Molosses et Eacides, je tombe pile sur le seul personnage qui aujourd'hui peut réunir les quatre termes : mon saigneur Lefebvre, molosse gras du tif et on ne peut plus acide. Le chien descente de lit de la voix de son mètre aux déclarations d'une profondeur qui n'a d'égale que la hauteur des caniveaux de ruelles. Voilà bien longtemps qu'on n'avait pas eu le bonheur d'entendre une connerie issue du haut parleur qui lui sert de bouche, très exactement depuis qu'il nous a bafouillé lamentablement le titre du site point gouv apte à nous faire économiser sur le plein de notre carrosse moderne. Vous savez, ce site qui permet de mettre en concurrence la station service près de chez vous avec celle située à cinquante kilomètres, histoire de vous faire économiser la moitié de la dépense que vous a occasionné le déplacement pour faire le plein.

Je disais donc que ses déclarations manquaient cruellement à mon paysage auditif. Eh bien, c'est réparé, il nous a gratifié de la plus belle des manières d'une de ces métaphores dont lui seul a le secret (et qu'il garde jalousement) à propos des cantonales et de la percée du FN. Certes, il a repris les termes qui lui ont été dictés par ses supérieurs anarchiques de Sarko à Copé en passant par le fion, mais dans sa bouche, les mots prennent un autre relief, à vrai dire, un relent. Il nous déclare :

-" On veut nous amener à faire un cadeau au Front National qui serait d'annoncer un front républicain. Or, le Front National prospère en disant que l'UMP et le PS, c'est la même chose".

Il en rajoute encore en expliquant que l'attente des français est que l'on prenne en compte leurs préoccupations, en particulier la sécurité et l'immigration.

Mais il vit où ce détraqué ? Et qui est l'analyste fou qui lui souffle ces arguments éculés, archi dépassés et tentant maladroitement de masquer la collusion naissante entre UMP et FN ? Il le sait pertinemment, si le front républicain ne se fait pas, c'est l'assurance de l'entrée du FN dans les conseils généraux, mais ça ne le dérange pas dans la double mesure où il est certain que les élus bleu marine viendront grossir l'opposition à la gauche et il pourra toujours se retrancher derrière le fait qu'ils ne sont pas en mesure de présider un quelconque conseil général. D'autre part, comme il reste persuadé que ces conseils n'ont plus que trois ans de vie, ça lui permet d'établir un laboratoire pour le futur. Il oublie, ou plutôt il renie qu'en pareilles circonstances, en 2002, la gauche dans son entier n'a pas hésité à prendre position pour un vote Chirac. Il faut dire qu'il était encore en culottes courtes de la politique et que les thèses racistes et xénophobes du petit Naboléon n'avaient pas encore pris  l'UMP par la taille pour mieux l'embrasser.

Il n'a quand même pas osé, comme le sinistre de la place Beauvau, amalgamer à l'UMP tous les divers "quelque chose" pour démontrer que la droite restait majoritaire avec 32%.

Je ne vous ferai pas injure en rappelant que depuis 2002, un certain Sarkozy nous parle de réprimer la délinquance et de stopper l'immigration clandestine pour nous expliquer aujourd'hui qu'il faut continuer. Oui, continuer, mais quoi ? Le fiasco de cette politique de la loi liée à l'émotion pour laquelle on ne publie jamais de décret d'application, ou continuer à maintenir la peur de l'autre pour s'attirer les faveurs d'un électorat qui de toute façon préfèrera toujours l'original à la copie (surtout quand celle-ci est d'une pâleur maladive) ?

Allez, gras du tif, retourne dans ta coquille, ça t'évitera de baver et ne fais surtout pas comme le locataire de la place Beauvau qui voudrait, comme Pyrrhus, qu'une victoire sonne la défaite générale… pour la gauche en insistant sur la place prise par le FN qui finalement a réalisé un score en voix inférieur de 100 000 au vote précédent. Tien, la voilà la victoire à la Pyrrhus.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 22:16

geant.gif            C'était en 2007, sans vouloir me comparer à madame soleil, j'écrivais que nous partions lentement mais sûrement vers une république similaire, pour ne pas dire jumelle avec le III ème Reich. Je comparais alors les méthodes et agissements du notre mini dictateur à son illustre voisin originaire d'Autriche. A ce propos, on n'entend pas beaucoup nos gouvernants réprouver les méthodes des dirigeants de ce pays quant à la liberté de la presse (entre autre). Je comparais donc la mise en place de commissions pour supplanter les groupes d'élus, la délégation d'études à des organismes privés choisis et aux ordres en lieu et place des organismes d'état ou l'obligation à la majorité de conclure à la bonne parole du chef sans se poser de questions. J'accusais enfin l'UMP et ses suppôts de faire le lit du FN pour ne pas dire de s'y inféoder. Nous y voici, j'avais un champ de déductions plus qu'un pressentiment qui me valait alors des railleries et des réprobations de toute un frange de lecteurs, voisins et autres amis (de 30 ans) dont beaucoup aujourd'hui m'avouent humblement que j'avais bien discerné ce qui se tramait au sommet de la hiérarchie gouvernante. Hélas, il est trop tard, les élections sont passées par là, les esprits faibles et irréfléchis sont tombés dans le panneau des promesses mirobolantes et des affirmations mensongères et le FN est en pleine ascension car ces mêmes citoyens reportent sur l'original la déception qu'ils ont eu de la copie tant elle est pâle.

            Bien sûr, nous ne sommes pas encore rendus au niveau du III ème Reich, mais nous le préparons activement à grands coups de conneries débitées par des ministres prêts à tout pour faire tomber la gauche, y compris à faciliter le retour de la bête immonde. Rappelons-nous qu'en 1940, comme l'a écrit Henri Amouroux, la France comptait quarante millions de pétainistes. Ceci n'a pas échappé à certains néo fascistes aujourd'hui revêtus du masque respectable de partis politiques ayant pignon sur rue, et ceux-ci préparent en douce le retour de l'autorité du blanc "bien de sa personne" et français de souche … ??? … sur le reste des populations de notre territoire avec la nostalgie de l'ordre à tout prix, y compris et surtout la répression, et pourquoi pas les camps de concentration pour les roms, les noirs, les jaunes et les arabes avec en prime le travail obligatoire pour les syndiqués et les grévistes.

            Comment peut-on, dans le pays dit de la liberté et des droits de l'homme, non seulement tolérer, mais qui plus est encourager les prises de positions ambiguës voire nettes pour le parti de la ségrégation et de la politique individuelle et collective du pire ?

            -" Ne vous posez pas la question bien longtemps, il suffit de regarder quelle est la constante politique depuis le 7 mai 2002. Elle s'appelle Nicolas Sarkozy. Il était nommé ministre de l'intérieur et à fit suivre dès lors en laisse, comme un rottweiler sans muselière, son fidèle chien de garde et conseiller en racismes de tous poils, celui qu'il a honoré aujourd'hui d'un poste de ministre régalien pour lui permettre de faire le trait d'union avec l'extrême droite".

            Je suis certain que vous aurez reconnu celui qui n'a jamais osé affronter le suffrage universel, préférant manger sous la table dans l'écuelle du seigneur que de s'offrir un repas au grand jour avec ses semblables, ce géant avec un U défigurant ou un N embarrassant. Ça ne s'appelle pas lâcher la proie pour l'ombre, mais garder sa proie dans l'ombre. Fidèle conseiller, il applique maintenant ce qu'il préconisait hier: la litanie de propos aptes à semer la confusion dans les esprits irréfléchis, de sorte que le FN serve avant tout à éviter la déroute du camp de son mentor en misant sur un fléchissement de la gauche au profit du parti facho. Et rien n'est laissé au hasard, vous recevez sur Internet toute une série de lettres ou de rapports expliquant qu'il faut avoir peur d l'Islam, des arabes, craindre les agissements criminels des rom et surtout s'élever contre la prière dans la rue et l'édification de mosquées déjà présentes par milliers sur notre sol. J'en oublie volontairement ou non.

            S'il n'est capable que d'agiter l'épouvantail du racisme pour éviter à son camp de prendre une grosse fessée, si grosse d'ailleurs que les candidats UMP aux cantonales n'osent même pas se revendiquer de ce parti en pleine décomposition nauséabonde, c'est qu'il est juste derrière les rats et les crapauds dans la liste des espèces recensées par Darwin.

            Il est temps, grand temps de remettre de l'ordre dans cette oligarchie basée sur le copinage et l'argent et d'envoyer ad patres tous ces minus qui se prennent pour ce qu'ils ne pourront jamais être : des personnages politiques.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 16:28

Juif_errant.jpg            Que les choses soient bien claires entre nous une fois pour toutes, je ne suis ni raciste, ni xénophobe, ni antisémite, mais je suis viscéralement anti-cons, anti-abrutis et anti-démago.

A ce titre, je m'attaque aujourd'hui à celui que j'ai défendu hier parce que, dans l'absolu, je défendais la liberté d'expression et particulièrement celle de la presse même si les propos ne me plaisent pas, mais là, je ne peux défendre ce qui n'a aucun rapport avec le journalisme.

            J'accuse donc Monsieur Eric Zemmour de faire preuve non seulement de condescendance mais d'apologie des thèses du Front National dans tout ce que ce parti a de vil, archaïque et ethnocide. Ici, il ne s'agit plus de journalisme et de liberté de la presse, mais de conférence dans un milieu qui, pour être à la limite du fascisme, n'en est pas moins public dans la mesure où il s'agit d'élus de la république, ceux-là même qui sont sensés défendre et promouvoir la cohésion sociale. Vous me rétorquerez que les auditeurs sont, en tout cas pour les plus en vue, des anciens du FN reconvertis en "mains propres et pensées aseptisées" que je n'ai de cesse de dénoncer. On y trouve encore et toujours les tenants de la "préférence nationale", cette notion inventée de toutes pièces par les disciples de dictateurs tels Hitler, Franco et plus près de nous Pinochet, les anciens du parti facho, de l'organisation "Occident" ou d'Ordre Nouveau, et le plus souvent des trois. Novelli, Longuet (tiens … encore lui), Vanneste, entre autre, assistaient à cette conférence marquée très nettement à l'extrême droite et tenue avec la grâce de l'homme aux idées de génie Copé. Normal, me direz-vous, le raout avait été organisé par une des nombreuses branches de l'UMP appelée "club des réformateurs" dont l'essence est constituée de super droitiers et les dirigeants fondateurs sont issus de la mouvance d'extrême droite.

            J'accuse donc Zemmour pourquoi ?

Pour les propos et surtout les préconisations qu'il a faites lors de cette conférence. Au prétexte d'accumulation de normes, il demande de supprimer la HALDE, d'abroger les lois Gayssot sur les discriminations, l'antisémitisme et le racisme, Taubira sur la traite et l'esclavage et la loi sur la reconnaissance du génocide arménien (de quoi faire plaisir à Devedjian …). Comble en fait pour un homme d'origine juive, il souhaite les suppressions du délit d'incitation à la haine raciale et des subventions aux associations anti-racistes. Peut-être n'a-t-il pas inclus dans ce discours les notions d'antisémitisme de peur qu'on lui rappelle que l'étymologie du mot fait référence à tous ceux qui ont parlé les langues sémitiques parmi lesquels les arabes, mais je pense qu'il est trop fin pour cela. Non, sa seule volonté, c'est de déclarer de manière déguisée une appartenance à la nation française excluant toute notion actuelle de mélange de races que l'on peut différencier par la couleur de peau. En clair : français mais pas d'origine noire ou arabe … jaune à la rigueur et à condition de n'être pas chinois, en d'autres termes, être "bien de chez nous". Seulement voilà, cher monsieur Zemmour, "être bien de chez nous" ne signifie rien. Je ne vous ferai pas l'injure de rappeler que bien des français, l'immense majorité d'ailleurs, sont des sang mêlés depuis des siècles d'envahissements divers et variés par le nord, le sud, l'est et même l'ouest. Vous entonnerez sans aucun doute votre ritournelle favorite sur l'intégration, ce à quoi je répondrai que ce n'est pas en rejetant ceux que vous fustigez que vous faciliterez leur intégration et que pour une intégration réussie il faut, bien sûr, que le candidat soit volontaire mais ce n'est pas suffisant. Il faut également qu'il trouve un "terrain" favorable et non pas un champ de mines organisé par un pouvoir qui se sert de la peur de l'autre pour maintenir ses aisances et entretenir les divisions, et ce pouvoir, en plus de le soutenir, vous le sublimez.

            Si j'en crois vos propos, il serait temps de libéraliser la parole et de permettre l'étalage d'injures racistes et la circulation de pétitions xénophobes.

            Je terminerai sur un conseil en forme de boutade qui certainement satisfera votre vision de la société privée de lois anti-racistes:

-"Suivez toujours une ligne bien droite, elle vous évitera d'être déporté dans les virages".

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 17:05

bon-brute-truand.gif            Quel crédit peut-on encore avoir lorsqu'on protège un condamné ? Quelle confiance peut-on faire à celui qui s'adjoint des repris de justice ?

            La réponse, dans les deux cas, est "aucun ou aucune", vous en conviendrez avec moi.

            Et pourtant, dans notre belle république de plus en plus bananière, on nage allègrement entre les plots que représentent ces personnes. De plus, se rajoute une escouade de spadassins directement élevés au lait maternel du Front National et dont les idées, si elles se sont un peu diluées dans les vapeurs du libéralismes, n'en sont pas moins vivement soutenues par ces sbires.

            C'est ainsi que notre cher, très très cher dictateur vient de remanier son assortiment de carpettes de manière à faire croire à ceux de ses sujets les plus déliquescents qu'il prenait les affaires en main et qu'il allait, comme le disent les médias, préparer en sous-main sa campagne pour 2012.

            Allons-y gaiement et balançons des patronymes.

            Le bon maire de Bordeaux, Alain Juppé (Alanus pour les latinistes … suivez mon regard …), condamné à 1 an d'inéligibilité et 14 mois de prison avec sursis, donc au casier judiciaire aussi vierge que l'entrecuisse d'une prostituée, est déplacé, comme un pion, de la défense aux affaires étrangères. Il paraît que ça tombe bien puisque c'est un redoublant, il était déjà à ce poste entre 1993 et 1995 … avant ses condamnations donc.

            La brute, ci-devant ministre de la flicaillerie, condamné par deux fois, qui plus est pendant l'exécution de son ministère, pour injures raciales et atteinte à la présomption d'innocence. Le Brice de Clermont Ferrand par accroc, est pris sous l'aile protectrice se sa petitesse pour lui éviter on ne sait quelles déconvenues. Au fait, aurait-il un dossier sur son protecteur que ce dernier s'évertue à traîner un pareil boulet ? Aurait-il quelques révélations à faire que le grand yaka le prenne comme conseiller spécial ? A moins qu'il ne s'agisse tout simplement d'avoir à son chevet un tenant permanent du racisme primaire comme peut le démontrer son pedigree recueilli sur Wikipedia.

            Le truand, ex-patron des sénateurs UMP, impliqué dans un nombre important d'affaires pour lesquelles il a été mis en garde à vue mais, tel une anguille, a réussi à passer entre les mailles du filet de la justice de non lieux en amnisties. Gérard Longuet (comme celui qu'on trempe dans le café amer le matin) est un pur produit de l'extrême droite, rédacteur du premier programme économique du FN, et encore aujourd'hui défenseur acharné des discriminations raciales et sexuelles larvées qui vont de son opposition à la nomination de Malek Boutih à la tête de la HALDE jusqu'à l'amalgame entre homosexualité et pédophilie. Le must, c'est que lui aussi a fait partie du peuple des geôles françaises (en même temps que Madelin et Devedjian), et pas comme maton, mais comme maté. Il a été condamné pour "violence et voies de faits avec armes et préméditation" à l'encontre de citoyens d'extrême gauche, au "volant" de la machine qu'il avait constituée avec son petit copain Madelin : le mouvement "occident", organisation de militants d'extrême droite.

            Enfin, l'éminence grise de la Sarkozye, le marionnettiste de l'état, celui qui, jusqu'à présent a fait prendre toutes les décisions antisociales et antidémocratiques au petit agité : Claude Guéant, le représentant du tout répressif, ennemi juré de la concertation dès l'instant où elle est susceptible de donner autre chose que son désir. Il faut dire qu'il a été à bonne école dans les méandres de la flicaille : conseiller technique de Christian Bonnet, ancien ministre de l'intérieur pendant l'affaire Boulin. No comment ! Puis directeur adjoint de cabinet de Charles Pasqua, créateur du SAC (police privée et fasciste du gaullisme), ancien ministre de l'intérieur, condamné à 1 an avec sursis pour abus de biens sociaux et mis en cause dans une multitude d'affaires louches. Il était, bien sûr, tout désigné pour être nommé ministre de l'intérieur bien qu'il ait fait valoir ses droits à la retraite depuis le 18 janvier 2010.

            Voilà donc le tableau idyllique du remaniement présenté comme une nécessité liée aux évènements du Moyen Orient. Décidément, jamais, au grand jamais, le grand inquisiteur n'aura le courage de regarder la vérité en face. Seule importe SA vérité, celle qu'il fabrique et essaie d'imposer aux autres, que ce soit à ses concitoyens ou aux étrangers y compris chez eux. Il n'est que de citer l'une des dernières phrases de son discours de "politique étrangement étrangère" :

-" La peur, l'affrontement, l'exclusion n'ont jamais permis de préparer l'avenir, au plan international comme au plan national. A l'inverse, le refus de voir les réalités en face exacerbe les tensions".

Tout est dit dans cette phrase, peur, affrontement, exclusion, autant de mots qu'il érige en règle pour la France mais dont il semble se défendre. Voilà ce qui s'appelle prendre les gens pour des cons!

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 21:37

 

bas-les-masques.gif               C'est de plus en plus grave, notre dictateur référent entre en pleine confusion spirituelle.

Je traduis pour ceux d'entre vous qui me croiraient enclin soudainement à croire à une modification des canons religieux de notre guide talonné. Confusion spirituelle signifie littéralement fusion de cons dans l'esprit. C'est bien de cela dont il s'agit.

            Voici donc notre agité du bocal qui convoque, en douce, les volontaires désignés pour leur virulence aux émissions convenues "Face aux français" des années 2010 et 2011. Il demande à tous ceux à qui il n'a pas laissé le temps de poser les questions "sérieuses", de venir au "château" pour une petite sauterie au cours de laquelle il donnera libre cours à sa fantaisie. Il pourra ainsi lâcher les mots doux dont il a le secret, sans que ceux-ci fassent la une du Canard Enchaîné. Il pourra leur dire, à tous ces manants, les vilénies et les impossibilités qu'il n'a pas évoquées à la télé. Il leur précisera qu'il faut faire le buzz de quelques mesures qu'il leur aura donné en exclusivité, de sorte que sa communication au rabais devienne un véritable étalage de bonté, de droiture, de probité, de tolérance, de volonté et de compétence de l'homme qui voulait être Dieu.

Mais que veut-il faire ? Se rattraper des réponses qu'il a faites aux questions que le panel n'avait pas pu évoquer ? Se dédouaner de la monopolisation du temps d'antenne qui a privé ces pseudo représentants de la citoyenneté d'une parole qui leur avait été promise à tort ? Se servir de ceux qui accepteront l'invitation comme alibi et en faire les hérauts de sa politique du pire ?

A mon humble avis, il va puiser un peu dans chaque registre pour concocter une de ces mixtures dont il a le secret, ces clystères au goût de matière fécale qu'il est le seul au monde à pouvoir distiller sans broncher en espérant que le peuple l'ingurgitera comme la potion magique du druide Panoramix.

            A vous, femmes et hommes de ce pays qui avez eu la malchance d'être assis à la même table télévisuelle que notre dictateur, à vous citoyens des panels soigneusement sélectionnés par le plus triomphant des médias privés, à vous je voudrais dire qu'il ne faut pas confondre panel avec panneau et surtout ne pas tomber dans ce dernier. Souvenez-vous que le panneau dont il est question n'est autre qu'un filet destiné à prendre du gibier. Laissez donc s'emmêler dans ce panneau le gibier qui s'est pris pour un chasseur et ne cautionnez pas de votre présence cette cérémonie qui n'a pour seul but que de flatter l'ego de notre saigneur. Pensez à tous ceux de vos compatriotes qui auraient tant de reproches et de récriminations à faire au roi mais n'ont pas été "panélisés" … et pour cause … Pensez à eux et restez chez vous, votre présence est vaine et inutile, à moins que votre ego soit en demande de flatterie comme celui de la personne qui vous invite.

            Je terminerai en félicitant et applaudissant à tout rompre ceux qui refuseront de donner leur aval à cette mascarade. Zut ! J'oubliais que nous arrivions à la période de carnaval avec son défilé de grosses têtes …

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article