Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 22:01

Je ne dirai pas qui elle est car je ne la connais pas, et elle restera anonyme car son histoire n'est dévoilée que pour nous parler de la    vie dans la rue, pudiquement, mais avec les mots qu'il faut pour que tout le monde sache que ne rien faire, comme c'est actuellement le cas, condamne des centaines de personnes à mourir sur un trottoir dans le dénuement le plus complet.

La société aujourd'hui est devenue égoïste quoiqu'en disent les bien pensants qui croient que donner une obole  à une association les dédouane de toute responsabilité vis-à-vis de la collectivité. Les gens ne se parlent plus, ne s'écoutent plus, d'abord en famille où la sacro-sainte télé a pris le pas sur le discours familial et en communauté, dans la rue, les transports, au bureau, comme si les seuls sujets de conversation devaient être puisés dans les émissions quotidiennes ou hebdomadaires. L'Etat à très bien compris le fonctionnement des esprits de plus en plus faibles parce que tributaires de la "lucarne magique" et déverse à longueur d'émissions une propagande directe ou déguisée amenant peu à peu à la pensée unique : celle du Roy.

Contrairement à ce qui est montré dans les séquences "officielles", il existe des personnes qui résistent aux passages obligés, au formatage bienséant du politiquement correct, aux méthodes d'"élevage" de certaines familles. Parmi ces êtres humains certains fuient le monde conventionnel qu'on leur présente, dans lequel on veut qu'ils se fondent. Bon nombre de ceux-ci se retrouvent dans la rue où ils côtoient les laissés pour compte de la société parmi lesquels des travailleurs que l'on qualifie de pauvres parce que ce qu'ils perçoivent est insuffisant pour des propriétaires sans scrupules  ou bien des hommes et femmes rejetés par leurs familles.

Quelle que soit la raison de leur présence dans la rue, aucun d'entre eux n'a choisi d'y aller et d'y vivre, aucun n'a pris le parti de dormir et manger sur les trottoirs, et si par la suite ces exclus choisissent d'y rester, c'est parce que les pouvoirs publics ne les considèrent que comme des "clochards" qui ne votent pas et ne sont donc pas digne d'intérêt.

Parmi tous ces gens, une histoire a accroché mon regard et mon attention. Celle d'une jeune femme qui a vécu cette exclusion et qui, aujourd'hui, parce qu'elle a pu s'en sortir, raconte. Peu importe la raison pour laquelle elle s'est trouvée dans sa situation, l'essentiel est ce qu'elle a vécu et dont elle parle.

Si elle a eu la chance de s'en sortir c'est parce qu'elle a eu un ami qui l'a aidée, tant moralement que financièrement,  dans des moments qu'elle qualifie de difficiles. C'est une chance, dit-elle, car dans sa situation et dans le contexte, les amis n'existent pratiquement pas, c'est la loi de la jungle, le chacun pour soi, question de survie.

Elle le dit elle-même, tous n'ont pas choisi la rue et veulent s'en sortir mais n'ont pas le choix quand bien même ils ont un travail.

Pour se payer un repas par jour et dormir dans l'endroit (elle n'utilise pas le mot hôtel) le moins cher du coin, elle a pu acheter puis revendre de petits livres et les bénéfices lui permettaient cette nourriture et ce logement qu'elle partageait avec une autre personne lorsque la journée avait été fructueuse. Une certaine solidarité existe tout de même lorsqu'il s'agit d'améliorer la situation, mais cela n'implique nullement l'amitié.

Aujourd'hui, elle crie haut et fort qu'elle ne VEUT pas oublier ce qu'elle a connu, de la faim permanente à l'angoisse de ne pas savoir où on va dormir le soir même et si ce sera en toute sécurité.

Elle n'en parle pas, mais il y a fort à parier que les regards de certains, les vexations, les moqueries, les rebuffades et les menaces ont dû la marquer. Elle ne parle pas non plus des combats qu'elle certainement menés en tant que femme pour déjouer les pièges tendus par des hommes pas toujours SDF, et des problèmes féminins quand il faut à tout prix trouver de quoi faire sa toilette.

Ce que l'on montre à la télévision du pouvoir et des amis du pouvoir, ce sont presque toujours des hommes qui refusent les hébergements offerts. Ceux qui accepteraient s'il ne s'agissait pas de "dortoirs de collèges" où le risque et l'insécurité sont plus grands que la rue, ceux qui sont accompagnés d'animaux que l'on interdit de logements parce que ceux-ci sont collectifs et ceux qui travaillent et ne peuvent se payer un abri parce que leur salaire ne dépasse pas le SMIC et que les propriétaires demandent 3 à 4 fois la somme comme caution, ceux là, on ne nous en parle pas, ça ferait réfléchir le français moyen, de plus en plus moyen d'ailleurs.

Alors, quand j'ai eu communication de ce récit d'un bout de vie d'une femme aujourd'hui qualifiée de "comme les autres", ma volonté a décuplé, volonté de me battre pour celles et ceux qui sont ce qu'elle fut, volonté de frapper à un maximum de portes officielles, volonté d'alerter la blogosphère, volonté enfin de vous demander de l'aide à tous, non pas pour mon ego qui s'accommode de la vie qu'il a, mais pour celles et ceux qui souffrent, n'ont pas la parole, et sont laissés pour compte par des politiques de tous bords plus soucieux de leur standing que da la vie de leurs concitoyens.

Alors, ne manquons pas de rappeler au monde que notre oligarque fait des promesses qu'il ne tient pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

Pascale 19/12/2009 21:00


Rien à ajouter. Tout a été dit. Bravo !


Lucien Aymard 19/12/2009 22:52


Merci de tes encouragements, nous continuons le combat, les pauvres gens ont besoin de nos voix pour s'exprimer.
Bises
Béa et Lucien


Renard 19/12/2009 14:33


11 100 références sur google, le buzz avance...
Bien sûr qu'il faut recopier et envoyer, les politiques considèrent que pour une lettre ou un appel reçu, au moins Mille personnes sont de même avis, alors saturons.. 


Lucien Aymard 19/12/2009 22:50


Bravo !!!! Nous sommes sur la bonne voie, tout le monde doit poursuivre, il faut saturer !!!


Nouchkaya 19/12/2009 13:54


Je reprends la demande de Cosaque est-ce utile de reprendre la lettre de Fillon et de lui envoyer cette lettre? On pourrait saturer les lignes, envahir les mails???


Lucien Aymard 19/12/2009 22:48


Impossible d'envahir les mails, ils ont un antispam redoutable qui bloque le quatrième message du même expéditeur. Par contre, envoyer la lettre à Fillon me parait une excellente idée.


Nouchkaya 19/12/2009 13:49


Je suis d'accord avec toi quand tu dis que donner à une assos donne bonne conscience et même si je ne trouve pas cela inutile je préfère donner directement et m'arrêter discuter quelques minutes.Et
c'est plus dur car la misère n'est pas loin mais en face de soi...Et j'en tire à chaque fois un sentiment d'impuisance de culpabilité de ne je sais quoi qui me met mal à l'aise car je me dis que
dans un pays riches on laisse des gens dans cet état de dénuement moral, physique...Je trouve intolérable de voir des gens passer devant et ne pas les voir... Oui je sais que je ne peux pas faire
grand chose mais pourtant!!! Rappeler encore et toujours la promesse de ce candidat menteur!


Lucien Aymard 19/12/2009 22:46


Bonsoir Nouchkaya,
Toutes les actions, aussi petites soient-elles, sont de nature à faire avancer les choses, mais il faut surtout attirer l'attention des élus, des médias et des dirigeants car il semble que l'on se
repose sur les petites gens, celles qui voient la misère ailleurs qu'à la télé ou racontée par le personnel de service des bourgeois.
C'est vrai qu'on a tendance à détourner le regard parce qu'on culpabilise de ne pouvoir faire plus car il faut aussi vivre, mais on peut toujours alerter ailleurs qu'au 115, directement chez les
élus. A force de frapper, le clou finira par s'enfoncer.
Amitiés
Béa et Lucien


COSAQUE 19/12/2009 09:44


Bonjour,

Je vois avec bonheur que le marteau frappe encore le clou...BRAVO...Il me vient une idée : Penses-tu constructif :

1) De reprendre sur mon blog, la lettre que tu as expédiée à FILLON
2) Et que je l'expédie aussi ?

Si nous étions différents Aminautes à faire de même, peut - être augmenterions nous les chances de réponse !

Bonne journée


Lucien Aymard 19/12/2009 22:41


Bonsoir cosaque,
Vas-y, n'hésite pas, toutes les initiatives sont bonnes pour faire plier l'exécutif de ce pays malmenè par une bande d'ignares.
Amitiés
Béa et Lucien


sixtine 19/12/2009 09:23


Il est difficile de continuer à alimenter le feu de la révolte et les autorités le savent bien qui laissent pourrir les conflits jusqu'à l'enlisement...
Mais il restera gravé ce sursaut de protestation et rien ne dit qu'il ne portera pas ses fruits à plus long terme...
En attendant, les témoignages permettront d'entretenir des élans de générosité et de fraternité. Ne les oublions pas, tous ceux et toutes celles qui ont tant besoin de nous pour alerter !
Bonne journée, Béa et Lucien !


Lucien Aymard 19/12/2009 21:31


Bonsoir Sixtine,
Nous allons continuer d'alimenter le feu par tous les moyens, quitte, comme ce soir, par manque de temps, à remettre en avant des articles déjà diffusés. Tous les soutiens sont bons et nous
encouragent à persévérer, et nous nous battrons encore et encore contre cette injustice organisée.
Bises
Béa et Lucien


nini37 19/12/2009 08:12


salut,
J'ai oublié de vous dire également que j'avais changer ma bannière, moi aussi, pour la circonstance et que la fameuse phrase de Monsieur SARKOZY y est mentionnée. Si seulement, les blogueurs et
blogueuses pouvaient en faire autant, c'est des milions de personnes qui verraient ces messages de détresse!!!!!!! et peut être alerterait les médias, qui sait!!!!!
Allez, bonne journée et continuons de bouger, je vous suis à 100% pour cette cause là.
Nicole


Lucien Aymard 19/12/2009 21:28


Re ...
Merci encore de nous soutenir dans la bataille que nous menons, c'est avec des personnes comme toi que nous avancerons.
Amitiés
Béa et Lucien


nini37 19/12/2009 07:58


Bonjour,
Votre témoignage est très poignant et c'est avec intérêt que je l'ai lu. En effet, les élus ne s'occupent pas beaucoup de ces gens là. Bien au contraire : le standing, le triple mois que s'octroie
Monsieur SARKOZY , les MENSONGES et les PROMESSES, rien que des promesses pour allècher les cytoyens pour les élections et après, rien est fait.....

Alors suffit tout cela!!!!! MARRE de ce genre de politique qui nous gouverne vers le bas, car en effet, notre pays est vraiment en danger actuellement. Il faudrait que les gens comprennent et ne se
laisse pas manipuler. La critique : OUI mais lorsqu'il s'agit d'aller au scrutin: LA ON DIT AMEN!!!!!!!!

Allez voir mon blog, j'ai mis une vidéo qu'une fermeture des foyers d'accueuil vont fermer!!!! mais alors, c'est la mort qui guettent les sans abris ? Et on dit qu'on fait quelque chose ?
Bonne journée.
Nicole


Lucien Aymard 19/12/2009 21:26



Bonsoir Nicole,
Merci d'être venue chez nous.


Notre combat n'en est pas vraiment un puisque c'est une manière de fustiger les élus et particulièrement Sarkozy qui détruit les français peu à peu. Bien sûr, le motif est tellement important à
nos yeux qu'il a été le déclencheur de notre accrimonie envers ce petit homme égocentrique et égoïste. Nous menons et mènerons ce combat tant que nous serons soutenus par des personnes comme
toi.
Amitiés
Béa et Lucien


 



ledif trocas 19/12/2009 05:40


je pense que vous menez le bon combat.
Face à cette tragédie de la misère on peut adopter plusieurs attitudes:
soit faire la charité, donner la "ptit'pièce", le morceau de pain, la gamelle, la couverture, etc... le tout accompagné de quelques mots de réconfort; ça, ça fait du bien...
surtout au donateur! c'est bon pour sa conscience et il va pouvoir digérer ses réveillons.
soit manifester, protester, révéler, intervenir auprès des médias et auprès du pouvoir pour rappeler à l'Etat qu'un de ses principaux devoirs est de protéger et de porter
assistance à tous les êtres humains qui se trouvent sur son territoire.
Bien sûr on peut faire les deux, mais en "faisant la charité" on affaiblit l'action protestaire puisqu'en même temps on fait baisser la pression de la misère sur l'Etat qui en est en grande partie
responsable. je sais d'expérience qu'il est très difficile moralement de mettre un mouchoir sur sa générosité mais nous sommes arriver à un point où cela est nécessaire, sinon l'Etat va
se décharger de plus en plus sur "vot'bon coeur m'sieurs dames, dieu vous l'rendra"RAPPELER A L'ETAT SES DEVOIRS ET EXIGER QU'IL LES REMPLISSE, OUISE SUBSTITUER A
LUI ET REMPLIR SES DEVOIRS A SA PLACE, NON
pardon si mes propos choquent certains, mais je crois que cela devait être écrit


Lucien Aymard 19/12/2009 21:14


Bonsoir Ledif Trocas,
Tes propos peuvent choquer, mais ils ont un fond de vérité.
C'est vrai que nos élus rappellent souvent au peuple que les droits seuls n'existent pas, pmais qu'ils entrainent des devoirs. En la matière, ils ont des leçons à recevoir et à apprendre.
Nous continuons à combattre et aux dernières nouvelles, le combat s'étend de plus en plus.
Amitiés
Béa et Lucien


cacahuette83 19/12/2009 00:09



Bel article, bien écrit avec de belles coms... J'ai décidé de laisser ma nouvelle banière pendant un bon bout de temps...
Les amis, il ne faut JAMAIS baisser les bras. Je vais vous expliquer pourquoi par le biais d'un exemple qui, vous allez me dire, n'a rien à voir... Que  neni! Regardez bien de plus près et
vous allez comprendre...
L'école de notre village était sous le couperet d'une suppression de classe. C'était définitif d'après tout le monde (administration, parents d'élèves, inspecteur académique etc...). Donc je me
suis associée avec quelques parents (je dis bien quelques et non pas beaucoup) et je me suis battue à savoir :
- sitting dans le hall d'entrée pendant 3 jours non stop... Ce qui signifie dormir par terre dans le hall de l'école pendant deux nuits également...
- Faire un siège constant, donc un roulement non pas pour rentrer chez soi pour se pouponner et se reposer, non! Pour faire de la propagande à la sortie de TOUS les supermarchés avec demande de
signatures de pétitions....
- Ameuter les médias (Journaux locaux ainsi que FR3)
- Envoi de la pétition PAR FAX à l'académie de façon à leur pourrir la ligne et de ne recevoir des faxs QUE DE NOTRE PART.

J'ai été critiquée bafouée même par certains parents... D'autres m'ont ouvertement insultée. Mais je n'ai pas cédé, j'ai continuer, je n'ai pas lâché et NOUS AVONS GAGNE!

Vous comprenez maintenant le message? Ne JAMAIS RIEN lâcher car il faut savoir que la partie adverse n'attend que ça... Ne pas faire attention au quand dira-t-on, on s'en fou, on le fait pour soi
(notre conscience) et non pour les râleurs nés qui n'ont pour moi, excusez moi du therme ABSOLUMENT RIEN entre les jambes, et surtout aller jusqu'au bout de nos limites fixées...
Et comme dans le cas présent tout ce que ça nous prend, ce n'est qu'un peu de temps, et bien allons-y, continuons... Peu importe si nous sommes qu'un petit groupe de réfractaire, car un petit
groupe soudé et organisé vaut 1000 fois plus qu'une grande masse désorganisée qui est occupée la plupart du temps à critiquer la tenue vestimentaire de son voisin!

Oups, je n'ai pas vu le temps, et j'ai peur que ma com ne soit un peu longue désolée.
Un dernier petit mot, faites le AVEC VOTRE COEUR ET NON A CONTRE COEUR...

Merci de votre attention et merci à vous deux tout particulièrement pour votre acharnement qui à mes yeux n'est autre qu'un cri du coeur alors encore un grand merci pour ceux qui sont dans le
besoin.

A bientôt...



Lucien Aymard 19/12/2009 21:08


Bonsoir Cacahouette,
Merci de ton appréciation, quand je m'exprime, c'est toujours avec le coeur et dans le cas présent, c'est en trempant la plume dans le vinaigre contre les élus que j'écris. Je n'abandonnerai pas
tant qu'il faudra se battre pour obtenir quelque chose pour aider mes semblables dans le malheur.
On t'embrasse
Béa et Lucien


Renard 18/12/2009 23:03


Bonsoir Béa et Lucien

Je suis d'accord, quand certains disent il faut leur donner un repas, et nous le faisons, nous, je fais tout ce que je peux, mais ce n'est pas avec un repas obtenu parce qu'il a croisé quelqu'un de
compatissant qu'un SDF peut tenir un hiver... je ne comprends pas que tout le monde ne comprenne pas ça...
je fais le tour des blogs pour regarder, certains continuent, mais beaucoup ont recommencé à mettre fées et pères noëls.... je suis un peu écoeurée, et je pense qu'il faut en vouloir et continuer
jusqu'à avoir une réponse. la nuit dernière, 2 SDF sont morts à Paris, mais nous n'avons pas les chiffres pour la province...
Et je me rappelle aussi que des milliards ont surgi du néant pour aider les banques....
Bon, je suis triste...de constater que cette société est devenue un repaire dégoïstes..

Une vidéo qui vaut le coup:
http://www.dailymotion.com/Lalettresanspapier

Bises de Toulouse à vous deux 


Lucien Aymard 18/12/2009 23:10


Bonsoir Renard,
Les gens ont toujours l'impression que dès l'instant ou ils ont fait leur BA, ils sont "délivrés" de leurs chaines. Ils passent à autre chose sans se soucier si les actions qu'ils ont mené
aboutissent. Un combat ne dure pas qu'une bataille, il faut en livrer plusieurs pour vaincre surtout quand il s'agit de vaincre l'incrédulité ou les sentiments de mauvaise foi.
Nous allons continuer à nous battre et je remettrai mon premier article en tête dès dimanche soir.
Bises
Béa et Lucien


jacques 18/12/2009 22:45


emouvant billet merci lucien et béa
amitiés drômoises


Lucien Aymard 18/12/2009 23:04


Bonsoir Jacques,
Merci pour tout et surtout de nous suivre aussi assiduement. Ce sont les aminautes comme toi qui encouragent nos démarches.
Amitiés
Béa et Lucien


Pat59 18/12/2009 22:44


Je rends hommage à ce bout de femme que j'ai l'honneur de connaitre maintenant.
Mais comme tu le sais, tu te fais l'apôtre du diable, car ce qui dérange maintenant c'est de dénoncer et vouloir aider par humanité cela aide à maintenir les bonnes conscience en éclaboussant de
boue, les gens comme toi, moi, et ce petit bout de femme qui osont nous dresser sur nos pattes arrières pour être des hommes et femmes dignes de ce nom.
Je terminerai ma présence sur la toile par Honte ! Honte à ces mécréants et qu'ils subissent eux même l'abject de leurs actes.
Amitiés et bisous à Béa
Pat


Lucien Aymard 18/12/2009 23:03


Bonsoir Patrick,
Merci pour ce "petit bout de femme" qui mérite tous les honneurs possibles.
Pour ce qui est de me faire salir par les jaloux et les mal pensants, je crois qu'on n'est jamais sali que par la merde et certainement pas sa propre merde, mais celle de ceux qui essaient de se
foutre de nous ou de nous insulter. Ceux-là me rappellent le courage des ces petits malfrats qui attaquent cagoulés pour ne pas assumer leurs gestes. Ce sont des minus, des cancrelats, des déchets
humains et je ne m'arrête pas devant les poubelles.
Si tu pars de la toile, je te retrouverai car j'ai les moyens .
En attendant, Béa t'embrasse et moi, je te serre très fort la main, une main d'honnête homme (ce que ne peuvent pas dire les baveurs qui critiquent)