Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 22:45

C'est comment déjà que l'on appelait le bouclier au moyen âge ? Ah oui ! L'écu ou les culs, je ne me souviens pas de l'orthographe employée en vieux français. Et puis, je ne vais pas polémiquer, l'un est établi pour les autres ou vice versa.

Vous dire que les choses évoluent en Sarkozye est chose beaucoup plus facile que la triste réalité.

Si par le plus malheureux hasard, fort improbable d'ailleurs, les impôts venaient à augmenter, ne perdez surtout pas de vue qu'ils ne pourraient l'être pour les riches qui bénéficient du bouclier fiscal, puisqu'ils sont "plafonnés". Aussi, l'inconstant Jean Luc Warsmann (souvenez-vous, c'est à lui que la scientologie doit de continuer son prosélytisme), a déposé un texte de 52 propositions (une par semaine, il se foule pas la rate) destinées à "traquer les dépenses inutiles" parmi lesquelles le retrait de la prise en compte de la CRDS dans le bouclier de 50%.

Haro sur le bidet ! Ils se liguent tous les vassaux du saigneur talonné, ils s'étouffent de rage que l'un des leurs puisse avoir l'audace de penser à faire payer les riches, ne serait-ce que d'un liard et ils pleurent de dépit à la seule évocation que ces mêmes riches pourraient verser leur obole pour le redressement de la caisse qui rembourse les pauvres malades. Il faut pas déconner non ?

Le sinistre Beurgh du budget refuse l'idée même de revenir sur l'écu fiscal au motif qu'il s'agit d'un principe de base (de quelle base s'agit-il ? Base arrière, base aérienne, base ball, base hard ?).

Et une fois de plus, la palme d'or de la connerie est attribuée au pont transbordeur (pardon, le porte parole) du gouvernement et néanmoins sinistre de l'éducation, le château singulier, seul ministre pouvant, en trois mots, dire une chose et deux fois son contraire. Il nous a sorti à l'occasion la plus énorme contre vérité qui puisse s'inventer en ce bas monde, je cite :

-"Nous défendons le bouclier fiscal comme un outil de justice fiscale et sociale (le refus de faire payer la CRDS par les riches est on ne peut plus juste). Nous pensons que c'est un élément très important de notre politique fiscale (Là, c'est vrai, la politique qui favorise les riches en est d'autant plus facilitée). Donc la révision du bouclier fiscal n'est pas d'actualité."

Une fois de plus, on constate qu'il est interdit de toucher aux amis du Fouquet's et aux "frères" d'armes du Roy, fut-ce pour sauver la sécu pour laquelle, dans le même temps les dépités ont adopté sans trembler un budget défavorable aux malades.

Le sieur Warsmann nage quand même en plein délire puisqu'il propose dans le même temps un sommet national de la dette publique, afin que chacun accepte le poids de l'effort à consentir pour surmonter la crise des finances publiques. Mais qui est à l'origine de cette crise ? Qui creuse régulièrement le trou par des dépenses aussi somptuaires qu'inutiles ? Qui refuse de faire les sacrifices qu'ils demandent aux salariés ?

Et avec ça, on vient nous expliquer qu'il faut mettre la main à la poche pour combler les trous creusés par ces messieurs les ronds de cuir de l'Etat. On se fout de nous !

On vit une époque formidable, une époque où le Roy veut nommer son fils à de hautes fonctions bien qu'il n'ait pas encore terminé ses études (mais il va peut-être à la fac pour cirer les bancs avec le cul du pantalon), une époque où ce Roy explique qu'un travail ne doit pas être donné à un jeune par le fait qu'il est fils de. Une époque de rappels à l'ordre, partagés entre les frasques d'un fils de premier ministre et les magouilles des restaurateurs qui se remplissent les poches au nom de la TVA réduite.

Une époque en or …. Pour les riches et les puissants …

Allez, encore un effort, et on retourne au moyen âge.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

philippe 15/10/2009 19:11


Comment changer cette société , c'est peut être à nous citoyen de voter autrement.... ou tout au moins aller voter !


Lucien Aymard 16/10/2009 00:12


Bonsoir Philippe,
Tu as raison, il faut aller voter, c'est un devoir pour ne pas dire une obligation morale vis à vis de nos ancêtres, ... et bien sûr, voter pour les citoyens et non pour les professionnel de la
politique qui deviennent amnésiques après chaque élection.
Amitiés
Béa et Lucien


segolin 15/10/2009 16:50


Nous les gueux du bas languedoc  entrons en guerrre pour repousser les "Uns d'Atilla Sarko de naguère boxé "  vous promettons un bouillon aux regionales,
une soupe de moure aux legislatives partielles ,une amanite phalloïde en 2012!
                                                         
Segolin de Trencavel!


Lucien Aymard 16/10/2009 00:10


Bonsoir Ségo !
Ah, que voilà un bon cathare !
C'est ainsi que doivent être traités ces vilains et serfs de sarkozye, suzerains du Roy de notre nouveau frankreich.
Amitiés de catalogne
Béa et Lucien


mocekx 15/10/2009 14:37


au temps où l'on proclame qu'on veut moraliser le capitalisme il faudrait commencer par moraliser la politique; ce serait un grand pas pour les citoyens de ce pays


Lucien Aymard 16/10/2009 00:07


Bonsoir,
Merci d'être passé sur mon blog, tu as tout à fait raison, il faudrait moraliser la politique, mais c'est demander aux personnages politiques de se faire hara kiri et là ...
Cordialement
Béa et Lucien


Jean-François Vionnet 15/10/2009 12:04


Content de vous retrouver, en verve. C'est un vrai scandale, comme disait Georges, ce qui se passe à Paris et ses environs. Comme beaucoup de retraités, j'ai eu la surprise de payer 600 euros de
CSG et RDS, cette année, car j'ai payé des impôts cette année, avec ma luxueuse retraite. Donc, dès reception de ma feuille d'impôts, les caisses m'ont récupéré les sous sur 6 mois d'un coup. Ca
fait un trou dans le budget. Mais si j'avais eu le bouclier fiscal, je n'aurai pas versé un centime. C'est ça la justice sociale, et la solidarité.
Au fait pour ne payer que 50 % d'impôts sur les revenus, il faut gagner combien, le maximum que j'ai payé en étant PDG d'entreprise, c'était 25 % sans tricher.
Alors continuons la lutte, et bises à Béa et à toi.


Lucien Aymard 16/10/2009 00:04


Bonsoir JF,
Nous, retraités, on n'a même pas la possibilité de sortir un bouclier, sauf peut-être contre la connerie humaine ... et encore.
Amitiés à vous
Béa et Lucien


jacques 15/10/2009 10:38


j'ai plus de slous tu n'as plus de sous nous n'avons plus de sous est bien cela?
eux ils ont des sous ça j'en suis certain
amitiés de la drôme


Lucien Aymard 16/10/2009 00:02


Bonsoir Jacques,
Belle conjuguaison d'actualité.
Amitiés
Béa et Lucien


sonya972 15/10/2009 01:25


ben concernant son fils je pense qu'il essaye de lui frayer un passage car il sait qu'il ne sera pas réélu après son quinquennat.

je ne vois pas ce qu'il peut prendre encore sur les français sachant que nous ne pouvons plus joindre les deux bouts .
quel mesquinerie
un vrai scandale
gros bisous à vous deux 


Lucien Aymard 16/10/2009 00:01


Bonsoir Sonya,
Il prépare la dynastie Sarko, c'est un fait vérifiable tous les jours.
Bises
Béa et Lucien


Pat59 14/10/2009 23:18


Bonsoir Lucien et Béa,
Je te trouve mesquin et pingre ce soir, refuserais tu de payer la dîme au saigneur, subodorerais je comme un relent de rebellion envers le Prince et le Roy ?
Allons, attention tu pourrais te retrouver aux galères ou à Cayenne pour de tels propos.
Ah bon, nous ne sommes pas en 1750 ? Pardon, je croyais...
Amities et bises à Béa
PAt


Lucien Aymard 14/10/2009 23:55


Bonsoir Patrick,
La mesquinerie vis à vis de l'Etat, c'est bien notre sentiment. On compte sur toi pour nous amener des oranges lors de l'escale de notre galère.
Amitiés
Lucien
Bises de Béa


Pascale 14/10/2009 23:02


Parbleu mon ami ! Y c'est-y qu'on va nous r'prendre not' terre ?


Lucien Aymard 14/10/2009 23:51


Bonsoir Pascale,
Mais non, on ne nous prendra rien puisque nous, les salariés et retraités, on a plus souvent des comptes au rouge qu'au vert.
Amicalement
Béa et Lucien


Renard 14/10/2009 23:02


Exceptionnellement ce soir, je passe vite vous souhaiter une bonne soirée et un bon jeudi, j'ai des problèmes de connection.
Bises de Toulouse à vous deux 


Lucien Aymard 14/10/2009 23:49


Bonsoir Renard,
Tu es si souvent chez nous que nous ne t'en voudrions pas si tu ne pouvais passer chez nous.
On t'envoie des bises ensoleillées de catalogne
Béa et Lucien