Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 22:31

Il en est des coïncidences comme des orages, ça arrive toujours quand on s'y attend.

Dans mon article du 22 intitulé "3 sur 932", je fustigeais les élus qui n'avaient pas daigné répondre à mon courrier sur les mal logés, j'en profitais d'ailleurs pour donner des noms, sachant que les débats de l'Assemblée Nationale et du Sénat font l'objet de comptes rendus consultables par le peuple.

Eh bien, coïncidence ou pas, le lendemain 23 décembre, j'ai reçu deux réponses supplémentaires de nos chers dépités, dont une émanes du président du groupe socialiste, Jean Marc Ayrault et l'autre du député maire de Dijon : François Rebsamen.

Vieux motard que j'aimais (non, mieux vaut tard que jamais), voici donc le réveil de deux de nos élus socialistes dont l'apport d'eau à notre moulin est à peu près aussi important que la fuite d'un robinet fermé, mais, il y a de l'eau. Pour consulter leurs réponses, il vous suffit de cliquer sur leur nom respectif et hop ! De la lecture "députéenne".

Nous avons, tout de même une députée d'origine grecque, Marietta Caramanli, qui ne m'a pas adressé de réponse, mais qui a écrit aux MOPOPOPO (basés en Grèce), lesquels m'ont fait parvenir la réponse à leur courrier que je vous transmets ici.

C'est Byzance, trois élus (mais toujours pas d'UMP ni de centristes) de plus à mettre à l'actif de ceux qui "font quelque chose", je dirai, peu de choses, mais qui ont le mérite de lever un petit doigt quand d'autres dorment d'un sommeil profond mais pas du sommeil du juste.

 

La rencontre.

 

Il était là, couché, son chien collé à lui

Il se pelotonnait pour affronter la nuit

Recouvert des haillons d'un duvet sans couleur

Nous regardant passer de ses yeux sans lueur

 

Peut-être avait-il froid, peut-être avait-il faim,

Peut-être attendait-il un bien meilleur demain.

Quand on s'est arrêtés son regard a changé,

On a eu l'impression qu'on l'avait dérangé

 

Le chien m'a regardé sans faire un mouvement

Habitué qu'il est à vivre librement.

Mon sandwich à la main, quand je me suis penché,

Son maître m'a souri et lui s'est pourléché.

 

J'ai tendu une boîte d'un aliment pour chien

Là, l'homme s'est assis, il m'a dit "ça c'est bien"

Puis m'a remercié d'un accent guttural

Et a ouvert la boite devant son animal.

 

Comme deux affamés, chacun sur sa pitance

S'est jeté goulûment comme on saisit la chance

Les yeux écarquillés, n'ayant soudain plus froid,

L'un remuait la queue, l'autre agitait les bras.

 

Nous avons engagé une conversation,

L'homme nous étonna par son érudition,

Il avait succombé aux malheurs de la vie

Il était dans la rue, mais sans aucune envie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

cacahuette83 31/12/2009 00:46


Je ne sais pas qui a fait le texte du poême, mais il est super! Vraiment touchant! Je me souviens une fois d'avoir parler à un sans abris qui venait régulièrement au même endroit... J'avais fini
par sympatisé avec lui. J'ai su après qu'il était auparevant professeur (pas des écoles, un professeur un vrai de l'ancienne école) . C'est quelqu'un qui n'a pas choisi la rue et qui était très
instruit! Les personnes passe devant ces gens en pensant qu'ils sont les rebus de la société, seuleument ils ne prennent pas la peine d'engager la conversation avec eux. Ils n'essaient pas de
comprendre ni d'écouter ce qu'ils ont à dire...

Je vais vous raconter une anecdote qui m'a fait pleurer tellement que ça m'a touché...
C'était juste un peu après avoir répondu à votre premier appel (vous savez de quoi je veux parler), je vais faire mes courses en compagnie de mon Fils âgé de dix ans. Devant le magasin un sans
abris faisait la manche devant le magasin. Je ne sais pas ce qui s'est passé dans la tête de mon fils (je lui ai déjà dit ce qu'était un sans abri) mais il s'est avancé vers ce monsieur il a sorti
de sa poche la seule pièce qu'il avait sur lui (cinquante cts) pour la lui donner! Mon Dieu! J'ai dû mettre mes lunettes de soleil de suite pour ne pas montrer à mon fils à quel point il m'avait
touché. Le monsieur qui a reçu le don est resté scotché lui aussi... Le regard qu'il a eu envers mon fils m'a transpersé! Je crois que cette pièce a pris une toute autre valeur à ses yeux. Aux
miens aussi d'ailleurs! Il a fait ça avec un tel naturel! J'en ai encore les larmes aux yeux lorsque j'y pense...

Je me dis que si mon fils est capable d'une telle action (après lui avoir expliqué, j'insiste, ce qu'est un sans abri), pourquoi ce que nous faisons resterait vain? Je suis persuadée que tous
ensemble on peu avancer, toucher l'opignon. De voir mon fils comme ça, ça m'a tellement retournée que ça m'a donné plus encore envie de me battre à vos côtés...

Béa et Lucien sachez que tout ce que je mets en com plublique est publique. De ce fait, vous pouvez en faire ce que vous voulez, vous n'avez pas besoin de mon accord... Si les écrits que l'on
fait peuvent faire avancer les choses, allons-y.
 
Si je vous écris en interne c'est différent bien sûr... Mais je sais que je peux vous faire confiance. Vous faites partie de ces internautes avec lesquels j'ai accroché assez rapidement au niveau
confiance. Ne me demandez pas pourquoi, j'ai le feeling pour ça...

Bon, j'arrête de vous accaparer du temps, je vous annonce tout de même un coup de gueule sur mon blog le premier janvier histoire de faire un peu plus chier... Hi, hi! Méchante en plus! Bon,
l'article n'apparaîtra pas avant midi et demi alors pas d'affolement. Si je vous le dis c'est que je pense que ça va vous plaire.

Bisous à vous deux et passez une bonne fête de fin d'année. Bon réveillon quoi!


Lucien Aymard 31/12/2009 11:44


Bonjour Cacahuette,
Pour le texte du poëme, c'est Lucien, comme tous les textes. Les idées sont une recherche commune et les illustrations sont de Béa. Nous travaillons toujours en couple ... on en a besoin.
Contrairement aux idées reçues, les SDF sont souvent des gens très intelligents qui se sont retrouvée incompris à un moment de leur vie et qui n'ont vu qu'une alternative à leur vie : fuir la
société dans laquelle ils se sentaient mal à l'aise. Pour celà, et j'ai connu les deux cas, certains se sont suicidés, d'autres ont fui vers la rue et personne n'a su les retenir, ce qui aurait été
pourtant facile, mais la société est aussi méchante qu'indifférente. Le plus grand prédateur de l'homme est l'homme lui-même.
L'histoire de ton fils est touchante et va peut-être m'inspirer le prochain coup de gueule. Je comprends que tu soies émue et je suppose qu'en plus tu dois être fière m^ême si tu ne le dis pas.
Puisque tu parles de feeling, sache qu'il en va de même pour nous. On a accroché tout de suite à ta première réaction ... et ça continue.
Allez, on viendra le 1er prendre connaissance de ton texte.
En attendant, on te souhaite ainsi qu'à tous les tiens, une bonne et surtout heureuse année 2010 avec, avant tout, toute la santé possible pour tous.
Bises de catalaogne
Béa et Lucien


Beauté virtuelle 30/12/2009 16:57



Allo, ici la terre...
le 21 vient de se connecter,
au compteur c'est Pouilley les vignes,
je suis raccordée aujourd'hui au département 25....
super FT on évolue, on change de département
sans le savoir,
gros bisous à vous deux,
et toutes mes pensées
Agnès



Lucien Aymard 30/12/2009 20:01


Bonsoir Agnès,
C'est excellent de visiter le pays sns se déplacer avec les temps qu'il fait dans le nord (traduire au-dessus de Béziers). Et tu n'es qu'à une centaine de kilomètres de Besançon et Pouilley est
tout à côté. Si tu veux aller visiter sur place, prends les jumelles car les vignes ne sont pas légion.
Bises
Béa et Lucien


Pascale 30/12/2009 14:35


Extension du fichier en.doc
Scrogneugneu. Je n'arrive pas à lire ! Possible de les mettre en pdf ? Merci !
Bises à tous les deux.


Lucien Aymard 30/12/2009 19:35


Bonsoir Pascale,
Je vais faire un essai sans garantie car je n'ai jamais procédé, mais rien n'est impossible à qui se bat pour une cause qu'il croit juste.
Bises catalanes
Béa et Lucien


Renard 30/12/2009 12:14


A faire suivre en urgence au plus de monde possible:
http://hern.over-blog.com/article-appel-au-no-sarkozy-day-le-samedi-27-mars-2010-42012228-comments.html#c

J'arrive juste de vacances, je repasserai, mais là, je diffuse cet appel
Bises à vous deux 


Lucien Aymard 30/12/2009 19:39


Bonjour Renard,
Heureux de te retrouver. on va voir ton lien dès ce soir.
On espère que tu as passé de bonnes vacances pour la première mi-temps des fêtes.
Bises
Béa et Lucien


Barovin 30/12/2009 12:01



Une vraie mesure pour améliorer votre pouvoir d'achat sur mon blog...Essayez, c'est facile..
Merci pour vos bons voeux
Meilleurs voeux 2010;;de santé et de bonheur
Comme dirais Jules Edouard moustic "Bataillons" en 2010 ...



Lucien Aymard 30/12/2009 19:44


Bonsoir Barovin,
Je vais chez toi directement car ton lien ne fonctionne pas.
Il a raison : "bataillons" !
Amitiés
Béa et Lucien


luange66 29/12/2009 22:52


Je me souviens hélas de la phrase de nainbus sur les sdf .une de plus ......
en ces temps là Coluche ou l'abbé Pierre ont raisonnédans ma tête ..l'action et non pas les discours vides de sens ....l'action comme vous Béa et lucien ..bravo !! 3 réponses c'est mieux que rien
..
le poéme est trés beau surement parceque sincére ..
Merci pour les voeux dans ma bal je n'ai hélas pas pu ouvrir la PJ ...
Bonne année à vous deux !
Muriel


Lucien Aymard 29/12/2009 23:07



Bonsoir et merci luange,


Quand on se sent touché par une cause pour en avoir vécu un échantillon, on est prêt a mordre pour faire valoir ce que l'on croit juste.


Merci pour la bonne année et à bientôt


Béa et Lucien



Sonya972 29/12/2009 22:23


c'est un effet un très beau texte 
nous ne devons cesser de penser aux autres
je vous fait de très gros bisous et vous souhaite de très belles fêtes de fin d'année
 


Lucien Aymard 29/12/2009 23:00


Merci pour ton appréciation. Venant de toi, je me sens flatté.
Gros bisous catalans et à notre tour de te souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année.
A bientôt
Béa et Lucien


joel 29/12/2009 19:59


excellent poéme.

Pour les réponses , c'est lamentable .

bonne année 2010 à toi et tes proches.

amicalement


Lucien Aymard 29/12/2009 21:31


Merci pour l'appréciation.
On te souhaite ainsi qu'aux tiens, le meilleur pour 2010, mais avant tout, une bonne santé.
Amitiés
Béa et Lucien


Jean Georges 28/12/2009 23:49


Bonsoir Bea et Lucien,
Seulement 3 réponses de "dépités" oui! c'est moins que peu, mais il y en a quelques uns qui lisent leur boite mail. En même temps, ce petit peu, est tout mollasson, tristounet, sans aune
conviction. Tu ne t'attendais pas à beaucoup mieux je pense, et pourtant dans ta lettre les bonnes questions étaient bien posées.
J'aimerais aussi emprunter ton texte sur l'homme avec son chien. J'ai envie de le mettre sur mon blog si tu le permet et aussi sur facebook.
Bonne et heureuse année à vous deux et vos proches, je suis absent jusqu'àu 4 janvier je descends dans le 64 fêter la nouvelle année en famille.
Toutes mes amitiès. JG. 






Lucien Aymard 29/12/2009 10:50


Bonjour Jean Georges,
Bien sûr que je ne m'attendais pas à des miracles, mais si nos élus le lisent autant de fois que nous allons le leur envoyer avec le système prévu par pat59, ils finiront par se poser des
questions.
A notre tour de te souhaiter ainsi qu'à tous les tiens une excellente année 2010 agrémentée de santé et de joies.
Il n'y a aucun problème pour reprendre mon texte, au contraire, s'il peut attendrir quelques personnes ce ne sera que mieux.
Nos sincères Amitiés
Béa et Lucien


Beauté virtuelle 28/12/2009 21:41



Coucou
juste pour vous souhaiter



et de bonne heure !!!
gros bisous beaunois



Lucien Aymard 29/12/2009 10:52


Bonne nuit, pour Béa certainement, ça ne fait aucun doute, mais pour moi, avec une nana pareille, je ne suis pas certain de bien dormir.
Amitiés
Béa et Lucien


La Lésion d'Honneur 27/12/2009 17:35


Oh mais c'est un courrier de ministre que vous avez les amis ! Vous vous attendiez à plus ? La bouche pleine de champagne et les mains occupées à caviardiser l'info, ils sont bien loin de se
soucier de nos agitations... mais que cela ne nous empêche pas de continuer... et à ce sujet, allez donc faire un tour chez l'ami Bonnet lire le vieil article de presse de 1965 concernant...
http://www.plumedepresse.net/spip.php?article1310


Lucien Aymard 27/12/2009 19:21


Salut la biterre !
Ah! Le gang des barbares de l'époque. Le mélange truand politique est une grande spécialité de la droite et de l'extrème droite.
Pour nous, ça continue, réponse ou pas, on va poursuivre les harcellements d'élus.
Amicalement
Béa et Lucien


Jean-François Vionnet 27/12/2009 08:54


Et bien si c'est toi qui a écrit ce joli poème, bravo !!!
Je ne comprend pas toujours les motivations du parti socialiste ou alors je les comprend trop bien, mais je suis toujours pris aux tripes par le spectacle indécent de tous ces SDFs avec leurs
cartons dans les endroits plus chauds que sont les ponts d'autoroute comme à Lyon ou à Paris. On se croirait revenu dans les années 50, 60, avec les bidonvilles, maintenant on dit favelas, ça fait
plus exotique. Et oui, la misère existe, est bien là, et au lieu d'engraisser les labos avec les vaccins sur la grippe, il vaudrait mieux inventer un vaccin contre la misère, mais pour ça il
faudrait être intelligent et avoir du coeur, et savoir donner sans attendre de retour. Mais j'arrête là, je vais finir catholique ou protestant, ça ferait désordre dans mon parcours de
mécréant.
Amitiés ardèchoises,
ps : puis je relayer ce beau poème ?


Lucien Aymard 27/12/2009 10:31


Bonjour Jean François,
Merci pour les félicitations, c'est bien moi le pouet, tu peux relayer et diffuser autant que tu veux.
C'est vrai qu'on se croirait revenu au début des années 60. J'ai l'occasion d'aller à toulouse assez souvent et c'est navrant de voir alignée tout une population de SDF le long du canal du midi
avec des tentes pour les plus "riches" ou les plus "chanceux" et un simple sac de couchage blanc de givre le matin pour les autres. Nos pseudos élites sont en vacances au soleil pendant ce
temps.
Amitiés
Béa et Lucien


Pat59 27/12/2009 08:31


Bonjour Béa et Lucien
Trois réponses supplémentaires ? Je vais finir par être jaloux, j'ai eu l'honneur de 2 au total...
Une honte pour ceux qui ne font rien,quant aux autres j'ai lu leurs réponses... bien gentil, mais ça ne pisse pas loin, rien dans les mesures d'urgence et le reste du blabla politicien vide, rien
de fort ni de novateur.
Les sans abris devront s'en contenter...
Très beau texte, il remet les idées en place après la ripaille
Amitiés et bisous à Béa
Pat


Lucien Aymard 27/12/2009 10:26


Bonjour Patrick,
Tu n'as pas à être jaloux des inconséquents. Parfois, il vaut mieux ne pas avoir de réponse que lire des banalités creuses. Les sans abri vont encore une fois passer un hiver sous les promesses en
guise de toit.
Amitiés
Lucien
Bises de Béa


Beauté virtuelle 27/12/2009 08:15



Allo le sud,
ici Mirebeau sur bèse, je viens de voir ça dans ton compteur,
je ne suis plus à Beaune ou Dijon,
c'est bien c'est nouveau le relais FT fonctionne bien ce matin,
ici pluie verglassante, un désastre,
mais dans le sud de beau poème,
compliment Lucien, c'est splendide,
si certains pouvaient lire ton article,
ils ne gèleraient pas ce matin sous un carton,
gros bisous à tous les deux pour votre dimanche,
amitiés beaunoises



Lucien Aymard 27/12/2009 10:23



Bonjour,
Mais quelle idée d'habiter dans une région où les pics de température varient entre 0 et 3 degrés !


La catalogne ne connait ces températures que trois jours par an. Quant aux pluies verglassantes, même au sommet du canigou ça n'existe pas.


Courage pour la route.


Amitiés


Béa et Lucien



fanfan 27/12/2009 00:13


Beau poème pour raconter lette petite scène de la rue .
Je ne suis pas sûre que beaucoup d'élus répondent à ta lettre ,mais ça bouge quand même et c'est ça qui compte ;
amitiés


Lucien Aymard 27/12/2009 00:46


Bonsoir Fanfan,
Il y a bien longtemps que je n'avais pas joué les rimailleurs, mais pour cette cause, je suis prêt à me remettre même à la chanson
Amitiés
Béa et Lucien