Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 09:32

a m'a téléphoné ce matin pour m'annoncer la nouvelle et m'a demandé de mettre ce petit mot pour Lucien et elle sur leur blog.

Hier après midi, notre ami Lucien a fait un malaise au niveau cardiaque sérieux qui a nécessité son hôspitalisation.

Les médecins ont jugés que son état rendait son placement en réanimation nécessaire. Il était conscient hier soir et subit des examens sous haute surveillance c'est tout ce que je sais pour le moment.

Béa se rend à son chevet aujourd'hui et me tiendra au courant de son état, avec son autorisation je vous tiendrai au courant de l'évolution de son état de santé.

Ils ont donné beaucoup pour réaliser des travaux dans leur maison cet été, peut être est-ce le contre coup.

Tous mes voeux de prompt rétablissement l'accompagne.

Pat59

 

Repost 0
Published by Lucien Aymard
commenter cet article
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 00:41

Le langage du gnome fait des émules. Le néo sinistre du travail Xavier Dard Cosse utilise de plus en plus les mêmes expressions et les mêmes mots que son vénéré mètre.

C'est qu'il en prend des airs de chef, des accents de fermeté, le Xavier. Après avoir foutu un indescriptible merdier à l'éducation nationale, le voilà qui se met en route pour maculer les instances du travail de sa boue fétide.

"Je veux !" Voilà son nouveau leitmotiv, comme son directeur de con science (ou inversement), il décide, et après ?

Il "veut" un texte de loi sur la parité dans les entreprises de plus de 300 salariés dans le premier semestre 2010. Et si les syndicats avaient par hasard l'intention de discuter de la chose, il n'en a rien à foutre, il a décidé, point.

Vous imaginez donc que dans les entreprises, on aurait moitié-moitié ? Vous pensiez mesdames que vous seriez soignées par une moitié d'hommes dans les cliniques ? Et vous, messieurs, vous étiez déjà persuadés que vous tiendriez la pelle pendant que votre collègue féminine de travail utiliserait le marteau piqueur ? Eh bien, vous rêvez.

La parité pour lui, ce n'est pas l'égalité mais l'équité de sorte que les sexes soient répartis à due proportion de leur représentation dans l'entreprise au prétexte que l'on ne peut exiger le même chiffre du BTP et des entreprises de cosmétiques. En clair, pour lui, il existe toujours une différence, mais il peut s'en arranger.

En guise de parité, il commence déjà à prévoir des calculs savants pour ne pas défavoriser certains des amis du maître par rapport à d'autres. Il compte pour cela mettre en place un système de bonus (pas le Bonnux de la pub) malus. Voyez plutôt ce qu'il déclare :

-"Je souhaite aboutir à un système de transparence (pour vérifier s'il s'agit d'une femme ou d'un homme probablement). Ecarts de salaires, formation, promotions : j'envisage une publication obligatoire des résultats, y compris des points noirs (cela s'appelle des comédons). Au-delà, si l'évolution est positive, l'entreprise pourra recevoir une aide à la formation ou à l'amélioration des postes de travail des femmes. Si elle est négative, je soumettrai aux partenaires sociaux l'idée d'une pénalité assise sur la masse salariale affectée d'office à des actions favorisant l'égalité entre hommes et femmes."

La pénalité dont il s'agit serait calquée sur le 1% applicable à compter du 1er janvier 2010 pour non emploi de seniors.

Difficile d'interpréter la tirade. "Evolution positive" veut dire plus de femmes ou plus d'hommes selon le cas, mais alors, pourquoi aider à la formation ou à l'amélioration des postes de travail des femmes uniquement?

A contrario, en cas d'évolution négative,  pénalité sur la masse salariale (donc, diminution des salaires) pour mener des actions en faveur de l'égalité hommes femmes. En clair, ce sont les ouvriers qui vont payer pour que le patron applique l'égalité.

Il parait qu'un rapport de l'IGAS indique que la rémunération brute totale moyenne des femmes est inférieure de 27% à celle des hommes. C'est très bien de le faire ressortir, mais ce serait mieux, beaucoup mieux de détailler par qualifications et on verrait apparaître des disparités encore plus criantes comme les caissières de la grande distribution et autres exploités de Mac merde.

Ca ne fait rien, Xavier veut des sanctions financières (que les employés paieront à la sortie).

Et puis, il entre dans le cafouillage complet plutôt que 40% à leur tête il prône une représentation des femmes proportionnelle à la structure de l'entreprise dans les instances de direction comme dans les organes de  représentation du personnel.

J'aimerais rappeler à ce monsieur que la représentation féminine à la tête de son parti, dans chacune des chambres et dans le gouvernement dont il est membre, la parité est loin d'être acquise, et je ne parle pas des autres strates de la sphère politique.

Donnez l'exemple, vous verrez quelle est la difficulté à assurer la parité, et si vous souhaitez pénaliser les entreprises, c'est avec joie que nous vous soutiendrons à conditions que vous pénalisiez les responsables et non la personne morale qui revient à handicaper les salariés.

Je me suis permis de prendre connaissance de la composition de votre cabinet et j'y ai trouvé 23 membres dont 7 femmes parmi lesquelles 6 tiennent des postes subalternes. (Je n'ai pas cherché les agents d'entretien et les techniciennes de surface).

Alors, vos leçons, vos désirs, vos conseils et vos injonctions, vous savez où vous pouvez les mettre ?…

Dans … la pile des conneries que fait en permanence votre gouvernement.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 21:13

On peut être grand, fort et creux à la fois. Si, si, creux j'ai bien dit, creux de la boîte crânienne, avec un cerveau beaucoup plus petit que la place qui est censée lui être réservée. Vous savez, le truc qui fait floc floc chaque fois que l'intéressé tourne ou penche la tête.

Au hasard de mes lectures, j'ai découvert une biographie de notre dernier dépité UMP élu à Poissy, le grand, le fort, l'unique, le champion toutes catégories de judo : DD. Pas celui de la Française des Jeux, celui qui porte mal son nom : Douillet.

Et le "canard enchaîné" du jour de reprendre une magnifique phrase contenue dans ces mémoires pompeusement baptisées "L'Ame du conquerrant" :

-"Tous les hommes sont misogynes sauf les tapettes".

Une fois de plus, je me suis référé au petit Larousse illustré (c'est fou ce qu'on peut trouver dans ce dico) et voici ce que j'en ai retiré en rapport avec la phrase du champion :

-"Tapette : 1. Petit objet servant à battre les tapis (je précise tatami en japonais) – 2. Piège à souris (tous les sportifs connaissent) qui assomme l'animal par la détente d'un ressort (ça, c'est la spécialité des judokas) – 3. Vulgairement, homosexuel (c'est plus soft et plus sportif que pédé mais c'est pareil)".

La finesse à l'état pur, la délicatesse faite homme, l'art de la rhétorique fantastique, voilà ce qu'inspire cette phrase qui serait fortement appréciée par les adeptes du scrabble pour l'utilisation du "y".

Il enfonce le clou, le diable, avec sa vision de la place de la femme dans la société :

-"Il a de l'admiration pour les femmes qui vouent leurs vies aux leurs. Pour lui, c'est la mère qui par instinct ou génétiquement est destinée à élever les enfants, d'où cette conclusion on ne peut plus poétique : une femme qui se bat au judo ou dans une autre discipline, ce n'est pas quelque chose de naturel, de valorisant".

Il est donc misogyne, macho, et, cerise sur le gâteau, homophobe. A croire qu'il n'a été élu que par des hommes, c'est peut-être ce qui explique le fort taux d'abstentions lors de son élection.

Un dépité UMP de plus qui va "défendre" les citoyens de Poissy et surtout voter des lois qui iront certainement à l'encontre de la nature qu'il dévoile dans son œuvre littéraire.

Au fond, puisque génétiquement la femme doit faire et élever les enfants, il devrait pousser sa pensée jusqu'au bout et leur interdire le travail hors du domicile et tant qu'à faire, les obliger à rester chez elles et pourquoi pas aussi à sortir voilées ? Merde, je n'aurais pas dû le dire, ça existe déjà, allez, je le retire.

Moi, je ne suis qu'un ancien petit sportif, sans médaille olympique, mais je me considère comme un homme qui n'a rien d'homosexuel et surtout qui a toujours aimé et avant tout défendu les femmes contre la misogynie. Aux yeux de l'idole des médias, je dois être inclassable, homme, ni misogyne, ni tapette, il devrait m'élever une statue et nous sommes des dizaines de milliers dans mon cas, fiers d'être ainsi et conscients que nous ne serons jamais députés UMP.

De toute manière, cela ne me dérange pas, je hais les compromissions.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 23:29

URGENT !!!!!

La dernière trouvaille de Brice de Clermont Ferrand vient de tomber sur les téléscripteurs (pardon les ordinateurs, je retardais) de toutes les rédactions et va faire la une de tous les médias demain, je suis prêt à le parier.

Le triste sire auvergnat, plaisantin des beurs de l'UMP, ami intime du saigneur, promeneurs en quad de Gilbert Montagné, le ministre sinistre de la police et de la répression vient de nous sortir la bulle du vingt et unième siècle :

- Instauration d'un couvre feu pour les délinquants de moins de 13 ans.

Vous ne rêvez pas, vous avez bien lu.

Il a trouvé cette géniale idée justement devant les élus de la majorité présidentielle, traduisez, les fascistes de service, les nostalgiques des ratonnades et de l'esclavage.

Je vous livre mes premières impressions, celles d'un citoyen qui réfléchit un peu plus loin que le poste de télévision et les déclarations opportunistes d'un sinistre individu qui usurpe les fonctions de ministre.

Tout d'abord, j'ai l'impression de revenir en 1940, à l'époque où les allemands et leurs amis collabos imposaient le couvre feu jusque dans les villages de peur que les soldats ne soient assassinés. Il faut dire que, parti comme nous le sommes, nous arriverons peu à peu ce retour en arrière à force de restrictions de libertés. C'est d'ailleurs par ce biais que s'installe la dictature, en tout cas, c'est ainsi qu'est arrivé Adolf au pouvoir avec son ami Goebbels.

Ensuite, il faut souhaiter bonne chance à la fois à tous les gamins et aux flics car il sera difficile de déterminer l'âge des enfants, de savoir s'il s'agit de délinquants et le tout en passant pendant une ronde, même au ralenti.

Notre sinistre bougnat pense que cette mesure a "le mérite de la simplicité, de la lisibilité et de l'efficacité" … fermez le ban …

Décidément, notre gouvernement organise des démonstrations éclatantes de son incurie et de son incommensurable incapacité de prévention, par contre, il ne néglige jamais d'appuyer verbalement sur le volet répressif, surtout à l'approche d'élections qui risquent de lui échapper.

Bon, compte tenu qu'il va être extrêmement difficile de trier le bon grain de l'ivraie, les mineurs des majeurs, les délinquants des autres, les moins de 13 ans des plus de 13 ans, je suggère à Brice de prévoir dans son projet un système qui a fait ses preuves largement et depuis près de 70 ans :

Coudre sur les vêtements des enfants délinquants de moins de 13 ans : une grosse étoile jaune.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 18:33

Comme chaque année, Transparency International publie son rapport sur la corruption. Le classement mondial, établi par cet organisme sur une compilation de 13 sondages et enquêtes différents impliquant des experts non résidents, porte sur 180 pays dans le monde.

La France, cet état dirigé par une poignée d'initiés incompétents qui donnent des leçons au reste du monde, ce pays dont le président ne souhaite que la transparence (c'est lui qui le dit) a l'honneur de partager avec le Chili et l'Uruguay, juste derrière la Barbade, la 23ème place avec un score édifiant de 6,9 sur 10. Pour mieux fixer les idées en réduisant l'échelle, notre pays occupe une peu honorable 12ème place européenne loin derrière la Suède et le Danemark (premiers mondiaux avec 9,3 / 10).

Bien sûr, vous trouverez toujours quelqu'un des sphères gouvernementales, un cousin à Lefèvre ou un oncle à Woerth pour vous expliquer que l'Italie est 55ème ou la Grèce 57ème, mais là n'est pas le propos, d'autant que l'un et l'autre de ces pays sont dirigés par la droite et concernant l'Italie, quelle droite !

Le rapport de cet organisme signale en outre que "la France doit réaliser de gros progrès en matière d'intégrité dans les relations entre les fonctionnaires de l'état, les politiciens et les hommes d'affaires".

Selon les auteurs du rapport sur la France, les méthodes de corruption se sont déplacées des pots-de-vin qui avaient lieu dans les années 90 vers le trafic d'influences et le lobbying, et de prendre comme exemple les vacances du nain sur le yacht de Bolloré.

Quand on pense que les représentants des lobbys ont portes ouvertes dans les couloirs de nos assemblées et exercent leurs trafics d'influences au grand jour, répondant même aux interviews des journalistes lors d'émissions sur leurs activités, on ne peut qu'être écoeuré des procédés tolérés voire encouragés par nos élus. Ce n'est pas le nouveau règlement du Sénat qui interdit certaines zones aux lobbyistes qui va changer quoi que ce soit, car ces derniers continueront d'intervenir dans les autres parties du palais du Luxembourg.

Comment s'étonner que des lois chargées d'avantager des grands groupes comme Monsanto soient carrément dictées par les représentants de ces sociétés ?

Transparency note au passage que les délits économiques et financiers "connus sous le nom de délits en col blanc" ont augmenté de 22% après 2006 (c'est pur hasard et il serait mal de penser que Naboléon et son équipe y sont pour quelque chose).

Beaucoup plus grave est cette analyse faite par la magistrate vice-présidente de la 15ème chambre de Nanterre :

-"La plupart des réformes de procédure pénale a été dictée par la volonté des élites de se protéger des juges. Par exemple, l'obligation faite au juge d'instruction, depuis le 1er juillet 2007, de rédiger un énoncé de mission avant de commettre un expert financier est une nouvelle source de ralentissements potentiels de la procédure. La suppression du juge d'instruction, l'opposition du secret défense ou la dépénalisation du droit des affaires (rapport Coulon) font également partie de l'entrave aux enquêtes dans les sphères proches du pouvoir économique et politique."

Déjà, le procureur de la République, qui dépend du pouvoir en place, détient le monopole de l'engagement des poursuites pour les délits commis hors de l'union européenne. Ce fait est déploré par l'OCDE, mais, en apparence, l'Etat s'en fout royalement et il est prêt à appliquer la même chose à l'intérieur du pays.

Voilà comment le Nain à talonnettes et ses conseillers spéciaux nous parlent de transparence, nous vantent l'honnêteté et la probité et se vautrent dans les arcanes d'un système qu'ils font tout pour conserver et améliorer à leur profit.

Certains me rétorqueront que c'était la même chose avec la gauche, certes, mais pour l'instant, ce n'est pas la gauche qui est censée gouverner … ce n'est pas la droite non plus puisqu'elle est à la remorque des lobbys et se remplit les poches pendant que le peuple se fait expulser des logements et crève parfois de faim.

France, tes gouvernants actuels sont en passe de te transformer en république d'opérette et jettent tes richesses en pâture à des groupes privés qu'ils retrouveront une fois partis du pouvoir.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 23:17

Pour bien fixer les idées, il est nécessaire de faire appel au petit Larousse illustré. Ne pas confondre avec le petit Larbin inutile qui ne parle pas le même langage.

Définitions :

- NATION : Grande communauté humaine, le plus souvent installée sur le même territoire et qui possède une unité historique, linguistique, culturelle, économique plus ou moins forte.

- NATIONALE : Qui appartient à une Nation.

Déjà, on voit tout de suite le côté réducteur.

L'unité historique, c'est certainement la chose qui est la moins applicable à la France qui s'est peu à peu fabriquée au fil des siècles à partir de morceaux de territoires qui ont fait la géographie que nous connaissons aujourd'hui et qui avaient déjà une histoire propre (ou sale), ça craint un peu.

L'unité linguistique, je vous renvoie aux langues régionales qui existent, perdurent et se développent même dans certaines parties du territoire comme l'Alsace, la Corse, la Catalogne, le Pays Basque, la Bretagne et je ne parle pas des DOM TOM. Sans compter les langues plus anciennes OC et OIL. De plus, certains anciens qui ont œuvré pour la France tant dans le travail que dans la défense, ont encore des difficultés d'élocution pour la langue française qui s'avère compliquée pour leur intellect, ce qui n'en fait pas pour autant des exclus de la Nation.

L'unité culturelle, parlons-en, elle est un mélange de bribes de culture apportées par les envahisseurs, les voyageurs, les pèlerins et maintenant les moyens de communication toujours plus sophistiqués et rapides. La culture, c'est le volet de toute communauté qui évolue le plus. C'est lui qui voit s'étoffer ou se réduire le patrimoine tant architectural que spirituel.

L'unité économique quant à elle, se passe de commentaires. Il suffit de comparer les ressources au long des siècles et dans les régions du pays pour se rendre compte de la disparité et des évolutions de l'économie.

Autre définition :

- IDENTITE : La partie de définition qui se rapporte le mieux à la Nation est la suivante :

Identité sociale : conviction d'un individu d'appartenir à un groupe social reposant sur le sentiment d'une communauté géographique, linguistique, culturelle et entraînant certains comportements spécifiques.

Rien n'est plus abstrait que la conviction et le sentiment de communauté. Par contre, encourager la communauté s'appelle exacerber le communautarisme, ce qui conduit à favoriser la xénophobie, le racisme et l'antisémitisme. Pour le reste de la définition, je vous renvoie au mot Nation.

Ces définitions exposées et décortiquées, on voit très nettement que parler aujourd'hui d'identité nationale n'est en fait qu'aligner deux mots qui ne veulent rien dire sauf si, et c'est là que le bât blesse, on veut se servir de la résonance de ces termes dans le double but d'apeurer le citoyen et de récupérer de l'électorat tourné vers le nazisme.

La mode est lancée depuis ce matin, toute la presse s'en fait l'écho, le site mis en ligne par le ministère des reconduites sur l'identité nationale est ouvert et vous pouvez y débattre.

Le Roy et sa cour ont décidé de "lancer" un grand débat sur deux mots qui ne veulent rien dire à mes yeux, mais si je gratte un peu le vernis, je pense pouvoir vous traduire la pensée passionnée des nouveaux fascistes qui nous gouvernent.

La réalité de leur propos est plus sordide que tous les crimes contre l'humanité car elle n'avoue pas ce qu'elle veut faire passer dans l'opinion. Le véritable but de cette affaire est de fustiger les noirs et les arabes en instillant dans l'esprit des français (qui sont déjà 60% à approuver) un sentiment de haine lié au fait qu'ils n'ont pas la même façon de vivre que les "français". Ca fera plaisir aux électeurs du FN et aux faibles d'esprit et ça ramènera des voix aux prochaines érections.

N'oublions pas que la télé nous montre toujours les exactions de ceux dont le prénom ne figure pas sur notre calendrier, comme s'il n'y avait qu'eux pour commettre des infractions. N'oublions pas non plus que l'on entretien la haine latente en nous ressortant régulièrement les sifflets sur la marseillaise au stade de France et que l'on nous montre seulement une partie des bagarres entre supporters de foot suivies d'interviews de beurs. Tiens, comme par hasard, tout cela se passe dans le sport le plus médiatisé du pays, celui qui est suivi par le plus grand nombre, une coïncidence me direz-vous.

Bien, je suis allé sur le fameux site voir ce qui était proposé. J'aurais dû m'en douter, sur un site de merde, il ne peut y avoir que de la merde. En vrac, voici quelques exemples des suggestions que l'on y trouve :

-"Quels sont les éléments de l'identité nationale ?… nos églises et nos cathédrales ? Notre langue ?

Quels sont les symboles de l'identité nationale ? Le drapeau bleu blanc rouge ? La Marseillaise ?

Plus fort : Faut-il imposer un niveau minimal de pratique de la langue française pour accéder à notre communauté nationale ?

Et la meilleure pour la fin:

Comment se manifeste la fierté d'être français ?" Là, on touche à la schizophrénie : la fierté du hasard, il faut s'appeler Baie Song pour déployer une pareille connerie.

Finalement, être français, c'est être né sur le sol de France ou avoir adopté la nationalité. Dans le deuxième cas, on peut éventuellement être fier d'avoir réussi sa démarche, dans le premier, au mieux, on peut remercier le hasard, quant à moi, le hasard aurait pu me faire voir le jour ailleurs, car avec ce que je vois aujourd'hui de la part de nos dirigeants, je me fous d'être français, je me sens de plus en plus citoyen du monde, presque apatride.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 18:29

Chaque jour apporte son lot de craquellements. Certes, on n'en est pas encore au séisme d'amplitude sept sur l'échelle de Richter, mais on voit peu à peu apparaître des fentes qui laissent traverser des rais de lumière.

C'est là que la gauche (la vrai) devrait enfoncer des cales de bois dans les fissures et copieusement les arroser d'eau pour faire éclater la mosaïque UMP comme faisaient les bâtisseurs de l'antiquité avec les pierres de taille.

Le despote mal éclairé qui dicte sa loi, ses lois au reste des élus, commence sérieusement à se faire des opposants qui sont prêts à devenir des ennemis.

Analyse personnelle d'une situation qui fait boule de neige dans une pente dangereuse pour les godillots de droite et particulièrement pour le Roisident.

Le 6 mai 2007, tout paraissait baigner dans l'huile à l'UMP, du moins en apparence, car dans la réalité; ça commençait à tremper dans la merde.

Dès sa prise de pouvoir (pas de fonction), il s'est fait de grands amis à droite en prenant des "ministres d'ouverture" défroqués d'autres partis, au détriment de ceux qui attendaient la promo de leur vie.

Il y avait l'affaire Clearstream en sommeil et les déclarations du "crochet de boucher" qui avaient déjà enclenché le processus d'inimitié de Villepin suivi par les chiraquiens. Dans la foulée, la succession de rase mottes à la tête de l'Union de Magouilleurs Prétentieux posait problème puisque plusieurs prétendants réclamaient la légitimité de la suite en trou du cul mineur au déjà omnipotent nain. Parmi ces prétendants, le plus actif, celui qui rampait le plus et faisait les plus grandes courbettes, se nommait et s'appelle toujours le "baudet du Poitou", Raffy pour les amis et Raf pour les rockers attardés. Mais, le nouveau multicarte de la France avait décidé qu'il était irremplaçable par un homme seul et avait donc intronisé un triumvirat au grand dam de notre Kama – rade Raffy.

Pour faire bonne mesure, le petit baigneur avait fait écarter le Raf de la présidence du Sénat. Crime de baise baudet que le poitevin ne pouvait laisser impuni.

Pour Nabot, c'était oublier l'histoire de la mule du pape ou confondre les équidés que ne pas se douter qu'un jour ou l'autre, le baudet trouverait une occasion de se venger. Et vlan ! On y est !

Jusqu'à présent, les frasques du gouvernement arrivaient à être atténuées voire jugulées par le pitchoun, mais, trop c'est trop, ces dernières semaines, l'accumulation de "contre performances" droitières a déstabilisé la cour et les courtisans provoquant une série de lézardes dans le mur des lamentations de l'UMP.

L'histoire des tests ADN ajournés alors qu'ils étaient voulus par quelques fachos, le projet de Grand Paris qui révulse certains amputés du sérail, la taxe carbone qui en hérisse d'autres, tout ceci a déjà enclenché la machine à haïr. Ces dernières semaines, les contrariétés se sont précipitées pour les godillots qui commencent à perdre leurs clous. Le cas Freddy Mitterrand a énervé les anti-homos, l'élection – nomination – magouille ratée du prince Jeannot à la tête de l'Epad a gonflé certains, l'accord entre l'UMP et le PC Chinois a fait s'étouffer les anti-communistes, la dernière goutte, enfin, la suppression de certaines instances d'élus dans le cadre de la réforme des institutions a achevé ceux qui n'osaient pas laisser sortir la vapeur de leur cocotte minute. J'en passe et j'en oublie certainement tellement le nabot a bousculé les parlementaires avec ses décisions à l'emporte pièces et ses caprices de starlette. Dans cette bousculade il a volontairement ou non, agité le parlement, seulement, il a oublié en route que le parlement se compose de deux chambres (une vide et l'autre qui dort). L'assemblée, c'est facile de la mettre dans la poche car les élus de son camp ont besoin de l'investiture pour arriver sur les bancs, il peut donc les avoir au chantage et c'est ce qu'il a fait en permanence pour rassembler les brebis égarées, mais le Sénat, c'est différent, investiture ou pas, les élus sont désignés essentiellement en fonction de la notoriété locale et il n'a aucun pouvoir là-dessus.

J'en reviens donc au baudet du Poitou qui, profitant de la grogne, du début de déconfiture, de la chute du petit dans les sondages et de ce qui semble être un léger réveil des médias, va assouvir sa vengeance. Il a ruminé pendant deux ans et demi, cherché l'instant où il pourrait faire entendre sa voix de rocker raté, et voila le moment propice arrivé, il peut enfin renvoyer l'ascenseur de son éviction de la tête de l'UMP par ce mec qui, en plus, est plus petit que lui.

Donc, ils vont être 24 à dire qu'ils ne veulent pas de la réforme – caprice des collectivités avec suppression de la taxe professionnelle dictée par le petit roi, si bien que le texte sera refoulé du Sénat par manque de majorité, à moins que quelque Lang du PS se sente obligé de suivre le chemin tracé par le Grand Yaka.

Que croyez-vous qu'il va se passer ? Une révolution de palais ? Un recul du Saigneur ?

Un crise de colère de Naboléon, c'est certain, puis il sera décidé qu'au retour devant les députés, on passe outre la décision du Sénat et on adopte.

C'est comme ça en Sarkozye, quand le monarque a décidé, il faut obéir quoiqu'il advienne et toutes les figures de style pour y arriver sont bonnes, depuis la menace d'exclusion du parti jusqu'à la promesse d'une carotte à l'âne du coin … pourquoi pas au baudet du Poitou ?

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 21:29

On peut voir les choses de diverses manière si on analyse la situation, soit on est du côté de Chichi et on trouve anormal, voire scandaleux sa mise en examen, soit on est rigoriste avec la loi et on trouve qu'il est normal qu'un citoyen soit redevable de comptes devant notre juridiction, soit on est du côté des sarkozystes et là, on voudrait que l'ancien président soit complètement cassé, mais on s'interdit d'en faire état.

Personnellement, je suis dans la deuxième catégorie. Quand un citoyen a maille à partir avec la justice parce qu'il  a commis de crimes, délits et autres infractions, fut-il ancien président, il doit en rendre compte. J'irai même plus loin, dans une démocratie digne de ce nom, un président doit donner l'exemple et n'a donc pas à bénéficier d'une quelconque immunité pendant son mandat, pas plus qu'après.

Les français, disait le facho Pétain, ont la mémoire courte. On le vérifie aujourd'hui.

A l'époque de l'affaire que Chichi qualifiait "d'abracadabrantesque", la majorité a tout fait pour sauver le soldat Jacouille la fripouille, jusqu'à décider d'une pause artificielle dans la poursuite de l'action judiciaire par le truchement d'un statut particulier pour le chef de l'Etat. A cette époque, certains ont poussé de hauts cris pour s'élever contre cette manière déguisée d'absoudre le monarque, ces mêmes personnes qui aujourd'hui prêchent la clémence et demandent qu'on laisse le vieux tranquille.

Ce qui me choque, c'est la réaction de certaines personnes qui se disent de gauche et réclament justice pour tous, ces mêmes tordus qui se sont élevés contre l'immunité présidentielle, ces socialistes à la petite semaine qui aujourd'hui réclament l'abandon des poursuites ou tout au mois l'application d'un non lieu. Je trouve cela scandaleux que quelqu'un de gauche puisse ainsi s'asseoir sur l'application de la loi, ce qui me conduit à me poser des questions existentielles :

Quelle manière d'appliquer la loi ? Quelle égalité prôner après ça ? Quelle gauche ? Comment pourra-t-elle prétendre être crédible en cas de possibilité d'alternance ?

On abandonnerait l'idée de le traduire en justice pour abus de biens sociaux parce qu'il est trop âgé ? Mais alors, pourquoi, pour des faits plus anciens, a-t-on jugé Papon qui était plus âgé que lui. Vous me rétorquerez que ces faits étaient autrement plus graves et vous aurez tort car la justice n'a pas à comparer les faits de procès différents, elle est là pour être appliquée et la loi est la même pour tous, c'est la base même de la démocratie.

Autre chose me scandalise, c'est la prise de position ou plutôt la non prise de position de Naboléon qui "ne peut pas se prononcer car la justice est indépendante". Celui-là, il nous prend pour des cons atteints d'amnésie. Il n'a jamais eu de scrupule à raconter qu'on avait arrêté le coupable de l'assassinat du préfet Eyrignac (ce qui a fortement contribué à sa condamnation sans preuve) ou que les coupables de l'affaire Clearstream seraient jugés alors que le procès n'avait pas encore débuté.

C'est qu'il a la réaction sélective talonnettes premier ! En fait, il ne veut pas dire qu'il est ravi de voir celui qui l'avait mis au rancard pendant une longue période traîné devant les juges. C'est qu'il a la rancune tenace Razmoket, il voudrait bien que tout soit plié rapidement pour pouvoir supprimer le juge d'instructions qui l'embarrasse tant. Eh oui, la voilà la démonstration éclatante de l'utilité de ce juge, la voilà la preuve de son indépendance. Il y a fort à parier que si le juge d'instruction n'avait pas existé dans ces affaires, le parquet aurait classé sans suite ou prononcé un non lieu, ce qu'il avait fait d'ailleurs.

Tous ces juges qui mettent des coups de pieds dans la fourmilière politico étatique énervent passablement notre pois sauteur qui n'a pas besoin de ça pour faire ses caprices, c'est pour cela qu'il veut les sacrifier sur l'autel de sa folie douce.

M'enfin, comme l'eut dit Gaston la gaffe, la droite et particulièrement l'UMP, renvoient au monde une image du pays on ne peu plus hilarante. Nous sommes la risée du monde entier, à commencer par nos voisins européens qui se gaussent de l'implication des vieux politiciens droitiers dans les magouilles en tout genre et ne trouvent pas dans les nouveaux de quoi effacer la caricature étatique que ces dernier ne font que peindre aux couleurs de la vanité et de l'incompétence fanfaronne.

Victor Hugo eut pu écrire :

-"Allez, mes vieux soldats, mes généraux imberbes,

Et l'on voyait baiser, ces enfoirés superbes

Une France endormie"

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 22:54

Monseigneur, disciple de mon saigneur, le boucher de la France, vous connaissez ?

Il n'est ni prince consort (ce serait plutôt prince qu'on sort), ni évêque (ce serait l'évêque cochon), mais le surnom dont j'aime à l'affubler lui vient de son nom : Lefèvre. Il est curieux de constater que ce nom est dévolu à des intégristes quand il est de notoriété publique. La seule chose qui le différencie de l'évêque, c'est la lettre "b" entre le "f" et le "è". Pour le reste, il est tout aussi obtus, borné, inconséquent et inutile que le prélat.

Je l'ai déjà qualifié de pitbull de l'UMP, mais c'est plutôt le chacal ou la hyène, ces bêtes qui se nourrissent aux restes pourris des festins d'autres animaux et qui sont agressifs surtout avec les plus faibles mais fuient la tête basse dès qu'ils doivent affronter plus forts qu'eux.

Il pousse des hauts cris pour tenter de convaincre l'opinion que tout le monde en veut à son idole à talonnettes et est même prêt à tous les mensonges pour essayer d'expliquer l'inexplicable. Son dernier et glorieux fait d'armes est de justifier les dépenses somptuaires inutiles du sommet de la Méditerranée, ce machin qui n'a servi à rien qu'à justifier un caprice du petit chef et qui nous a coûté les yeux de la tête pendant que des gens crèvent de faim dans la rue ici, chez nous, en France.

Il n'a aucune honte à raconter que le député Dosière ferait preuve de malhonnêteté intellectuelle lorsqu'il affirme que le banquet donné en l'honneur des 43 invités aurait coûté 5000 euros par personne. Il claironne :

-" Aucun repas n'a coûté plus de 5000 euros par personne, c'est en globalisant le coût d'aménagement du lieu qui a servi au sommet que René Dosière arrive à cette somme".

Si ça se trouve, l'homme aux cheveux longs dégoulinant de gras (il se laisse aller de ce côté-là parce qu'il a lu le nom de son patron à l'envers : Yzokras), a refait les comptes et a déterminé que le prix du repas était de 4999 euros, ne serait-ce que pour se donner raison.

La vache ! Pour ce prix là, ils ont dû bouffer des trucs qui ne sont certainement pas cultivés dans notre pays ou qui viennent d'espèces en voie de disparition, je ne sais pas moi, des testicules d'escargots de mer, des glandes salivaires de mouches tsé-tsé ou des ailerons de sirènes du Mississipi.

En tout état de cause, dans sa phrase, transparaît un mépris certain de ses concitoyens. Cinq mille euros, c'est à peu près ce qu'il faut à une famille de quatre personnes pour se nourrir pendant une année (environs cent euros par semaine) et ça ne le choque pas outre mesure. Alors qu'on augmente les impôts de toutes part et que l'on crée des taxes à tour de bras pour les plus pauvres, monseigneur ne s'offusque pas des dépenses pharaoniques de son mètre.

Il nous parle également d'attaques indignes de son petit chef  par des informations non vérifiées qui sont assénées aux français et largement diffusées.

Diable ! Il suffit d'inverser la phrase pour avoir la vérité, les attaques indignes sont assénées aux citoyens par le petit chef.

La patrouille de France a son charognard, les équipes de foot ont leurs charognards des surfaces et l'UMP a son charognard de la politique, à moins que ce ne soit sa charogne.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 20:17

56% des agriculteurs apportent leur soutien à mètre Sarko, c'est le figaro qui le disait hier et qui ajoutait même que c'est son plus gros soutien, le noyau dur de son électorat.

Allez donc vous étonner avec ça que, bien que les caisses soient vides, le petit ait trouvé 1,65 milliards pour "entretenir l'amitié".

Voyons de plus près.

Un milliard destiné à des emprunts à taux réduit de 1 à 1,5%. Il faut savoir qu'il existe 507 000 exploitations agricoles dans notre pays, ce qui met la somme moyenne à emprunter à 1972 euros par paysan. Avec ça, il y a certainement de quoi remonter une exploitation en pleine déconfiture. Cerise sur le gâteau, il faudra rembourser les emprunts, même si le taux est on ne peut plus faible.

Une aide exceptionnelle de 650 millions d'euros pour des allègements de charges, la réduction d'intérêts d'emprunt de 2008 et 2009 et le remboursement anticipé de la taxe carbone. Là, je ne vous fais pas l'injure de calculer ce que ça fait par jardinier ou éleveur.

Mon impression, c'est qu'une fois de plus, on a donné des graines aux oiseaux, mais pas des grosses graines, en tout cas, pas pour tout le monde car les gros producteurs, éleveurs et maraîchers se tailleront la part du lion et le petit  qui est vraiment dans les difficultés ramassera les miettes … s'il en reste.

Petit bonhomme a commencé la lecture du papier préparé par son nègre en se passant un monumental coup de brosse, histoire d'impressionner le monde agricole :

-"Je suis venu vous proposer un plan absolument sans précédent de soutien exceptionnel à notre agriculture."

Dis donc, comme il y va le géant des Flandres ! Il est venu proposer (donc, si vous n'êtes pas d'accord, vous pouvez refuser les propositions. L'homme propose et les vaches disposent …) un plan absolument sans précédent (les prêts à taux allégés pour la viticulture ou pour les éleveurs il y a quelques années n'étaient que de la rigolade). Qu'est-ce qu'il est modeste mont a bourré. Le vrai président, c'est certainement grâce aux producteurs laitiers qui l'aident à "camembériser"… N'est pas président qui veut !

Au fait, qu'en sera-t-il dans les années à venir des suppressions de charges des saisonniers ? Comment les petits agriculteurs vont-ils rembourser les emprunts ? Comment vont-ils faire monter les prix de leurs produits auprès de la grande distribution ? Comment lutteront-ils contre la concurrence des autres pays européens ?

Tout ça, c'est l'avenir, mais on n'en parle pas car l'avenir, pour le Roy, ce sont les élections régionales de mars et on a besoin du soutien des agriculteurs pour éviter que la déculottée ne soit trop importante.

Le reste de son baratin se limite à un salmigondis de bonnes intentions et de vœux pieux qui ne seront jamais d'actualité puisqu'ils s'adressent à "l'Europe" et à sa commission et quand il parle aux agriculteurs eux-mêmes, c'est pour leur recommander des regroupements, donc supprimer les petites exploitations. Bien évidemment, il n'a pas pu s'empêcher de s'en prendre aux 35 heures "qui ont été catastrophiques pour l'agriculture comme pour tous les secteurs de l'économie" … tiens donc, il y avait longtemps qu'il ne nous avait pas sorti l'histoire … qu'il me permette quand même de compléter sa phrase :

-"Ce qui n'a pas empêché les actionnaires du CAC 40 de se faire des testicules en or massif malgré ce "handicap" et les céréaliers de se gaver pendant quelques années." (Les gros bien sûr, car les petits ont toujours ramé)

Enfin, comment passer sous silence la partie de phrase qui n'a absolument rien à voir avec la paysannerie et ses difficultés financières mais dont le gouvernement commence à lancer la mode dans le but d'attirer les voix du FN parce qu'il n'a pas de réserve à droite pour espérer vaincre la gauche en mars 2010 :

-" La terre fait partie de l'identité nationale française."

Comme le disait Audiard par la voix de Lino Ventura :

-"Il commence à nous les briser menu".

Mes chers concitoyens, soyez citoyens mais pas cons, ne vous laissez pas enfariner par les histoires à dormir debout d'"identité nationale". La terre, c'est la terre et elle n'a pas de carte d'identité, fut-elle nationale. Dans la bouche des incapables qui sont censés guider le pays dans lequel nous habitons, ce n'est que le développement d'une thèse fasciste comme les aimait Hitler. Vous voyez que j'ai raison, on glisse doucement mais sûrement vers la dictature comme je l'avais annoncé le 17 juin 2007 sous le titre "Et maintenant …", tout concorde, tout se rejoint, et pourtant, certains à cette époque m'ont traité de fou et m'ont précisé qu'on allait voir ce qu'on allait voir.

Maintenant …………………. On voit.

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article