Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 22:49

a-pleine-vitesse.gif            Une fois pour toutes : qu'on se le dise, je ne disserterai pas sur DSK, je l'ai déjà fait le 21 mai 2010 sous le titre : "Des Saloperies au Kilo" et je ne reviendrai pas sur ce qui aurait été mon intention si par erreur il avait été candidat à la présidence. Simplement, je dirai qu'il existe un présumé coupable et une possible victime et c'est à la justice de trancher : point, barre.

            Je vous entretiendrai plutôt de l'immense courage des députés frondeurs de l'UMP à propos du démontage des panneaux d'avertissement des radars.

            On est d'accord ou non sur le principe, et je ne prendrai pas parti sur la question, mais nous ne sommes que des électeurs et non des décideurs. Je rigole seulement en me disant que partout où existent ces panneaux, les radars actuels sont archi connus des autochtones et que ces derniers continueront à freiner avant l'appareil et accélérer après quant aux nouvelles installations, elles seront vite repérées. En résumé, la suppression des panneaux d'annonce ne peut que servir à racketter les automobilistes mais certainement pas à faire baisser le nombre de morts sur les routes … qui vivra verra. Pour ce qui concerne les "radars pédagogiques", la mairie vient d'en installer un sur l'avenue derrière chez moi et c'est vrai qu'il sert énormément … aux jeunes à faire des concours à celui qui le fera s'afficher le plus gros chiffre en rouge.

            Mais, je m'égare, je voulais vous parler du groupe des 73 hardis députés qui viennent d'écrire au fion, tout affolés, exaspérés même, pour dire leur colère face aux mesures annoncées et ce faisant, attirer l'attention du premier sinistre sur le danger qui menace leur réélection (si tant est qu'ils aient encore une chance) en 2012. Ils appellent ça "s'opposer frontalement" aux conclusions prises en comité interministériel sur la sécurité routière. Bien, quelques noms circulent dont plusieurs droitiers (de la Droite Populaire) proches de Le Pen ou des élus "sur le fil" en 2007 proches de Sarko par opportunisme, mais même en cherchant bien, je n'ai pas trouvé une liste exhaustive de ces "anarchistes".

            Je vais donc leur expliquer, à ces mathématiciens au cerveau creux, comment faire entendre raison au gouvernement et même au chef suprême, tout en restant dans la légalité et la démocratie. Deux options sont possibles :

-1- Déposer une motion de censure et la voter avec la gauche qui se fera un plaisir de dégommer les incapables qui gouvernent.

-2- Déposer un projet de loi obligeant à la mise en place de panneaux avertisseurs pour tous les radars. Là aussi, l'approbation de la gauche ne ferait pas de doute.

Dans les deux cas, les 73 voix ajoutées avec celles de la gauche feraient basculer la majorité et même dans le premier, le gouvernement sauterait … à 1 an de la présidentielle, ça aurait le meilleur effet sur les électeurs des courageux qui montreraient leur désaccord. Seulement voilà, pour faire sauter les chouchous du Roi, il faudrait avoir les couilles et s'ils sont comme certaines personnalités, à part se les faire tripoter …

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 22:33

assistant-vampire.gif            Ce n'est pas une raison ou une excuse d'être un féal du despote élu qui nous gouverne pour se croire obligé de ramener les ouvriers au servage. Ce n'est pas non plus parce que son chef se prend pour Naboléon qu'il faut rétablir l'esclavage, surtout à quelques jours du triste 209ème anniversaire du rétablissement signé par le boucher de l'Europe.

            C'est, en effet le 20 mai 1802 que le petit caporal a ordonné le rétablissement de l'esclavage, c'est peut-être cette proximité de date qui a donné des idées aussi ignobles à l'animal tranquille (veau quiet). Dans quel pays vit-il cet énergumène ? Peut-être a-t-il des regrets de cette époque bénie pour les nobliaux napoléoniens issus de la caste bourgeoise la plus servile qui soit. A moins que, dans la quête effrénée des électeurs qui fuient vers le Front Négationniste, il ne se sente obligé de faire du populisme à deux balles en reprenant les idées rase mottes d'une partie totalement inculte de la population. Si, si ! Vous savez bien ? Ceux que vous avez entendus des centaines de fois vous raconter que les chômeurs étaient tous des fainéants qui ne voulaient pas travailler et encaisser des allocations qu'eux, les travailleurs payaient pendant que ces salauds-là dormaient. En résumé, ne chercherait-il pas à renouveler le slogan de campagne du petit homme : "La France qui se lève tôt", vous savez, celle qui va dans les usines fabriquer les voitures qui permettront aux actionnaires de se remplir les poches tout en se levant tard.

            L'assistanat, dit-il, est un cancer … dommage que celui-ci ne soit pas contagieux, il nous débarrasserait de ce genre d'individus qui semblent prétendre que les bénéficiaires de RSA sont des nantis qui gagnent leur vie à ne rien faire. Imaginez un peu la vie que peut mener un ménage avec un revenu de 700,49 € … ce doit être un vrai luxe chez lui, les dorures doivent le disputer aux tableaux de maîtres et le caviar à la louche remplace certainement le vulgaire saucisson.

Enfin, quoi, plafonner l'ensemble des aides sociales à 75% du SMIC, voilà l'idée tordue du maire du Puy en Velay : 75% de 1073 = 804,75. Cela veut tout simplement dire que la possibilité de se loger qui est donnée à ce couple au RSA grâce à l'aide au logement lui serait retirée au-delà des 804,75 euros. En clair, on mettrait un peu plus de gens dans les rues, mais il s'en fout le sinistre, il est à l'abri, lui, il ne sait pas ce que c'est que manger des pâtes tout le mois dans le meilleur des cas ou de fouiller les poubelles pour se sustenter une fois par jour. Il ne sait pas ce que c'est que d'avoir le choix entre manger et se soigner, ou encore s'habiller et se chauffer. Il marche sur la tête cet ahuri, il veut faire travailler le bénéficiaires des aides sociales, comme ça, gratuitement, mais lorsqu'une personne travaille, elle cotise pour la sécu, la retraite, et elle perçoit un salaire, énorme différence avec une aide. Que l'état fasse travailler les chômeurs, c'est une belle idée, mais il faut qu'il s'agisse de salariés et non de bénévoles exploités comme des esclaves. N'utilisons pas les bénéficiaires des aides sociales, employons-les en les rémunérant, mais il est vrai qu'à l'heure où le roi veut supprimer des postes de fonctionnaires, il serait aberrant de créer des emplois rémunérés par l'état … quoiqu'on n'est pas à une aberration près en Sarkozye.

Je suis certain que vous allez rigoler quand vous apprendrez, si vous ne le savez déjà, que le groupuscule drivé par Wauquiez s'appelle : "la droite sociale" … si la droite était sociale, il y a longtemps que ça se saurait.

            Voilà où nous en sommes, ce ne sont plus des effets d'annonces mais des annonces de mes fesses faites par des incompétents qui ne voient pas au-delà que les idées de merde qu'ils développent dans le seul but de "faire des voix" aux élections au détriment d'une grande partie du peuple qu'ils détestent et dont ils se servent comme le faisaient les seigneurs du moyen âge avec les serfs.

C'est ainsi que l'on arrose les graines qui donneront un jour les fleurs de la révolution.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 22:38

      mariage-du-siecle.gif    

 France ! Que sont devenues tes valeurs républicaines ? Qu'a-t-on fait de tes révolutions ? Qu'est-il advenu du respect que tu portais à ceux qui ont construit ta République ?

            Peuple de France ! Que deviens-tu ? Non seulement tu es de plus en plus amorphe, mais tu glisses dangereusement vers le totalitarisme libéral dans lequel les médias surveillés et gouvernés par une poignée de loups t'entraînent sans que tu esquisses le moindre geste d'autodéfense.

            Quelle confirmation du besoin d'être considéré comme un sujet ! C'est l'abandon de l'éclat de la citoyenneté au profit de l'obscurantisme de la soumission.

            On va nous abreuver, pendant des heures, du mariage du siècle, et la ménagère de 50 ans, la midinette ou la lolita des villes et des champs, accompagnées de leurs tendres machos, vont baver devant le déballage d'ors et d'argent pendant que des milliers d'hommes et de femmes crèvent de faim, mais ça fait oublier la misère de montrer la richesse des autres.

            C'est vrai que le citoyen français a, depuis l'instauration de la V ème république, pris l'habitude d'élire des nobles, à deux exceptions près : Pompidou et Mitterrand. Autant dire que la royauté présente comme des regrets aux yeux de certains: ceux qui se sont abaissés à porter des nobles au pouvoir, jusqu'au petit dernier dont le titre de noblesse n'est même pas acquis en France. Mais à quoi a servi la révolution française ?  Si c'est pour qu'aujourd'hui on revienne en arrière en allant s'extasier sur une monarchie qui d'ailleurs nous a longtemps combattu et parfois même humiliés, une monarchie totalement inutile puisqu'elle n'a que le droit de se sentir représentative d'un pays alors que les vrais représentants sont élus.

            Non, je ne regarderai pas le défilé carnavalesque que veulent nous imposer les chaînes de télé de notre pays, et je ne vois pas pourquoi nous abreuver d'une union entre rosbifs inutiles alors que de par le monde, tant de personnes utiles à la communauté internationale se sont unies incognito.

            Je suis profondément écoeuré du déploiement de fastes dans un pays où les sujets sont en nombre plus important que chez nous, à la recherche quotidienne de subsides, et qu'un grand nombre de mes congénères se passionne pour une telle mascarade me fait pousser les cheveux en dedans. Les anglais sont beaucoup moins imbéciles que bien des français car ils vont profiter d'une journée supplémentaire de congé pour se faire la malle de leur pays et laisser la place à tous ces tordus internationaux qui viendront assister au défilé des masques.

            Allez, ma consolation, c'est qu'il va pleuvoir sur Londres et que j'ai autre chose à faire pendant les festivités que regarder la télé … aller discuter avec mon voisin natif de la perfide Albion et tout aussi écoeuré que moi … mais pour d'autres raisons plus financières.

            France ! Sais-tu encore ce que veut dire République ?

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 17:29

 societe-anonyme.gif           Il est impossible d'être plus méprisant, plus menteur, plus affabulateur et plus tordu que le succédané de dictateur qui sert de président à notre pauvre raie publique. Il suffit de prendre n'importe quel dictionnaire pour trouver la définition du mot "dividende" et on comprend que les annonces des hussards de Naboléon sont une litanie de mensonges destinée à faire le buzz dans les chaumières avec l'aimable relais des médias et la molle protestation des saints dicats.

            Tenez-vous bien, vous qui pensez que beaucoup d'employés, d'ouvriers, de cadres ou de techniciens vont festoyer au moment de la distribution des dividendes de leurs entreprises, seule une poignée de ceux qui produisent la richesse des actionnaires vont être arrosés par la bruine dorée que le Dieu du pouvoir d'achat leur promet.

            Le mot "dividende" a pour définition : part de bénéfices attribuée à chaque action d'une société (selon le petit Larousse illustré).

            Donc, pour toucher le magot, il faudra que le travailleur soit employé par une société comportant des actionnaires. De ce fait, seules les Sociétés Anonymes (SA), Sociétés par Actions Simplifiées (SAS) et Sociétés en Commandite par Actions (SCA) sont concernées. Ajouté à cela la fixation d'un minimum de 50 employés, ce qui va exclure de facto 99% des SAS et la notion d'augmentation de dividendes par rapport à l'année précédente, et vous comptez les "bénéficiaires" de la prime sur le bout des doigts. En effet, il suffit que la SA ou la SCA déclare réinvestir une partie des bénéfices (au hasard, celle qui dépasse ceux de l'année précédente) dans la rénovation de l'entreprise, et hop !… on continue de rémunérer les actionnaires et les ouvriers n'ont plus qu'à remballer le petit cochon tirelire jusqu'à l'année suivante … en l'occurrence : 2012, s'il vous plait.

Bien sûr, dans tout ceci, je ne vous parlerai pas des SARL, EURL, SNC et autres EI qui sont les plus nombreuses et les plus pourvoyeuses d'emplois.

            J'ai parcouru les comptes-rendus de réactions des divers syndicats, et aucun ne s'insurge contre la notion réductrice de "dividende", aucun n'explique ce que je viens de développer, aucun ne parle des sociétés à actionnaire unique comme la SNCF, encore moins des entreprises qui ont leur siège social hors de nos frontières; Et quand je parle des syndicats, je ne fais qu'évoquer un microcosme censé représenter les intérêts des travailleurs, mais qu'en est-il des partis d'opposition qui devraient faire de la pédagogie sur le sujet … et quel média télévisuel ou radiophonique met en avant son indépendance pour évoquer le sujet sous tous ses angles ?

            Mais quelle est donc cette nation où le monarque s'évertue à diviser pour régner ? C'est vrai qu'il y a fort longtemps qu'il n'avait pas tenté de diviser les français; depuis sa réforme impopulaire autant qu'obstinée sur les retraites où il fallait "monter" le privé contre le public. Et aujourd'hui, on bloque les revenus de la fonction publique et on légifère sur la prime au privé, histoire d'inverser la tendance et de "monter" les fonctionnaires contre les autres ouvriers mais les fonctionnaires sont nettement plus intelligents que l'analyse du roi semble le vouloir et la guerre souhaitée entre travailleurs n'aura pas lieu.

            Décidément, on vit dans un drôle de pays où les institutions permettent de faire passer n'importe quel mensonge sans émouvoir plus d'une petite frange de la société, alors que le plus grand nombre attend un peu d'argent pour s'acheter la plaquette de beurre qui permettra de se faire sodomiser avec plus de douceur.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 19:26

je-sais-rien.gif            Vous connaissez Guaino ? Si, si, Henri, le cornac de l'éléphanteau élyséen, celui dont les initiales HG sonnent comme Halte Garderie ? A part ça, il s'agit du conseiller spécial de Sa Minesté Nique premier, son directeur de conscience (si tant est que le roi en ait une), son éminence grise, le Jiminy Criquet de notre Pinocchio.

Je ne reviendrai pas sur le postulat qu'il ne représente rien d'autre, dans notre république de plus en plus monarchique, que le fait du prince. Pour cela, et uniquement ainsi, il se croit autorisé à donner publiquement des leçons à la police, la justice et tous ceux qui ne sont pas de l'avis du mini pachyderme qu'il cornaque. Il s'autorise des prises de positions publiques qu'ensuite les traîne-savates de la majorité se croient obligés de reprendre en chœur pour plaire au roi et continuer à faire partie de sa cour tout en draguant les voix du FN, puisque c'est devenu la mode de l'UMP.

            Je disais donc que ce particulier qui n'a pas plus droit à la parole que vous et moi, se fend de déclarations relayées comme il se doit par les médias unanimes dans la sauvegarde de la parole royale, déclarations prônant les idées qu'il développe auprès de son insigne mentor dans la plus pure tradition du populisme néo fasciste. Bien sûr, en tant que conseiller spécial, il est en droit de distiller des préconisations à celui qui l'a embauché et qui le paye (avec notre argent, je sais) pour le voir jouer le fou du roi comme au temps de la féodalité. Seulement, ce temps est révolu, et les conseils du pékin du coin on s'en contre fout dès l'instant où il existe des lois que seuls les tribunaux sont habilités à appliquer. Donc ce monsieur recalé trois fois au concours d'entrée à l'ENA semble vouloir dicter aux magistrats ce qu'il convient de faire, au détriment bien sûr de l'application des lois. Il prend le prétexte de l'accident qui a coûté la vie à trois personnes suite à l'irresponsabilité d'un chauffard ivrogne pour s'immiscer dans la vie politique et faire son show. Certes, cet accident est révoltant, le fait que le conducteur soit un récidiviste peut paraître inepte, mais la loi est la loi et elle a été appliquée dans le premier cas et, n'en doutons pas, le sera dans le deuxième également. A partir de là, on peut être d'accord ou non avec le verdict qui tombera lors du jugement qui va suivre, mais de quel droit un conseiller du roi vient-il expliquer ce que doivent faire les juges ?

Décidément, depuis que ce bonhomme fricote avec l'actuel locataire de l'Elysée, j'ai honte d'avouer avoir vécu dix ans en Arles, reflet de tant de civilisations qu'il dénature par ses seules prises de position emboîtées par son employeur.

            La moindre des décences d'un conseiller, c'est de rester dans son strict rôle d'homme de l'ombre et de ne pas se vautrer devant les objectifs et les micros pour apporter une parole dont personne ne veut puisque par essence, un conseiller n'est pas élu mais opté par celui à qui il est chargé de prodiguer des conseils. Il devrait se contenter de ce rôle et pour le reste : fermer sa gueule.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 21:22

LE-DOCTEUR.gif            Ce samedi, après m'être diverti sans arrière-pensée devant l'émission "Stars du rire" sur France 2, je me suis calé dans mon canapé pour assister au début de l'émission de Ruquier "on n'est pas couchés". Je vous passe la présentation des présents et le regret des absents et je me suis laissé entraîner jusqu'à l'apparition de l'invité politique : monsaigneur Frédéric Lefebvre. Là, soucieux de ne pas assister à une énorme farce granguignolesque, je me suis plongé dans la lecture de mon journal préféré : Midi Olympique … et mon plongeon n'a duré que quelques minutes, juste le temps que Ruquier rentre bille en tête dans son invité à propos du livre qu'il était censé venir présenter. 522 pages que je n'ai pas lues et ne lirai pas pour la simple raison qu'il est hors de question de faire entrer un seul centime dans la poche de cet espèce de nul, surtout qu'il s'agit en majorité d'une série de copiés collés pris sur des sites comme "Wikipedia", "AFP" et autres "lecourrier.ch". Mais ce qui a attiré mon attention dans les propos de l'animateur de France 2, c'est la lecture de la comparaison pécuniaire que fait monsaigneur au sujet de la rémunération des médecins.

Pauvre biquet, il a eu honte de payer 28 euros au rhumatologue (10 ans d'études) alors qu'il ne donne que 23 euros pour le généraliste, 8 euros pour le voiturier, 15 pour une heure de femme de ménage et 30 pour une leçon de piano ou de guitare. Voilà qui s'appelle se rapprocher du peuple, lui montrer que ses préoccupations en matière salariale sont au premier plan des soucis du ministre de la consommation, car c'est notoire que tout français moyen a recours au service de voituriers quand il va au Georges V, utilise une femme de ménage deux ou trois heures par jour et prend deux cours de piano ou de guitare par semaine.

            Attends, gradutif, j'ai juste quelques remarques un peu plus désobligeantes que celles des animateurs de télé, mais qui vont peut-être te faire toucher du doigt  la réalité quotidienne du citoyen moyen de ce pays.

            Tout d'abord, il faut avoir les pieds sur terre et admettre que les toubibs dont nous avons tous besoin et qui, c'est vrai, font des années d'études (entre 5 et 10), sont des fonctionnaires de la Sécurité Sociale et si on rapporte leur salaire réel à celui d'un ingénieur des ponts et chaussées par exemple, dont la durée d'études est sensiblement la même, il n'y a pas de quoi pleurer, la seule différence notoire, c'est que le toubib doit passer quelques 15 à 20 clients pas jour s'il veut dépasser l'ingénieur sans soucis. Et je ne fais état que du généraliste …

Pour continuer dans ma mise au point, je connais bien des personnes qui abandonneraient volontiers leur métier pour devenir femme de ménage à 15 euros de l'heure (2800 euros par mois). Pour le voiturier, c'est différent, les 8 euros constituent un pourboire et dans ce cas, c'est soit 5, soit 10 euros qui sont généreusement donnés par les ministres à la petite semaine comme le sieur Lefebvre parce que les princes et les émirs (pardon, il ne faut pas parler des arabes) se fendent de 100 voire 500 euros et pour le coup, le toubib, il a l'air de l'éboueur du coin. Enfin, toujours dans le souci de remettre les notes sur la portée, je dirai que l'exemple du professeur de piano ou de guitare est plus démagogique que tous les discours du FN réunis. Cette personne a souvent commencé la musique vers l'âge de 5 ou 6 ans, en plus de sa scolarité, passé des centaines d'heures sur son clavier ou ses cordes, subi une batterie d'examens tous plus durs les uns que les autres afin de commencer l'exercice de sa profession autour des 25 ou 30 ans, rarement plus de 3 après-midi par semaine avec un élève à l'heure, ce qui leur permet d'engranger royalement 1800 euros bruts.

            Si le bouquin est aussi documenté que ça du début à la fin, il me paraît indispensable que Lefebvre aille vivre dans le pays qui correspond aux normes qu'il avance mais qui n'est certainement pas la France.

Quand un ministre organise un panier "a la portée de tous les ménages" à acheter chez les plus gros arnaqueurs de la distribution et qu'il en fait fixer un prix qui permettrait de remplir un caddie chez les hard discounters où bien lorsqu'il recommande de repérer les prix des carburants sur Internet, il ne lui reste qu'à regagner son antre et y rester, il n'a rien à faire parmi ses congénères.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 15:02

ELECTRIC BLUE            Education Des Français ou Education Radine Des Français sont les deux organismes qui ont remplacé EDF pour le transport, la distribution et la facturation de l'électricité au pauvre con de français chargé de payer et de fermer sa gueule. Au passage, notez que ces nouveaux organismes appartiennent pour 85% à l'Etat et les explications qui suivent vous paraîtront plus édifiantes.

            Alors, bonnes vieilles vaches à lait que vous êtes (et que je suis), je vais vous demander, si vous ne l'avez déjà fait, de sortir vos deux dernières factures EDF et de comparer les cases au verso destinées à vous comptabiliser les "autres prestations" … allez, vite! Courez chercher vos factures … et vous allez constater ce qui suit :

Entre les deux comptes, il y a 3 nouvelles taxes qui apparaissent dont personne ne vous a jamais parlé, pas plus dans les médias que par la voix des soit disant représentants du peuple dont vous faites partie. Voici les intitulés :

- Taxe sur la consommation finale d'électricité (TCFE).

- Taxes locales consommation (TLC).

- Taxes locales abonnement (TLA).

Et, bien sûr, il demeure la Contribution aux charges du Service Public de l'Electricité (CSPE), sauf que cette dernière a passablement augmenté … sur décision des pouvoirs publics …

Maintenant, faites le total de ces taxes et comparez-le avec la somme que vous aviez payée lors de la facture précédente … elle est pas belle la surprise ???

            Explications données par EDF sur son site par le jeu questions réponses :

- TCFE : Décision des pouvoirs publics pour se mettre en conformité avec le droit européen.

- TLC : Remplacée par la TCFE lors de la même décision.

- TLA : Il semblerait qu'à peu de choses près, elle compense le montant de la TLC.

            Pour résumer la situation, sur la dernière facture, le montant des "autres prestations" représente 15,2 % du montant total contre 4,4 % sur la précédente. Cherchez l'erreur.

            Afin d'être complet, je me vois dans l'obligation de rappeler que Besson le traître trouve une augmentation de l'électricité inéluctable mais n'avance pas de chiffre et Baroin l'intello assure qu'EDF n'aura pas gain de cause et que ses tarifs ne seront pas relevés de 5 %. Mieux, le sinistre en chef Fion convoque un panel de peigne culs ministériels pour discuter de cette augmentation, après, je vous le rappelle, celle du gaz qui prend effet le 1er avril. Sacré poisson rempli d'arrêtes dures à avaler.

            En définitive, ces braves bons à rien chargés de nous diriger vont encore une fois discuter sur le plus des dividendes des actionnaires au détriment des citoyens que nous sommes. Quand bien même l'augmentation du tarif serait de 0,00001 %, elle ne ferait que s'ajouter à celle déguisée déjà appliquée en catimini.

            J'allais vous dire de vous souvenir de cette manière propre à Sarko et sa bande de malfaisants de nous prendre pour des cons, en particulier en 2012 lorsque l'UMP nous présentera son candidat à la présidentielle, mais je remets une couche à ma tartine en vous donnant une adresse à laquelle vous pouvez adresser vos demandes d'explications et vos récriminations :

Madame Nathalie Kosciusko-Morizet – Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement – Grande Arche – Tour Pascal A et B - 92055 La Défense cedex.

            N'oubliez pas au passage de lui rappeler qu'un de ses grands-pères fut la maire communiste puis SFIO de Boulogne Billancourt, ce qui doit lui faire faire la toupie dans sa tombe. C'est ça les arrivistes, vous êtes au courant ?

            Allez, extinction des feux et des appareils en veille, faites baisser votre facture.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 19:15

au-nom-de-la-loi.gif            Je ne serai certainement pas le seul à vous parler du sujet, aussi je ne serai pas très long dans mon exposé.

            9 Décembre 1905, à l'initiative du député socialiste Aristide Briand est adoptée la loi de séparation des églises et de l'Etat. Elle remplace le concordat de 1801 instauré à l'initiative du boucher Napoléon et toujours en vigueur à ce jour en Alsace Moselle … pour des raisons historiques … (et vous vous étonnerez que ce beau coin de notre pays reste défiguré par les souteneurs de l'UMP). La loi est promulguée le 9 décembre et publiée le 11 au journal officiel de la République.

            L'article premier de cette loi est clair, net et précis :

-" La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes (sous certaines restrictions liées au paiement des ministres de cultes ou à l'attribution de lieux déjà utilisés pour ces cultes avant la promulgation de la loi de 1905) dans l'intérêt de l'ordre public".

            A partir de ce constat, quel besoin de jacasser sur une pseudo convention sur la laïcité ?

Que veut expliquer le staff d'esprits tordus et pourris du dictateur national sur cette laïcité ?

Rien, sinon qu'il faut, en ces temps préélectoraux, tenter de renverser la vapeur qui entraîne les électeurs de droite vers le FN pour les faire revenir au bercail comme les moutons que, par ailleurs, ils ont été en 2007. Pour ça, il faut donner de la voix et faire crier haro par la troupe des bons soldats sur les seuls à stigmatiser comme ils le sont déjà par le populisme de la "lepénislamophobie" (c'est nouveau, ça sort juste à l'instant de ma presse perso) : les arabes. Voyez-vous, on vous montre des images, on vous diffuse des discours ou on vous envoie par Internet des sujets qui tendent insidieusement à amalgamer arabes, islam, islamisme et fanatisme, et on entretien cet amalgame depuis le plus haut sommet de l'état dans l'espoir de réunir un maximum de citoyens sous la bannière de la peur qu'inspire cette confusion des genres et que tient bien haut celui qui tente de nous expliquer que seule une religion est digne d'exister dans notre pays.

            Comment voulez-vous faire appliquer une loi quand on la détourne soi-même ? Comment interdire le culte dans la rue (qu'il soit une prière, une procession ou un hommage) lorsque, élu président de la république, on se fait introniser chanoine de St Jean de Latran et que l'on encense l'enseignement catholique au détriment de celui de l'école publique. La réponse qui est apportée à cette question par l'UMP est celle du FN : la tradition judéo chrétienne de notre pays. C'est vrai que ces culs blancs ont tendance à mettre en avant les traditions qui les arrangent car ils oublient par amnésie sélective d'autres traditions comme celle d'aider les plus pauvres.

            Avec leur convention merdique sur la laïcité, que le déglingué Copé défend en demandant de cesser l'hystérie qui entoure cette folie dictée par Sarko, nous entrons dans un ère toute nouvelle : l'ère du retour en arrière. Celle-ci, déjà bien entamée sur le plan social, va prendre des allures galopantes avec l'arrivée de discussions identiques à celles qui avaient lieu entre 1901 et 1905 opposant la droite et son représentant noble : le député De Mun soutien des religieux et la gauche opposée à ceux-ci. Par ailleurs, Copé ferait bien de parcourir le dictionnaire pour étudier le mot "convention". Il y trouverait le contraire de ce qu'il souhaite, savoir qu'il s'agit d'une assemblée qui a aboli la royauté et créé la première république. C'était déjà une institution de gauche, alors ce mot dans sa bouche est aussi seyant qu'une blouse d'infirmière à une vache folle. Il nous reconduit lentement mais sûrement vers le retour du concordat et sans s'en douter, il veut nous faire passer de Napoléon à Naboléon.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 21:38

traitre.gif            C'était en 2006, je terminais l'écriture de mon livre et il me semblait que j'avais oublié de parler de la recherche scientifique. J'ai repris le chapitre correspondant et j'y ai écrit que l'on finançait plus la recherche pour la mort que pour la vie. Aussitôt, je me suis senti obligé de mettre une rallonge à la solution que je préconisais pour palier cette carence et j'ai exprimé, en quelques mots, l'idée que le financement de la recherche médicale pourrait être assuré par les économies générées par de l'arrêt immédiat d'une guerre inutile en Afghanistan.

            Cinq ans se sont écoulés depuis et nous sommes toujours au point d'absurdité qui était d'actualité à l'époque. Mieux encore, nous organisons l'inflation de l'économie nationale dans le seul but de faire oublier le comportement lamentable de notre Roi et de sa cour sur le plan international avec, en fond d'écran, le besoin forcené de regagner pour les besoins électoraux, une opinion publique plus remontée que jamais contre le mini monarque.

            Après l'intronisation de Moubarak à la tête de l'Union Pour la Méditerranée et la délirante réception du colonel libyen avec sa tente bédouine dans le parc de l'hôtel Marigny, notre petit dictateur a besoin à son tour de se relustrer l'auréole. Alors, il met le paquet (comme son ami Bigard), et pas n'importe comment, s'il vous plait. Il s'intronise meneur de la révolte anti-dictatoriale, justicier au service de la cause des opprimés de Libye, jugeant insupportable l'hégémonie d'un clan sur le reste du pays. Il fait fi de l'avis des autres nations de la coalition pour prendre à son profit la noble cause que l'ensemble défend, mais surtout, il reproche à Kadhafi d'agir comme il le fait lui-même : dicter sa volonté au pays et profiter des richesses de celui-ci. Comportement plutôt bizarre de la part d'un dirigeant qui recevait en grandes pompes celui qu'il pourchasse aujourd'hui, mais il n'est rien d'étonnant à cela quand on sait que le personnage est coutumier du fait. La trahison, ça le connaît, qu'il s'agisse de ses amis ou de sa parole, il est habitué à se renier et même à planter des poignards dans le dos. Tout lui est bon pour satisfaire sa mégalomanie et son arrivisme, et peu importe le prix que doivent payer les citoyens de son pays. En l'occurrence, le caprice de diva qu'il développe actuellement nous coûte un maximum. En prenant en compte la moyenne de 29000 euros l'heure de vol d'un "rafale", 50000 euros l'heure du porte avion De Gaulle (quand il fonctionne), 10000 pour celle de chacun des 6 bateaux qui l'accompagnent et les 300000 euros moyens de chaque missile, on arrive à une compte approximatif de 150 à 250 millions d'euros prévus pour cette guerre. Je vous rappelle qu'il s'agit de réaliser en Libye ce qui n'est même pas envisagé pour d'autres pays comme, le Yémen, Bahreïn ou le Liban entre autres. Normal, me direz-vous, le Yémen n'a presque plus de réserves de pétrole, Bahreïn a épuisé les siennes et le Liban n'en a pas, par contre chez Kadhafi country, ça coule à flots, alors …

En résumé, pour tenter de remonter dans les sondages qui le mettent en dessous du tout-à-l'égout, notre dictateur préféré n'hésite pas à dépenser plus pour faire la différence. Normal, c'est notre pognon qui part en fumée.

            Je parie que vous ne voyez pas le rapport avec la recherche sur la mort privilégiée à celle sur la vie. Rassurez-vous, je ne me suis pas perdu en route, on retrouve ici le même principe quand on constate que les centres des restos du cœur ferment les uns après les autres faute de nourriture à distribuer à un nombre de bénéficiaires toujours grandissant.

C'est navrant de constater qu'on trouve toujours beaucoup de fric pour des causes paraissant nobles, mais on ignore purement et simplement celles qui le sont vraiment. Avec l'argent d'un missile, on pourrait maintenir les restos ouverts toute l'année, mais l'état UMP s'en balance, la plupart des bénéficiaires ne votent pas et lorsqu'ils le font, c'est pour d'autres candidats que les souteneurs des riches.

            Alors, je suis dans l'expectative quant à l'intervention militaire en Libye car on ne peut être vraiment contre, mais en colère de constater qu'il suffirait de mettre le prix d'un missile à disposition de l'aide aux plus déshérités pour améliorer leur quotidien, et "on" ne le fait pas. Là, j'ai honte.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 16:01

tragedie.gif           Je sais, le titre est un peu tiré par les cheveux, mais il vous échappera car de cheveux gras il s'agit dans le texte et, c'est bien connu, la graisse permet de glisser.

            Tiens, le mot graisse me rappelle celui de Grèce, d'où une association d'idées qui motive mon article aujourd'hui. Cette association, c'est la Grèce et Pyrrhus, roi des Molosses (pas les chiens, les humains d'une tribu de l'Epire gouvernée par la dynastie éacide).

            En faisant l'amalgame des mots Grèce, Pyrrhus, Molosses et Eacides, je tombe pile sur le seul personnage qui aujourd'hui peut réunir les quatre termes : mon saigneur Lefebvre, molosse gras du tif et on ne peut plus acide. Le chien descente de lit de la voix de son mètre aux déclarations d'une profondeur qui n'a d'égale que la hauteur des caniveaux de ruelles. Voilà bien longtemps qu'on n'avait pas eu le bonheur d'entendre une connerie issue du haut parleur qui lui sert de bouche, très exactement depuis qu'il nous a bafouillé lamentablement le titre du site point gouv apte à nous faire économiser sur le plein de notre carrosse moderne. Vous savez, ce site qui permet de mettre en concurrence la station service près de chez vous avec celle située à cinquante kilomètres, histoire de vous faire économiser la moitié de la dépense que vous a occasionné le déplacement pour faire le plein.

Je disais donc que ses déclarations manquaient cruellement à mon paysage auditif. Eh bien, c'est réparé, il nous a gratifié de la plus belle des manières d'une de ces métaphores dont lui seul a le secret (et qu'il garde jalousement) à propos des cantonales et de la percée du FN. Certes, il a repris les termes qui lui ont été dictés par ses supérieurs anarchiques de Sarko à Copé en passant par le fion, mais dans sa bouche, les mots prennent un autre relief, à vrai dire, un relent. Il nous déclare :

-" On veut nous amener à faire un cadeau au Front National qui serait d'annoncer un front républicain. Or, le Front National prospère en disant que l'UMP et le PS, c'est la même chose".

Il en rajoute encore en expliquant que l'attente des français est que l'on prenne en compte leurs préoccupations, en particulier la sécurité et l'immigration.

Mais il vit où ce détraqué ? Et qui est l'analyste fou qui lui souffle ces arguments éculés, archi dépassés et tentant maladroitement de masquer la collusion naissante entre UMP et FN ? Il le sait pertinemment, si le front républicain ne se fait pas, c'est l'assurance de l'entrée du FN dans les conseils généraux, mais ça ne le dérange pas dans la double mesure où il est certain que les élus bleu marine viendront grossir l'opposition à la gauche et il pourra toujours se retrancher derrière le fait qu'ils ne sont pas en mesure de présider un quelconque conseil général. D'autre part, comme il reste persuadé que ces conseils n'ont plus que trois ans de vie, ça lui permet d'établir un laboratoire pour le futur. Il oublie, ou plutôt il renie qu'en pareilles circonstances, en 2002, la gauche dans son entier n'a pas hésité à prendre position pour un vote Chirac. Il faut dire qu'il était encore en culottes courtes de la politique et que les thèses racistes et xénophobes du petit Naboléon n'avaient pas encore pris  l'UMP par la taille pour mieux l'embrasser.

Il n'a quand même pas osé, comme le sinistre de la place Beauvau, amalgamer à l'UMP tous les divers "quelque chose" pour démontrer que la droite restait majoritaire avec 32%.

Je ne vous ferai pas injure en rappelant que depuis 2002, un certain Sarkozy nous parle de réprimer la délinquance et de stopper l'immigration clandestine pour nous expliquer aujourd'hui qu'il faut continuer. Oui, continuer, mais quoi ? Le fiasco de cette politique de la loi liée à l'émotion pour laquelle on ne publie jamais de décret d'application, ou continuer à maintenir la peur de l'autre pour s'attirer les faveurs d'un électorat qui de toute façon préfèrera toujours l'original à la copie (surtout quand celle-ci est d'une pâleur maladive) ?

Allez, gras du tif, retourne dans ta coquille, ça t'évitera de baver et ne fais surtout pas comme le locataire de la place Beauvau qui voudrait, comme Pyrrhus, qu'une victoire sonne la défaite générale… pour la gauche en insistant sur la place prise par le FN qui finalement a réalisé un score en voix inférieur de 100 000 au vote précédent. Tien, la voilà la victoire à la Pyrrhus.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article