Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 22:52

zzgreve.jpg

Quand je vous le disais, certains me faisaient presque grief de m'insurger contre cet exécutif de fantômes de gauche. Ils avaient raison, ce n'étaient pas des fantômes de gauche mais des ectoplasmes de droite.

 En effet, comme on peut le constater aujourd'hui, ces messieurs des hautes sphères emploient les mêmes moyens que ceux que l'on a virés en 2012. Ils parlent de dialogue, mais celui-ci est subordonné à une condition : que l'on ne change rien aux projets qui sont sur la table des "dialogueurs". Exactement comme le faisait la droite sous Sarko. Les cheminots ne veulent pas de la réforme qui conduit vers la privatisation de leur outil de travail : on l'appliquera quand même. Ils peuvent aller discuter au ministère des transports, autant qu'ils le souhaiteront, la porte leur est ouverte, mais on ne reviendra pas en arrière, dixit le premier sinistre. Bon, la différence avec le sarkozysme, c'est que la porte est ouverte et on n'a pas peur de faire rentrer les mouches.

 Les intermittents du spectacle refusent de se faire paupériser : qu'à cela ne tienne, on appliquera quand même les décisions qu'on a prises pour plaire au MEDEF, sans leur avis. Là, on frise les méthodes de l'extrême droite qui s'attaque systématiquement à la culture pour asseoir ses diktats et imposer ses idées. Là aussi, les artistes peuvent dialoguer, les portes des ministères leur sont ouvertes, mais on appliquera quand même les décisions qu'on a prises sans leur avis.

 On voit refleurir les vieilles combines des années droitières de l'état. Monter une partie de la population contre l'autre de sorte que tout mouvement social soit impopulaire. C'est de la faute des grévistes si les candidats au baccalauréat sont stressés et risquent d'échouer. Bon, c'est vrai qu'il y a 8% d'étudiants qui ont recours au train dont 7,5 dans la région parisienne et combien de ceux-ci sont stressés? Ah, à ne pas oublier, les prix de transport dans la région parisienne n'ont rien de commun avec le prix des billets grande ligne ou TER. Un abonnement hebdomadaire parisien coûte à peu près le prix d'un transport Paris Dijon en TGV. De là à déduire que la partie qui sera privatisée ne concerne en rien la banlieue, il n'y a qu'un pas que je franchis allègrement.

 Pour les intermittents, on monte la population et particulièrement les chômeurs contre les artistes en leur expliquant que ceux-ci sont grassement payés et participent largement au déficit de l'assurance chômage. Quand bien même ce serait vrai, je préfère, mais c'est personnel, payer des impôts qui vont à la culture plutôt qu'à l'achat d'armes.

Tout ceci est bien entendu savamment orchestré par les médias et particulièrement la télé.

Voilà donc les méthodes qu'emploie cette gauche dont le crédo libéral n'est autre qu'une copie conforme au libéralisme de droite.

Il a raison Manolo, la gauche va mourir, mais ce qu'il omet de dire, c'est qu'il est de ceux qui l'assassinent en instillant le poison qui va la tuer lentement mais sûrement. Renier les grévistes qui font partie de leur électorat et les accuser de prendre les français en otages alors que ce sont eux les preneurs d'otages,  montre la bassesse de ces personnages politiques qui se prennent pour le phénix qu'ils n'arriveront jamais à imiter.

C'est vrai que Marine pourra dire merci à ces succédanés de gauche caviar présentée dans une boite en or et vendue par des épiciers de seconde zone.

Je suis complètement écœuré par ces gouvernants provisoires qui sonnent la fin de la vrai gauche et préparent l'avènement d'un troisième Reich à la française.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

marc nesci 21/06/2014 13:38


Lucien ,nous qui sommes nostalgiques de notre grande Asb et qui prenons valise sur valise lors de la tournée dans l'hemisphère Sud ,n'est-ce pas réconfortant de voir ces manchots ces gamins
admirablement coachés par Didier Deschamps qui nous régalent!


Comme quoi un bon entraineur c'est vital ,je crois que le gentil PSA n'est pas à la hauteur tout simplement!


Trés amicales salutations et bises à Bea


marc nesci

Lucien Aymard 21/06/2014 14:25



Salut Marc,


Hélàs, PSA est un excellent entraineur ... à la langue de bois ... Il est comme le Jean Marc de chez Patrick Sébastien ... il est content, son équipe travaille et lui fait des choix. Nous somes
7emes mondiaux, et j'ai bon espoir que nous passions vite à la 15eme place.


A bientôt


Bises de Béa et mes amitiés



râleuse ex02468 20/06/2014 18:04


ah , enfin , je te retrouve, et avec quelle joie !!!!


je suis allée a la "pêche" dans tes articles , car t'ayant semé en cours de route , j'ai beaucoup de retard.


j'en arrive donc a cet écrit du 17, et comme, oh! comment je le partage.les autres aussi d'ailleurs .


je vois que comme moi , tu connais bien les chemins de fer .......je suis ex femme d'un cheminot, et dans le jeux des 7 familles , ...une fille ,  et 2 gendres, l'une vient donc de perdre
après 10 jours de grève dans les 600 euros , et un de mes gendres dans les 1000 euros, et j'enrage quand je vois parfois des gens dire haut et fort que les jpurs de grève sont payés par le
syndicat , seule la CFDT a une caisse noire pour cela , mais elle n'appelait pas a la grève , evidemment!!!!.


j'enrage aussi de voir tous ces gens encore accrochés a cette notion d'europe , n'ont ils donc pas compris que c'est l'europe des marchands du temple, des coquins , du cac 40, en un mot des
libéraux , et que cette europe est là pour les servir.....contre les peuples .vraiment autant de naïveté me subjugue!! cette europe là , il faut en sortir, et comme tu le dis dans un de tes
écrits , nous sommes, les deuxièmes donc on peut quand même faire un peu resistance a ces fripouilles!!!!


pour en revenir a la SNCF, j'attends de voir quand ce sera tout démantibulé, que les tarifs seront explosés, que les petites lignes en jachères car pas rentable , ou région trop pauvre pour les
entretenir, j'attends donc de voir les réactions de ces ""otages "" et, là , je ne me gênerais pas de leur rappeler les quelques souvenirs des jours de grèves de ces ""fainéants""!!!!!


ce qui me console , et c'est pas grand chose , je n'ai pas voté hollande , j'avais trop de mauvais souvenirs par les précédents passages de ces hypocrite ......donc aucun regrets.


en ce qui concerne les intermittents , je me souviens d'une phrase de V Hugo::-"en période de crise " disait il "il faut tripler le budget de la culture", ces énarques a la gomme ne connaissent
sans doute même pas victor hugo


ouf! je me libère.....en attendant prends soin de toi 


bises a vous deux


 

Lucien Aymard 21/06/2014 14:09



Bonjour râleuse


Tu as tout précisé. Ah comme nous aimerions que les interviews etb les reportages télé fassent part de ces vérités et non des clichés tout faits dictés par l'état !!!


La CFDT ?  Un ramassis d'anti grévistes qui se sont réfugiés derrière la CFTC en mettant de côté la conotation catho qu'elle traînait. Le costume a changé, mais tout le reste est identique y
compris l'acquiècement systématique aux propos du MEDEF.


Pour la fin annoncée de la SNCF, il y a déjà un grand pas de fait. On libéralise le transport de voyageurs et quand un péquin ratera le train sponsorisé par une société privée, il devra repayer
pour prendre le suivant s'il n'est pas de la même société ... et ça, on ne le dit pas aux futurs cocus de l'Etat.


Bises catalanes


Béa et Lucien



Jean-François Vionnet 19/06/2014 09:15


De mémoire, je crois bien que tu as été cheminot, ou que tu as travaillé à la SNCF, donc tu es bien placé pour juger cette grève essentielle pour la survie du service public, alors que les médias
nous bassinnent avec la prise d'ôtages (ils ne savent pas ce qu'est un ôtage), et puis ce gouvernement ne sait plus que faire plaisir au MEDEF, et à la finance, dommage, nous ne l'avions pas élu
pour ça. Quant au petit catalan, Manuel Valls, je n'ai jamais pu le sentir, déjà quand je l'ai rencontré à Bourg Saint Andeol, en 2007, il ne m'avait pas fait bonne impression, très imbu de sa
petite personne, et ça n'a pas changé. Bon, assez parlé de politique, ça va finir par me donner des boutons, je te souhaite que ton opération prévue pour début juillet se passe au mieux, bises à
Béa, et une vigoureuse poignée de main pour toi.

Lucien Aymard 21/06/2014 14:18



Oui, Jef, j'ai été cheminot et j'ai cotoyé des sphères assez élevées, ce qui me permet de décripter des éléments qui ne sont pas avoués mais qui existent malheureusement. Quant au petit Valls, il
est bien de la trempe des catalans qui ont tout vu, tout fait et détiennent la vérité pour tout le monde. Il fera comme les dirigeants de l'USAP, il entrainera son entourage vers le gouffre.


Merci de ton soutien et à bientôt.


Bises de Béa et Salut appuyé chapeau bas.



zaza 18/06/2014 08:23


Merci pour cet échange Lucien.


C'est certain que cette gauche caviar ne pouvait pas amener grand chose au pays. Le manque de charisme d'Ayrault, les méthodes de droite libérale de Valls, le tout orchestré par un président qui
je le pense, n'a pas dit sont dernier mot mailgré son air simplet et sa vue basse.


Je crois que le problème réel de la classe politique réside dans le renouvellement de son propre logiciel de pensée.


Que veux-tu, nous étions une majorité à vouloir virer Sarko, et entre la peste et le choléra il fallait choisir ou s'abstenir, ce que je ne conçois pas dans ma conception citoyenne.


Certes, les cheminots s'inquietent et durcissent le mouvement, mais ce qui est à déplorer c'est le manque d'unité des syndicats. Hier, 14.1% de grévistes sur l'ensemble du personnel. Qu'ils
soient inquièts pour leur avenir dans cette réforme de réunification, je le comprends, et en européenne convaincue, la France doit intégrer et de préparer la libéralisation des chemins de fer
décidée par l'Europe. Je reste persuadée que cet organisme doit rester reste un service d'état uni. Les époques évoluent et la modialisation a changé la donne. Par contre, user de la force pour
déloger certains grévistes, je réprouve totalement, même si j'ai vécu mai 1968.


Quant aux intermittents du spectacle, je comprends leur grogne. La culture en France est un facteur de richesse intellectuelle et d'expression. Trouver des contrats n'est pas une mince affaire et
là franchement je réprouve totalement la réforme de leurs statuts. Cette création permanente doit être encouragée, et non freinée par des statuts sanctionnant ces intermittents.


Tu parles aussi de la vague bleue Marine qui a fait un tabac aux européennes. C'est une élection qui conforte celle des municipales quant au ras le bol des français à l'austérité et à la crise.
Alors c'est vrai qu'au regard de l'histoire, la naissance du nazzisme  est arrivée à la suite de la crise de 1929. Les conséquences de la reddition allemande en 1918 avait fragilisée
l'Allemagne. Mais aujourd'hui, ce n'ait pas cela qui est à craindre. Ce serait plus la radicalisation de français au djihad, leur recrutement, leur préparation en Syrie et leur retour en France,
lachès comme des bombes à retardement, prêtes à exploser pour tuer. 


Nous vivons une drôle d'époque mon ami.


De gros bisous à vous deux. ZAZA

Lucien Aymard 18/06/2014 09:27



Coucou ZAZA,


Je connais bien le problème des cheminots, et pour cause, j'y ai vécu depuis mon enfance au travers de ma famille puis par ma présence pendant 37 ans. L'histoire de la SNCF a fait largement la
preuve que toutes les modifications de structures (à part son unification après la réunion des compagnies) ont conduit à une dégringolade pour les clients. Et il ne faut pas voir que le côté
voyageurs que les médias nous présentent. On a libéré le fret et le résultat est on ne peut plus reluisant: la SNCF n'a plus que 11% de parts de marché et rien à voir en celà avec la concurrence
routière. Il s'agit simplement de la manière dont on a donné la priorité aux entreprises privées sur le rail et augmenté dans des proportions vertigineuses les tarifs de fret SNCF. Tout ceci
accompagné par un découpage des pouvoirs dans les divers services internes. Et tout a commencé lorsqu'on a séparé RFF de la SNCF. Il fallait rendre RFF rentable ... Comment s'étonner aujourd'hui
que les cheminots craignent une nouvelle structure ès l'instant où les expériences passées qui étaient dénoncées ont conduit à la catastrophe y compris pour es clients. Le tout TGV par exemple a
détruit des lignes de proximité pour le voyageur lambda rejeté sur la route pour aller prendre son train dans une métropole qui finit par continuer son chemin en auto.


J'ai plein d'exemples qui montrent le non sens de ces réformes structurelles qui mènent dans le mur.


Pour les intermittents, nous sommes bien d'accord sur les soutiens.


Quant aux risques djiadistes, ce n'est pas en réduisant les budgets de la police et de la gendarmerie que l'on augmentera la vigilence mais en agissant à la racine du mal par l'enseignement et la
chasse au travail pour les chômeurs.


Grosses bises de nous deux


Béa et Lucien



marc nesci 17/06/2014 23:48


N'y avait-il pas quelqu'un qui avait dit que la France était un pays ingouvernable!


Voyons les faits ,2002 lorsque Jospin est battu (croissance  à 3% ,secu en equilibre ,deficit infime ,7 %  de chomage ,commerce exterieur en excedent ,mais on egorgeait les gens en
pleine ville et on tabassait les petits vieux sur Tf1)


Et depuis cette epoque jusqu'en 2012 ,prés de 600 milliards de deficit , chomage endemique ,croissance nulle ,commerce exterieur largement deficitaire et quelque boules puantes laissées en
cheminpar Sarko and co (ecotaxe , barème d'impôts non indexé ,justice et police exsangues , Français plus que divisés ,etc....)


Alors Lucien que fallait-il faire nommer la Merluche 1er ministre ,donner l'argent que l'on a pas pour creuser les deficits!Je suis et ai toujours été un homme de gauche plus moins rouge selon
les époques mais je trouve qu'il est un peu facile de taper sur le gouvernement et si nous voulons Marine en 2017 continuons comme cela à stygmatiser le gouvernement! on peut amender les
decisions du gouvernement si l'on est pas d'accord mais il faut raison garder ,tout n'est pas si noir comme tu nous le demontre si brillament et avant que la gauche ne meure ,il y a quelque
formations politiques qui ont du soucis à se faire!


Je ne suis pas d'accord avec toi bien que je trouve ton raisonnement frappé du sceau de la sincerité mais nous avons la chance de vivre dans un pays de liberté et nos discussions d'hommes de
gauche ne peuvent qu'enrichir le debat!


Bises à Bea et une passe croisée pour toi!


marc nesci

Lucien Aymard 18/06/2014 09:08



Salut Marc !


Bien sûr, comme tu le remarques, que tout n'est pas si noir. Tant qu'il y aura des syndicats qui relèveront la tête et forceront le peuple à réfléchir par quelque biais que ce soit, nous aurons
encore une bouffée d'oxygène qu'il faudra utiliser au mieux. C'est pour celà qu'au lieu de remonter l'opinion contre ceux qui se battent en vidant leur porte monnaie, la pseudo gauche ferait bien
de prendre les revendications en compte, ce qui ne veut pas dire tout satisfaire.


Bises de Béa et une 89 pour toi