Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 21:38

paris_2012.gifFaites vite ! Dépêchez-vous d'être gravement malades ou pour accoucher si vous habitez la région parisienne, ou bien déménagez au plus tôt dans une autre région.

Les hôpitaux de Paris vont appliquer le dogme de la nouvelle religion sarkozyste :

-"Le service public ne doit plus être déficitaire. C'est le libéralisme qui l'exige car il faut ouvrir le système de santé au privé pour lui permettre de faire son beurre grâce à la sécu."

Benoît Leclercq (avec un Q), ci-devant directeur de l'Assistance Publique Hôpitaux de Paris (AP-HP), prévoit une réorganisation des hôpitaux parisiens et la suppression de 3000 à 4000 postes d'ici 2012. La moitié concernera les médecins et soignants, l'autre moitié, les administratifs.

Pour les services administratifs, j'ai ma petite idée édictée par ma triste expérience.

Vous savez peut-être que lorsqu'on subit une opération ou que l'on fait un séjour à l'hôpital de quelque nature qu'il soit, un compte rendu doit être adressé au médecin référent. Eh bien, voyez-vous, depuis l'intervention que j'ai subie en juin, mon médecin traitant attend le compte rendu (tout va bien merci) et je ne vous parle pas de mon séjour en cardiologie début novembre (là aussi, ça va). Ces "rapports" sont établis par les services administratifs, et je n'ose imaginer combien d'année s'écouleront si on supprime la moitié du personnel d'administration. Dans la même veine, allez passer une radio ou un scanner à l'hosto et vous verrez combien de temps il faut actuellement pour avoir le résultat écrit … alors dans le futur ????

Et tout ceci est à l'avenant, jusqu'à la facturation à la sécu et aux mutuelles.

Savez-vous ce qui nous est répondu quand on réclame auprès des directions ?

-" C'est la faute des 35 heures."

Si l'on tient compte que les 35 heures qui devaient créer des emplois dans la santé publique n'ont rien amené du tout, vous devinez un peu le joyeux bordel auquel nous prépare la bande à Sarko.

Je n'omets pas de vous signaler que je ne vis pas en région parisienne, mais je ne me fais aucune illusion, ce qui sera fait dans la capitale sera reporté au carbone (ou à la photocopieuse, c'est plus moderne) en province.

Ce Leclercq nous annonce également la disparition de 1500 à 2000 postes de médecins et soignants, comment va-t-il faire ?

Tout simplement, il va regrouper des services et spécialiser les hôpitaux et il prévoit, le bougre, que grâce à son idée de génie (sans bouillir je suppose), certaines spécialités pourrons accueillir plus de monde. Il donne en exemple le service de périnatalité pourrait faire progresser l'offre de 5 à 10% soit  2000 à 4000 accouchements en plus par an.

Je lui suggère de revenir au bon vieux temps des salles communes et de procéder par séries. Par exemple 10 tables de travail avec 10 femmes qui "poussent" en cadence pour "pondre" en même temps. Imaginez un grand bonhomme comme dans les BD d'Astérix qui donne la cadence en frappant une grosse caisse à l'aide de deux mailloches et en criant "poussez !". Avec un peu d'expérience, le gars pourrait même faire accélérer le mouvement pour permettre au médecin accoucheur d'aller à la cantine pour midi. Les pères, obligatoirement présents pour couper le cordon, emmener les nouveaux nés au bain collectif et hop ! Faites entrer les 10 suivantes. Je sais, vous allez me direz que j'ai des idées à la con, mais il faut rendre l'hôpital rentable pour permettre aux cliniques de faire du fric.

Pour les regroupements de services, voilà une idée qu'elle est bonne (comme disait Coluche). Les services de chirurgie de Cochin et de l'Hôtel Dieu dans un seul hôpital alors qu'ils sont distants de 6 Km, c'est un plaisir de faire le trajet dans les embouteillages, surtout si vous avez une péritonite à opérer en urgence. Même constat pour un regroupement de services entre St Louis et Lariboisière distants de 2,5 Km.

Bon j'arrête là le délire de cet hurluberlu qui ne connaît de la médecine que les comptes bancaires et les méthodes de gestion puisqu'il est diplômé de l'ENSP (Ecole Nationale de Santé Publique et pas école nationale supérieure de la pâtisserie) qui forme à la gestion et à la comptabilité. De plus, à sa charge, il est membre de l'INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale), vous savez, cet organisme qui réduit les subventions accordées aux chercheurs pour favoriser la recherche des labos privés.

Allez, bon poids, comme disait mon épicier, je vous donne la dernière bonne nouvelle prévue par le mec pas très clair :

-" D'ici à 2020, quelques sites d'hôpitaux parisiens seront supprimés."

Ce n'est pas mon métier, ni mon habitude, mais je vais vous faire une prédiction :

-" Dans le même temps, de nouvelle cliniques privées vont voir le jour."

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

patou 28/01/2010 22:54


coucou pas mal du tout j espere que vous avez recue mon mail gros bisous a vous deux .


Lucien Aymard 29/01/2010 00:03


Bonsoir patou,
Désolé, on n'a pas reçu de mail, mais peut-être y a-t-il un bug chez alice.
Merci d'être passé sur notre blog
A bientôt
Béa et Lucien


tinécureuil 26/01/2010 23:17


chez nous (enfin à l'hopital dans lequel je travaille) les départs ne sont pas toujours remplacés, hop un poste qui saute.... quand à l'équipe de nuit, les
départs en retraite ne sont pas remplacés pour l'instant, les prochains départ le seront..... par des aide soignants, non que j'ai quelque chose contre les aide soignant qui travaillent fort bien,
mais sur une équipe de deux dont une infirmière et une aide soignante, l'infirmière ne pourra jamais posé de congés car si une infirmière peut tenir un service seul, ce n'est pas le cas d'une aide
soignante, qui n'a pas le droit de manipuler le matériel d'urgence, ni de donner les médicaments, préparer les piluliers pour les permissionnaires etc etc..... m'enfin moi je ne dis même plus
rien.... il faut dire je 'ai pas grand chose à dire... je suis en accident du travail depuis sept mois (non remplacée....) suite à un AVP un matin en rentrant du travail..... les collègues
trinquent.... j'en suis désolée j'ai pô fait exprès....


Lucien Aymard 27/01/2010 00:46


Bonsoir tinécureuil,
Merci d'être passée chez nous.
Je connais bien le problème des réductions d'effectifs dans les établissements de santé. Mon fils en a fait les frais après 8 ans de contyrats renouvelés, on lui a trouvé un motif et 5 autres
jeunes avec lui pour les virer sans indemnité ... et même les syndicats n'ont rien pu ou voulu faire. Ils n'étaient qu'ASH et avaient tous passé plusieurs fois l'examen d'aide soignants bien sûr
sans succès. C'est toute l'histoire de l'hôpital public qui a été dévoilée par la suite par une de mes connaissances en matière de réduction des effectifs.
Amicalement
Béa et Lucien


des pas perdus 25/01/2010 19:11


Un véritable scandale, ils cassent tout, la santé publique va devenir un secteur sinistré... Dommage pour ceux qui n'ont pas les moyens d'être soignés dans le privé !


Lucien Aymard 25/01/2010 21:46


Bonsoir des pas perdus,
Il va y avoir des économies pour les retraites, avec le monde qui va crever par manque de soins par manque de fric. Là haut, on ne crache pas sur les petites économies quand c'est le peuple qui les
fait.
Amicalement
Béa et Lucien


Olive 24/01/2010 15:09


Salut Béa et Lucien,

Dans l'art de tuer le social et la solidarité dans ce pays, Sarko s'y prendrait pas autrement...

Et oui, là pour Paris, mais ça va suivre partout en France.

Bientôt pour se soigner faudra une carte bleue or.

Amitiés


Lucien Aymard 24/01/2010 23:33


Bonsoir Olivier,
L'exemple nous vient de chez les rosbeefs, ils nous ont envoyé l'image de l'abandon du chemin de fer et maintenant celui de la santé. Je n'ai jamais aimé De Gaulle, mais je dois lui reconnaitre un
mérite, il ne voulait pas entendre parler des anlais en europe ... il était visionnaire ou plutôt méfiant fort de l'expérience qui veut que partout où ils ont dominé, c'est maintenant la merde.
Amitiés
Béa et Lucien


Beauté virtuelle 24/01/2010 12:28



Coucou mes amis,
je pense qu'après cette leccture dominicale,
je prend la décision d'aller voir un sorcier,
la recherche sera peut être meilleure,
bisous du pays beaunois
Agnès



Lucien Aymard 24/01/2010 23:28


Bonsoir Beauté,
Ne t'inquiètes pas, il y aura toujours la possibilité de se regrouper à 50 ou 60 pour envoyer quelqu'un à l'hosto. Je ris.... jaune bien sûr ...
Tu as raison autant s'habituer aux siorciers dès à présent.
Gros bisous catalans
Béa et Lucien


Jean-François Vionnet 24/01/2010 09:30


J'avais écrit il y a quelques années, un article sur la Générale de Santé, qui tire l'essentiel de ses revenus de la Sécurité Sociale, pour engraisser les fonds de pension anglo-saxons. Donc notre
sécurité sociale (avec toute la solidarité de ce système) finance les retraites des américains en Floride, et notre nabot croit que tout ça est bien, parce qu'il est plus con que moi. (mot mis à la
mode par les Don Quichotte)
Amitiés à vous deux


Lucien Aymard 24/01/2010 23:25


Bonsoir Jean François,
Notre sécu est une véritable vache à lait pour certaines populations et ça me fait mal au c.l de penser qu'on nous parle de déficit et que celui-ci est creusé par les fonds de pension, les
laboratoires et quelques pontes de la médecine.
Amitiés
Lucien
Bises de Béa à vous deux


philippe 24/01/2010 08:55


je me demande ou va t'on, j'ia l'impression, non ce n'est pas une impression au plus on avance dans le temps au plus on voit notre équilibre se rompre... au plus on avance dans le temps au plus les
inégalités augmentent... je n'arrive pas )à me résigner de ne pas lacher, de croire encore en mes convictions...


Lucien Aymard 24/01/2010 23:22


Bonsoir Philippe,
Oui, la santé est abandonnée pour ne pas dire sacrifiée sur l'autel de la finance. La médecine à deux vitesses est la seule à avoir de l'avenir tant que Sarko et ses amis seront aux commandes de
notre pays.
Amitiés
Béa et Lucien


Nouchkaya 24/01/2010 02:28


Quand tu parles de gens que l'on soignerait en série j'ai vécu l'expérience suivante : mon fils ainé avait besoin de soins en orthodontie et on m"avait conseillé untel! J'y vais et j'ai dû me
pincer avant de prendre mes jambes à mon cou! Il y avait une série de fauteuil de dentiste avec des gamins dessus et le spécialiste (de quoi d'ailleurs à part d'un compte bancaire bien étoffé!!)
passait rapidement de l'un à l'autre et c'était ses assistants qui faisaient le boulot! A peine un bonjour (pas le temps!) et zoup! J'ai fui ce genre de cabinet pourtant réputé sur la place de
tours! Mon gamin n'était pas qu'une bouche pour remplir son compte!
Mais comme tu le dis la médecine va devenir très problématique dans les prochaines années et c'est bien la faute à Sarko! Une médecine comme en Amérique où les mutuelles privées de gavent tandis
que ceux qui ne peuvent se les payer restent dehors! Je vomis ce gouvernement! Et en plus Sarko dans un discours faisait référence au programme du conseil National de la résistance??? Alors qu'il
en piétine les valeurs??? Non, je ne peux accepter cela! Je suis confiante pour le 27 mars! J'ai fait beaucoup de pub autour de moi et ces gens là relaient eux aussi l'info : ils ne la
connaissaient pas au départ et ont été ravis de l'apprendre!
Ce type là va foutre en l'air les acquis de plus d'un siècle pour faire plaiosir à ses amis, et après on nous taxe d'anti sarkozisme primaire?  A chaque fois que j'évoque le sujet je sens que
je m'énerve, que je voudrais qu'il disparaisse de la scène politique! J'espère que le 25 il n'y aura personne devant le poste car j'ai entendu un de ses conseiller dire qu'il guette l'audimat comme
le resultat des urnes! Raison de plus pour lui infliger une déculottée!!!
Bonne nuit à vous deux et désolée si je m'emporte parfois mais je suis en colère permanente depuis plus de 2 ans!


Lucien Aymard 24/01/2010 23:20


Bonsoir Nouchkaya,
C'est le domaine de la médecine à deux vitesses qui est en pleine expansion. Les riches d'un côté qui pourront se faire soigner et les pauvres qui laisseront le peu d'argent qu'ils possèdent pour
ne pas crever tout de suite.
Pour le 27 mars, nous aussi faisons du "prosélytisme" quant à la soirée de demain, on a autre chose à faire de plus intéressant de notre soirée.
Amitiés catalanes
Béa et Lucien


Sonya972 24/01/2010 01:43


j'ai remarqué que maintenant quand quelqu'un est gravement malade on lui fait une batterie d'examens sans donner la couleur
et un ou deux mois après on annonce les résultats et bien sûr cette personne crève quelques semaines ou voire quelque mois après
c'est à ne rien comprendre

comme tu dis surement des cliniques privées fleuriront..
gros bisous à vous  


Lucien Aymard 24/01/2010 23:15


Bonsoir Sonya,
Tu tombes pile, c'est très exactement ce qui vient d'arriver au voisin d'en face chez nous. Nous allons assister à ses obsèques demain matin.
Gros bisous catalans
Béa et Lucien


Renard 24/01/2010 00:01


Bonsoir mes amis
Et puis, ils recommanderont aux soignants de ne plus essayer à tout prix de sauver les patients qui ont dépassé un certain âge, j'ai lu que ça se faisait déjà dans d'autres pays... sauf... si tu
peux montrer ta Golden Card à l'entrée..
Alors ceux qui sont à la CMU ou qui n'ont pas de complémentaires, ils pourront rester crever chez eux..
Gros bisous désabusés de Toulouse 


Lucien Aymard 24/01/2010 23:13


Bonsoir Renard,
Les soins à deux vitesses sont bien engagés et comme tu le dis, la population va décroitre sans qu'on ait recours à la guerre comme par le passé. En plus, on va économiser sur les retraites. Mon
ancien médecin me disait dans les années 90 que peu à peu, on allait alléger les systèmes de retraite par la diminution des soins aux personnes âgées, ce n'était pas un visionnaire mais un
médecin conseil de la sécu.
Gros bisous des amis catalans
Béa et Lucien


Pat59 23/01/2010 23:51


Bonsoir Béa et Lucien,
Tristement vrai, et pour ajouter de l'eau à ton expérience, on soupçonne que des troubles cardiaque que j'ai et mon état faible vient de ce que je ferai de l'apnée du sommeil suite à mon AVC...
cela a été détecté en mars, une demande de rendez vous a été prise à cette date pour passez la nuit à l'hôpital pour étudier mon sommeil, j'ai reçu le mois dernier mon rendez vous pour le 4 février
(7mois d'attente) aussitôt rectifié par un autre courrier le repoussant... j'ai le temps de crever...
Et on ose dire qu'ils sont en déficit ? Car pour avoir 7 mois d'attente c'est foul complet leur truc... ils refusent du monde...
Amitiés et bises à Béa
Pat


Lucien Aymard 24/01/2010 23:06


Bonsoir Patrick,
Le déficit, on sait tous d'ou il vient, il suffit d'aller consulter les comptes de la sécu. Ces comptes sont publics, mais personne n'ose s'avanturer dedans et les élus nous racontent leurs
conneries que les gens gobent.
Continuons, on est sur la bonne voie pour la dictature.
Amitiés
Lucien
Bises de Béa


aliciabx 23/01/2010 22:55


Les réformes étaient nécessaires mais pas maintenant et surtout pas de cette manière.
Moi qui suis une ancienne des hôpitaux, le personnel était déjà réduit, les malades veut encore subir ce libéralisme sauvage, comme je l'appelle souvent.
De plus, avec le nombre de chômeurs qui s'accroit de jour en jour, je crains qu'il y ait une véritable révolution.
Ce n'était vraiment le moment.
Bises à tous les deux.
Un petit coucou aux autres.


Lucien Aymard 24/01/2010 23:02


Bonsoir Alicia,
Il est certes des économies que l'on peut faire sur le système de santé, mais pas ainsi. Je pense par exemple à l'obligation de passer par la radiographie avant de passer au scanner puis à l'IRM
alors qu'on sait que certaines pathologies ne sont visibles que par IRM.
Mais les Sarko boys font un autre choix.
Bises
Béa et Lucien


cacahuette83 23/01/2010 22:19


Tout est une question de fric et non de santé... sauf quand un des grands pontes tombent malade... Bref, tout cela m'énnerve. Je ne supporte pas que les soins soient réserver pour les riches
et  c'est à ça que l'on arrive! Je ne dis franchement pas bravo...
Gros bisous à vous deux et bonne soirée.