Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 19:37

Je dédie cet article à notre aminaute Sonya dont la légitime inquiétude a éveillé notre attention.

A moins que vous n'habitiez ou ne soyez originaires des DOM TOM, vous ignorez certainement que le 7 octobre, en son palais (notre palais) de l'Elysée, notre Empereur a reçu à leur demande les présidents des conseils généraux et régionaux de Martinique et de Guyane. Cette réunion avait pour but de fixer les dates des référendums qui doivent avoir lieu pour déterminer le "degré d'autonomie" de ces deux DOM.

Résultat, les Guyanais et Martiniquais voteront le 17 et, éventuellement, le 24 janvier 2010 pour dire OUI ou NON à une question qui n'est pas encore déterminée officiellement mais qui peut peser lourd dans l'avenir de ces départements et même de notre pays tout entier.

Vous vous souvenez certainement des "troubles" qu'ont connu les Antilles pendant l'hiver et les tergiversations qui ont émaillé les interventions de notre gouvernement dans la résolution, toute provisoire d'ailleurs, de la crise. C'est à la suite de la visite tardive et très encadrée du nouvel empereur des français que des modifications de statut de ces départements ont été envisagées. Alors me direz-vous, pourquoi pas la Guadeloupe et ses îles dans la même consultation ? C'est simple, ce département est totalement à gauche conseil Général et Régional compris ce qui, traduit en Sarko langage signifie : "bide assuré". Pour les deux autres, il y a parité en Martinique et possibilité de bascule en Guyane.

Mais que veut donc faire Naboléon dans nos départements d'outre mer ? (Je lui donne ce surnom à cause de la Martinique et des références à son illustre prédécesseur).

A priori, il veut larguer les amarres de cette île de manière à ne plus avoir à s'en occuper, à décharger l'Europe des subventions qu'elle doit à ce département et, sous le couvert de l'autonomie, de la préparer à l'indépendance. En clair, il souhaite jeter à l'eau toute une population qui a été exploitée pendant des décennies comme on jette un kleenex à la poubelle quand on s'en est servi : sans état d'âme.

Voilà comment il compte endormir le peuple martiniquais (et ça vaut pour les guyanais) :

-"Choisir le 17 janvier 2010 si oui ou non le département se range aux conditions de l'article 74 de la constitution et, en cas de rejet, demander le 24 si ces mêmes citoyens approuvent le passage en collectivité unissant conseils Régional et Général dans le cadre de l'actuel article 73".

C'est du chinois pour vous ? Bien, je traduis :

-" L'article 74 de la constitution induit une loi organique qui donne à la "région" la possibilité de s'exonérer de l'application des lois de la Nation en particulier dans le domaine social (santé, SMIC, RMI, RTT, éducation ….) et d'appliquer ses propres lois. Il n'oblige à l'application que des lois "régaliennes" : monnaie, défense, justice, police.

L'article 73 donne les mêmes possibilités qu'au niveau national avec les adaptations locales spécifiques, les financements accompagnant naturellement les lois."

Pour plus de détails, cliquez ici.
En d'autres termes, l'article 74 prépare à l'indépendance pure et simple alors que le 73 laisse perdurer l'attachement à la Nation comme tout département avec l'adaptation locale en plus. Seul petit hic, dans la présentation qui doit être faite de l'article 73 le 24 janvier, le passage à une collectivité, c'est-à-dire l'article 73 trafiqué. En clair, on largue ou on laisse un filin, mais un filin fragile. D'autre part, il faut préciser que le grand patron des békés producteurs de bananes Eric de Lucy de Fossarieu appuie de tout son poids pour en venir à l'article 74 : de quoi se méfier. Pour plus d'infos, cliquer ici.
Voilà donc, à l'heure où le chômage prend des proportions gigantesques dans nos DOM des Antilles, le petit homme veut les lâcher, les laisser se débrouiller avec leurs ressources propres que sont le tourisme, les bananes, les ananas et la canne à sucre. Pourquoi, comme Napoléon le vrai qui l'avait fait avec la Louisiane, n'envisage-t-il pas de vendre ces régions aux américains ? Les ancêtres des habitants ont déjà connu le phénomène de vente à leurs dépends, il le petit est si vil qu'il n'est pas à ça près.

Imaginons un seul instant que le Pays Basque, la Catalogne, la Bretagne ou la Vendée se mettent à rêver de devenir des régions autonomes ou indépendantes, que diraient les sarkodépendants ? Ils crieraient au scandale si on leur proposait les articles 73 ou 74. Alors, pourquoi le faire dans les DOM ? Parce qu'ils sont éloignés ? Parce qu'ils coûtent cher à la Nation et à l'Europe ? Parce que leurs habitants sont en majorité des noirs descendants d'esclaves ?

Il existe des problèmes dans nos Antilles, ils s'appellent la vie chère, le chômage et l'insécurité. Ces problèmes sont intimement liés et le pays a les moyens de les traiter, mais il faut la volonté politique de le faire et c'est plus facile d'abandonner que de soutenir.

On vit une époque formidable, celle où les nobles reviennent en force pour exploiter tout ce qui peut l'être et jeter aux orties ce qui ne les intéresse pas … comme les Antilles … qui veulent faire valoir leurs droits : celui de tous les français.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

Rébus 14/10/2009 23:05


Petit exemple pour illustrer cet article, le RSA n'est alors actuel pas étudié pour les DOM-TOM, il semble même qu'il n'y ait pas de date de mise en place prévue.

Aux dernières nouvelles, ce sont toujours des départements français, cet oubli, ou exception, est assez bizarre, non ?


Lucien Aymard 14/10/2009 23:53


Bonsoir Rébus,
On est tellement certain de la réponse du peuple martiniquais qu'on commence à agir comme s'ils avaient dit oui à l'article 74. C'est celà la sarkozye ... entre autre.
Amicalement
Béa et Lucien


sonya972 13/10/2009 15:35


je passe vous faire un coucou
gros bisous et belle journée de mardi 


Lucien Aymard 14/10/2009 23:46


Bonsoir Sonya,
Merci de ton petit coucou.
A tout à l'heure sur ton blog.
Bises de catalogne
Béa et Lucien


Pat59 12/10/2009 23:05


Bonsoir Béa et Lucien,
Très bon article auquel j'apporte mon soutien.
(Humour) Je me demande quand même si ces gens n'aurait pas intérêts à se rattacher à un autre pays ou peut être l'indépendance bien qu'ils s'en sortiraient mieux sans le nabot vu le résultat de
l'attention qu'il leur porte...

Sérieusement, il faut les aider
Amitiés et bises à Béa
¨Pat


Lucien Aymard 14/10/2009 23:45


Bonsoir Patrick,
Mille excuses pour le retard dû à des invitations à innaugurer nos derniers travaux.
Ces pauvres gens sont abandonnés peu à peu et laissés dans un état que frise le dénuement pour certains.
Amitiés
Lucien
Bises de Béa


condor79 12/10/2009 18:39


                                Hello
bonjour, joli blog et reflexions profondes bravo, un seul point de désacord en ce qui me concerne : je ne crois pas en la légitimité des homme politiques....
                               Salutations
                                     
condor79


Lucien Aymard 12/10/2009 18:50


Bonjour et merci d'être passé sur notre blog.
La réflexion me plait bien. De mon point de vue, il est certain que le jour où on prendra en compte les abstentions et les votes blancs, on pourra revoir le jugement sur la légitimité.
Amicalement
Béa et Lucien


Didier d 12/10/2009 18:00


Donc  tu connais un peu les antilles et moi j'irai l'année prochaine
j'aime car ca me fais bveaucoup rêver
Je ferai escale à la Martinique
Et ou es-tu venu en Alsace ?
Mi je suis pas loin de l'Allemagne

didier d


Lucien Aymard 12/10/2009 18:44


Je connais la Guadeloupe pour y avoir séjourné deux fois 15 jours et la Martinique pour un séjour un peu plis lointain de 10 jours. Les deux ne se ressemblent pas mais c'est le domaine de la
beauté. Si tu veux des tuyaux, va de ma part sur le site de sonya972 et je peux éventuellement t'aider. J'ai chaque fois organisé les voyages avec logement dans les gîtes ruraux, c'est à notre gout
le mieux pour découvrir le pays.
Pour l'Alsace, nous avons fait la Suisse en camping car et de retour, on est passés par Kehl, Strasbourg et les classiques route des vins, du fromage, Colmar, Turkheim, haut Konigsbourg, les sites
classiques et surtout ... la promesse de revenir.
Béa et Lucien


mocekx 12/10/2009 17:49


je me pose simplement la question que veut de plus le maire de Ford De France qui a déjà de nombreux pouvoirs! quel intérêt il a à trahir ces concitoyens martiniquais? Je suis un exilé depuis 65
ans mais  toute ma famille demeure en Martinique  c'est Renard qui m'a indiqué ce site et je l'en remercie!


Lucien Aymard 12/10/2009 18:12


Bonjour mocekx,
Merci d'être venu nous rendre visite sur le site.
Je ne suis pas antillais (et je le regrette car j'adore ces iles), mais je me suis également posé la question sur le maire de Fort de France. C'est un sacré navigateur entre gauche et droite et il
n'hésitera pas à se vendre pourvu que son aura le porte à la plus haute responsabilité de l'ile, quitte même à demander l'indépendance totale (il a la grosse tête).
L'exil doit être dur à supporter, mais je suppose qu'il a été le gage de travail sur le continent.
Bien amicalement et avec un merci à notre amminaute Renard.
Béa et Lucien


Didier d 12/10/2009 17:45


En faite c'est parce que j'aime beaucoup les antilles, c'est pour celà que le design a des cocotiers
la choucroute niam ! j'aime bien la faire
amitié

didier d


Lucien Aymard 12/10/2009 17:58


Voilà donc des points communs : Antilles, choucroute et peut-être Gewurstraminer ... Les Antilles, c'est génial et l'Alsace est une région que nous adorons avec mon épouse. Voyages, voyages ...
Amitiés
Béa et Lucien


© Didier D 12/10/2009 16:23


Je découvre ton blog et te souhaite une bonne fin de journée

didier d


Lucien Aymard 12/10/2009 17:41


Bonsoir Didier,
Merci d'être passé sur mon blog, j'avais déjà rendu visite au tien et je dois dire que la photo de la bannière d'accueil est plutôt encourageante. Des cocotiers en Alsace ?  En plus du vin et de la choucroute ? Tous mes désirs sont comblés.
Amicalement
Lucien


Jean-François Vionnet 12/10/2009 11:04


Comme d'habitude, le nain gesticulateur veut se la jouer à l'esbrouffe, puisqu'il n'a pas obtenu le statut de Barak Obama, prix Nobel de la paix, il veut jouer aux apprentis sorciers dans nos
belles îles lointaines et spoliés par qulques familles blanches. Qu'attendons nous pour la révolte des blancs et des noirs, contre cette forme moderne de l'esclavage.
Salut et Fraternité à vous deux


Lucien Aymard 12/10/2009 15:59


Bonjour JF,
Eh oui, en plus, il ne digère pas l'accueil qui lui a été fait quand il a daigné se déplacer pour voir ses "sujets" antillais. La vindicte va très bien à son complexe savetier.
Amitiés et bises à Idelette
Béa et Lucien


Fleche 12/10/2009 07:09


Merci pour cet article bien documenté. Je n'ai pas le temps aujourd'hui d'écrire un billet mais je recherche d'autres infos et je relaie dès que possible.


Lucien Aymard 12/10/2009 15:51


Bonjour flèche,
L'Etat veut abandonner un pan du pays, et certainement celui qui a le plus souffert depuis qu'il existe. C'est grave et les médias n'en disent pas un mot.
Amicalement
Béa et Lucien


sonya972 12/10/2009 00:58


Lucien et Béa , je vous remercie pour l'article, j'ai l'impression d'y voir plus clair.
Je reste sans voix ...

Nous vivons dans la tourmente car il y a une réelle pression morale sur nous.

Merci aussi à tous ceux qui nous soutiennent
Excuse-moi  de te le dire , mais je reste pessimiste.

gros bisous à vous.
 


Lucien Aymard 12/10/2009 15:49


Bonsoir Sonya,
Je comprends que tu soies pessimiste particulièrement en égard à l'avenir des enfants. Vu du continent, on ne se rend pas trop compte de la souffrance dans laquelle se trouvent les antilles
françaises mais quand on a vu des choses abominables comme une enfant qui vient acheter un comprimé d'aspirine, on comprend votre douleur, mais ces visions, les politiques y
compris sur place, ne les ont pas. Pour eux, seul le mandat compte et ils sont près à se prostituer pour le conserver. C'est décevant mais le seul espoir réside dans le vote.
Bises de Catalogne
Béa et Lucien


jean georges 11/10/2009 23:29


Bonsoir Béa et Lucien

Qui se préoccupe des populations de ces iles que je connais bien - en tant que touriste- Quel est le gouvernement qui a fait le necessaire pour faire de ces endroits des paradis. Les
investissements n'ont été que spéculatifs, aucun effort n'a été fait pour favoriser le tourisme, en rénovant les hotels, qui n'ont plus rien fait sitôt qu'il y a eu quelques revendications
justifiées, qui n'ont rien fait pour former du personnel courageux mais incompétent. L'agriculture est moribonde, et pourtant il y a tellement à faire là bas ( Banannes ananas , melons, ) mais là
aussi les circuits sont detenus par quelques familles de beckés qui exploitent les agriculteurs, quand ce n'est pas eux-mêmes qui ont racheté les terres des exploitants défaillants. La délinquance
dépasse là bas tout ce qu'on peut voir dans le 93, pas de travail,donc chifres du chômage expotentiels, drogue, police insuffisante et raciste etc ... etc..
Je suis allé en Martinique la première fois en 1989 , et bien je vous le dis en 2006 c'était toujours les mêmes 747 à bout de souffle chez Nouvelles Frontières. et guère mieux chez Air France. Air
Caraibes qui avait essayé de se battre avec deux Airbus A 340, à des prix un peu low cost,mais il a vite été coulé, air France n'a pas supporté. Enfin il y a tellement à dire sur l'abandon de ces
iles qu'une soirée n'y suffirait pas, en tous l'autre pignoufle n'a pas aimé les supplices faits à son copain Acoyer, et n'a pas supporté d'être obligé de cracher au bassinet à son corps
défendant. JG.


Lucien Aymard 12/10/2009 15:43


Bonjour Jean Georges,
La population de ces iles a été exploitée et continue de l'être non seulement par les békés mais par les opérateurs de tourisme, les promoteurs et les gros riches qui vont là bas uniquement pour
défiscaliser.
On comprend pourquoi certains antillais souffrent d'une forme larvée de racisme qui est le résultat de l'exploitation dont ils sont victimes.
Amicalement
Béa et Lucien


Renard 11/10/2009 22:30


Bonsoir Béa et Lucien

Alors que le 4 février 1794, la Convention étendait l'abolition de l'esclavage à toutes
les colonies françaises, En 1801, Bonaparte décida l'envoi de l'expédition de Saint-Domingue au
prétexte de rétablir l'ordre. Mais en même temps que l'Expédition faisait inscrire sur les drapeaux : « Braves Noirs, la France reconnaît seule vos droits et votre liberté »,
le Corps législatif s'apprêtait à décréter l'esclavage dans les colonies. Bonaparte avait en effet, par un arrêté secret et antérieur à l'Expédition ( du 25 décembre 1800 ), envoyé trois
commissaires pour y rétablir les « cultures », autrement dit l'esclavage.Napoléon avait même remis en esclavage des français, puisque les Haïti étaient colonies
française 
Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_d%27Haïti

Je ne suis pas hors sujet, car ensuite, cette île fut abandonnée, et nous savons tous dans quelle misère se trouve sa population...
Et si je dis ça aussi, c'est parce que notre président a TOUT d'un petit Napoléon, et que petit à petit, on pourrait en arriver à des choses inimaginables pour nous en ce moment... 

C'est pour ça que personnellement, je pense qu'attendre 2012 st une erreur gravissime pour la France qu'elle soit métropolitaine ou des DOM-TOM 

Amicalement à vous deux 


Lucien Aymard 12/10/2009 13:19


Bonjour renard,
De Napo à Nabo, il n'y a qu'une histoire de queue qui est en l'ai chez Nabo pout la transformation du p en b. Pour le reste, la traitrise est la même et ... la taille aussi.
Amities
Béa et Lucien


jacques 11/10/2009 21:34


sujet brulant là !! il ne faut pas les laisser tomber ces gens
je fais circuler ton article
amitiés de la drôme


Lucien Aymard 12/10/2009 13:08


Bonjour Jacques,
Merci de relayer l'article, nos concitoyens martiniquais et guyannais en ont besoin.
Amitiés
Béa et Lucien


Pascale 11/10/2009 20:28


C'est énorme !  Jje m'en vais chercher de plus amples infos. Merci d'avoir attiré notre attention sur ce sujet
extrêmement grave et dont personne ne parle.


Lucien Aymard 12/10/2009 13:06


Bonjour Pascale,
Bien sûr que les coupos de pieds se donnent en douce de la part de nos dirigeants "courageux". Heureusement que j'avais une aminaute en Martinique sans quoi je n'en aurais pas entendu parler.
Amitiés
Béa et Lucien