Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 19:15

au-nom-de-la-loi.gif            Je ne serai certainement pas le seul à vous parler du sujet, aussi je ne serai pas très long dans mon exposé.

            9 Décembre 1905, à l'initiative du député socialiste Aristide Briand est adoptée la loi de séparation des églises et de l'Etat. Elle remplace le concordat de 1801 instauré à l'initiative du boucher Napoléon et toujours en vigueur à ce jour en Alsace Moselle … pour des raisons historiques … (et vous vous étonnerez que ce beau coin de notre pays reste défiguré par les souteneurs de l'UMP). La loi est promulguée le 9 décembre et publiée le 11 au journal officiel de la République.

            L'article premier de cette loi est clair, net et précis :

-" La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes (sous certaines restrictions liées au paiement des ministres de cultes ou à l'attribution de lieux déjà utilisés pour ces cultes avant la promulgation de la loi de 1905) dans l'intérêt de l'ordre public".

            A partir de ce constat, quel besoin de jacasser sur une pseudo convention sur la laïcité ?

Que veut expliquer le staff d'esprits tordus et pourris du dictateur national sur cette laïcité ?

Rien, sinon qu'il faut, en ces temps préélectoraux, tenter de renverser la vapeur qui entraîne les électeurs de droite vers le FN pour les faire revenir au bercail comme les moutons que, par ailleurs, ils ont été en 2007. Pour ça, il faut donner de la voix et faire crier haro par la troupe des bons soldats sur les seuls à stigmatiser comme ils le sont déjà par le populisme de la "lepénislamophobie" (c'est nouveau, ça sort juste à l'instant de ma presse perso) : les arabes. Voyez-vous, on vous montre des images, on vous diffuse des discours ou on vous envoie par Internet des sujets qui tendent insidieusement à amalgamer arabes, islam, islamisme et fanatisme, et on entretien cet amalgame depuis le plus haut sommet de l'état dans l'espoir de réunir un maximum de citoyens sous la bannière de la peur qu'inspire cette confusion des genres et que tient bien haut celui qui tente de nous expliquer que seule une religion est digne d'exister dans notre pays.

            Comment voulez-vous faire appliquer une loi quand on la détourne soi-même ? Comment interdire le culte dans la rue (qu'il soit une prière, une procession ou un hommage) lorsque, élu président de la république, on se fait introniser chanoine de St Jean de Latran et que l'on encense l'enseignement catholique au détriment de celui de l'école publique. La réponse qui est apportée à cette question par l'UMP est celle du FN : la tradition judéo chrétienne de notre pays. C'est vrai que ces culs blancs ont tendance à mettre en avant les traditions qui les arrangent car ils oublient par amnésie sélective d'autres traditions comme celle d'aider les plus pauvres.

            Avec leur convention merdique sur la laïcité, que le déglingué Copé défend en demandant de cesser l'hystérie qui entoure cette folie dictée par Sarko, nous entrons dans un ère toute nouvelle : l'ère du retour en arrière. Celle-ci, déjà bien entamée sur le plan social, va prendre des allures galopantes avec l'arrivée de discussions identiques à celles qui avaient lieu entre 1901 et 1905 opposant la droite et son représentant noble : le député De Mun soutien des religieux et la gauche opposée à ceux-ci. Par ailleurs, Copé ferait bien de parcourir le dictionnaire pour étudier le mot "convention". Il y trouverait le contraire de ce qu'il souhaite, savoir qu'il s'agit d'une assemblée qui a aboli la royauté et créé la première république. C'était déjà une institution de gauche, alors ce mot dans sa bouche est aussi seyant qu'une blouse d'infirmière à une vache folle. Il nous reconduit lentement mais sûrement vers le retour du concordat et sans s'en douter, il veut nous faire passer de Napoléon à Naboléon.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

Pat59 01/04/2011 09:47



Bonjour Béa et Lucien,


Entièrement d'accord avec toi, comment "oser" un débat sur la laïcité alors que le chef de l'Etat qui est le garant de la constitution et des lois de la république baffoue cette laïcité
en affichant et prônant le christianisme comme la seule bonne religion et en pointant systèmatiquement les musulmans et autres religions comme le fléau qui met la France à bas ?


Tout le reste tu l'as écris bien mieux que moi.


Toute mon amitié et grosse bise à Béa


Pat


 



Lucien Aymard 01/04/2011 14:33



Bonjour Patrick,


Voilà qui ajoute un peu plus au brouillage permanent de l'image de notre pays dans le monde. Comment s'étonner que les autres peuples nous raillent en permanence. C'est bien de la crédibilité de
notre pseudo chef d'état dont il s'agit, et comme il représente notre pays aux yeux des autres ...


Bises de Béa et toute mon amitié


Lucien



•-~•*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*•~-• 31/03/2011 20:36



je vous souhaite une bonne soirée


gros bisous


 


 


¸.•♥•.¸¸.•♥ •Ś.Ő.Ń.Ŷ.Á•♥•.¸¸.•♥•.¸



Lucien Aymard 31/03/2011 23:15



Coucou,


Bonne soirée également à toi et tous les tiens et surtout, bonne préparation du week end.


Gros bisous de Catalogne


Béa et Lucien



Renard 31/03/2011 19:38



Bonsoir Béa et Lucien.


Déjà, que ce n'est pas normal que le président d'une république dont la laïcité est inscrite dans la constitution soit intronisé chanoine, en plus, le président S est le premier chanoine
divorcé, cas encore non répertorié auparavant dans l'église catholique romaine, et donc en toute logique, il aurait du être déchu
de ce titre.... mais nous n'en sommes plus à une contradiction près en ce début de siècle...


Gros bisous à vous deux



Lucien Aymard 31/03/2011 23:14



Bonsoir amie Renard,


Toujours très heureux de recevoir de tes nouvelles.


Comme tu le dis, la notoriété recherchée n'a aucune limite, sauf celle de la taille de celui qui la recherche et qui est généralement inversément proportionnelle au besoin ... si tu vois ce que
je veux dire ...


Gros bisous catalans


Béa et Lucien