Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 17:53

Il est revenu d'Italie, il a assez vu de ruines comme ça. Ses quartiers chez les pauvres de Deauville, La Baule, Royan, Biarritz, Cannes ou Nice étaient susceptibles de lui faire passer la compassion obligatoire de L'Aquila.

Il aurait aimé se choisir un petit coin en amoureux avec Carlita, juste avec 50 paparazzi et 100 journalistes, mais voilà, la mama en a décidé autrement.

Notre mètre est donc allé faire le plein d'affection chez maman en vacances à Royan, en prenant bien soin de se déplacer incognito à part 15 à 20 journaux qui avaient été prévenus. On lui a organisé une petite réception sur une place de la ville avec l'aimable collaboration d'une cinquantaine de membres UMP en tenue de plage avec leurs enfants en maillots de bain pour que ça fasse plus spontané. Il a été demandé aux caméras de télévision de filmer à hauteur de têtes pour rendre un effet de foule et permettre à la journaliste de LCI d'expliquer que Nique ola avait pris "un bain de foule". Une toute petite douche, oui. Regardez le début du reportage et mesurez la foule qui se presse autour de la voiture, tous ces beurs, tous ces blacks encapuchonnés, mais surtout toute cette bande de gros bras du service d'ordre d'un président au courage exemplaire qui, en son temps s'était proclamé sauveur d'enfants d'une maternelle contre la folie d'Human Bomb que l'on a flingué pour éviter peut-être qu'il raconte son entrevue avec Nico de Neuilly. Quand je vois le courage qu'il déploie aujourd'hui avec des déplacements en masse de forces de l'ordre et un service d'ordre archi musclé, je doute.

Mais, revenons-en au sujet. Notre Santon s'est donc rendu au repas donné par maman en l'honneur de ses 50 ans de vacances dans la pauvre ville de Royan parmi les 110 invités dont les frérots désargentés : Guillaume délégué général du groupe Malakoff – Médéric, président de Monde Prévoyance (fonds de pension et retraites par capitalisation) et François, chirurgien, Vice président de Bio Alliance Pharma (spécialiste des maladies infectieuses opportunistes).

L'histoire ne dit pas si le petit demi frère (non pas 50 centimètres), l'américain, ancien numéro 5 des noueurs de deal à Wall Street, membre de la direction de CARLYLE (fonds de pension et gestion des fortunes de Bush et … Ben Laden …) était présent à la sauterie maternelle vu qu'il n'est pas utérin.

Vous aurez noté au passage le clin d'œil sarkozyen aux retraites par capitalisation et aux "maladies infectieuses" comme la grippe. De l'argent en perspective pour la famille sur les conseils du nain.

CLIQUEZ CI-DESSOUS POUR LA VIDEO

A la suite de la visualisation de cette vidéo, la chanson "La Foule" m'a inspiré.

Je revois la ville morte et désertique

Avec juste trois pelés en bikini

Et j'entends, venues de loin, plein de critiques

De chômeurs et retraités qu'on a bannis

Et paumé, avec Carla sur cette place

Malgré le rassemblement des encartés

Je souris nerveusement mais ça m'agace

Qu'il y ait si peu de monde à mes côtés.

 

Délaissé par la foule, malgré toutes mes magouilles

Je précise aux caméras prenez l'image au ras du sol

Ca donne l'impression qu'autour de moi la foule grouille

Je suis content de moi et je souris tout comme un gogol

Avec les vingt personnes qui m'entourent et qui caquettent

Ca suffit pour que la presse me voit dans un bain de foule

Et je serre des mains haut perché sur mes talonnettes

Pendant que ma Carla esquisse son sourire de poule.


Pour mémoire, les vraies paroles

Je revois la ville en fête et en délire

Suffocant sous le soleil et sous la joie

Et j'entends dans la musique, les cris, les rires

Qui éclatent et rebondissent autour de moi

Et perdue, parmi ses gens qui me bousculent

Etourdi, désemparé, je reste là

Quand soudain, je me retourne, il se recule,

Et la foule vient le jeter entre mes bras.

 

Emporté par la foule, qui nous traîne, nous entraîne

Ecrasés l'un contre l'autre, nous ne formons qu'un seul corps

Et le flot sans efforts nous pousse enchaînés l'un et l'autre

Et nous laisse tous deux épanouis enivrés et heureux.

Entraînés par la foule qui s'élance et qui danse

Une folle farandole nos deux mains restent soudées

Et parfois soulevés nos deux corps en lacés s'envolent

Et retombent tous deux épanouis enivrés et heureux.

 

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 21:35

Vous souvenez-vous de David Hamilton et ses photos de flou artistique ?

Eh bien, nous avons la chance de posséder en France sa meilleure émule (pas E-mule) en la personne de la blondasse sous ministre de la famille et de la solidarité. (Famille je vous aime et solidarité : mon cul !)

Madame Nadine Morano est en train de nous concocter une espèce hybride entre l'enfant et le bâtard (c'est ainsi que l'on appelait les enfants abandonnés dans les siècles passés).

L'accouchement sous X, ce serait terminé et c'est une excellente mesure car l'enfant a besoin de s'appuyer sur ses racines pour grandir, ces dernières étant constituées par les géniteurs et rien d'autre. S'il est vrai que le père, pour l'enfant c'est celui qui est présent, la mère ne saurait être la même chose. L'enfant qui cherche son père sera moins frustré de ne pas le retrouver que s'il cherche sa mère. C'est une loi de la nature humaine : connaître le "moule" dans lequel on a été confectionné, retrouver ses gènes, tout savoir sur sa mère biologique et, accessoirement sur le père qui va avec.

Donc, me suis-je dit, si l'accouchement sous X est terminé, on va exiger une pièce d'identité à la mère et l'obliger à donner le même nom à sa progéniture. Point barre.

Eh bien non, Nahdin a trouvé un truc encore plus tordu que ce qui existait. Elle imagine une sorte de X prime qui permettrait de garder secrète l'identité de la mère jusqu'à la majorité de son enfant. En clair, le gamin de 15 ans qui recherche désespérément ses racines ne pourrait qu'attendre jusqu'à 18 ans. C'est un progrès par rapport à ce qui existe jusqu'à présent me direz-vous. Peut-être mais comment le gamin, arrivé à l'âge adulte pourra-t-il consulter les coordonnées de sa mère biologique ? En se présentant dans toutes les maternités de France avec ses analyses génétiques sous le bras pour comparaison ? En produisant un certificat de naissance portant  l'heure de sa mise au monde ? En produisant une lettre certifiée exacte par la famille d'adoption décrivant le lieu et la date du premier contact ?

Où est l'avancée dans ce projet ? Quoique l'on demande à l'enfant pour retrouver sa mère biologique, il lui faudra consulter des listes de femmes ayant accouché en secret et du coup : plus de secret. On nage en plein délire. On voudrait embrouiller les cartes qu'on ne s'y prendrait pas autrement. Et puis, il va y avoir obligatoirement création de fichiers à entrées multiples pour permettre l'accès sur des critères différents, et, cerise sur le gâteau, consultable par tous.

On veut à tout prix respecter l'intérêt supérieur de l'enfant, mais on laisse encore à la mère le droit de ne pas le respecter. C'est, à mon sens, un raisonnement qui sonne faux. De deux choses l'une, où on voit la naissance sous l'angle  "maternel" ou on la traite sous l'angle "enfant" mais il n'y a pas de moyen terme. Dans le premier cas on maintien l'accouchement sous X et on crée des problèmes psychologiques à un enfant qui n'a rien demandé, dans le deuxième, on interdit purement et simplement cet accouchement et on met la mère devant ses responsabilités en l'obligeant soit à garder l'enfant soit à l'abandonner dans une structure ou elle devra donner son pedigree et les raisons de l'abandon. On transmettra le tout à la famille d'adoption qui jugera le moment opportun pour révéler le secret de sa naissance à l'enfant.

Mon propos paraîtra abrupt à certains d'entre vous, mais encore une fois, il se trouve dans ce gouvernement une personne assez tordue pour faire des effets d'annonce qui ne règlent aucun problème nahdin waldik.

 

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 21:34

Quelqu'un m'a dit:

La bella ragazza d'il presidente francese é una potiche. TRADUCTION : La belle petite du président français est une potiche.

Jouer les vedettes, voilà le rôle que lui ont donné les montreurs de marionnettes de l'Elysée, conseillers de tous poils, qui veulent compenser le fait que Nico doit partager la vedette avec d'autres chefs d'état à l'envergure plus développée, ce qui le met un peu sous l'éteignoir.

Comme toutes les vedettes, elle arrive en retard et se fait remarquer en faisant du bruit. C'est un peu comme ces bourgeoises qui rentraient dans les églises peu de temps après le début de la messe pour que le petit peuple admire leurs toilettes. Elle, ce n'est pas la toilette puisqu'elle est toujours habillée comme un sac de patates avec des fringues couleur de murailles, c'est plutôt pour se montrer elle-même toujours proche de son nano mari dont les mains se baladent entre Carla et les autres invités. Remarquez-le il est volubile, dégingandé, donnant toujours l'impression qu'il vient de faire ou raconter une bonne blague à l'un de ses homologues en lui tapant amicalement l'épaule, et voyez la réaction agacée d'Obama ou de Merkel par exemple.

Mais, revenons-en à la Sarkoquine.

Son chouchou de Nico nous a expliqué qu'elle ne suivait pas la même organisation que les autres conjoints car, étant d'origine italienne, elle connaissait Rome et il n'était pas nécessaire qu'elle se joigne aux autres. Elle assistait à la conférence de presse du petit malentendu, assise à côté de l'autre nain, celui du jardin, l'ami de nanard, Bord l'eau (enfin, l'eau … dans le pastis) et on nous l'a montrée même de dos.  Par contre, a-t-il dit, elle irait rendre visite aux sinistrés (mot qui se rapproche de senestre qui signifie gauche ....) et c'est ce qu'elle a fait. Elle a même donné parait-il 50 000 euros pour eux sur sa propre fortune. Je vous dis pas comment les 50 000 réfugiés vont être contents de recevoir 1 euro chacun !

Avez-vous vu le reportage dont elle a bénéficié ? Des hommes en tenues flambant neuves juchés ou suspendus à des grues dont on ne sait pas si elles doivent monter, descendre, tourner vers la gauche ou la droite, près de l'église qui sera rénovée avec nos impôts. Une caméra se fixe sur elle le plus possible et elle regarde de temps en temps si sa la lampe rouge est allumée pour être sûre qu'elle est bien à l'image avant d'esquisser un sourire figé et ridicule.

Elle nous a expliqué que son mari à talonnettes ne la faisait pas suivre dans ses bagages quand il allait dans des réunions politiques importantes (pour la visite à la queen Elisabeth 2, c'était certainement accessoire) ce qui est légèrement différent comme explication.

En fait, la vérité, c'est il giornale, le journal de la famille Berlusconi, qui la donne: c'est tout simplement une goujaterie de la part de Carlita.

Extrait : "Mme Sarkozy a déserté, sans honte, toutes les rencontres, de la rencontre avec le Pape à celles avec les sinistrés du séisme. Quelqu'un devrait dire à le 'première dame' (en français dans le texte) que le snobisme à la puissance X chez nous s'appelle de la goujaterie" et le journal d'ajouter :"Elle ne pue pas en raison de son gauchisme (…, elle pue en raison de la simple volonté d'être sur le devant de la scène" ou encore "elle se veut buona (gentille) mais elle est seulement bona (sexy).

Tout est dit. Comme son nain de mari, seul le devant de la scène l'intéresse, pour le reste, rien n'a d'importance. Voir, peut-être, mais être vue, surtout et même si ce doit être en position de potiche.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 22:21

Découvert sur le blog de PAT59  

Le blog est un petit peu en veilleuse cette semaine, la raison ? En vacance ? Que nenni... pour plusieurs raisons, d'abord je suis au chômage et mes finances ont l'épaisseur d'une feuille à cigarette côté tranche mais la vraie raison est l'actualisation de ma situation..
Alors? Eh bien je suis occupé à me battre pour avoir mes indémnités de sécurité sociale !
En 2000, bien que jeune, j'ai fait un accident vasculaire cérébral (AVC) qui m'a laissé paralysé du côté droit et j'ai malheureusement de gros mais alors très gros problèmes cardiaque entre autres bricoles mais j'ai à force de volonté réussi à me recycler et j'ai ainsi pu récupérer une partie de ma motricité droite car j'ai toujours refusé la maladie et j'ai toujours eu la volonté de travailler.
Donc, le deux juin dernier, mon état de santé s'est dégradé méchament et mon médecin, bien qu'au chômage, m'a mis en arrêt de travail pour aller faire tous les examens et j'essaie actuellement de récupérer chose pour laquelle les toubibs charlatans ne me laissent guère d'espoir.

LA RAISON DE MON ARTICLE ?

Eh bien, comme ceux qui me connaissent savent que je suis comptable, donc, dès l'arrêt de travail, j'ai constitué le dossier complet et l'ai remis en main propre à la sécu dont je dépend, si un comptable ne sait pas ce qu'il faut comme document je me demande qui le sait, et ce dès le 2 juin jour de mon arrêt !

Vers le 15 juin, je téléphone à la sécu pour savoir si mon dossier est en ordre, pour avoir le temps de me retourner et fournir un éventuel papier manquant avant la fin du mois de juin, la réponse a été :

- Quel dossier !?

Je retourne au bureau de la sécu, là je tombe sur un homme que j'emm***de copieux visblement qui me dit :

- Ah tiens, c'est vrai on a enregistré votre arrêt mais nous n'avons pas le dossier avec les éléments requis (je n'entre pas dans les détails).

Je signale poliment que je l'ai remis le 02 juin, et puisqu'ils l'ont perdu, je lui propose de lui refournir tous les éléments constitutifs, proposition qu'il s'empresse d'accepter car visiblement mon dossier est paumé.

Je dépose le nouveau dossier le 18 juin, le préposé que j'emm***de de plus en plus me dit après avoir insisté pour qu'il contrôle que mon dossier est bien complet :

- Oui, c'est complet, maintenant nous avons tous les éléments, je traite le dossier de suite et au plus tard milieu de semaine prochaine vous serez indémnisé.

Le 23 juin, les connaissants, je téléphone au 3646, et demande le suivi de mon dossier, la réponse ?

- Quel dossier !?

Je frise la crise de nerfs, la dame très gentille me répond qu'ils ne sont qu'une plate-forme et qu'elle transmet ma réclamation et que je serais contacté sous 48 heures... c'est l'année qu'ils n'ont pas précisé !

Le 26 je retourne à la sécu, étant comme Soeur Anne ne voyant rien venir et la je tombe sur le même zouave à qui j'ai remis le dossier 2 fois et que maintenant je fais carrément ch**er... et là il me dit :

- Je ne comprends pas, le dossier je l'ai mis sur la banette pour la transmission, mais je  ne trouve pas trace de son traitement, et puis vous n'êtes pas le seul assuré dont je dois m'occuper... si vous pouvez me fournir les pièces je le traiterai en priorité...

Un heure plus tard je retourne à son bureau avec le même dossier pour la troisième fois !

Il le vérifie et dit :

- Bon, je le transmet ici, comme c'est nous qui nous occupons des frontaliers, cet après midi ou demain au plus tard nous vous indémnisons, donnez moi votre numéro de téléphone. je vous appele dès que c'est fait. Je suis de près le dossier.

Un peu plus rassuré, je retourne chez moi et encore une fois je ne vois toujours rien venir ni coups de téléphone ni indémnisations, le néant absolu...

Donc, maintenant je campe dans leurs bureaux, le joyeux ordonnateur des pompes funèbre qui fait office d'agent d'acceuil maintenant il a des nausées quand il me voit !

J'ai toujours la même réponse :

- Ma collègue traite votre dossier, ah oui, au fait vous avez fait quoi entre cette date et cette date ? Ma réponse ensuite Ah oui, je le vois... maintenant c'est à la validation, je m'en occupe, je vous rappele...

Et cela journellemnt, en attendant, mon portefeuille est vide, mes économies, enfin le peu que j'avais est englouti pour payer les factures et manger...

Pour un gars qui a déjà eu un AVC dû à l'hyper tension, cardiaque et les autres bricoles c'est tout ce qu'il faut !

Maintenant la sécu liquide ses malades ayant droit de cette manière pour redresser ses finances !

Repost 0
Published by Lucien Aymard
commenter cet article
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 21:14

                                    
Pierre Gadonneix est le "phénix" d'EDF, nom que je me suis fait un plaisir d'emprunter à la centrale de Marcoule qui, comme vous le savez, est en train de se fissurer dangereusement malgré les dénégations de l'Etat. Demandez aux habitants de la zone du futur Tchernobyl ce qu'ils en pensent.
Pierrot donc, nous l'appellerons ainsi pour faire court, vient de ponctionner à des volontaires inconscients la bagatelle de 3,2 milliards d'euros sous forme d'emprunt. C'est déjà une preuve que la fameuse crise financière par laquelle on fout la trouille au peuple existe essentiellement dans les médias et auprès des personnages politiques qui veulent ainsi camoufler leur incurie à traiter les vrais problèmes de la population et minimiser les cadeaux qu'ils distribuent à l'aide du bouclier fiscal. Pierrot a donc levé cet impôt volontaire pour entretenir et améliorer le réseau et la production d'électricité. Il faut croire qu'il n'y avait pas assez de gogos puisqu'il vient d'avoir une autre idée lumineuse (normal avec EDF) : augmenter de 20% en 4 ans le prix du kilowatt.

Les arguments de ce monsieur qui, comme chacun sait, ne paye pas l'électricité, dépassent l'entendement.

Il prétend que, par le jeu de l'inflation annuelle, le prix a baissé de 40% en 20 ans ce qui n'a pas permis de réaliser des investissements suffisants pour entretenir le réseau. Je ne suis pas comptable, mais j'ai assez de jugement et d'expérience pour savoir qu'une entreprise, quelle qu'elle soit, provisionne ses comptes chaque année pour permettre de couvrir les investissements nécessaires au renouvellement de son matériel. De plus, l'Etat étant jusqu'à présent, le décideur en matière de fixation des tarifs, il y a fort à parier que les prix auraient augmentés s'il avait été nécessaire de provisionner plus amplement.

Ce gars là, c'est un peu Pierrot le fou, il nous explique que ce n'est qu'une affaire de 3 euros en moyenne par mois qui viendront alourdir la facture d'électricité du citoyen, ce qui est vrai la première année mais est porté à 6 la deuxième, 9 la troisième et 12 la quatrième. Ca s'appelle faire parler les chiffres. J'ai aussi un chiffre à lui soumettre, et qui parle tout seul celui-là : le SMIC + 15 euros par mois depuis le 1er juillet. Le prix du courant va en manger le quart.

Le pierrot, sérieux, il nous parle de 3 euros avec une désinvolture étonnante, c'est vrai que pour lui, cette somme représente 1 / 21 270ème  de son revenu mensuel, soit 700 fois moins que pour un smicard. Avec ça, il peut en prendre à son aise dans ses commentaires.

Ce n'est pas tout, après avoir dit ce matin que Pierrot pouvait toujours se brosser, revirement ce soir de la ministre de l'économie qui reconnaît qu'il faudra augmenter l'électricité. Là, vraiment, Lagarde erre.

Quelle est la finalité de tout ce tintouin ?

Tout simplement, il faut remettre à neuf le réseau et les centrales avant que notre nain de jardin rende publique la décision de privatiser EDF au moins partiellement, car il est indispensable que les amis du roitelet bénéficient de quelque chose de bien à bon compte pour faire du fric. C'est un peu comme faire refaire le moteur, les suspension, la boite de vitesse et la courroie de distribution de votre voiture avant de la mettre à la casse.
                                                                              

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 16:34

C'est le grand jour, le jour du G8. G comme grand et huit comme … tordus. En effet, il fallait y penser, organiser une réunion de chefs d'Etat et de gouvernement à l'Aquila.

Le 6 avril, un tremblement de terre dévastait la capitale des Abruzzes, faisant 150 morts, 1500 blessés et 70 000 réfugiés, plongeant dans le dénuement une grande partie de la population. 50 000 personnes étaient parquées dans un village de toile pour lesquelles le facho Berlu, vantait, le week-end suivant, les vacances en camping.

Après avoir enduré le froid et la pluie cet hiver, entassés jusqu'à 18 par tente, sans aucune intimité, aujourd'hui ils sont écrasés de chaleur, et toujours sous la toile.Et c'est là, tout près des décombres, à quelques encablures des tentes bleues de la population "relogée", mais assez à l'écart car le courage n'est pas la tasse de thé des fanfarons, que Berlu machin a organisé la sauterie périodique du G8, qui va coûter 50 millions d'euros et mobiliser 15 000 policiers dans tout le pays, autant dire qu'en trois jours, ces petites réjouissances vont permettre de jeter à la poubelle le montant de la reconstruction d'une bonne partie de la ville. Il parait que les italiens de la région sont dans un état d'euphorie proche de l'ivresse.

Pour couronner le tout, ce "sommet" ne pourra pas atteindre le but qu'il s'est fixé car figurez-vous que le chinois c'est tiré avant le début pour aller voir dans ses provinces où en sont les chinoiseries que font certains habitants à son armée. Parler du réchauffement, de la crise mondiale, de l'Iran … etc … sans la présence de Hu Jintao, c'est comme parler de vin sans vigneron.

Tout ceci a tellement ému notre roi de la talonnette que dès son arrivée, il a parlé de mesures de rétorsion à l'égard de l'Iran. Il faut dire que depuis longtemps on cherche un casus belli avec ce pays histoire de faire plaisir à l'Oncle Sam qui voudrait bien écouler son surplus d'armes et mettre la main sur la plus grosse réserve mondiale de pétrole. En plus, comme pour enfoncer le clou, Sarcocorico, arrivé en voiturette électrique depuis sa descente d'avion pollueur, a fait un caca nerveux pour être à côté d'Obama pendant le repas (dans le but de perfectionner son anglais ?).

La terre a tremblé hier à l'Aquila, des pans de murs encore debout se sont écroulés, mais rien ne fait reculer les amis de Berlu rette. On se croirait dans un émission de télé réalité, les héros bravent la foule, les intempéries et les séismes, d'accord, avec l'aide de milliers de policiers, mais tout de même, un bon tremblement de terre pourrait étêter le monde civilisé mais ils restent là, droits dans leurs bottes, au mépris des vacanciers du nouveau Duce.

A quoi va donc servir cette démonstration de puissance ?

A constater que le G8 est devenu G7 par la volonté chinoise et c'est tout … enfin presque car à bien regarder, G7 est la plus vieille société de taxis parisiens, rouges et noirs à l'origine (comme le rouge du sang que voudraient faire verser certains va-t-en guerre et les pensées noires des mêmes).

Ces taxis ne pourraient pas conduire les derniers fêtards sortant du G8 car ils ne sont pas électriques, mais, quand ça presse vraiment, il est peut-être possible de compter sur eux;

Qui sait, en repartant prendre son avion à destination de la Chine, peut-être Hu Jintao s'est-il agressé à un G7 en criant :

-"Hep, taxi !!!"

Allez voir : http://radiofrance-blogs.com/eric-valmir/2009/07/06/

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 20:19


Vous pensiez que l'adjectif qualificatif du dimanche était "dominical" ? Vous vous trompiez lourdement, depuis ce matin c'est Dominique, nique, nique.

On remet le couvert pour la quatrième fois. Le gouvernement de Fion revient à la charge pour son idée fixe de faire travailler les ouvriers et employés le dimanche, pendant que ces messieurs dames partent en week-end avec leurs cons joints et leurs bâtards.

A en croire les médias à la botte qui nous distillent des extraits du projet de loi au compte gouttes, les choses ne seraient pas si mauvaises que cela.

Trois grandes agglomérations Paris, Marseille et Lille verraient leurs magasins ouverts le dimanche avec contre partie pour les ouvriers volontaires. J'adore ce mot dans la bouche des patrons comme j'en ai connu qui savent vous désigner volontaire d'office une caissière en la laissant libre d'accepter ou de refuser tout en lui expliquant qu'en cas de refus, elle va certainement avoir des erreurs de caisse motifs à licenciement. La contre partie, donc, c'est le paiement double OU un jour de repos dans la semaine. Chouette!  Le vendeur prendra un repos le lundi quand sa femme et ses enfants sont à la maison le dimanche.

Dans ce même texte, on nous annonce l'ouverture dans les zones ou les communes "d'influence" touristique. Alors là, on nage en plein bonheur. Les plages du littoral, les stations de ski, les villes et villages abritant des sites remarquables sont des communes touristiques, mais les agglomérations environnantes qui offrent hébergement et restauration ne constituent-elles pas des communes d'influence touristique ? Et jusqu'à quelle distance du point remarquable considère-t-on qu'il y a influence ? Par exemple, quand je vais visiter le Château de Chenonceau, et que je loge dans un gîte rural à Reignac sur Indre, ce village situé à 24 km a-t-il une influence touristique ?

Le plus beau, dans ces zones, c'est que l'ouvrier devra travailler le dimanche sans compensation. Bien sûr, on nous explique qu'une concertation aura lieu entre les organisations syndicales de salariés et du patronat. Je me mare ! Quelle organisation pour un marchand de souvenirs ou un épicier qui ont une ouvrière ?

Enfin, cerise sur le gâteau, les chômeurs ne seront pas obligés d'accepter un travail le dimanche qui leur serait proposé sans risque de se voir sanctionné par le pôle emploi. Bon, il n'obtiendra pas le travail car le patron ne voudra pas de lui, mais il pourra rester chômeur. Ca c'est une avancée sociale !

Voilà, le Nabot a décidé, il a fait un caprice de plus qualifié des plus important avec le texte sur l'audiovisuel par l'une des portes parole de l'UMP Chantal Brunel. Pour enfoncer le clou, il réunit en début d'après midi les représentants de la majorité pour les menacer des foudres du ciel si son excentricité venait à être refoulée. Il joue sur du velours, le nain, le 27 février, la cour d'appel de Paris a divisé par 20 les amendes infligées à 13 enseignes de Thiais pour travail illégal le dimanche, sauf Boulanger et la FNAC qui ne paieront que le 40ème de l'amende infligée en première instance. Preuve, s'il en était besoin, que cette histoire de travail le dimanche n'est là que pour favoriser les grandes enseignes dirigées par … des copains du roi de la talonnette.

Dans tous les cas et de toutes les manières, c'est l'ouvrier qui verra son repos dominical Domi … niqué. Bonjour la vie de famille. Bof; il y aura toujours un voisin pour s'occuper de la femme se celui qui travaille le dimanche.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 15:57

A la frontière entre l'absurdité et l'ignominie, c'est là que se situent les constatations que j'ai faites depuis hier.

Hénin Beaumont, cité ouvrière du Pas de Calais, résultat de la fusion entre les villes d'Hénin-Liétard et Beaumont en Artois reste debout grâce à la fusion … de ce que les médias appellent le "front républicain".

Quès aco le front républicain ?

C'est ce qu'attendent Sarko et sa bande pour pouvoir expliquer que gauche et droite c'est pareil puisqu'au fond, ils peuvent s'entendre. D'ailleurs, "Xavier Bertrand si d'espoir" nous explique que comme l'UMP a été claire, le vote est clair. Tiens donc, s'il n'y avait pas eu le vote des militants de son parti, la catastrophe arrivait. C'est vrai que le Xavier en question est un vrai mage, un disciple de madame soleil, sauf qu'on devrait l'appeler monsieur nuit puisqu'il prédisait le 27 juin sur France 2  que le FN en tête au premier tour à Hénin-Beaumont, c'était de la fiction. C'est lui, je crois qui commande les sondages pour Sa Majesté, ça vous dit leur fiabilité.

Revenons-en donc au résultat de cette municipale. Ce que l'on nomme le front républicain n'est autre qu'un conglomérat anachronique de gens qui refusent la réalité d'un front bien réel celui-là : Le Front National. En d'autres termes, il faut réaliser des alliances contre nature pour combattre la bête FN (en allemand : Nationale Stirn abrégé NS. Ca ne s'invente pas …). Ne vaudrait-il pas mieux adopter une bonne fois une règle honnête et décider d'interdire le FN ou s'il doit rester, le combattre pour de bon au lieu de se servir de lui électoralement tant à gauche qu'à droite ?

En attendant, la seule réjouissance que l'on peut tirer de ce résultat, c'est la veste 52,38 contre 47,62 % qu'ont taillé 62,38% des électeurs au parti d'extrême droite. Malgré tout, j'ai entendu le candidat battu clamer devant ses supporters que le FN avait gagné 1000 voix; une veste à manches courtes en somme, normal, c'est l'été.

Toujours dans le cadre des "fronts", le dernier en date est celui concocté par le Sarcocorico. Il vient de nous créer une charrette appelée à réfléchir aux priorités d'investissement de l'emprunt qui sera tractée par deux vieux bœufs attelés dans le sens de la marche à gauche Michel Rocard et à droite Alain Juppé, fouette cochet !!!

Alain Juppé (Alanus jupus en latin), passe encore, il est du sérail, c'est un habitué de l'onirisme, des plans sur la comète ou des bottes amidonnées, mais que le deuxième bœuf soit Michel Rocard (à la barre de son bateau, c'est Rocard naval) pourrait dépasser l'entendement si l'on ne se souvenait du tour de cadran en sens inverse des aiguilles de ma montre (digitale) pour relier le PSU limite extrême gauche à l'UMP limite extrême droite en passant par le bas. Quoiqu'il en dise, lorsqu'on s'accoquine avec l'opposant, il y a collusion avec l'ennemi, il faut donc passer au plus bas pour en arriver là.

Tout cet attelage pour, ne l'oublions pas, attribuer de l'argent que l'on ne sait même pas si les français accepteront de prêter pour des fins que l'on ne perçoit même pas.

Pour paraphraser le Grand Coluche, je dirais que lorsqu'on sait si peu de choses, mieux vaut fermer sa gueule. Mais ne l'oublions jamais, notre omni président a besoin de montrer que les partis (parties…) ne servent à rien, et pour cela, rien de tel que de créer des "fronts", de lier les "fronts" pour faire front aux frondes.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 18:09

                                                                            
Je me suis éveillé ce matin en plein cauchemar (les esprits tordus diront coche aymard mais je m'en fous). Je rêvais de cadavres dans des carlingues d'avions et dans des voitures à voyageurs de trains. C'était si dramatique que j'ai sursauté et tressailli en ouvrant les yeux.

Vous savez comment ça se passe ensuite, on se met à gamberger parce qu'on a du mal à se rendormir et, devinez quoi,  il m'est venu des images de l'article de mon blog : "Vous avez dit terminé ?".

J'ai revu notre mini camarade Sarko dans son interview à la sortie de la clinique où séjourne la petite rescapée du crash de l'airbus A 310 de la compagnie Yemenia.

-" Sa première visite sera à l'Elysée avec sa famille " qu'il a dit le nain.

Imaginez le bordel au Château de Notre Sire, une pâle imitation du carnaval de Dunkerque, harengs en moins mais certainement morue en plus.

Le train Paris Cahors transportait 450 passagers et son déraillement a fait 13 blessés dont un grave. Il y a donc 437 rescapés que je suggère à notre omni président de faire venir à l'Elysée avec leurs familles pour éviter la ségrégation entre les clients de l'air et ceux du rail. Certains esprits chagrins rétorqueront que l'avion appartient au privé mais que la SNCF n'est pas encore privatisée, ce qui explique la différence.

Vu sous cet angle là, je dois m'incliner mais j'ai alors une autre suggestion à faire Sarkocorico : faire venir dans son palais la seule et unique balle de paille rescapée de la tragédie. En effet, sur la remorque à l'origine de l'accident, il y avait des meules qui ont été déchiquetées sous le choc, sauf une  restée intacte sur le talus bordant la voix ferrée. Le problème, c'est de la faire venir avec sa famille. Les blés ayant été moissonnés, elle se retrouve orpheline et ne pourra même pas être accompagnée par le propriétaire du champ actuellement en garde à vue. Et puis, plus dramatique encore, où va-t-il accrocher la médaille du mérite national ?

Rendez-vous compte, au moment où l'écologie a le vent en poupe, ce dernier accident ne peut pas mieux tomber. Une balle de paille décorée à l'Elysée, quel symbole pour séduire les verts européens de DCB !

Décidément, il ne recule devant aucun sacrifice pour se mettre en avant, et il ne m'étonnerait pas qu'il en arrive à cette farce pour apparaître comme le parangon de compassion qui lui permettrait de faire pleurer dans les chaumières la ménagère de moins de 50 ans et la midinette (pardon, on dit Lolita) en mal d'émotions à deux sous comme on en trouve dans les feuilletons à l'eau de rose made in USA ou dans les émissions merdiques de la télé réalité des copains du petit malentendu.
                                                                 

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 21:53


Vous l'avez vu vous ? Moi, non !

C'est normal, c'est le 2 Juin que notre triste sire devait se rendre en Suède, mais en pleine polémique sur l'adhésion de la Turquie à l'Europe, les divergences de vue et les déclarations du ministre des affaires étrangères suédois ont freiné les ardeurs de notre visiteur de royaumes.

La force de caractère et l'autorité naturelle de notre Roitelet ont donc imposé aux suédois un report de cette visite au 3 juillet. S'ils veulent recevoir une vedette de la télévision française, ces gens-là n'ont qu'à s'arranger avec son impresario.

Notre mule est donc partie après la prise de fonction du suédois Frederik Reinfeldt comme cornac de l'Union Européenne au 1er juillet. Raté pour donner des consignes ! La mule a donc emporté dans chacune des sacoches de son bât un gros problème franco français à soumettre, en rampant, à ce monsieur.

Dans la sacoche de gauche, le déficit abyssal de notre pays, compris entre 7 et 7,5% du PIB (dont la moitié en cadeaux aux riches) alors que la Suède s'est fixé comme priorité pour l'Europe la discipline budgétaire et un retour à la limite européenne de 3%. Le temps des plans de relance arrive à sa fin, l'heure est venue de mettre en place une stratégie de sortie de crise en particulier pour les pays qui ont un très gros déficit a déclaré le premier ministre suédois (suivez son regard). Il va devoir cravacher sérieusement Notre Sauveur pour expliquer (en suédois) que notre pays a un bouclier fiscal à maintenir et une aide aux banques et aux constructeurs d'automobiles à assurer avec l'argent des pauvres, quitte à lancer un emprunt obligatoire.

Dans sa sacoche de droite, la carte de l'Europe et de l'Asie pour essayer d'expliquer que la plus grande partie de la Turquie étant en Asie, ce pays ne peut pas rejoindre l'U.E. Il faut dire que le chanoine de St Jean de Latran ne supporte pas l'idée qu'un Etat à majorité musulmane soit accolé à la très chrétienne Europe. Et pourtant, quel trait d'union plus évident entre les deux continents, entre deux civilisations, entre deux religions ! Quel passage mixte meilleur que la Turquie pouvons-nous trouver pour amenuiser sinon éradiquer les extrémismes de tous bords ?

Mais non, il a besoin des voix du FN pour être élu ou pour que ses acolytes le soient car il sait que le français versatile par essence ne se pliera pas systématiquement au redécoupage savant des circonscriptions.

Pour toutes ces raisons, il est allé à Stockholm en catimini de peur qu'un média un peu moins servile que les autres ne révèle au grand jour ce travers qui met la France dans les derniers pays européens xénophobes car il faut bien appeler les choses par leur nom.

Et pendant ce temps là, en "Francereich", Jamal le frère de Rachida se fait piquer le manuscrit d'un bouquin où il démonte sa sœur lui qui est "à la fois son frère, son contraire, son cas d'école, son détracteur". (Journal 20 minutes de 03/07). Une plainte a été déposée le 26 juin et l'enquête confiée à la 3ème division de la PJ. Mais que fait l'omni pour aider ce pauvre hère?

Plus sérieusement, voilà comment, avec deux sujets de tension dans sa musette, sujets par ailleurs créés par lui et son équipe de bras cassés, il va représenter notre pays au sommet de Copenhague en décembre, c'est-à-dire quand les choses auront empiré.

Et, après ça, il nous vantera la présidence de qui, à cette union européenne ????


                                         
Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article