Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 16:01

tragedie.gif           Je sais, le titre est un peu tiré par les cheveux, mais il vous échappera car de cheveux gras il s'agit dans le texte et, c'est bien connu, la graisse permet de glisser.

            Tiens, le mot graisse me rappelle celui de Grèce, d'où une association d'idées qui motive mon article aujourd'hui. Cette association, c'est la Grèce et Pyrrhus, roi des Molosses (pas les chiens, les humains d'une tribu de l'Epire gouvernée par la dynastie éacide).

            En faisant l'amalgame des mots Grèce, Pyrrhus, Molosses et Eacides, je tombe pile sur le seul personnage qui aujourd'hui peut réunir les quatre termes : mon saigneur Lefebvre, molosse gras du tif et on ne peut plus acide. Le chien descente de lit de la voix de son mètre aux déclarations d'une profondeur qui n'a d'égale que la hauteur des caniveaux de ruelles. Voilà bien longtemps qu'on n'avait pas eu le bonheur d'entendre une connerie issue du haut parleur qui lui sert de bouche, très exactement depuis qu'il nous a bafouillé lamentablement le titre du site point gouv apte à nous faire économiser sur le plein de notre carrosse moderne. Vous savez, ce site qui permet de mettre en concurrence la station service près de chez vous avec celle située à cinquante kilomètres, histoire de vous faire économiser la moitié de la dépense que vous a occasionné le déplacement pour faire le plein.

Je disais donc que ses déclarations manquaient cruellement à mon paysage auditif. Eh bien, c'est réparé, il nous a gratifié de la plus belle des manières d'une de ces métaphores dont lui seul a le secret (et qu'il garde jalousement) à propos des cantonales et de la percée du FN. Certes, il a repris les termes qui lui ont été dictés par ses supérieurs anarchiques de Sarko à Copé en passant par le fion, mais dans sa bouche, les mots prennent un autre relief, à vrai dire, un relent. Il nous déclare :

-" On veut nous amener à faire un cadeau au Front National qui serait d'annoncer un front républicain. Or, le Front National prospère en disant que l'UMP et le PS, c'est la même chose".

Il en rajoute encore en expliquant que l'attente des français est que l'on prenne en compte leurs préoccupations, en particulier la sécurité et l'immigration.

Mais il vit où ce détraqué ? Et qui est l'analyste fou qui lui souffle ces arguments éculés, archi dépassés et tentant maladroitement de masquer la collusion naissante entre UMP et FN ? Il le sait pertinemment, si le front républicain ne se fait pas, c'est l'assurance de l'entrée du FN dans les conseils généraux, mais ça ne le dérange pas dans la double mesure où il est certain que les élus bleu marine viendront grossir l'opposition à la gauche et il pourra toujours se retrancher derrière le fait qu'ils ne sont pas en mesure de présider un quelconque conseil général. D'autre part, comme il reste persuadé que ces conseils n'ont plus que trois ans de vie, ça lui permet d'établir un laboratoire pour le futur. Il oublie, ou plutôt il renie qu'en pareilles circonstances, en 2002, la gauche dans son entier n'a pas hésité à prendre position pour un vote Chirac. Il faut dire qu'il était encore en culottes courtes de la politique et que les thèses racistes et xénophobes du petit Naboléon n'avaient pas encore pris  l'UMP par la taille pour mieux l'embrasser.

Il n'a quand même pas osé, comme le sinistre de la place Beauvau, amalgamer à l'UMP tous les divers "quelque chose" pour démontrer que la droite restait majoritaire avec 32%.

Je ne vous ferai pas injure en rappelant que depuis 2002, un certain Sarkozy nous parle de réprimer la délinquance et de stopper l'immigration clandestine pour nous expliquer aujourd'hui qu'il faut continuer. Oui, continuer, mais quoi ? Le fiasco de cette politique de la loi liée à l'émotion pour laquelle on ne publie jamais de décret d'application, ou continuer à maintenir la peur de l'autre pour s'attirer les faveurs d'un électorat qui de toute façon préfèrera toujours l'original à la copie (surtout quand celle-ci est d'une pâleur maladive) ?

Allez, gras du tif, retourne dans ta coquille, ça t'évitera de baver et ne fais surtout pas comme le locataire de la place Beauvau qui voudrait, comme Pyrrhus, qu'une victoire sonne la défaite générale… pour la gauche en insistant sur la place prise par le FN qui finalement a réalisé un score en voix inférieur de 100 000 au vote précédent. Tien, la voilà la victoire à la Pyrrhus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

ledif trocas 08/04/2011 06:21



ouais! l'ami jean baptiste c'est vraiment le champion
du bon sens bien d'chez nous et ça vaut citation
mais pas d'abus tout d'même il faut faire attention
Qar le nain est champion de réQupération
Tu as vu ce Qu'il fait avec Aimé Césaire
pour vous parler des Nègres il vous prend de ces airs
ce disQours QONVENU écrit par le gay No
Aimé n'eût point aimé mais c'était rigolo
pourQuoi les petits meQs Quand ils parlent des grands
éprouvent-ils le besoin se surjouer l'éloQuent
en réalité il pensait:
"assez de nègres! assez! assez!"


bon je m'arrête parce Que je suis blessé
j'ai pour taper QuelQues diffiQultés
des seQrets d'airs en grève
et le jour Qui se lève


φιλικά



Lucien Aymard 11/04/2011 21:32



Bonsoir Ledif,


Les nègres, c'est ceux qu'ils veulent chasser du francreich, mais ils les utilisent pour écrire leurs livres ... je sais, ce ne sont pas les mêmes, quoi que ...


Amitiés


Béa et Lucien



ledif trocas 06/04/2011 05:36



Jean Georges a bien raison de vanter les mérites de Mgr Lefèbvre. Ce Lefèbvre un excellent publisciste! il avait déjà fait ses preuves lorsQu'il était "la voix de son maître (pâtée-maQaroni): Pendant cette période la "Qote d'amour" de Sarkubu avait baissé de 20 points. Et maintenant, Voltaire! mais cette fois
aveQ un effet imprévu: il se peut Que, grâce à cela, sur les 94% des sarkolandouilles
une "grande part"(expression KociuskoMorizette) déQouvre ce Zadig, se précipitent chez le libraire ou à la fnac et feuillettent cet ouvrage
plutôt agréable à lire. Parmi ces "lecteurs" une petite part  ira peut-être au bout du Qonte, et de ceux-ci QuelQues uns en retiendront le sens profond. QuelQues-uns d'une part d'une petite part d'une grande part de 94%, on pourrait approchezr les 100000
exemplaires vendus, ce Qui pour un Voltaire, Qui n'en a éQoulé Que QuelQues centaines de son vivant, n'est déjà pas si mal.
Mais une autre "grande part" de sarkolandouilles va préférer se précipiter dans un magasin Zadig et Voltaire pour y gaspiller un millier d'euros.  Et si c'était là l'effet recherché
par Mgr Lefebvre, payé peut-être par cette marQue de fringues et d'aQcessoires onéreux?
Hein! ça ce serait le Qoup de pub génial! et soudain ce Lefèbvre inutile, Qui n'a jamais rien foutu d'autre Que de patauger dans les égouts de la politiQue où " les phoQues les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange", devient enfin ce
Que depuis tout p'tit il a toujours rêvé d'être: un Lefèvre Utile, un bon p'tit beur(!) un
vrai p'tit LU!


Soudain je suis pris de remords. S'acharner ainsi sur un Qadavre aussi peu exQuis
soit-il n'est pas très élégant... j'ai pourtant une pensée pour ses deux chiards Qui doivent essuyer les Quolibets de leurs Qongénères: "Qui des deux est l'fils
à Votaire? QuiD2 l'fils à Zadig? ou "waouh! ta mère c'est la grande Zaza, la gorge profonde des
footeux?" etc... C'est Que les gamins, entre eux, ils sont souvent Qruels...
franchement, cher Emile, si tu étais le fils d'un tel meQ, Que ferais-tu?
tu te suiciderais? ou tu chercherais une demie douzaine de Béa pour te Qonsoler?
et Qomme des Béa ça doit pas Qourir les rues...

Φιλικά Συντροφοί





Lucien Aymard 07/04/2011 18:18



Bonsoir Ledif,


Nous sommes trop incultes pour connaitre Zadig (quoique Béa connait la marque Zadig et Voltaire). Par contre, notre culture est assez étoffée pour connaitre "le tartuffe de Molière". Et puisque
j'évoque Molière, j'ajouterai à l'intention de gradutif et ses co-cons un extrait des "Femmes savantes" qui me parait seoir parfaitement à ces inconséquents incorrigiblement chroniques :


"Et dans ce vain savoir, qu’on va chercher si loin,
On ne sait comme va mon pot dont j’ai besoin."


Ces deux vers résument bien les préoccupations de notre gouvernement.


amitiés


Béa et Lucien



Jean Georges 05/04/2011 20:39



Bonsoir les catalans,


Oui je viens un peu tard mais j'ai d'autres préocupations en ce moment!


Très beau texte à la gloire des cheveux gras et à la gent canine au nez applati, d'autant que la connerie du tartuffe ne s'arrête pas là. Vous avez sûrement vu l'écrivain Levèvre au salon du
livre dédicacer un pavé où il n'a pas dû écrire dix lignes. Qu'mporte cezigue connait Zadig et Voltaire, merde! c'est son livre de  chevet faudrait pas le prendre pour un imbécile lui la
culture des navets il connait. Bon moi je n'ai pas lu Zadig de Voltaire mais ce n'était pas au pogramme pour un CAP de maçon. Quà cela ne tienne pour ne pas mourir inculte, ma fille qui, elle,
l'a lu doit me le passer un de ces jours. Bon dans cette affaire grace au bouledogue j'ai appris quelque chose, car si on m'avait expliqué cela à l'école j'aurais sûrement oublié, mais dans ce
cas mon devoir de réserve m'aurait interdit de le citer Zadig. JG.



Lucien Aymard 07/04/2011 17:58



Bonsoir Jean Georges,


Je n'ai pas non plus lu Zadig, mais j'ai reçu une pub de Zadig et Voltaire dans ma boite mail. Ceci prouve au moins que gradutif a réussi un sérieux coup de pub pour la marque. A défaut
d'instruction, il a certainement de l'intéressement.


Amitiés


Béa et Lucien



ledif trocas 24/03/2011 23:19



"continue Sarkubu
mes tsarouch's n'ont qu'un but:
botter ton p'tit Q
le peupie n'en peu plus
que tu sois assis d'ssus
sur tes p'tits monts dodus
il te colle des sangsues..."
à su... ivre  dégâts d'ouzo!



Lucien Aymard 25/03/2011 11:05



J'aime bien le dégat d'ouzo. Lorsque j'habitais dans les parages de Marseille, la mode était au circuit Paul Ricard, celà nous permettait de tronquer les pare soleil qui étaient nettement trop
longs pour nos pare brises. On transformait un peu la pub en slogan alcoolisé : "cuit au Ricard" ... un peu notre dégat d'ouzo à nous.
Amitiés


Béa et Lucien



ledif trocas 24/03/2011 23:07



Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhh!!
Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhh!!
Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhh!!
"TIRé PAR LES FAVORIS!" Irrésistible! j"adoooore!
comme chante Ph.Catherine:
""j"adoooore... les filles qui portent le tchadooor! j"adoooore!leur belle petite chatte en or! j'adore..."!
"TIRé PAR LES FAVORIS!" superbe!
dommage que soit passé de mode le port des favoris!



Lucien Aymard 25/03/2011 11:01



C'est vrai que la notion de favoriser a remplacé la présence de favoris. Il faut reconnaitre que ce n'est plus "au poil" ...



ledif trocas 24/03/2011 03:56



j'ai oublié:
J'ADORE LE TITRE!



Lucien Aymard 24/03/2011 22:01



Et pourtant, il est pour le moins tiré par les favoris



ledif trocas 24/03/2011 03:54



Γεια σας Συντροφοι
Que cela est bien dit, ou plutôt bien écrit!
Mais zattention! il ne faudrait pas Que t"entendent où te lisent les maîtres de ce roQuet galeux et taré car ils risQueraient de le remettre à la niche et en laisse. Or je Qrois Que Quand il aboie il est plus nuisible pour
son propre Qamp Que dangereux pour l'opposition. j'irais jusQu'à prétendre Qu'il est malgré lui un allié objeQtif
de la Gauche, s'il ne me venait pas parfois QuelQue doute sur le jugement et le goût de certains de vos
Qoncitoyens. Qar enfin ce meQ a
été élu! d'aQQord: dans le Qaleçon du vieux Santini, mais élu Quand même. Et il est avocat!!! tu te vois  aQQusé d'avoir violé ta belle-mère et défendu par cette tronche d'Ephialtès?! c'est la Qastration
chimiQue à perpèt' assurée !
Alors vis à vis de lui j'emploie maintenant une autre taQtiQue: je vais, en me bouchant
le nez, sur des sites umpapistes et je tresse des couronnes à cet undividu: "il est formidble... sa parole est d'or.. il dit tout haut ce Que
les sarkolandouilles pensent tout bas (çaça fonQtionne très bien)... il porte la parole présidentielle aveQ autant de grâce et d'aisance  Qu'une jolie malienne un seau d'eau sur la tête... etc...". Je me dis
Qu'ainsi ils vont le laisser Qontinuer à sortir ses Qonneries, et Que cela va être profitable à ses adversaires: à chaQue fois Qu'il parle ce sont 10 voix pour l'ump Qui
s'envolent (2 vers le fn, 2 vers l'abstention 2 vers le centre à l'humeur changeante, le reste vers les Gauches diverses et variées).


Evidemment le problème est que cela n'a rien de scientifique...
mais zil faut bien prendre position, n'faut-il pas?
Φιλικά



Lucien Aymard 24/03/2011 22:00



Bonsoir K ma rade ...


C'est vrai qu'il faut encourager sa minesté à aboyer et faire aboyer les sien. Plus ils font de bruit et plus ça leur porte préjudice. Je me demande jusqu'à quel point tu n'as pas raison de les
flatter ostensiblement de sorte qu'ils s'enfoncent chaque jour un peu plus dans la merde qu'ils sèment eux-mêmes.


Continuons le combat, on ne peut plus perdre ... pour l'instant.
Amitiés


Béa et Lucien



sonya 22/03/2011 15:41



lol...j'ai trop aimé 


bisous à vous deux


 


 


¸.•♥•.¸¸.•♥ •Ś.Ő.Ń.Ŷ.Á•♥•.¸¸.•♥•.¸



Lucien Aymard 22/03/2011 21:07



C'tait fait pour ...


Gros bisous


Béa et Lucien



•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 972 21/03/2011 23:04



oh mince , hier j'ai oublié de voter


bon on verra pour la prochaine fois


je te vous souhaite une très belle soirée bisous 


 


 


¸.•♥•.¸¸.•♥ •Ś.Ő.Ń.Ŷ.Á•♥•.¸¸.•♥•.¸



Lucien Aymard 22/03/2011 10:50



Coucou Sonya,


En d'autres temps, je t'aurais prescrit une fessée, mais compte tenu des circonstances, je te condamne à bien voter en 2012


Gros bisous


Béa et Lucien



Jean-François Vionnet 21/03/2011 19:43



Le FN n'a quand même pas fait autant que les abstentionnistes, élus au premier tour partout, qui est devenu le plus grand parti de France.


J'ai quand même étudié un peu les résultats, et je me suis quand même aperçu que la gauche est majoritaire en voix après les abstentionnistes.


Amitiés et bises à Béa.



Lucien Aymard 22/03/2011 10:49



La vrai démocratie prendra cours le jour où on rendra le vote obligatoire et on prendra en compte les bulletins blancs ... et c'est pas pour demain ...


Bises de Béa et amitiés à vous deux