Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 15:40





Comme vous pourrez le voir dans la réponse (qui n'est autre que la déclaration suite aux résultats), Martine Aubry a fait une analyse plus ou moins exacte de la situation, mais on attend toujours les mesures draconiennes qui devraient être appliquées pour que vraiment le peuple se retrouve dans le PS, quant à avoir compris le message, il me semble qu'elle se leurre.

A vous de juger.

 

Bonjour,
Vous trouverez ci-joint la déclaration de Martine Aubry, Première secrétaire
Les Français se sont exprimés et quand ils s'expriment il faut les entendre. Je veux tenir ici, ce soir, le discours de la lucidité et de la vérité.


- Ces élections ont lieu dans une période de crise profonde en France comme en Europe. Le premier message de ce scrutin, c'est que malheureusement l'Europe n'est pas apparue comme une solution. Les électeurs se sont massivement abstenus.
Chacun doit en assumer sa part de responsabilité :

- responsabilité collective des partis politiques qui n'ont pas su montrer la force du message européen, de l'idéal qu'il représente ;

- responsabilité de ceux qui portent le libéralisme en Europe, avec les conséquences que l'on mesure aujourd'hui : dérégulation, financiarisation qui installe la loi du plus fort et le développement des injustices, associés à une grande inefficacité économique. L'Europe éloigne les peuples quand elle s'éloigne des peuples.

Deuxième leçon de ce scrutin : si la liste UMP arrive en tête, c'est que Nicolas Sarkozy n'a pas dit ses intentions et le vrai projet libéral européen qu'il porte avec ses alliés. Il a de fait utilisé dans la campagne le thème de la sécurité, sur lequel il a pourtant échoué en France. C'est au prix d'un renforcement de la droite extrême et de l'extrême droite.

Mais 70% des électeurs se sont portés sur des listes qui dénoncent sa politique injuste et inefficace. Face à ce résultat, et face à l'abstention des catégories populaires et des classes moyennes touchées par la crise, je demande ce soir au Président de la République de prendre enfin les mesures à la hauteur de la situation et de renoncer à un nouveau tour de vis social.

Lucidité et vérité aussi sur nous-mêmes, socialistes et forces de gauche. La droite de M. Sarkozy n'est plus crédible, mais nous ne le sommes pas encore. De nombreux électeurs de gauche ont porté leurs voix sur les listes Europe-Ecologie. Ce vote est un appel vers un projet qui tourne le dos à la société dans laquelle nous sommes. La question environnementale en est un élément majeur, qui pour nous est inséparable de la question sociale.

Je prends toute la mesure de la responsabilité du Parti Socialiste dans le score qui est le sien ce soir.

Je l'ai dit dès ma prise de fonction comme premier secrétaire et je le redis ici.

Notre Parti Socialiste a souffert de ses batailles internes et de ses divisions. Je mets toutes mes forces pour le rassembler. Il faut poursuivre avec détermination.

Le Parti Socialiste a besoin d'une profonde rénovation. Il doit ne plus vivre en circuit fermé et doit s'ouvrir sur la société.

Unité, rénovation des idées et des pratiques, rassemblement de la gauche, ce sont les tâches majeures auxquelles nous allons nous atteler dès demain.

Je veux m'adresser ce soir aux Français qui s'inquiètent des jours qui viennent. Aggravation de la crise, inquiétudes pour l'avenir, crainte d'un tour de vis social. Je les assure que les socialistes seront à leurs côtés, les militants comme les élus qui font un formidable travail quotidien qu'ils reconnaissent.

Je voudrais dire aux Français que je comprends leur message, que je le partage.

Je mettrai toute mon énergie à poursuivre le chemin de ces derniers mois et tout mon engagement et mon enthousiasme pour leur redonner l'espoir. Je leur demande de garder confiance dans le Parti Socialiste et dans la gauche.

Vous en souhaitant bonne réception,
Bien cordialement
L'équipe de campagne
http://www.parti-socialiste.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

lafleur 15/06/2009 16:28

Le PS, c'est une sorte de caste , implantée localement , dans les villes , d'autre part, il détient 21 régions sur 22 , avec ses notables , qui sont élus et réélus réguliérement de 25 à 80 ans . Refonder la gauche , se remettre en question , celà ne l'interesse guére , il perdrait son "image de marque " il est bien comme çà !  Pas de souci , les carriéristes ont encore de beaux jours devant eux... Hormis quelques siéges bien payés , le reste ne les interesse pas ..les présidentielles , pff , un demi-mal , les enjeux nationaux ? Pff ! ... n'en ont rien à foutre !...Nous sommes en 2009, n'ont pas encore tiré la leçon de 2002 !  ou s'en foutent de la tirer ! ... la vie est si belle pour cette bande de notables carriéristes ! ...que demander de plus ?

Lucien Aymard 15/06/2009 16:52


Excellente analyse criante de vérité, mais il semblerait que les français s'en contentent (je ne parle pas des résltats de la dernière élection qui ne veulent rien dire). En ce sens, le PS est de
plus en plus tiède vis à vis de la droite non seulement comme s'il se moquait de ce qui se passe, mais aussi comme s'il voulait que tout soit réformé en accord avec l'UMP de manière à
n'avoir rien à faire qu'à critiquer en cas d'alternance.
Le cimetière de éléphants n'est pas encore près de se remplir.


sixtine 10/06/2009 19:19

Oui, la réponse est en somme une formule-type...comme le Parti lui-même !

Lucien Aymard 10/06/2009 20:55


Le parti n'est plus le parti, il est devenu le foutu le camp.


Jean+georges 10/06/2009 17:28

Je suis sur ton blog depuis quelques minutes et j'ai adoré ton énumération de la liste ( non exhaustive ) de vedette du circuit Sarkosien et en particulier sur le discours d'Aubry. Quelle mollesse dans un constat, certes réaliste, mais qui ne fait que confirmer ce que nous savons tous.- La liste de Nicolas Sarkozy arrive en tête, (News extraordinaire) je l'avais écrit dans un post  sur mon blog il y a plus de 6 mois) j'avais pas prévu une telle "branlée"-Je demande ce soir au président de prendre les mesures à la hauteur de la situation ( non mais pour qui elle le prend le nabot! il s'en tape de la situation en tous cas celle qui nous préoccupe)- Lucidité et vérité sur nous même !!! là il y a de quoi en pleurer! je lui dirais : chiche lavez votre linge sale entre vous, il y a du boulot, mais ne comptez pas sur moi!- Je prends toute la mesure de la responsabilité du PS - au vu des résultats, je n'en ai pas l'impression.-- notre parti a souffert de ses divisions - serais-ce une découverte récente?  moi je dirais que c'est aussi l'égoisme, et  le machisme exacerbé d'une poignée de vieux cons qui pédalent encore en 1981;: J'arrête là car le reste est d'une platitude à mourrir.Enfin hier au soir il semblerait  que Aubry ai offert la place de vice présidente de la sociale européenne a Ségolène Royal. Ne serait-ce pas une manière de l'écarter de la direction du parti ( ce poste ne dois pas être trés envié car je ne savais même que c'était Hollande qui l'avait jusqu'ici)  JG.  cordialement.

Lucien Aymard 10/06/2009 18:46


Merci pour ce constat, mais, pour ce qui est de la place de Segolène à l'internationale socialiste, le Canard Enchainé en parlait déjà le 3 et il s'agirait d'une demande de l'intéressée elle même.
J'en déduis que ce n'est pas une voie de garage.
Ceci n'enlève rien au fait que le PS s'emmèle les piceaux une fois de plus dans des considérations de courants dont le peuple se fout.
Cordialement.
@ +


Pat59 10/06/2009 12:16

Pas un mot sur la restructuration des cadres du partiQuid des traîtres qui sont à la solde de Sarkozy, maintenant que Sarkozy va en trouver (des traitres) chez les écolos, je suppose que lors du remaniement les traitres PS seront virés au profit des verts, vont-ils redevenir socialistes ? Comme si rien ne s'était passé ?

Lucien Aymard 10/06/2009 18:39


Les cadres sont maintenant vermoulus au point que la peinture tient le bois.


Olive 09/06/2009 23:58

Finalement, la réponse à ta lettre c'est un comuniqué, le Ps me déçoit de plus en plus

Lucien Aymard 10/06/2009 11:20


Une preuve que la direction du PS reste sourde à la base qu'elle veut consulter parait-il dans des primaires. On rêve (non, on cauchemarde).


corto74 09/06/2009 22:53

Pauvre Martine, elle et les vieux mammouths du Ps n ont toujours rien compris.Virez les et les socialistes auront , peut etre une petite chance de revenir dans la course...mais j ai comme qui dirait un doute sur leurs capacités à se remettre en cause.La Martine, aujourd'hui  s'est donné 6 mois, moi je lui aurai donné tout juste le temps de faire ses valises biz

Lucien Aymard 10/06/2009 11:17


Oui, pauvres socialos, ils ne méritent pas la direction qu'ils ont. Quand on entend Martine dire que les socialistes ont du ressort, on a envie de lui conseiller de faire mettre ces ressorts sous
les pompes des éléphants pour qu'ils décampent plus vite. Ne nous leurrons pas quand même, il y a des éléphanteaux comme Valls qui semblent jouer leur propre carte et ça ne fera pas avancer le
schmilblick.