Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 18:17

etroite-surveillance.GIFVille : Agglomération relativement importante dont les habitants ont des activités professionnelles diversifiées notamment dans le domaine tertiaire.

 

Ceci est la définition du mot "ville" donnée par le petit Larousse illustré.

Si nous analysons objectivement cette définition, la ville est un groupe "d'une certaine quantité" de maisons habitées par des personnes exerçant des professions diverses, en particulier dans le tertiaire.

Par conséquent, le petit bourg de 1500 habitants situé à une quinzaine de kilomètres de la grande cité doit être considéré comme une ville dès l'instant où la majorité de ses âmes est constituée de fonctionnaires. D'ailleurs, le camion poubelle et la voiture de service de la mairie portent fièrement les couleurs du bourg encadrées par ces mots :

-" Ville de ….."

Personne ne peut contredire cette analyse et tout un chacun peut vérifier mes assertions en jetant un œil dans le dictionnaire et sur la portière du camion poubelle. J'ai dit personne ??? Eh bien si, il est quelqu'un qui ne sait pas de quoi il parle ou mieux encore ce qu'il écrit : j'ai nommé Christophe Cornevin, journaliste à la feuille de choux nommée "Le Figaro" (comme coiffeur).

Ce monsieur titre son article : "Ces villes encore réfractaires à la vidéosurveillance". S'ensuit une carte de France sur laquelle figurent en bleu six caméras stylisées pour signaler nominativement les "villes" où la vidéosurveillance est à l'état de projet et neuf caméras rouges pour fustiger celles qui n'ont pas la vidéosurveillance et comme par hasard, sont toutes de gauche.

Voilà, en un simple coup d'œil, la démonstration de la grande impartialité, notoirement connue d'ailleurs, du journal de l'UMP.

Devant une telle démonstration d'équité et d'indépendance de ton, j'ai fait l'effort surhumain de lire l'article en réprimant au passage quelques nausées, tant à la découverte de ces lignes on constate que les nausées abondent.

Légende de la carte de France : "Certaines mairies de gauche, parfois par posture idéologique, rechignent à équiper leurs communes de caméras".

Pan !!! Le ton est donné. Il n'y a que les villes (souvenez-vous de la définition) gérées par la gauche qui refusent la vidéosurveillance.

Plus loin, le baveux nous explique qu'il y a 570 000 caméras en France contre 4 millions en Angleterre. Entre nous, on s'en fout des rosbifs, d'autant que si on prend les choses telles que les a écrites ce monsieur, il est à parier qu'il n'existe pas de caméras en Irlande, Ecosse et Pays de Galles.

On apprend également que grâce au financement de 40% par l'Etat, le vidéoprotection fait une percée dans le pays. La preuve, 280 communes vont être surveillées par 3500 nouvelles caméras. Rendez-vous compte de l'énorme proportion : 280 sur 36571 … c'est colossal !!! 0,76%, la percée est plus fine qu'un trou d'aiguille dans du tissu. Et d'enfoncer le clou plus loin par cette phrase grandiose : "les postures anti-Big Brother se ringardisent".

Qu'il se rassure, notre journaliste "figarien", sa publicité pour ce qu'il appelle la vidéoprotection est bien orientée (elle qui n'a jamais protégé et ne protègera jamais quoi que ce soit). Elle va bien dans le sens de l'histoire contée par les pseudo libéraux au pouvoir et leur représentant Brice, c'est-à-dire qu'il faut à tout prix faire peur et vanter l'étendue des mesures propres à éliminer la délinquance.

Ainsi, ce journaleux nous évoque insidieusement les évènements de Grenoble, sous entendant que des caméras auraient eu un effet dissuasif. Qu'il me permette de rire ouvertement de son analyse téléguidée. Pas plus tard qu'hier, sur une chaîne du câble, j'ai vu un reportage sur une enquête suite à un hold-up dans une bijouterie. Les malfrats étaient gantés, portaient des cagoules et des casques de moto, les chaussures dans des sacs plastique et ont été filmés par quatre caméras dehors et dans la bijouterie. Devinez quoi ?…….. Ils courent encore …..

Alors, vos caméras, messieurs les droitiers et vous, journalistes serviles, installez-les derrière les églises des villages, là où le charcutier, le boulanger ou le boucher saute vos femmes et vos filles, ça vous fera des films X pour les longues soirées d'hiver.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

SONYA 972 30/07/2010 17:34



je passe vous déposer une énorme bise du vendredi


passez une très belle journée



Lucien Aymard 30/07/2010 18:57



Eh bien nous, non seulement on te dépose une bise, mais on t'envoie mille bonnes chises pour le week end à toi et aux tiens.


Béa et Lucien



aliciabx 29/07/2010 22:47



Il faut bloquer les fenêtres publicitaires de ton navigateur et sous firefox, il n'y a pas de problème. (Aller à outils)


Bises






Lucien Aymard 30/07/2010 18:56



Merci du tuyau licia, dès que j'ai un bon moment, je viens le passer sur ton blog.
Bises


Béa et Lucien


PS: Les 3 images de ton com sont illisibles...



aliciabx 29/07/2010 14:50



Et ça fait marcher le commerce aussi.


Bises à tous les deux.



Lucien Aymard 29/07/2010 20:38



Bonsoir Alicia,


Ben oui, mais c'est pas beau du tout, c'est même digne de l'inquisition ... autant dire que grâce à ces farfelus, on régresse.


J'ai beaucoup de mal à venir chez toi, dès que je tente de mettre un com, il s'ouvre des dizaines de pages de ton site et je suis obligé de couper l'ordi par le bouton électrique.


Gros bisous catalans


Béa et Lucien



Jean-François Vionnet, 28/07/2010 21:38



Et bien, il faut être très très con pour croire à ça. La peine de mort, les caméras vont arrêter la délinquance. Et pourquoi pas le pal, et les sentences en place publiques. Si tu trouves un
auvergnat plus con que Hortefeux de Neuilly, tu me le dis.


Amitiés du Vivarais, à Béa et à toi.



Lucien Aymard 29/07/2010 20:35



Bonsoir Jean François,


Et si les cons qui volent cherchent un chef d'escadrille, il est tout trouvé. Rien qu'à le voir, je suis plus écoeuré que devant un rat crevé dans un égoût.


Amitiés catalanes


Béa et Lucien



SONYA 972 28/07/2010 19:10



je ne suis pas au bout de mes surprises....


des cameras ???


je vous souhaite une belle soirée


gros bisous



Lucien Aymard 28/07/2010 20:37



Bonsoir Sonya,


Eh oui, des caméras dans des villes au prétexte que ça fait reculer la délinquance, comme si le fait de filmer un assassinat allait l'empêcher. Nous bénéficions vraiment d'un tout petit staf
politique, à peine digne des républiques "bananières" (et pourtant, j'aime bien les bananes surtout antillaises ...)


Gros bisous


Tes amis


Béa et Lucien



Pat59 28/07/2010 19:00



Bonjour Béa et Lucien,


J'ai entre aperçu cet article, mais je ne l'ai pas lu, le figaro et moi, hors dans le "Barbier de Séville" je ne le supporte pas.


En chute libre de la cote de popularité, il fait bon de ressortir l'insécurité et par ricochet, les énormes mesures prises par Sarkobrice le kärcher des cités sensibles et l'auvergnat, qui sans
façon ne donne pas un quignon de pain quand dans notre vie il fait faim, pour nous montrer combien ils s'occupent de nous et vont nous installer des caméras pour nous protéger.


Bon, sauf qu'une caméra... elle n'a jamais arrêté une balle ni un coup de couteau... sa particularité sera de visionner une fois le coup fait et qu'on aura emporté les cadavres... et avec un peu
de bol, si les casseurs sont assez cons pour y aller à visage découvert, ils auront un frifrelin de chance de pincer un délinquant...


Avec la réunion sur les Roms et les gens du voyages, le pretexte est tout trouvé.


Disons, plutôt que c'est encore un coup médiatique et un moyen de nous fliquer en faisant porter le chapeau à l'insécurité. Coup double, viser l'électorat et surveillance pour des motifs moins
avouable que ceux cités.


Gros bisous à Béa et une bonne pogne à toi


Pat


 



Lucien Aymard 28/07/2010 20:35



Bonsoir Patrick,


C'est tout à fait ça. Les roms doivent être renvoyés chez eux ... ça me fait doucement rigoler, il ferait bon voir de reconduire à la frontière les ressortissants d'un pays de l'Union ... qu'en
penserait le tribunal de La Haye ? Décidément, il est encore plus minable que nul. C'est vraiment un tout petit président, un mini camembert (pardon président).


Gros bisous de Béa


Grosse poignée de mains


Lucien