Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 21:59

Nous voilà avec un état bleu, d'un bleu horizon certes plus pâle que prévu, mais azur tout de même. Le raz de marée n'a pas eu lieu et c'est tant mieux pour la démocratie, mais où allons-nous avec cet ensemble aux mélodies identiques de sirènes. On nous présente une vie de rêve qui nous est promise à brève échéance (déchéance ?), la vision idyllique d'un avenir riant où tout le monde sera propriétaire, aura du travail, de l'argent et une indicible joie de vivre parce que son mur ne sera plus tagué et sa voiture ne risquera plus d'être brûlée. Des lois vont, en tout cas, être votées aveuglément par la majorité "d'approbateurs" que les français ont cru bon et utile de mettre en place. Comme tout bon démocrate, je me plierai aux lois et décrets de cette assemblée bleutée, mais je ne raterai jamais l'occasion de relever et faire connaître les errements dont ils seront les initiateurs. Il faudra, d'ailleurs, beaucoup de personnes comme moi car il ne faut pas compter sur les médias nationaux dont les patrons sont les amis ou les redevables du nouveau pouvoir. Je vous conseille à ce propos de vous rendre ici pour constater comment se développe la démocratie depuis des années chez nous … et ce sont les belges qui le disent.

Pour ma part, je commence sérieusement à avoir des craintes pour l'avenir et j'utilise chaque jour la méthode Coué pour me persuader que j'ai tort, que mon cauchemar va se transformer en rêve.

Je me souviens d'une histoire que me racontait mon père lorsque j'étais enfant:

-" Un homme avait court-circuité les syndicats, affaibli, en les réduisant à la portion congrue, les autres partis que le sien, avant d'interdire le tout. Il avait  jugulé la presse, pourchassé les étrangers dont une race en particulier, élargi les pouvoirs de la police au détriment de la justice qui n'était devenue qu'un ectoplasme… etc.

Il exigeait d'avoir connaissance de tout ce qui se passait dans son pays, dirigeait tout, avait l'œil sur tout, interdisait à ses ministres d'agir avant qu'il ait donné son aval, était le chef de tout et surtout des armées.

Un 14 juillet, il proclamait son parti "parti unique", créait ensuite des "chargés de mission" et autres "hauts commissaires" dont la charge était confiée aux hommes désignés par lui. En clair, tout dépendait de sa volonté. Il se contentait de donner ou refuser son indispensable accord aux projets présentés par quelques proches.

Le pays, informé par une presse "à sens unique" lui vouait une grande popularité grâce en particulier au traitement du chômage dont il faisait raconter la réussite par ses journaux. Ainsi, il fut élu et même plébiscité avec 89% des suffrages. Il était devenu le "guide de l'Etat", seul maître à bord avant dieu. Il n'était pas un homme grand mais se croyait un grand homme. Il finit par entraîner son pays à la guerre et la ruine."

J'ai longtemps cherché quel était son nom. ET VOUS ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

lucien 19/08/2007 17:20

Coucou Craquotte !!!
 

Il me semble que vous avez deviné de qui je voulais parler dans mon article. Allez donc voir la biographie du Führer et vous verrez comment il en est arrivé là où, je l'espère, nous n'arriverons jamais.
 

Mes propos que vous qualifiez d'outrancier ne sont en fait que le résultat d'un parallèle que n'importe quel français objectif peut faire aujourd'hui.
 

Je lis de moins en moins les journaux qui sont de plus en plus dépendants des patrons de presse toujours prompts à virer le journaliste qui, à leur sens, est allé trop loin dans la critique du pouvoir. La chose s'amplifie curieusement depuis 1 à 2 ans et je regrette de constater que les patrons en question ont pour prénom François et Arnaud entre autre. Pour ce qui est de TF1, il est formellement interdit de programmer cette chaîne en ma présence chez mes enfants ou chez moi. Je n'aime pas les informations téléguidées. Il y a tant de choses à découvrir par le petit écran sur les chaînes culturelles que je bannis toute la pourriture que nous déversent les chaînes classiques.
 

Les députés, effectivement, savent faire entendre leurs différence, mais au moment du vote, toutes les voix UMP et Centristes se retrouvent autour de ce qu'a décidé le gouvernement guidé par le chef de l'état car une loi qui était jugée mauvaise par un député de la majorité devient bonne au moment du vote. C'est ainsi depuis des décennies (gauche et droite confondues) et c'est inhérent à deux facteurs : 1) la constitution qui oblige à une majorité 2) la peur de ne pas être investi par le parti pour les prochaines échéances. Moi aussi, j'aimerais que chaque député vote en conscience ce qu'il juge bon et rejette de la même manière ce qu'il pense être mauvais, mais, qu'est-ce qui est bon et qu'est-ce qui est mauvais ? C'est une affaire de jugement personnel et trop de béni oui oui n'ont pas ce discernement.
 

Les 35 heures ont, bien sûr sonné l'heure de gloire de Martine Aubry et le gâchis est d'autant plus important que le patronat, dans sa majorité, s'est refusé à les appliquer dans l'esprit et a préféré augmenter les cadences ou fermer les lieux de travail plus tôt qu'embaucher du personnel, ce qui ne les a pas empêché d'augmenter leurs bénéfices de 1,6% en moyenne sur les derniers 5 ans pendant que les ouvriers n'obtenaient que 0,7 en moyenne sur la même période. C'est certainement cela qui a provoqué le stress et qui nuit au travail.
 

Personnellement, je ne donne pas sa chance au gouvernement étant donné que la majorité des votants l'a fait, mais je reste vigilant et je serai de tous les combats contre les attaques aux avancées sociales, techniques et humaines. Comme tout un chacun, je ne détiens pas la vérité mais je me battrai, avec les armes de la démocratie, contre tout ce que je juge néfaste à ma condition et à celle de mes semblables.
 

Notre nouveau président a 5 ans, c'est bien plus qu'il n'en faut pour faire évoluer le pays dans le bon sens. Pour l'instant, il n'a fait que de la communication à bon marché qui va nous coûter cher en déficit public (paquet fiscal, loi anti-récidive qui ne sert pratiquement à rien sinon a obliger les juges à plus de paperasse, loi sur le service public qui va engendrer une rentrée houleuse …). Alors, il n'a pas de baguette magique, mais c'est peut-être mieux ainsi, des fois qu'il se prendrait pour la fée clochette ou Merlin l'enchanteur.
 

Craquotte 19/08/2007 08:53

Vous ne croyez pas que votre propos est outrancier ! vous devriez avoir honte ! Je ne crois pas que le monde de la presse soit "à la botte" il n'y a qu'à lire les journeaux et regarder autre chose que TF1 , nos députés même UMP savent faire entendre leur différence et de ce point de vue j'aimerai une assemblée plus responsable : quand une loi est bonne pour le pays on la vote qu'on soit de droite ou de gauche ou de nulle part , si elle est mauvaise on la retire point .
Les 35h ont été votées pour permettre à madame Aubry d'avoir son heure de gloire contre la majorité des députés socialistes .... et quel gachis dans le résultat ! cela aggravé les inégalités entre travailleurs , augmenté le stress à l'usine et au bureau , et sans aucun doute nuit au travail !
J'ai bien envie de donner sa chance à ce gouvernement , les élections à venir permettront de le sanctionner si rien ne change ! mais notre nouveau président n'est pas le bon dieu et ne possède aucune baguette magique ! alors laissons lui un peu de temps !

Jacques Heurtault 15/08/2007 22:50

Vous êtes le petit-fils d'Hitler, Volf? Wolf, en Allemand, ça veut bien dire "loup" n'est-ce pas? 

volf 26/06/2007 23:11

bin c'était mon grand père, et je regrette sincèrement qu'il n'aie pas pu finir son œuvre ! aujourd'hui le monde serait différent c'est certain !!!
D'ailleurs tout est à refaire !!!
ave grand père !