Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 17:49

                                                 

 Chère Martine, chers camarades,

 

La défaite que vous avez subie hier à l'occasion des européennes m'attriste profondément. Passé le temps de l'étourdissement, une nuit de réflexion et une matinée d'analyse, je me décide à vous écrire cette supplique.

Je n'ai jamais voté pour vous que par discipline républicaine, mais je l'ai toujours fait sans état d'âme et sans me poser de questions, toutefois, si cette élection avait eu lieu à deux tours, je me serais longuement interrogé avant de prendre une décision quant à l'apport de ma voix. Pourquoi ?

Voici ma réponse, et j'espère qu'elle vous aidera dans la réflexion sur votre futur.

Vos divisions internes comptent beaucoup dans le désintérêt manifesté par vos habituels soutiens, mais j'enfonce là une porte ouverte. L'analyse que je fais de ces divisions se résume à un seul mot court dans son orthographe et long dans sa signification : EGO. Votre entourage, vous peut-être également, avez un ego démesuré, si démesuré que vous vous révélez incapables de trouver un consensus politique tant pour formuler un programme national qu'un objectif européen.

A qui la faute ? Bien évidemment à l'autre.

Je sais, vous rétorquerez qu'il existe des courants dans ce parti et qu'il faut tous les ménager pour conserver l'unité. Ok, mais regardez les choses en face, les courants commencent à s'éparpiller, les uns sont carrément partis, les autres se posent des questions sur le rapprochement avec le centre.

Il vous faut définir une ligne claire, portée par des têtes nouvelles, une ligne qui tende à s'opposer à la politique néo libérale que tout le monde ne dénonce pas chez vous, ce qui sème le trouble chez les électeurs. Déjà, le partage entre le oui et le non à la constitution européenne était une marque de déstabilisation qui s'est un peu noyée dans la masse car le non qui l'a emporté était fait de voix politiques totalement discordantes allant d'une extrême à l'autre. Ce que vous auriez dû faire à ce moment là n'est pas mon propos mais il est temps que vous réagissiez aujourd'hui.

Prenez exemple sur la droite qui n'a pas hésité à se remettre en cause et à se ranger derrière un seul homme, bien que ce dernier ait apparemment fait un coup de force pour rafler la mise. Eux, la discipline républicaine, ils connaissent, aucune voix dissonante ne se fait entendre dans les moments délicats et importants. De plus, ils ont fait l'effort de balayer chez eux les anciennes équipes pour les remplacer par de nouvelles têtes. Vous n'avez pas fait cela jusqu'à présent et nous voyons et entendons des gens qui étaient déjà là  en 1981 puis en 1988. C'est fini, on est en 2009, les gens présents depuis 20 ou 30 ans ne peuvent plus représenter l'avenir aux yeux de électeurs s'ils avaient déjà 40 ans en 1981.

Votre parti à vocation à être de gauche, proche des travailleurs, même si une grande partie de ses soutiens vient de ceux que l'on nomme les bobos, en clair les classes moyennes.

Définissez une fois pour toute une stratégie ancrée à gauche, refusant le libéralisme, dénonçant clairement les abus de la droite tant en matière financière (privatisations) qu'en matière sociale (retraites, sécu, etc)  avec des promesses de retours en arrière sur ces points précis, dévastateurs de votre électorat. Mettez en demeure de ralliement  tous ces nageurs en eaux troubles que sont les DSK, Lang et autres, quitte à les exclure en cas de refus, sachant qu'ils ne vous enlèveront que quelques dizaines de voix que vous regagnerez par ailleurs.

Recherchez dès à présent des alliances avec le Front de gauche, peut-être quelques écologistes pour élaborer une plateforme de gouvernement basée essentiellement sur le peuple et non sur la poignée d'industriels, banquiers et médias qui dictent leur loi au plus grand nombre.

En d'autres termes, bâtissez autour de jeunes femmes et hommes (et vous en avez autour de vous) un vrai parti qui laisse de côté le soutien à telle ou telle sensibilité pour s'appuyer sur les électeurs et non sur des personnalités qui pour la plupart ont fait leur temps.

Dans cette hypothèse, et seulement dans cette hypothèse, les électeurs vous reviendront.

Cordial salut d'un camarade libre de tout parti politique et de toute attache syndicale.

L. AYMARD

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

Olive 09/06/2009 23:56

Bravo Aymard pour cette lettre au Ps, qui au final a le résultat qu'il mérite, j'espére qu'ils ont compris

Lucien Aymard 10/06/2009 11:19


Salut olive !
Je te retrouve avec grand plaisir. Merci pour ce commentaire, mais je crains que le PS (ses dirigeants) n'aient encore rien compris. Ils estiment certainement que le fond n'est pas encore atteint.


Alain 09/06/2009 13:19

Je reprends votre "supplique" sur mon blog avec les liens d'usage évidemment. Amitiés blogueuses et (un peu) militantes.

Lucien Aymard 09/06/2009 15:39


Merci de reprendre mon courrier au PS et je vous engage à lire la réponse pour le moins inconsistante qui m'a été adressée.


sixtine 09/06/2009 12:56

Une belle lettre ! Martine peut la lire et la relire et ... s'en inspirer !

Lucien Aymard 09/06/2009 15:38


Martine ne l'a peut-être pas lue, mais son équipe de campagne m'a répondu et je m'empresse de publier la réponse qui n'a pas l'air d'être autre chose qu'une recherche de consensus avec les
éléphants.


Jean-François Vionnet 09/06/2009 12:01

Pas grand chose à rajouter à cette lettre, tu as raison, il faut faire le ménage chez soi. Dans les sections de base du PS, on y pense, on le dit, mais rien n'arrive jusqu'à la rue de Solférino. Voilà le gros problème. Il y a des jeunes au PS, qui ne sont pas entendus, et vont voir ailleurs. Et les vieux continuent de vivre en soutenant du bout des lèvres le parti.

Lucien Aymard 09/06/2009 15:25


Je crois que ma lettre n'aura servi à rien. Je vais publier la réponse tout à l'heure et tout le monde verra à quel point il existe un décalage entre l'analyse du terrain qui doit certainement
ressembler à mon courrier et la même chose vue par les cadres du PS. Etonnant.


PIPOLIN 08/06/2009 23:08

salut aymardpour te répondre:je suis un vrai biterrois depuis 1962 en exil à Valros depuis septembre où je me fais ch.....et comme tu aimes RenaudIl s'embrasse au mois de janviercar une nouvelle année commenceMais depuis des éternitésl'a pas tellement changée la France......Bon tu connais la suiteAmicalementPipolin

Lucien Aymard 08/06/2009 23:14


Moi, j'ai plus mes racines, mais j'ai laissé les feuilles à Béziers (enfants et petits enfants). Le travail m'a conduit à Perpignan et il y a bientôt 30 ans que j'attends qu'ils veuillent bien
m'accepter mais ici, tu es catalan ou étranger à vie et l'étranger commence à Fitou. Bof, il y a la mer, la neige et l'espagne à côté. Viva la pépa.
Pour Renaud je connais toutes les suites.
Amicalement


Jacques 08/06/2009 22:30

Magnifique lettre !jf.

Lucien Aymard 08/06/2009 22:37


Merci Jacques, j'ai vu ton blog et venant de toi, ces mots me vont droit au coeur, et dieu sait si en ce moment j'ai besoin de beaume au coeur ( comme beaucoup d'entre nous ).


Géronimo 08/06/2009 20:23

C'est pas une défaite camarades, c'est une véritable branlée...Géronimo 

Lucien Aymard 08/06/2009 21:20


Bien sûr qu'il s'agit d'une branlée, mais quoi de plus agréable de se faire branler par quelqu'un de droite.


Fleche 08/06/2009 20:01

J'ai lu les deux lettres, et je retrouve effectivement ce que j'ai mis dans mon billet. Ca montre au moins qu'on est plusieurs à penser la même chose.Le PS s'est trop éloigné de ses valeurs et racines. Par ailleurs, s'il y a des personnalités qui n'ont plus rien à voir de près ou de loin avec le PS, ces personnes là n'ont plus rien à y faire.

Lucien Aymard 08/06/2009 20:22


Juste ! Ils doivent éliminer les brebies galeuses d'un Lang qui approuvait déjà la fermeture de Sangatte à un DSK qui s'est fait pousser au cul pour partir au FMI en passant par le bon docteur au
riz qui vote UMP: il faut faire la lessive pour être crédible gens du PS !


des pas perdus 08/06/2009 19:59

je crois que le PS n'a pas suffisamment touché le fond pour rebondir...

Lucien Aymard 08/06/2009 20:19


C'est bien possible car à entendre les "ténors" hier soir, on avait l'impression du yfo/yaka.


Mariyka 08/06/2009 19:41

Une autre lettre ouverte au PS et à Martine Aubry :http://www.jeune-garde87.org/2009/06/08/lettre-ouverte-a-martine-aubry-et-aux-dirigeants-du-parti-socialiste/

Lucien Aymard 08/06/2009 20:05


J'ai lu ta lettre et je recommande sa lecture à ceux qui viennent chez moi, c'est rafraichissant.


Pat59 08/06/2009 19:26

Dont acte avec plaisir

Lucien Aymard 08/06/2009 19:54


Comme d'habitude, on est en osmose.


Pat59 08/06/2009 18:54

Je m'attendais à ce que cela ne soit pas triste et je ne suis pas déçu.Comment ne pas être d'accord ? Un point soulevé me paraît opportun, le retour au bercail des DSK, Lang, Kouchner.A eux de choisir, ou ils sont du PS ou ils sont UMP comme le laisse croire leurs actes et pensées !L'exclusion du PS (ou d'un autre parti) me semble une bonne chose, garder ses valeurs et soit les brebis qui ont répondus à l'attrait des sirènes du pouvoir rentrent dans les clous soit ils partent dans leurs nouvelles convictions mais ne laissent planer aucun doute sur leurs appartenancesTrès bonne lettre, puis-je la relayer ?

Lucien Aymard 08/06/2009 19:07


Merci Pat pour tes encouragements. Bien sûr que tu peux la relayer cette lettre, si le plus grand nombre pouvait la lire, ça ferait peut-être réfléchir les gens du PS .