Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 22:28

Comment arriver à la dictature : mode d'emploi.

 

1 – Prenez un homme taille basse, à l'apparence souriante, aux promesses démagogiques et aux réflexions fascisantes.

2 – Faites-le élire démocratiquement le plus largement possible en utilisant le dénigrement de ses concurrents et adjoignez-lui une assemblée de féaux inconditionnels tout aussi démocratiquement élue.

3 – Attendez  quelques semaines en observant les réactions de l'ensemble et vous constaterez l'évolution du petit homme, et quelle évolution !

D'abord, il commence à créer des commissions pour court-circuiter les élus, ensuite, il prend des décisions qui lui sont soufflées par des "conseillers" cireurs de pompes, puis il fait main basse sur les médias soit directement, soit par l'entremise d'amis, enfin, il s'attaque aux lois du pays de sorte qu'il devienne un suppôt du fascisme et développe au passage l'égoïsme et la haine individuelle et collective.

Lorsqu'on se rend compte que l'homme a noyauté tous les pouvoirs, il est trop tard pour réagir, la dictature est là, présente, et il ne lui reste plus qu'à éliminer tout ce qui, de près ou de loin, ressemble à de la contestation.

Vous avez reconnu quelqu'un ? Non, sans blague, je n'ai même pas parlé de la mise au pas de la justice ni de la démolition du volet social de la population dans le but de l'affaiblir. Il faut croire que vous avez l'esprit d'analyse, de synthèse et d'extrapolation pour penser à lui.

Mettons alors les choses au goût du jour.

Ce qui reste d'opposition demande des éclaircissements sur les dépenses faramineuses affectées aux  sondages par le futur Duce, et les "santons de sa crèche" déclarent la demande irrecevable parce que non constitutionnelle. En clair, le petit fait ce qu'il veut, il est le maître et on lui donne quitus. La transparence, c'est pour quand il le décidera.

Pour plaire à la part la plus extrémiste des amis et esclaves du petit roi, les élus de la majorité s'opposent aux remises de peine automatiques. Pour eux, la prison n'est pas faite pour une tentative de réinsertion mais bel et bien pour brimer les fautifs. Leur intelligence et la finesse de leur psychologie sont telles qu'ils ne voient même pas dans leur démarche un encouragement à la violence dans les établissements pénitentiaires et à la récidive lors de la sortie. Mais le chef veut toujours plus de répression, il faut donc abonder dans son sens.

Enfin, comme tous les dictateurs, il est angoissé, il craint les retours de bâton, il envoie son lieutenant, son moignon de bras droit, se faire casser la pipe et raconter n'importe quoi pour tenter d'éteindre le feu qu'il a allumé. Et l'ectoplasme de service refuse tout retour en arrière et explique que tout va bien pendant que les parlementaires entérinent ce qu'a décidé l'illuminé. Je vous décode en clair :

Fion, sifflé et hué par les maires réunis en congrès, raconte que demain (en 2010) on rasera gratis (on remplacera la TP par une dotation d'Etat), qu'en conséquences, il n'y a aucun soucis à se faire et que de ce fait, il est exclus de revenir en arrière. Dans le même temps, comme pour parer à toute éventuelle rébellion des élus locaux, le parlement et sa majorité de rampants vote l'acceptation sans condition du texte fossoyeur de villages.

Et l'homme taille basse du début, pendant ce temps, il promène gentiment dans les émirats du Golfe Persique en visite semi privée chez les Cheiks (en blanc, barré, sans provision, endossé, de banque …).

Une question à propos  de chèques, qui va payer la visite semi privée ? La moitié des contribuables ? Et, tiens, une pour la route : qui prendra en charge le déplacement concomitant de sa greluche au Qatar ?

Que ne ferait-il pas pour aller voir son fils Louis (bonne chance mon papa) qui est cloîtré dans une école de riches avec d'autres enfants d'expatriés dont les frais d'études sont réglés par les contribuables que nous sommes.

Tout ceci est juste un commencement de dictature confirmé par le népotisme et les crises d'autorité nerveuse d'un petit homme qui se croit grand … et qui est le seul à la croire … le reste n'est qu'une suite de ronds de jambes et de courbettes faits pour ne pas déplaire et tomber en disgrâce

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

ledif trocas 20/11/2009 05:02


et bien, cher Lucien, je me demande parfois si ces gens dits "de gauche" sont "inconséquents" ou machiavéliques... et petit à petit j'incline pour le second qualificatif. Deux arguments pour
cela:
-dans cette longue comédie politique qui se joue sous nos yeux il faut des "gouvernants" et des "opposants". Le rôle d'opposant est souvent plus facile et s'il n'est pas aussi bien payé, il est
tout de même rétribué (avec des émoluments d'élu national ou réginal on peut subvenir convenablement aux besoins d'une famille de 4 personnes). Et par les temps qui courrent un CDD
de 4 ou 5 ans c'est toujours bon à prendre. Mais si le gouvernement vient à tomber et si le nanofourreur décide des élections anticipées, le CDI est brusquement interrompu et on est pas
sûr d'être reconduit.
-Sarkubu est en train de mettre le pays dans un état tel que l'après-sarkozysme s'annonce ingérable. Sarkubu est comme un chauffard qui a volé une bagnole et qui la conduit bite au
plancher, multipliant embardées et tête-à-queue, brulant les stops et grillant les feux rouge -ou vice et versa- et s'envoyant même en l'air sur les murs de Berlin ou d'ailleurs. Le malheureux
client qui récupère le véhicule va avoir beaucoup de problèmes...
Voilà... une chose est sûre:
LA GAUCHE "INSTITUTIONNELLE" NE VEUT PAS ACCéDER AU POUVOIR EN 2012!
on entend de plus en plus souvent les caciques socialistes murmurer:
"2017"..."2017"
je vais te dire une chose, cher Lucien: en 2017, j'espère bien ne plus être là!
ΦΙΛΙΚΑ  


Lucien Aymard 20/11/2009 14:52


Bonjour Ledif,
Il y a longtemps que je me fais cette réflexion, la gauche a-t-elle vraiment envie de prendre la suite après le désastre économique et social que nous concocte le petit chef. Le PS va peu à peu
perdre son électorat, ce qui peut nous sauver c'est que ces voix se reportent sur la vrai gauche.
Amicalement
Béa et Lucien


Fleche 18/11/2009 20:22


Je suis comme Jacques, je m'y attendais. En 2007, j'avais tenté de faire partager mon angoisse face à cet homme et beaucoup m'avaient rigolé au nez.

S'il pouvait en faire un peu plus, peut-être qu'une réaction arriverait.

Reste qu'en 2012, il n'y aura pas grand monde à mettre en face, François Bayrou s'est fait un hara-kiri politique avec D. Cohn-Bendit, Ségolène et Vincent sont en train de rompre bruyamment mais en
tout cas sabrent leurs chances respectives, DSK je n'y crois pas, pas plus qu'à François Hollande, et en tout cas, personne dans ce petit monde n'a les qualités de tribun de N. Sarkozy. Il aura
plus de mal à convaincre, mais risque quand même d'y arriver.

La seule petite chance de voir l'hôte de l'Elysée s'en aller réside à droite ...


Lucien Aymard 19/11/2009 13:21


Bonjour flèche,
Tu as raison, pour l'instant l'éjection du petit réside à droite, mais, c'est à peu près la même différence que l'âne et le bourricot. A gauche, il faudrait un collectif comme président si on les
regarde évoluer. Ce sont tous des inconséquents.
Amicalement
Béa et Lucien


cosaque 18/11/2009 16:31


Juste à ajouter au tableau, une prochaine réforme de la cours des comptes et la future disparition des juges d'instruction...Il vérouille pour que ses arsouilles de potes magouillent en paix...

La mémoire des citoyens devraient les aider en 2012, dans l'isoloir...

" FAIZER PLUS LES ANES "


Lucien Aymard 19/11/2009 13:15


L'expérience prouve que la mémoire des citoyens a de grosses faiblesses. Si tel n'avait pas été le cas, le petit ne serait rien aujourd'hui.
On ne peut que le regretter.
Amicalement
Béa et Lucien


ledif trocas 18/11/2009 10:21



j'aime bien l'image de ZORRO!
ZORRO SEGO ZERO...
mais pas qu'elle...
TONTON, REVIENS !!!



Lucien Aymard 19/11/2009 13:09


Hélas ! Un tonton, on n'est pas près d'en voir un se lever.


ledif trocas 18/11/2009 03:19


un grand bravo pour l'image! elle est vraiment géniale
et j'espère que tu nous permettras de la reproduire.
Tu as raison de dénoncer la dérive dictatoriale de ce pouvoir. Depuis le temps que nous faisons de même... Ce qui est inquiétant c'est que rares sont ceux qui semblent entendre. Ou bien ils n'y
croient pas. Ou il pensent que nous exagérons. Ou ils en ont assez de la démocratie. Ou ils ont peur de se retrouver sans avenir , vue l'asbence d'alternative, la Gauche s'enfonçant de plus en plus
dans la déliquescence et le "rassembleur des gauches" ne semblant même pas encore en gestation!. Tout cela devient très inquiétant.
PLUS QUE JAMAIS LE COMBAT DOIT CONTINUER!


Lucien Aymard 18/11/2009 09:01


Bonjour Ledif,
Tu peux utiliser l'image à ta guise sans problème.
Nous sommes plusieurs à dénoncer cette dérive qui s'accentue tous les jours. Hélàs nous ne sommes pas assez nombreux mais il ne faut pas se décourager. Le bien de tous dépend peut-être d'une
poignée de dénonciateurs comme nous. C'est vrai que les citoyens appliquent la politiqur de l'autruche et risquent des réveils difficiles et à gauche, l'ego prend le pas sur tout le reste, chacun
veut être Zorro mais n'a ni la cape, ni l'épée, seulement le masque.
On va donc continuer à harceler .
Amicalement
Béa et Lucien


Pat59 17/11/2009 23:02


Bonsoir Béa et Lucien,
J'abonde dans ton sens et celui de Renard, je l'ai écris, crié depuis 2005 lorsqu'il a confirmé officiellement sa prochaine candidature au poste de
président de la raie publique.
Seulement voila, lorsque je l'ai fait, dénoncer sa dictature et fait le parallèle avec tonton Adolf j'ai même été insulté et traité de dingue car cela n'est pas possible avec notre démocratie.
Je ne regrette jamais autant d'avoir eu raison.
Amitiés et Bises à Béa
Pat


Lucien Aymard 17/11/2009 23:32


Bonsoir Patrick,
J'ai eu les mêmes diatribes en 2007 lorsque j'ai fait la même comparaison, sans compter les coups de fil de mes proches qui m'ont traité d'illuminé ... et que je n'entends plus à présent ...
Bises de Béa
Amiriés
Lucien


Sonya972 17/11/2009 22:57


Déjà lors des élections cela se ressentait déjà

Après son quinquennat les choses cachées feront surface
tout le monde y passe
ce qui est dommage, c'est qu'en ce moment
on ne peut plus ou moins rien faire , nous subissons ces decisions

je vous souhaite une belle soirée
bisous Béa et Lucien 


Lucien Aymard 17/11/2009 23:30


Bonsoir Sonya,
Nous sommes effectivement dans une situation très critique. Seules les prochaines élections régionales peuvent ralentir le processus de destruction qu'il a engagé, mais le ralentir seulement, pas
l'arrêter.
Gros bisous avant d'aller au lit.
Béa et Lucien


Renard 17/11/2009 22:53


Ouf OB autorise à nouveau les commentaires... hier et ce matin, pas moyen de poster

Bonjour Béa et Lucien

Depuis bien avant son élection, un certain nombre d'entre nous savaient ce qui se préparait, mais c'était tellement gros que beaucoup n'ont pas voulu y croire. et on voit le résultat

Ce n'est pas pour rien que depuis le début, je dis qu'il ne faut pas attendre 2012, car il sera trop tard, mais là encore, personne ne veut y croire, et quand dans la stupéfaction générale il sera
réélu, alors et seulement là, les gens comprendront qu'avec ses réformes ciblées il ne pouvait en être autrement, même si 69,99% des français a voté pour quelqu'un d'autre
Bises de Toulouse à vous deux 


Lucien Aymard 17/11/2009 23:28


Bonsoir renard,
Tu es tout à fait dans le vrai. Il ne lui reste plus qu'à faire modifier le mode de scrutin pour l'élection présidentielle et le nombre limite de mandats et nous sommes dans une nouvelle république
bananière où le président est élu à vie, donc, dictateur.
Gros bisous de catalogne
Béa et Lucien


jacques 17/11/2009 22:43


cette dictature je m'y attendai beaucoup j'avais mis en garde autour de moi
amitiés drômoises


Lucien Aymard 17/11/2009 23:23


Bonsoir Jacques,
On était un grand nombre à s'attendre à cette dictature, mais hélàs pas assez nombreux et voilà le résultat car au fond, il suffisait de moins de 4% pour éviter nos drames actuels.
Amitiés de catalogne
Béa et Lucien