Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 20:35


C'est Dimanche, jour d'amélioration de l'ordinaire, je viens de boire un verre de "Cérons" et je ne sais pas si c'est l'effet de l'alcool ou le goût sucré de ce Sauternes, mais mon esprit s'est mis à vagabonder.

Tout en regardant le cul de mon verre, j'ai songé que ce vin si délicat devait ses arômes à un champignon microscopique qui s'appelle "botrytis cinéréa" (rassurez-vous, je suis allé voir sur le dictionnaire) et cette mycose est appelé vulgairement : "pourriture noble". Diantre ! Me suis-je dit, où la noblesse aurait-elle acquis un tel qualificatif?

Je suis donc allé approfondir le sujet sur Internet et là, je suis tombé sur les fesses. Figurez-vous qu'en apparence, il existe deux pays en Europe où ce fameux champignon microscopique est très actif : la France avec la région de Sauternes et la Hongrie avec le Tokay.

Je me suis alors posé une question fondamentale :

-"Qui a refilé la mycose à l'autre?"

C'est probablement l'histoire de la poule et de l'œuf.

N'empêche, si l'on réfléchit bien, la pourriture noble a peut-être des racines hongroises et se retrouve dans notre pays où elle a distillé ses arômes sucrés pour mieux faire avaler la piquette.

Attention, sur le même article consacré à la pourriture noble, j'ai trouvé que le même champignon microscopique pouvait, sous certains climats, devenir la "pourriture grise" qui transforme alors le vin en mixture fort désagréable. Le pire, dans l'histoire, c'est que les variations de climat peuvent décider, pour une même région, si la pourriture sera noble ou grise et parfois transformer la première en seconde.

Moralité: il est important de conserver un bon climat si l'on veut éviter de transformer le bon goût en goût de chiottes. Mais faisons confiance à ceux qui sont chargés de ce climat pour s'entourer de protecteurs de la nature.

Et, n'oubliez pas, il en va du climat social comme du vin, ça se dégrade vite.
A votre santé !
                                                                                    

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 17:08

 
Aujourd'hui, 13 juin 2009, journée des paradoxes ou journée intersyndicale ?

C'est la énième journée de mobilisation qui arrive comme tous les deux mois. A quoi sert-elle ? Uniquement à donner raison au nain de jardin. Chaque fois, le nombre de manifestants se réduit, mais les centrales syndicales persistent à provoquer des manifs régulières avec mot d'ordre de 24 heures. A ce régime, encore 6 mois et on verra un défilé dans Paris comprenant les quatre dirigeants des principaux syndicats suivi des délégués des autres centrales portant une banderole sur laquelle sera écrit le slogan : "Ne nous oubliez pas ! On est là". Et, sur toutes les chaînes de télé, on entendra la voix triomphante du nabot nous déclarer :

-"Maintenant, quand il y a une manif en France, on économise l'énergie des marcheurs".

Ainsi, il aura, à la fois cassé les manifestants et fait plaisir aux écolos d'un jour tenants de l'économie d'énergie par les pauvres.

J'ai été militant syndical actif et déjà en 1993 je suis parti parce que la centrale à laquelle j'adhérais donnait des consignes dans lesquelles je ne me reconnaissais plus. Les choses ne se sont pas améliorées. De nos jours, les syndicats attendent que la base se lève pour "prendre le train en marche" et, dans le cas contraire, c'est pour donner des consignes qui ne servent à rien d'autre qu'à faire perdre inutilement de l'argent aux salariés. Quand on veut obtenir autre chose que des promesses du gouvernement, il faut forcer le blocus qu'il fait en remettant à plus tard d'hypothétiques concertations. En clair, il ne faut pas se laisser prendre pour des cons.

C'était écrit en lettres d'or que la mobilisation d'aujourd'hui serait un ensemble de défilés carnavalesques dans tous les coins de l'hexagone. Fête des mères et élections le 7, résultats prévisibles publiés le 8, black out complet sur les télés jusqu'à ce matin, donc trop tard, pas un mot des personnalités politiques sensées représenter l'opposition. Ils doivent bien rigoler en haut lieu et dans les arcanes de l'UMP, et la mère moutarde doit faire des bonds de trois mètres en voyant le ridicule de la situation.

A propos de ridicule, les producteurs de lait, eux, ont tout compris. Ce sera le bordel tant qu'ils n'auront pas satisfaction, et les déclarations ministérielles ou les signatures de leurs syndicats bidon (de lait) n'y changeront rien. Ils veulent et obtiendront ce qu'ils veulent. On parie ?

Il m'échappe quand même une petite chose. Les dirigeants des syndicats majoritaires d'agriculteurs se recyclent dans la politique sous la bannière de l'UMP lorsqu'ils ne sont plus aux responsabilités….

Bon, j'ai compris, je vais adhérer à l'UMP pour mieux faire entendre mes revendications. C'est ça le changement annoncé par rase mottes.

Non, je rigole, plutôt devenir aveugle que de contracter le cancer UMP.

N'oublions pas que les télés, les sondeurs, la majorité de la presse, la police, la culture etc… sont aux ordres … Comme dans les pays en pleine démocratie : Corée du nord, Chine, Iran, Zimbabwe …
                                                                                                

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 22:32

Citoyen, l'heure est grave. La grippe nous guette à chaque coin de rue, de la sortie des aéroports à l'entrée des bus, de l'accès aux plages, à la sortie des cinémas.

Mesdames Alliot-Marie et Bachelot-Narquin ont donné ce matin conjointement une conférence de presse d'une importance capitale : a partir d'aujourd'hui, la France fera comme hier. On ne quitte pas le niveau d'alerte 5 A où les mesures sont jugées suffisantes compte tenu que la pandémie ne nous concerne pas. C'est tout comme le nuage de Tchernobyl, ça s'arrête à nos frontières. Avec 80 cas bénins, ce serait ballot de passer au niveau 5 B, d'autant (MAM dixit) qu'il n'y a pas de circulation active du virus en France. C'est sûrement parce qu'elle est en charge des pandores qu'elle nous vend cette salade.

Bon, je vous explique, la circulation active, c'est quand le virus se déplace a pied, en vélo, en voiture, en bus, en bateau, en train, en avion … La circulation passive, c'est quand le microbe reste où il est. CQFD.

Ben voyons, il était important de dire tout ça à la presse pour qu'elle insiste sur la grippe afin de nous faire oublier le reste: la taxe carbone, l'augmentation du pétrole, les bénéfices des banquiers, les milliers de licenciements, le chômage, les manifs d'agriculteurs, les marges colossales de la grande distribution, …..

Mais, revenons-en à nos deux sarkozettes sexagénaires.

MAM nous a expliqué qu'actuellement des mesures étaient prises et qu'elles suffisaient. Je cite :

- Appeler son médecin pour lui dire qu'on a la grippe (auto diagnostic ?) et qu'il appelle le 15. Des fois qu'on l'appellerait pour lui demander de nous préparer le petit déjeuner du lendemain.

- Signaler que l'on est grippé (encore l'auto diagnostic) à la descente d'avion lorsqu'on a voyagé pour permettre sa mise en quarantaine et celle des voisins de voyage. Chouette, le transport aéroport hôpital sera gratuit et en plus on va se faire plein d'amis.

- Se laver les mains soigneusement. Ca, on ne sait pas si ça s'adresse à ceux qui ont la grippe ou à toute la population. Si c'est pour tout le monde, bonjour le gaspillage d'eau. HOME ! Reviens !!!!

- Eternuer dans un mouchoir jetable. Là, oui, c'est bien, ça aura le mérite d'éviter les éclaboussures jaunâtres sur le pare brise de la voiture, le costard du voisin d'en face ou les lunettes du mec qui est collé contre vous dans le métro à l'heure de pointe. En plus, fini de serrer la louche de son patron quand on vient de s'éternuer un gros glaviot verdâtre dans la main.

- Jeter le mouchoir usagé dans une poubelle profonde. Des fois que des abrutis en feraient un avion et joueraient avec.

Et si vous ne faites pas tout ça, tant pis pour vous et surtout pour vos concitoyens. (Elle ne l'a pas précisé, mais je traduis).

BN (pas les chocos, la dame aux pompes roses) nous a gratifiés de ses exemples périphrastiques à deux balles dont elle a le secret exclusif. Je cite:

-"Le niveau 5 est une caisse à outils dont on ne prend que ceux dont on a besoin".

-"On ne renverse pas la caisse à outils sur la table pour tout prendre ou trier".

- "Un laboratoire va nous préparer des doses pour vacciner tous les français, deux dose par habitant, je vous laisse faire le calcul". (Le labo c'est Novartis, le calcul 130 millions) Mais ce sera pour l'automne.

Si vous êtes malade entre temps, reportez-vous aux consignes de MAM.

Résumons nous.

MAM, la Hargneuse, n'a rien de nouveau à dire et ce qu'elle a dit est nul. Traduit en score : H. 1

BN, la Navrante, toujours égale à elle-même, n'a pas fait mieux. Traduit en score : N.  1

J'oubliais, chaque fois qu'un journaliste a posé une question "qui fâche", elles ont toutes deux botté en touche vers leurs collaborateurs. Si quelqu'un se plante, on saura toujours qui virer.

A elles deux, elles nous ont gratifiés d'un match totalement nul.

Toutefois, je décernerai, après prolongation, la coupe de la plus cinglée à la pharmacienne. En effet, elle a terminé la conférence de presse en donnant le numéro de téléphone 0800 800 812 avec la précision importante apportée avec un grand sourire de "bécasse" : 15 centimes la minute. (faut payer la location de la sono).

La même finesse que la taille.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 14:44


Eh! Faut pas rigoler non plus, j'ai pas crié ça quand j'ai trouvé le savon au fond de ma baignoire ! Oui, voyez-vous, j'ai une baignoire, un truc de bourgeois, avec des jets partout, des sièges, une robinetterie en bronze (j'ai dit bourgeois et pas noble) et tous les jours, j'y prends … ma douche.

Pourquoi je vous dis ça ? Parce que, comme Archimède (pas le clochard, l'autre), c'est grâce à l'eau de ma salle de bain que mon idée a jailli.

J'écoutais ma radio du sud préférée ce matin lorsque j'ai entendu parler de l'ouverture des écoles pendant les week-ends et les vacances scolaires. Passé l'instant de stupeur, j'ai recherché une radio qui me donnerait plus de précisions et un poste FM m'a indiqué qu'il s'agissait d'une idée (une de plus) de notre rase mottes bien aimé.

Sur le moment, j'ai franchement rigolé. Je me suis dit que, finalement, il avait encore trouvé un moyen pour attirer l'attention sur sa petite personne, puis, l'eau coulant sur mon crâne pour le refroidir, j'ai tressailli. Non ce n'était pas l'eau qui était glacée mais mon sang dans mes veines.

Aussitôt l'enchaînement suivant est venu à mon esprit : qui est propriétaire des collèges et lycées qui devraient rester ouverts sur injonction du géo trouve tout national ? Le conseil régional. Qui doit entretenir les bâtiments, fournir le personnel d'encadrement et les subventions qui vont avec pour ces établissements ? Le conseil régional. Qui va devoir augmenter les dépenses de fonctionnement pour laisser ouverts ces centres d'enseignement 4 à 5 mois supplémentaires ? Le conseil régional. Donc, qui va devoir augmenter les impôts pour pallier ces dépenses supplémentaires juste avant les prochaines élections régionales ? Le conseil général.

Oyez, braves gens, la fin du raisonnement, si vous n'avez pas encore compris :

Quel est le parti qui détient la quasi-totalité des régions ? Le PS.

Qui a intérêt à se mettre en campagne au plus tôt pour casser le PS ? L'UMP.

Qui est le chef de ce parti de godillots ? Sa Majesté Nique-la 1er. (C'est l'eau sur la tête)

Qui va l'avoir dans le baba s'il ne réagit pas très vite ? Le Pet est-ce. (C'est encore l'eau)

C'est enfin là que j'ai crié "eurêka"!

Je vais donc faire des propositions à l'ayatollah qui toucheront directement le budget de l'état et engendreront des économies pour les régions (économies d'entretien et de remplacement de matériel dégradé).

1 – Ouvrir les gendarmeries et les commissariats 24 heures sur 24 pour économiser le carburant et les frais de remise en état des véhicules de patrouille. Les forces de l'ordre se feraient ainsi "caillasser" à domicile, ce qui en plus faciliterait les arrestations.

2 – Rouvrir toutes les casernes désaffectées pour éviter aux terroristes de s'entraîner en Afghanistan et pouvoir mieux les surveiller.

3 – Laisser le Palais Bourbon ouvert toute l'année pour permettre aux étudiants de rester dans l'ambiance des amphis. Devedjian prétend que c'est de la gabegie de n'utiliser les installations que pendant quelques mois, ça lui ferait certainement plaisir.

4 – Ouvrir l'Elysée pendant les absences de Niqu' Haut pour permettre aux SDF de dormir ailleurs que sous les tentes des Don Quichottes pendant quelques jours et aux conseillers bidons du Président de disparaître à jamais.

5 – Ouvrir les églises le Dimanche pour permettre aux croyants d'aller à la messe. Ah! On me souffle dans l'oreillette que ça existe déjà mais que c'est les croyants qui manquent.

6 – Ouvrir nos frontières aux "étrangers" pour leur permettre de retourner chez eux sans y être reconduits par la force. On me dit qu'il est impossible de les ouvrir seulement dans un seul sens. Bon, alors, ouvrir Sangatte.

Etc …

J'en ai plein d'autres d'idées, mais je les garde pour le cas où Nic' serait en demande.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 22:49

Juste avant d'aller me coucher, je voudrais vous faire un petit cadeau que j'ai découvert sur la toile.
Il s'agit d'un lien qui mérite d'être développé etdiffusé le plus largement possible car il est édifiant sur la liberté de la presse en France.
La Suisse est bien connue comme pays neutre et à ce titre, elle ne prend position que sur les affaires la concernant. Cette fois, nos amis suisses ont fait exception et se sont penchés sur la manière dont la presse est traitée par le pouvoir.

Allez vite voir : c'est ici
PS : Il n'y aura pas d'illustrations, elles sont contenues dans le lien..

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 17:32


Parenthèse dans ce monde de brutes et d'inimitiés.

Certains personnages de l'Etat ont le sens de la fidélité, aussi est-ce pas fidélité que notre toujours souriant Premier Sinistre François Fion est allé passer le week-end de Pentecôte chez des amis au Maroc (Le Canard Enchaîné du 10 Juin page 2).

Ca, c'est de l'amitié! D'autant que, pour éviter à ses amis de se faire du soucis pour le cas où l'avion d'Air France tomberait dans la Méditerranée (on ne sait jamais avec la loi des séries), il a emprunté le Falcon 50 de l'ETEC (Escadron de Transport d'Entraînement et de Calibration).

C'est normal, me direz-vous, il faut qu'il puisse revenir rapidement en France si on avait un besoin urgent de sa présence. Eh oui, on ne sait jamais, un attentat, une catastrophe, qui soignerait les blessés sans lui ?

Plus sérieusement, d'après la réponse de son directeur de cabinet au député Dosière : "le premier ministre bénéficie, pour ses déplacements aériens, des moyens de l'ETEC. Il n'y a pas facturation et les vols à l'étranger sont pris en compte par le ministère des affaires étrangères". Propos recueillis par le Canard Enchaîné du 3 juin, page 3.

Qu'en déduire, braves gens ?

Que notre Premier Sinistre est parti en week-end au Maroc aux frais du contribuable, que cette escapade ne comptera pas dans le budget du ministère ni dans l'argent de poche de Mr Fillon et qu'enfin la petite escapade familiale nous aura coûté la bagatelle de 187 272 euros, soit 141 SMIC mensuels.

Moralité :

Travaillez plus pour qu'ils promènent plus.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 14:59

                               
Allez, tournons la page, l'homme aux talonnettes a gagné (pas l'UMP mais la coalition Sarko), Dany (l'éternel retour d'eaux troubles) a gagné, le FN rase les mottes, le Front de Gauche arrive, le Vicomte s'est trouvé un nouvel hymne avec "Libertas", le NPA (que l'on ne trouve Nulle Part Ailleurs) est à bout de souffle, le MoDem s'est pris les pieds dans le tapis et le PS retourne dans ses Petits Souliers. Pour les autres, le résultat est conforme à l'attente générale, c'est-à-dire que les citoyens n'attendaient rien d'eux.

And the winner is: the angler!

Pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais, comme moi, je traduis (non, mon FAI traduit) :

"Et le vainqueur est : le pêcheur à la ligne !".

Bon, ce constat lamentable réalisé, il nous faut bien continuer à vivre ou survivre.

Que va donc faire tout ce beau monde qui semble se satisfaire de 40% d'électeurs ?

Dany va prendre l'étendard de la révolte verte au parlement européen et très vite, en France, on oubliera que sa coalition a fait des mères Veil (pardon merveilles) lors de ce scrutin. Il peut compter sur l'UMP pour aider les français à devenir amnésiques sur  son exploit.

Le FN va tenter de créer un embryon de révolte nationaliste à Hénin-Beaumont par le biais de la féconde Marine.

Le vicomte va continuer à développer son armée de chouans autour du Puy du Fou pour combattre, un jour, "ce roi que l'on dénonce mais auquel on est inféodé".

Le front de gauche va tenter sa reconquête du prolétariat et des masses populaires en allant chercher les déçus du PS, du FN ou du MoDem.

Le NPA restera derrière son facteur et n'ira Nulle Part Ailleurs.

Le MoDem va voir de plus en plus s'évaporer le jus d'oranges qu'il a créé car les citoyens n'aiment pas les oranges amères.

Le PS continuera à considérer que son résultat n'était qu'un Petit Souci et s'enfoncera encore plus dans les Profondeurs Sidérales.

La coalition Sarko (UMP's and Co) soutiendra son Idole omnisciente Uniquement pour Mieux Prospérer et Continuer.

Et lui, le Gourou de la secte Un Maximum Prétentieuse, l'Ubuesque Meneur Psychotique, comment va-t-il transformer la victoire à la Pyrrhus de son camp ? Tout simplement en remaniant son équipe de Uhlans Mitotiques du Pacha et en saupoudrant l'Etat de verdure : quelques Upas, des Myosotis et du Pavot.

Qui pour qui ? Les pronostics sont ouverts.

Les "ouvreurs":

- Allègre, le joyeux drille dégraisseur de Mammouth, le refroidisseur de planète.

- Lang, le pourfendeur de Sangatte, parachuté du Nord, envoyé spécial de Sa Majesté.

- Rocard, l'un des meilleurs chronos sur le tour de piste, passé du PSU aux arcanes du pouvoir UMP.

Les "expérimentés" :

- Juppé, organisateur du bordel scolaire droit dans ses bottes et éphémère ministre de la verdure.

- Raffarin, rocker qui a toujours la banane et des petites phrases à la profondeur psychologique abyssale.

- Seguin, compteur ou conteur selon son emploi, mais nageur émérite de l'UMP.

Les "jeunots" :

- Lefèvre, le rat d'égout, toujours prêt à mordre pour contaminer les autres de sa rage.

- Copé, l'éternel envieux, le Brutus de l'UMP (Brutus n'est pas le fils de César mais de Servilia (Ca ne s'invente pas), soeur de Caton.

- Baroin, l'éphémère de l'intérieur, successeur de Sarko dans le cœur de Chichi.

Les "circonstanciels" :

- Hulot, ou comment faire pour lui fermer sa gueule.

- Cohn-Bendit, le nouveau monsieur propre des poubelles.

- Eva Joly, en voilà une qui ferait bien dans le paysage pour la justice … si on pouvait la corrompre !!!

A vous de jouer, les paris sont ouverts, il y a Un Mètre cube de Purin à gagner.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 18:38

                                         
Le premier choc passé, il faut se rendre à l'évidence, remonter les pieds sur terre pour mieux regarder la réalité en face.

Sur le plan européen, nous allons être représentés par une quasi majorité de conservateurs dont le complément sera assuré, n'en doutons pas, par les nationalistes et fascistes de quelques pays en mal de dictateurs ou peuplés d'un grand nombre de xénophobes. Là, c'est quelque chose qui n'a jamais trop gêné le conservatisme, pourvu que ça permette de conserver … les pouvoirs ou les prérogatives, voire les deux.

Donc, le PPE dans lequel siègent nos 29 représentants UMP ou cousins, est composé de 263 membres qui devront, pour obtenir une majorité, faire au moins alliance avec les "Autres" (si, si, c'est un groupe de 96 extrémistes de droite qui se nomme ainsi), à moins qu'ils ne trouvent appui auprès du groupe de 80 "démocrates et libéraux" où siègent les amis de Bayrou, mais comme ce ne sera pas suffisant, il faudra ajouter une pinces de fachos des autres groupuscules d'extrême droite.

Voyons maintenant de plus près nos heureux élus UMP et associés. Bien sûr, la majorité des 29 est issue de l'UMP dont certains sont auparavant passés par le PR, DL, UDF, CPNT,  etc… mais on y trouve également en vrac des gens de la "gauche moderne" (super ! la droite est à gauche, prière de ne pas monter en voiture avec eux), du nouveau centre, des jeunes centristes (re-super ! le centre est à droite), du parti radical, le tout, bien évidemment estampillé UMP.

Quelques curiosités  notoires et surtout tues ou non aux électeurs, en vrac : Ancien président de la fédération nationale bovine de 90 à 99 pendant les histoires de vache folle, suppléante du maire de Troyes qui pourra retrouver sa mairie, envoyé de chez DEXIA (ils le mettront aux finances certainement),  on a même une noble de grande lignée qui sera probablement chargée de défendre les masses populaires et enfin des ministres ou aspirants ministres. Ces derniers se voient réservé un traitement spécial.

Le Roisident  (ou Présiroi) a décidé d'envoyer au parlement européen les ministres dont il voulait se débarrasser, les prétendants qu'il voulait éliminer (certains anciens iront créer une télé euro-visionneuse) et même faire "prendre l'air" à un copain. Avec lui, d'ailleurs, il est bien ennuyé, il va falloir lui trouver une excuse pour ne pas l'envoyer à Strasbourg où il ne veut pas aller car il s'était mis sur une liste uniquement pour la booster (bonjour le respect pour le citoyen lambda).

Je ne sais pas si la gauche présente autant de diversité, mais on a le sentiment qu'entre la honte d'avouer les véritables origines de certains, la volonté d'éliminer les gêneurs et l'obligation d'inscrire certains noms sur les listes, le cher man (pardon chairman) a voulu remplir la poubelle, si, celle de l'Europe, celle où l'on envoie les vieux emmerdeurs ou les jeunes apprentis.

En tout cas ce patchwork  devra défendre l'agriculture, l'élevage, l'industrie, le tourisme, les services, la fonction publique … enfin, surtout les femmes et les hommes qui souhaitent vivre grâce à tout cela; mais je suis confiant, ces messieurs dames vont réélire Barroso.

On ne risque plus rien les amis !

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 15:40





Comme vous pourrez le voir dans la réponse (qui n'est autre que la déclaration suite aux résultats), Martine Aubry a fait une analyse plus ou moins exacte de la situation, mais on attend toujours les mesures draconiennes qui devraient être appliquées pour que vraiment le peuple se retrouve dans le PS, quant à avoir compris le message, il me semble qu'elle se leurre.

A vous de juger.

 

Bonjour,
Vous trouverez ci-joint la déclaration de Martine Aubry, Première secrétaire
Les Français se sont exprimés et quand ils s'expriment il faut les entendre. Je veux tenir ici, ce soir, le discours de la lucidité et de la vérité.


- Ces élections ont lieu dans une période de crise profonde en France comme en Europe. Le premier message de ce scrutin, c'est que malheureusement l'Europe n'est pas apparue comme une solution. Les électeurs se sont massivement abstenus.
Chacun doit en assumer sa part de responsabilité :

- responsabilité collective des partis politiques qui n'ont pas su montrer la force du message européen, de l'idéal qu'il représente ;

- responsabilité de ceux qui portent le libéralisme en Europe, avec les conséquences que l'on mesure aujourd'hui : dérégulation, financiarisation qui installe la loi du plus fort et le développement des injustices, associés à une grande inefficacité économique. L'Europe éloigne les peuples quand elle s'éloigne des peuples.

Deuxième leçon de ce scrutin : si la liste UMP arrive en tête, c'est que Nicolas Sarkozy n'a pas dit ses intentions et le vrai projet libéral européen qu'il porte avec ses alliés. Il a de fait utilisé dans la campagne le thème de la sécurité, sur lequel il a pourtant échoué en France. C'est au prix d'un renforcement de la droite extrême et de l'extrême droite.

Mais 70% des électeurs se sont portés sur des listes qui dénoncent sa politique injuste et inefficace. Face à ce résultat, et face à l'abstention des catégories populaires et des classes moyennes touchées par la crise, je demande ce soir au Président de la République de prendre enfin les mesures à la hauteur de la situation et de renoncer à un nouveau tour de vis social.

Lucidité et vérité aussi sur nous-mêmes, socialistes et forces de gauche. La droite de M. Sarkozy n'est plus crédible, mais nous ne le sommes pas encore. De nombreux électeurs de gauche ont porté leurs voix sur les listes Europe-Ecologie. Ce vote est un appel vers un projet qui tourne le dos à la société dans laquelle nous sommes. La question environnementale en est un élément majeur, qui pour nous est inséparable de la question sociale.

Je prends toute la mesure de la responsabilité du Parti Socialiste dans le score qui est le sien ce soir.

Je l'ai dit dès ma prise de fonction comme premier secrétaire et je le redis ici.

Notre Parti Socialiste a souffert de ses batailles internes et de ses divisions. Je mets toutes mes forces pour le rassembler. Il faut poursuivre avec détermination.

Le Parti Socialiste a besoin d'une profonde rénovation. Il doit ne plus vivre en circuit fermé et doit s'ouvrir sur la société.

Unité, rénovation des idées et des pratiques, rassemblement de la gauche, ce sont les tâches majeures auxquelles nous allons nous atteler dès demain.

Je veux m'adresser ce soir aux Français qui s'inquiètent des jours qui viennent. Aggravation de la crise, inquiétudes pour l'avenir, crainte d'un tour de vis social. Je les assure que les socialistes seront à leurs côtés, les militants comme les élus qui font un formidable travail quotidien qu'ils reconnaissent.

Je voudrais dire aux Français que je comprends leur message, que je le partage.

Je mettrai toute mon énergie à poursuivre le chemin de ces derniers mois et tout mon engagement et mon enthousiasme pour leur redonner l'espoir. Je leur demande de garder confiance dans le Parti Socialiste et dans la gauche.

Vous en souhaitant bonne réception,
Bien cordialement
L'équipe de campagne
http://www.parti-socialiste.fr

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 17:49

                                                 

 Chère Martine, chers camarades,

 

La défaite que vous avez subie hier à l'occasion des européennes m'attriste profondément. Passé le temps de l'étourdissement, une nuit de réflexion et une matinée d'analyse, je me décide à vous écrire cette supplique.

Je n'ai jamais voté pour vous que par discipline républicaine, mais je l'ai toujours fait sans état d'âme et sans me poser de questions, toutefois, si cette élection avait eu lieu à deux tours, je me serais longuement interrogé avant de prendre une décision quant à l'apport de ma voix. Pourquoi ?

Voici ma réponse, et j'espère qu'elle vous aidera dans la réflexion sur votre futur.

Vos divisions internes comptent beaucoup dans le désintérêt manifesté par vos habituels soutiens, mais j'enfonce là une porte ouverte. L'analyse que je fais de ces divisions se résume à un seul mot court dans son orthographe et long dans sa signification : EGO. Votre entourage, vous peut-être également, avez un ego démesuré, si démesuré que vous vous révélez incapables de trouver un consensus politique tant pour formuler un programme national qu'un objectif européen.

A qui la faute ? Bien évidemment à l'autre.

Je sais, vous rétorquerez qu'il existe des courants dans ce parti et qu'il faut tous les ménager pour conserver l'unité. Ok, mais regardez les choses en face, les courants commencent à s'éparpiller, les uns sont carrément partis, les autres se posent des questions sur le rapprochement avec le centre.

Il vous faut définir une ligne claire, portée par des têtes nouvelles, une ligne qui tende à s'opposer à la politique néo libérale que tout le monde ne dénonce pas chez vous, ce qui sème le trouble chez les électeurs. Déjà, le partage entre le oui et le non à la constitution européenne était une marque de déstabilisation qui s'est un peu noyée dans la masse car le non qui l'a emporté était fait de voix politiques totalement discordantes allant d'une extrême à l'autre. Ce que vous auriez dû faire à ce moment là n'est pas mon propos mais il est temps que vous réagissiez aujourd'hui.

Prenez exemple sur la droite qui n'a pas hésité à se remettre en cause et à se ranger derrière un seul homme, bien que ce dernier ait apparemment fait un coup de force pour rafler la mise. Eux, la discipline républicaine, ils connaissent, aucune voix dissonante ne se fait entendre dans les moments délicats et importants. De plus, ils ont fait l'effort de balayer chez eux les anciennes équipes pour les remplacer par de nouvelles têtes. Vous n'avez pas fait cela jusqu'à présent et nous voyons et entendons des gens qui étaient déjà là  en 1981 puis en 1988. C'est fini, on est en 2009, les gens présents depuis 20 ou 30 ans ne peuvent plus représenter l'avenir aux yeux de électeurs s'ils avaient déjà 40 ans en 1981.

Votre parti à vocation à être de gauche, proche des travailleurs, même si une grande partie de ses soutiens vient de ceux que l'on nomme les bobos, en clair les classes moyennes.

Définissez une fois pour toute une stratégie ancrée à gauche, refusant le libéralisme, dénonçant clairement les abus de la droite tant en matière financière (privatisations) qu'en matière sociale (retraites, sécu, etc)  avec des promesses de retours en arrière sur ces points précis, dévastateurs de votre électorat. Mettez en demeure de ralliement  tous ces nageurs en eaux troubles que sont les DSK, Lang et autres, quitte à les exclure en cas de refus, sachant qu'ils ne vous enlèveront que quelques dizaines de voix que vous regagnerez par ailleurs.

Recherchez dès à présent des alliances avec le Front de gauche, peut-être quelques écologistes pour élaborer une plateforme de gouvernement basée essentiellement sur le peuple et non sur la poignée d'industriels, banquiers et médias qui dictent leur loi au plus grand nombre.

En d'autres termes, bâtissez autour de jeunes femmes et hommes (et vous en avez autour de vous) un vrai parti qui laisse de côté le soutien à telle ou telle sensibilité pour s'appuyer sur les électeurs et non sur des personnalités qui pour la plupart ont fait leur temps.

Dans cette hypothèse, et seulement dans cette hypothèse, les électeurs vous reviendront.

Cordial salut d'un camarade libre de tout parti politique et de toute attache syndicale.

L. AYMARD

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article