Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 22:52

zzgreve.jpg

Quand je vous le disais, certains me faisaient presque grief de m'insurger contre cet exécutif de fantômes de gauche. Ils avaient raison, ce n'étaient pas des fantômes de gauche mais des ectoplasmes de droite.

 En effet, comme on peut le constater aujourd'hui, ces messieurs des hautes sphères emploient les mêmes moyens que ceux que l'on a virés en 2012. Ils parlent de dialogue, mais celui-ci est subordonné à une condition : que l'on ne change rien aux projets qui sont sur la table des "dialogueurs". Exactement comme le faisait la droite sous Sarko. Les cheminots ne veulent pas de la réforme qui conduit vers la privatisation de leur outil de travail : on l'appliquera quand même. Ils peuvent aller discuter au ministère des transports, autant qu'ils le souhaiteront, la porte leur est ouverte, mais on ne reviendra pas en arrière, dixit le premier sinistre. Bon, la différence avec le sarkozysme, c'est que la porte est ouverte et on n'a pas peur de faire rentrer les mouches.

 Les intermittents du spectacle refusent de se faire paupériser : qu'à cela ne tienne, on appliquera quand même les décisions qu'on a prises pour plaire au MEDEF, sans leur avis. Là, on frise les méthodes de l'extrême droite qui s'attaque systématiquement à la culture pour asseoir ses diktats et imposer ses idées. Là aussi, les artistes peuvent dialoguer, les portes des ministères leur sont ouvertes, mais on appliquera quand même les décisions qu'on a prises sans leur avis.

 On voit refleurir les vieilles combines des années droitières de l'état. Monter une partie de la population contre l'autre de sorte que tout mouvement social soit impopulaire. C'est de la faute des grévistes si les candidats au baccalauréat sont stressés et risquent d'échouer. Bon, c'est vrai qu'il y a 8% d'étudiants qui ont recours au train dont 7,5 dans la région parisienne et combien de ceux-ci sont stressés? Ah, à ne pas oublier, les prix de transport dans la région parisienne n'ont rien de commun avec le prix des billets grande ligne ou TER. Un abonnement hebdomadaire parisien coûte à peu près le prix d'un transport Paris Dijon en TGV. De là à déduire que la partie qui sera privatisée ne concerne en rien la banlieue, il n'y a qu'un pas que je franchis allègrement.

 Pour les intermittents, on monte la population et particulièrement les chômeurs contre les artistes en leur expliquant que ceux-ci sont grassement payés et participent largement au déficit de l'assurance chômage. Quand bien même ce serait vrai, je préfère, mais c'est personnel, payer des impôts qui vont à la culture plutôt qu'à l'achat d'armes.

Tout ceci est bien entendu savamment orchestré par les médias et particulièrement la télé.

Voilà donc les méthodes qu'emploie cette gauche dont le crédo libéral n'est autre qu'une copie conforme au libéralisme de droite.

Il a raison Manolo, la gauche va mourir, mais ce qu'il omet de dire, c'est qu'il est de ceux qui l'assassinent en instillant le poison qui va la tuer lentement mais sûrement. Renier les grévistes qui font partie de leur électorat et les accuser de prendre les français en otages alors que ce sont eux les preneurs d'otages,  montre la bassesse de ces personnages politiques qui se prennent pour le phénix qu'ils n'arriveront jamais à imiter.

C'est vrai que Marine pourra dire merci à ces succédanés de gauche caviar présentée dans une boite en or et vendue par des épiciers de seconde zone.

Je suis complètement écœuré par ces gouvernants provisoires qui sonnent la fin de la vrai gauche et préparent l'avènement d'un troisième Reich à la française.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 18:27

zvalls1.gifLe 31 mars, Manuel Valls est passé de premier flic à premier ministre pour « répondre » à la grogne exprimée par une majorité de français lors des élections municipales. Au cours des semaines qui viennent de passer, j’ai espéré que, pour une fois, les socialos auraient à cœur de prendre note que les électeurs en avaient assez de se faire berner, de servir uniquement de caution au boulimique désir de mettre en avant leur propre égo.

 Je ne me suis jamais fait d’illusion sur la volonté de maitre Valls de revenir en arrière pour se mettre en accord avec les promesses délivrées au moment de la présidentielle, mais là, le record en matière de félonie est battu. Le mensonge politique est grossi de 50 milliards d’Euros en deux temps trois mouvements. C’est de l’équité, parait-il, 30 milliards d’euros de cadeaux avec contrepartie on ne peut plus floue pour les entreprises et 50 milliards à payer par le français moyen ou petit, du cadre au retraité. Il parait que cela s’appelle partager l’effort pour remettre la France à flot aux yeux de la Commission Européenne et surtout des banquiers, pour éviter l’infamante descente dans l’attribution des récompenses des agences de notation. Pauvre petit premier ministre, adepte de la langue de bois et engoncé dans ses convictions même si elles vont à l’encontre du peuple au motif qu’il est persuadé qu’elles sont bonnes pour le pays. Enfin, Monsieur le premier sinistre, vous omettez avec une grande négligence que la France, c’est avant tout le peuple français et que ce dernier refuse le fameux programme de stabilité que vous avez bricolé avec le président haï dans sa grande majorité.  

Tout ceci n’est qu’un constat, mais le plus effarant n’est pas là. Ce qui me travaille les méninges, c’est le comportement de 41 députés de votre parti, les « réfractaires », les gauchos du PS, ceux qui ont un courage à toute épreuve … si, si, ceux qui sont adeptes de l’affirmation : « courage fuyons », ceux qui ne sont « pas pour », mais ne veulent pas le dire franchement car ils ne sont « pas contre » mais ne veulent pas le dire franchement non plus. Tous « normands » en quelques sortes, peut-être ben qu’oui, peut-être ben qu’non, je voudrais bien, mais je peux point. Alors, pris d’une grande bouffée de courage, d’un sursaut d’honneur, d’une reconnaissance soudaine envers les électeurs, ces 41 ont décidé de … s’abstenir. Et pour cause, si, comme les courageux écolos, le front de gauche et les trois chevènementistes, ils avaient voté contre, Valls sautait, mais ce n’est pas tout, c’est surtout le fameux plan de complaisance envers les financiers qui aurait dû être modifié ou abandonné et ça, c’était inenvisageable pour des godillots de presque gauche.  

 Minables socialistes qui, parce que le mot social attire les malheureux exploités et démocratie engage à faire confiance aux politiques, utilisent la couverture « social-démocrate » pour mieux appliquer la politique de droite  qui permet de préparer le terrain aux vautours remplaçants de l’aigle à deux têtes portant croix gammée.

Ola Manolo !!! Como puedes hacer tantas miserias a la poblacion que te dio su confianza y te acogio en su pecho ? Pobre Manolo, debes tener berguenza de tal comportamiento. Y a pesar de todo, has sido sostenido por elegidos cuyo coraje mando el escape

TRADUCTION :

 Oh Manuel !!! Comment peux-tu faire tant de misères au peuple qui t’a donné sa confiance et t’a accueilli dans son sein ? Pauvre Manuel, tu dois avoir honte d’un tel comportement. Et malgré tout, tu as été soutenu par des élus dont le courage a ordonné la fuite.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 23:40

les gars de la marine 400-copie-2

Au XIVème siècle, palsambleu était, d’après « l’Internaute », un juron issu de la contraction de la phrase « par le sang de Dieu ». Sept siècles plus tard, la définition serait plutôt « pas le sang bleu ».

Et voilà comment j’en viens, à ce fameux « sang bleu ».

J’ai fait quelques recherches et j’ai établi une liste, bien entendu pas exhaustives, de ces fameux « sang bleu » qui, comme par hasard, se concentrent sous la bannière du ramassis à la flamme tricolore. Oh, je ne voudrais pas laisser croire que je m’adonne à l’ostracisme, toutefois, vous connaissez mon aversion pour tout ce qui traîne un quelconque nom à particule synonyme de noblesse. Et pour cause, c’est cette « caste » qui a mis sous le joug, sous l’éteignoir, écrasé sous la botte et humilié le peuple de France, largement aidée par le clergé dont subsiste encore une frange intégriste.

Eh bien, chez Marine, on trouve réunis ces critères « anti-peuple » : des nobles intégristes qui émaillent les listes électorales du rassemblement bleu marine dans plusieurs régions. Par exemple :

Wallerand de Saint Just à Paris XV qui se défend farouchement d’appartenir à la famille de St Just l’inspirateur de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Sans doute aimerait-il la remplacer par la « déclaration des droits du bon français ».

Marie Amélie Duteil de la Rochère à Paris XIII … si, si, vous avez bien lu, la même qui dirige les « manifs pour tous » dont je raconte l’histoire par ailleurs.

Guy Bertrand de Balanda Marseille 8ème secteur issu d’une famille de Catalogne française anoblie en 1711 par l’octroi du statut de citoyen noble de Perpignan.

Le pompon est tout de même détenu par la liste « marinade » de la ville de Sète. Attention, inspirez un bon coup avant de lire : Domitille Drier de Laforte de Lansade de Jonquières … et que le dernier ferme la porte …

Et voilà où se situe l’arnaque.

Comment, vous les ouvriers, les travailleurs, les paysans, les employés, comment pouvez-vous voter pour des hommes et femmes dont les lignées n’ont jamais réalisé d’autre chose que votre exploitation depuis des siècles. Comment pouvez-vous croire aux fables de la conteuse blonde qui prétend vous prendre sous son aile et vous représenter alors qu’aux élections elle vous envoie des destructeurs patentés de la démocratie, des défenseurs des privilèges au détriment des droits de l’homme, des soutiens du clergé intégriste pur et dur.

Je sais, vous vous laissez emporter par les médias qui vous font croire au miracle de la troisième force politique. Réveillez vos consciences en même temps que vos neurones. Ne vous laissez pas endormir par les fausses vérités que vous assènent les télés à commencer par France 2 qui donne la parole au FN en le présentant comme le troisième parti du pays. Renseignez-vous, vous verrez que le troisième parti a « pris » onze mairies sur 36000 et a fait le nombre fantastique de 8,7% des suffrages exprimés. Si la télé était vraiment neutre et équitable, elle donnerait la parole au vrai troisième parti de France : les abstentionnistes. Mais non, chassez le naturel, il revient au galop. Le besoin des journaleux de faire du sensationnel, de transformer l’information en évènement. A croire que le journalisme se limite au commentaire avec peu de recherche de vérité. La crasse et la fouille des poubelles ont largement supplanté le sourire et la joie.

Et c’est là-dessus que navigue le FN. On pourrait imaginer que sur le bleu marine de la mer, navigue un bateau fou pour qui la télé s’évertue à écrêter les vagues.

Eh ! La France qui bosse ! Ne rêvez pas non plus, des nobles, l’UMP en compte presque autant que le FN sauf que la plupart n’est pas intégriste. Clermont-Tonnerre, De Beaumont, Boulenger de Hautecloque, … etc … apportent leur écot aristocratique aux « démocrates de droite » … ça rapproche mon bon monsieur cette couleur de sang.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 18:41

mairie de tullehollande.jpgle palais de l elysee

                                MAIRIE DE TULLE                                                                   PALAIS DE L'ELYSEE

 

Monsieur le Président,

Je me permets, au titre de retraité de gauche, de vous appeler « camarade François » et de vous tutoyer comme il est d’usage dans le milieu des travailleurs.

 Camarade François, je te l’avais dit le 30 octobre 2012, je t’avais même mis en garde, mais ton entêtement est plus fort que tout. Tu ne veux pas axer ta politique à gauche, vraiment à gauche, cette gauche qui t’a fait élire et que la majorité d’alors appelait de tous ses vœux, ne t’étonne pas d’en payer les conséquences aujourd’hui. Le malheur, dans cette histoire, c’est que tu n’es pas  le seul à payer, tu entraînes avec toi tout un monde de retraités, d’ouvriers, de chômeurs qui avaient vu l’arrivée de la gauche comme une planche de salut, comme une gomme apte à effacer les vicissitudes qu’avaient créées les gouvernements précédents. Seulement, une bonne partie de ces pauvres gens ne se doutait pas que tu n’étais pas vraiment de gauche, que tu renierais dès ton élection, les promesses principales que tu avais faites comme le retour sur le traité de Lisbonne ou la retraite à 60 ans. Avec ta politique engagée dans les pas de Sarko et Merkel (à noter KK), tu as déçu beaucoup de ceux qui avaient de l’espoir en ce parti qui n’a de rose que la fleur mais dont la couleur est de plus en plus blanche en attendant de virer au bleu pâle et qui aujourd’hui se sentent trahis, délaissés, abandonnés, privés de leur voix qu’ils ne peuvent  plus te faire entendre. Alors, ils se retournent vers ceux qui leur font d’autres promesses, de celles qu’ils veulent entendre, bien populistes, celle qui leur dit que tout est de la faute des étrangers et de l’Europe, celle qui leur parle de foutre les « arabes et les rom » dehors (sans leur préciser que la majorité est européenne voire française), celle qui leur promet de rétablir la sécurité dans leur patelin. Ils se retournent vers le FN, dont tu as fait briller le miroir aux alouettes à force de le passer au « miror » du mensonge et de l’abandon.

 Ne t’étonne donc pas aujourd’hui, cher camarade François, que ton parti soit en déliquescence dans les urnes et se retrouve parfois dans le cul du seau pour ces municipales. Bien sûr, tu me rétorqueras que les électeurs n’ont rien compris et qu’ils confondent enjeux locaux et enjeux nationaux. En attendant, il faut croire que tu as tellement brouillé la vision des électeurs avec ta politique de droite qu’ils ont fait l’amalgame entre PS et UMP et se sont retournés vers ceux qui vous accusaient d’être identiques et auxquels tu donnes raison par les actions floues que tu mènes au quotidien et les déclarations à l’emporte pièces que tu es le seul à comprendre.

 Quand, toi et les tiens, prendrez-vous conscience que vous vivez dans un monde différent de ceux qui vous élisent ? Quand regarderez-vous la vérité en face ? Quand réaliserez-vous que c’est vous que vous sabordez, qui NOUS sabordez en privilégiant la finance et le patronat qui ne représentent qu’une once de voix au détriment de ceux qui produisent les richesses et que vous étranglez financièrement pour la plus grande joie de vos privilégiés ?

 Si vous prenez vraiment acte du désarroi dans lequel vous nous avez plongés par votre désinvolture politique, il est peut-être encore temps de prendre des mesures et des vraies pour éviter le naufrage de notre société au moment des européennes.

Camarade François, rapproche-toi vraiment de ceux qui t’ont élu, abandonne les idées de la démocratie sociale que tu sembles professer et appliquer, et reviens à l’idéologie socialiste. Pour le second tour des municipales, c’est cuit, mais afin de  préparer un coup d’arrêt au FN pour les européennes, il est encore temps, mais accélère, ça presse, prends des mesures qui marquent, dans lesquelles les ouvriers et les retraités se reconnaissent, des mesures de gauche qui favorisent ceux qui suent et pas ceux qui profitent.

 En attendant, je pensais que tu allais être ma rade, mais tu m’as posé un cas de conscience et je l’ai résolu : dans l’attente du virage à gauche, je ne voterai plus PS et je découragerai tous ceux qui souhaiteraient le faire.

 C’est la dernière fois que je suis déçu.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 19:56

    ZmanifLa « Manif pour tous », c’est ainsi que s’auto-définit ce ramassis de fachos et de réactionnaires emmenés par une poignée d’intégristes catholiques et quelques nobliaux en quête de cette notoriété qui fut la leur sous l’ancien régime.

Sa présidente,  Ludovine de la Rochère, chargée de communication auprès d’une fondation largement affiliée à l’Opus Dei (fondation Jérôme Lejeune ), navigue avec aisance dans les milieux de la noblesse puisqu’elle est issue d’une lignée de la noblesse de robe (Mégret d’Etigny de Sérilly) et apparentée à une lignée d’extraction (Dutheil de La Rochère) dont un ancêtre décédé en 1944 était membre de la très fasciste organisation « Action Française ». Le pire, c’est que le fascisme perdure fortement dans la famille puisque le frérot à Ludovine, Bertrand, n’est autre que l’un des membres fondateurs du « rassemblement bleu marine », extension destinée à maquiller d’un nom présentable le FN.

Autre « démocrate » notoire de ce fatras, Albéric Dumont, responsable UNI (inféodée à l’UMP),  coordinateur de la manif pour tous qui interdit à Béatrice Bourges (le printemps français), de prendre la parole et même de s’exprimer auprès des médias. Il est adhérent à  « l’observatoire de la théorie du genre » … filiale de l’UNI …

Quand on sait que les « La Rochère » demeuraient dans un hôtel particulier à Le Dorat (87) qui fut prise par le Prince Noir dans son avancée jusqu’à Poitiers, on comprend mieux la haine de madame pour tout ce qui n’est pas du catholicisme intégriste : c’est devenu génétique.

A quoi a pu servir la Révolution de 1789 puisqu’elle a épargné quelques fous de Dieu dont la descendance est aujourd’hui extrêmement réactionnaire.

Le malheur, c’est de voir autant de gens qui suivent aveuglément cette noble représentant les idées les plus rétrogrades de l’église. On sait bien que ces intégristes catho ne baisent que pour faire des enfants et pas pour le plaisir qu’ils ne connaissent qu’au travers des mots.

Bon, venons-en aux faits. Pourquoi provoquer une manif pour tous si ce n’est pour rassembler une mosaïque de réactionnaires sous des slogans basés sur des mensonges éhontés ?

Curieusement, on retrouve des affiliés du FN à côté des néo-nazis de tous poils y compris ceux qui fraient avec l’UMP, des intégristes catholiques soutenus par la frange la plus dure de l’Episcopat, celle acoquinée à l’Opus Dei, le tout soutenu par quelques ignares à qui « certains représentants » de l’église ont fait avaler des couleuvres grosses comme des boas (rien de nouveau dans le panier à crabes religieux).

Enfin quoi ? Envoyer manifester des gens dans la rue contre une loi votée et promulguée, contre un projet de loi qui n’a jamais existé en prévision d’une éventuelle mise en œuvre dénote une irresponsabilité proche de la folie douce. Le summum est atteint par cette organisation minutieusement montée pour faire croire aux faibles d’esprit que leur progéniture deviendrait asexuée, que les garçons seraient mentalement énucléés côté sexe pour penser et agir comme des filles et inversement que les filles se prendraient pour des mecs. On est dans le domaine de la l’irrationnel et du lavage de cerveau au travers des réseaux sociaux.

Je suis tellement écœuré que je renonce à rechercher plus loin dans Wikipédia les entrelacs de ce tissus de malfaisants dont le seul but, celui qu’ils n’avoueront jamais, est de faire tomber la démocratie et même la république au profit du fascisme et du parti que joue les marionnettistes comme le font ses propres homologues au travers de l’Europe.

Les slogans de cette manif dénotent bien le creux d’esprit qu’elle représente. :

  • Un papa et une maman pour chaque enfant, comme si pour faire un enfant la loi prévoyait qu’il est possible de se passer de l’homme.

  •  Un garçon reste un garçon et une fille reste une fille. Sous-entendu, ne changeons rien : les hommes commandent, les femmes obéissent, voire rampent.

  • On ne veut pas d’enfants asexués. C’est une allusion à peine voilée à l’homophobie qui rampe sournoisement dans ces milieux.

  • Non à la PMA. Si t’as pas d’enfant, c’est que Dieu l’a pas voulu et bien fait pour ta gueule.

  • Non à la GPA. Si t’as pas de môme, pars t’en acheter un en Asie comme certains.

    Tiens, un peu de maths : GPA sur PMA = avec réduction de fraction = G sur M = Genèse sur Merdier.

    … Et ce sont les mêmes qui sont choqués par le pseudo démembrement de la famille.

    Au fond, c’est quoi la manif pour tous ? Rien d’autre qu’un défilé de quelques milliers de gens opposés à tout progrès social, à toute adaptation légale de la vie quotidienne telle qu’elle est vécue réellement par le peuple.

    Entre les ecclésiastiques qui parlent de choses qu’ils ne connaissent que par ouï-dire comme la sexualité et les nobles qui ont conservé viscéralement ce besoin de se reproduire en grand nombre depuis une époque ou pour compenser le fait que la médecine ne permettait pas de sauver beaucoup d’enfants il fallait procréer à tout va. On navigue dans les eaux troubles du XVème siècle  dont ces gens ne sont jamais sortis familialement parlant.

    Et voilà la dernière nouvelle : on abandonne le projet de loi sur la famille, histoire de donner raison à la poignée de manifestants (relativisons : 100000 pour 67 millions d’habitants). Décidément, ces socialistes (qu’ils disent) seront toujours à la hauteur … du gazon … aucune volonté, aucune cohérence, aucune parole, rien, même pas une once de socialisme dans les actions. RIEN. Bientôt, ces illuminés vont vous pondre une manif pour prévenir un éventuel retour d’un projet de loi sur le famille pour le cas où vous penseriez y mettre la PMA ou la GPA. Vous n’aurez plus qu’à vous faire lobotomiser pour éviter de penser (encore que …).

    En résumé, on a à faire à des zéros face à des nuls. C’est comme ça qu’on avance dans la médiocrité et qu’on prépare le terrain aux ennemis du peuple. Ah ! Messieurs nos gouvernants, j’aurais bien aimé que vous ayez la même réaction après les manifestations pour les retraites, mais là, vous fûtes sourds, les banques exigeaient cet abandon social, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

    Allez, exécutif liquéfié, baissez les frocs, la manif pour tous vous fournira la vaseline !zenfant

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 23:07

mensonges-et-trahisons.gifComme d’habitude, j’ai cru que le PS était un parti de gauche. Erreur !!! Il s’agit d’un parti qui adopte un langage de gauche et il est notoire que la langue n’a rien à voir avec le comportement. Regardez Sarkoroy qui a encensé Jaurès pour, ensuite, détruire un maximum de ce qui reste de social dans le pays.

J’ai donc mis, à contre cœur je l’avoue, un bulletin rose dans l’urne plus pour chasser le nain que pour en remettre un autre à sa place. Aujourd’hui, j’ai l’impression d’avoir fourni la vaseline pour mieux me faire sodomiser. Certes, c’est moins douloureux qu’avec les poignées de sable qu’ajoutait l’équipe de droite, mais le résultat est le même : on l’a dans le fion.

Comment peut-on se prétendre de gauche quand on se flatte d’un nombre d’expulsions supérieur en 2012 au record de 2011 ?

Comment peut-on s’arroger le droit de se prévaloir de gauche quand on augmente la redevance de télé atteignant ainsi plus les défavorisés que les autres ?

Comment ose-t-on se réclamer de la gauche quand on impose des retraités qui sont déjà en limite de seuil de pauvreté, quand ils ne fouillent pas les poubelles pour se nourrir. Peut-être veut-on les voir chercher de la viande dans les cercueils ?

Comment a-t-on l’outrecuidance de clamer des idées de gauche quand, après avoir défilé pour la défense de la retraite à 60 ans, on invente une mesurette qui permet à cent mille retraités maximum de partis à cet âge, oubliant ainsi une multitude de travailleurs sur le bord du chemin où les avait mis la droite ?

Comment pouvez-vous vous regarder dans le miroir de la démocratie que vous prétendez défendre quand vous faites voter un texte qui va à l’encontre de la volonté populaire exprimée par référendum ?

Quelle gauche êtes-vous pour envoyer les CRS charger les grévistes des aéroports comme au bon vieux temps gaullien où Papon faisait tirer sur la foule.

La liste est longue de tous ces coups portés au peuple de France qui croyait en vous le 6 mai. Vous ne faites que suivre le chemin qu’avait tracé Sarko à la demande des financiers de tous poils, à commencer par les banquiers, qui détiennent les rennes du pays que vous prétendez gouverner. Vous êtes totalement incapables de lutter contre le pouvoir de l’argent, et la « gauche caviar » qui fut dénigrée en son temps n’est qu’une apprentie à côté de votre science de l’à peu près et de la renonciation.

Vous êtes une gauche en trompe l’œil, une vulgaire croûte d’amateur voulant passer pour un grand maître du réalisme, un nanar de remake du film « La vie devant soi » que vous pourriez baptiser « La fin à la noix ».

Comme moi, vous ne reprendrez plus des milliers de citoyens que vous bernez quotidiennement à apporter leurs voix à vos manigances droitières déguisées. Seulement, moi, je n’irai pas me réfugier dans les bras des loups fachos déguisés en grand- mères comme le feront des millions de déçus de votre régime libéral arrangé à la sauce rose. J’irai comme de coutume vers la vraie gauche celle qui n’a pas peur d’arborer le vrai rouge, la couleur du peuple, celle qui n’ira jamais y glisser du blanc dedans pour le faire rosir et si par malheur cette gauche-là est éliminée d’une élection, j’irai à la pêche le jour du vote quitte à vous priver de pouvoir.

Voyez-vous, tout bien considéré, j’aime autant avoir un ennemi face à moi plutôt qu’un ami qui cherche à me tirer dans le dos chaque fois que je me retourne.

Continuez comme vous le faites et vous n’aurez plus qu’à border le lit de ceux qui s’y seront couchés.

Ah ! J’allais oublier le plus important, ce lit, celui que vous êtes en train de faire, c’est celui du FN.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 14:24
Les vieux, comme moi, se souviennent de la parodie d'une chanson de Dalida par Henri Salvador. Cette chanson s'intitulait "Bon voyage" et le pétanqueur antillais la terminait par ... et ne reviens jamais.
C'est drôle comme le destin peut être pervers parfois. Dalida à Gauche qui fournit un motif à Salvador à droite pour remercier (au sens virer) une personne. Comme prémonitoire, cette chanson au féminin s'applique parfaitement à "talonnettes dernier", le dernier empereur.
En attendant, nous avons trouvé sur le Net un générique représentant parfaitement les cinq ans qui viennent de nous être infligés.
A vous de juger ...
Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 22:38
elysee-derniere.gifNon, nous ne sommes pas devenus muets. Simplement, nous abordons un nouveau mode de vie qui nous a été imposé par la conjoncture et les aléas du quotidien. C’est la dernière chose que nous avons pu choisir et c’est avec plaisir que nous allons adopter un quotidien fait de nomadisme en camping-car avec juste un pied à terre pour quelques replis éventuels.
Avant donc de devenir des promeneurs au gré de notre fantaisie, on se devait de vous dire au-revoir. Nous passerons encore, de temps à autre faire un coucou sur les blogs, mais adiabatisme politique va se mettre en sommeil avec peut-être un œil ouvert de temps à autre sur le monde fou de la politique clinquant et la folie individualiste de quelques élus.
Evidemment, la date de parution de ce dernier article n’est pas choisie au hasard. Vous aurez compris que nous ne pouvions faire moins que terminer sur une note rappelant celle qui avait inauguré ce blog.
Demain, comme dit le dicton populaire, est un autre jour, et il faut que demain soit le début d’une nouvelle ère, une ère faite de solidarité, de fraternité et d’entraide,  une ère où personne n’est là pour monter les gens les uns contre les autres, les travailleurs du privé contre les fonctionnaires, le patronat contre les ouvriers, les ouvriers contre les chômeurs, les catholiques contre les musulmans, les musulmans contre les juifs, les citadins contre les banlieusards … etc …
Je sais, certains rétorqueront que je suis en train de décrire les dix années qui viennent de s’écouler, celles où notre président des riches a sévi dans divers ministères avant de se servir de l’Elysée comme tremplin pour s’arroger un maximum de pouvoirs, à la limite de l’autocratie, de sorte que les riches sont devenus de plus en plus riches et les classes moyennes de plus en plus pauvres. Bien évidemment, les pauvres se sont multipliés et les sans-abris qui ne devaient plus l’être à partir de 2007 aux dires du candidat Sarko, n’ont fait que proliférer.
Juste pour mémoire, ceux qui produisent des richesses dans notre pays se sont vus dépouiller d’une part de retraite, de grands pans de la sécurité sociale et privés de loisirs par la quasi abrogation des 35 heures pendant que les banques, les actionnaires et patrons du CAC 40 et quelques copains de messire se sont purement gavés. Augmentation de 9% du pouvoir d’achat en 10 ans pour les ouvriers et de 45% pour les patrons… Tiens ! Comme par hasard, les 10 années de présence de son étroitesse aux sommets de l’Etat, si, si, celui qui nous explique que c’est de la faute à la crise qu’il a lui-même combattu avec force pour nous permettre, nous, français, de ne pas la ressentir autant que nos voisins d’Europe, comme si ceux-ci constituaient une base de comparaison.
Bon, je crois que ça suffit. On vient de vivre dix ans de vacheries dont cinq de mensonges précédés de cinq de mises en scène grandguignolesques. Il faudrait, cette fois, que le français moyen s’élève un peu dans le domaine de la réflexion et devienne un français au-dessus de la moyenne. Il faudrait, comme le dirait un agité du bocal bien connu, que la majorité crie :
-« Casse toi pauvre con ! »
Si on ajoute les retraités aux travailleurs et aux chômeurs, on arrive à un nombre largement majoritaire de citoyens qui souffrent des méfaits du sarkozysme et qui devraient le renvoyer dans ses foyers.
Certains présidents resteront dans l’histoire comme bâtisseurs ou comme unificateurs du peuple, lui, on le retrouvera certainement dans cent ans d’ici, en fouillant les poubelles de l’histoire, entre un menu de grand restaurant et un plan de vol Paris Berlin.
Chers aminautes, ne faites pas d’erreur, déclenchez le siège éjectable du squatter de l’Elysée sans quoi, cet article qui se veut une émanation des mots de la fin deviendrait alors la confirmation des maux de la faim.
Nous, on a choisi depuis bien longtemps, ce sera Front de Gauche, mais vous n’êtes pas tenus d’être d’accords avec nous, pourvu que vous chassiez le requin autrement qu’avec l’aide de la marine à vapeurs (le « s » est voulu).
 
 
Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 19:21

Animation1.gif

 

            Certains se rendent au festival d'Avignon, d'autres se posent dans des coins plus ou moins retirés du pays pour échapper à la foule de leurs admirateurs, quelques uns, au mépris des conseils appuyés de leur chef, vont passer nos frontières pour bronzer chez quelque dictateur ami, d'autres enfin profitent de l'été pour aller déboucher les chiottes de leur belle mère et accessoirement se prendre pour un roi de la petite reine, un prince de la pédale. Chacun son truc et surtout, chacun selon ses moyens et son degré d'obéissance.

            Pour nous qui n'avons à obéir qu'à nos esprits et au poids de notre portefeuille, les vacances se dérouleront en bord de mer, devant la grande bleue, celle dont les marées les plus fortes atteignent deux mètres … en longueur, celle qui ne nous oblige pas à chercher l'eau quand on a envie de se baigner, celle enfin qui nous permet de conserver dans les premières vagues tous les pansements usagés, bouteilles vides et autres sacs poubelles pour servir de repères aux nageurs. En d'autres termes, nous restons chez nous où nous sommes en vacances toute l'année.

            Voilà, nous allons vous laisser tranquilles jusqu'après le 15 août et nous reviendrons pour suivre les épisodes du feuilleton "Horizons 2012 – Le tri sélectif". On continuera à jouer au loto, au cas où on gagnerait de quoi se payer le petit bateau de nos rêves puisque nous n'avons aucune relation dans la papeterie qui puisse nous héberger dans son yacht.

            A bientôt les amis, et BONNES VACANCES !!!!!!!!!!

 

Animation2.gif

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 18:12

bidasses.gif            Cette année, il n'y avait pas de bal du 14 juillet, c'était le bal des vampires … pires que tout …

Comment peut-on à la fois déployer un échantillon gigantesque de notre force militaire, vanter ses mérites et regretter que les soldats qu'elle montre soient liquidés comme de la chair à canons dont se servent nos dirigeants pour tenter de prouver au monde qu'ils savent exister dans l'ombre de l'oncle Sam ?

            A quoi elle sert notre armée, en dehors des parades qu'elle organise dans le pays ?

-" A exercer ses talents sur des terres où elle est censée apporter la démocratie à des gens qui n'en veulent pas, un peu comme les conquistadors qui voulaient apporter la parole de l'évangélique à des peuples qu'ils massacraient pour leur faire entendre raison."

Le plus curieux de la situation, et vous direz certainement que je me répète, c'est qu'on veut imposer la "démocratie" essentiellement dans les pays où se trouvent des gisements de pétrole. Les autres, on s'en fout complètement, leurs habitants peuvent crever la bouche ouverte, on se contente de "les plaindre" et de se fier aux ONG pour assurer le minimum vital.

On nous gave avec de l'Afghanistan ou de la Libye à longueur de journaux télévisés, mais on oublie soigneusement de nous parler de Somalie ou de certaines contrées d'Afrique sub-saharienne.

Mais qui d'autre que notre petit roi décide d'envoyer au massacre des femmes et des hommes dans le seul but de faire passer notre pays pour une grande Nation à la tête de laquelle siège un stratège géopolitique ? Personne, et pourtant, sa cour d'immondes rampants défend et même encense la stratégie inconséquente de l'ersatz de monarque.

            Et voilà que lors de ce 14 juillet, on apprend le décès de 6 de nos soldats dans les collines inhospitalières d'Afghanistan, ce qui provoque l'émoi chez ceux qui les ont envoyés se faire flinguer, émois repris en chœur par les médias qui s'épanchent sur ces pauvres soldats "morts pour la France". Je me permettrai à ce propos quelques rectificatifs et précisions qui me paraissent remettre les faits dans leur contexte et dont la nature découle de simples constats.

Tout d'abord, s'il s'agissait de tomber "pour la France", cela voudrait dire qu'il est question de le défendre or, en l'occurrence, nous ne sommes pas chez nous mais dans le pays que l'on veut "pacifier". Ensuite, aux dires du sinistre personnage servant de ministre des armées, confirmé par les intéressés eux-mêmes,  les soldats présents sur les champs de bataille (pardon pour instaurer la démocratie) sont des volontaires qui plus est faisant leur métier puisque la France n'a plus d'appelés dans ses rangs. Le ministre est clair à ce sujet, les militaires, lorsqu'ils s'engagent savent qu'ils peuvent donner leur vie pour la France et l'acceptent. Ceci étant posé, je ne vois pas pourquoi on s'épanche avec compassion sur le sort d'hommes fauchés en pleine jeunesse en faisant leur métier.

            Je prends souvent l'exemple des couvreurs qui tombent du toit et pour lesquels un silence assourdissant est fait au niveau national. Figurez-vous que j'ai bien connu deux de ces ouvriers qui refaisaient la toiture d'un vieil immeuble de trois étages à Béziers. L'un d'eux a glissé et son copain a tenté de l'attraper par une main. Le premier a chuté au sol et le second lui est tombé dessus. Résultat un mort et un blessé handicapé à vie physiquement mais aussi moralement par la culpabilité du décès de l'autre… Mis à part le quotidien "Midi Libre" qui en a parlé en page régionale, les autorités nationales n'ont même pas eu connaissance du fait divers et la télé est restée muette sur le sujet. Il est vrai que ces deux ouvriers n'avaient pas accepté le risque de donner leur vie pour quelques tuiles et surtout que le roi ne les avait pas envoyés sur le toit pour remplacer la vieille couverture.

Voyez-vous, chers lecteurs, je n'ai rien d'un "vert", mais je pense que la candidate écologiste a une excellente idée de vouloir supprimer le défilé du 14 juillet qui ne sert qu'à la même démonstration que celle qui était autrefois reprochée aux maîtres du Kremlin, à ceci près que n'intégrant plus d'appelés dans ses rangs, l'armée n'a pas plus d'impact sur l'opinion à défiler que les artisans ou commerçants de tous les corps de métiers. Le premier ministre, avec toute sa faconde sarkozyenne, a fustigé l'idée de l'ancienne juge au prétexte qu'elle n'avait pas assez d'ancienneté dans la nationalité pour comprendre qu'il fallait maintenir la tradition. Je lui rappellerai que pour la tradition, il faut simplement remonter à 1880 et Jules Grévy pour trouver la première fête officielle du 14 juillet (juste deux jours après la suppression du repos hebdomadaire obligatoire le Dimanche). Et en guise de rappel, l'origine du 14 juillet est la prise de la bastille par le peuple qui voulait abattre les privilèges alors qu'aujourd'hui, le défilé est organisé pour montrer ce dont disposent les dirigeants pour préserver les privilèges.

            Voilà, j'en ai assez des jérémiades au sujet des militaires et de leurs morts au même titre que le défilé du 14 juillet me gave gravement. On possède une armée qui ne sert qu'à l'aura de nos dirigeants puisqu'elle n'intervient pas, et c'est très bien, à l'intérieur de nos frontières (sauf la gendarmerie) et qui de ce fait n'a pas besoin de faire démonstration de force et lorsqu'un soldat professionnel perd la vie en faisant son métier, je compatis au même titre que pour mon copain le couvreur.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article