Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 19:22

- Si j'étais patron d'une entreprise de transports routiers, je demanderais à notre Président bien aimé comment je vais pouvoir payer mes chauffeurs double journée le dimanche alors qu'ils n'ont pas le droit de rouler.

- Si j'étais patron d'une entreprise de construction,   je demanderais à notre Président bien aimé comment je vais pouvoir couler des fondations avec la partie de personnel qui acceptera de travailler le dimanche et surtout avec quel béton si l'usine qui me le fournit ne travaille pas ce jour-là.

-Si j'étais cheminot débutant, en clair si je faisais partie des nantis, ceux qui prennent les autres en otages pour défendre leurs acquis sociaux exorbitants, je demanderais à notre Président bien aimé qu'au nom de l'égalité, on paye double mes dimanches soit environ deux fois 5,5 euros au lieu de 5,5 euros plus 4,22 de prime (imposable).

- Si j'étais personnel hospitalier, je demanderais à notre président bien aimé de ne plus prendre mes RTT mais de me les faire payer, avec rappel des 150 que j'ai en retard, de manière à faire enfler mon maigre porte monnaie même si je dois pour cela faire couler l'hôpital qui m'emploie.

- Si j'étais propriétaire d'un logement à louer, je demanderais à notre Président bien aimé de faire baisser les loyers de 50% pour que je puisse enfin réduire mon niveau de vie pour permettre à mes locataires d'augmenter le leur, et de supprimer les loyers d'avance pour que je puisse, en cas de non paiement, faire travailler les avocats dans les tribunaux (qui restent).

- Si j'étais chef d'entreprise, je demanderais à notre Président bien aimé de m'autoriser à ne tenir aucun compte du nombre d'heures supplémentaires de mon personnel pour pouvoir payer mieux la moitié de ce personnel, et mettre l'autre moitié au chômage.

- Si j'étais patron dans la grande distribution, je demanderais à notre Président bien aimé de me permettre de diminuer les prix à la consommation sur les écrans plasma, les ordinateurs et leurs périphériques, les téléphones portables, les GPS … pour pouvoir augmenter le pain, les légumes, les poissons et la viande tout en prouvant que le coût de la vie baisse.

- Si j'étais pêcheur, je demanderais à notre Président bien aimé de mettre une taxe de 10% sur le poisson à la vente pour permettre enfin de payer le gazole que je n'utiliserais plus car les consommateurs n'achèteraient plus mon poisson.

- Si j'étais agent de l'ANPE et des ASSEDIC,  je demanderais à notre Président bien aimé de fusionner très vite nos deux entités pour mieux les privatiser et qu'enfin on ne s'entende plus traités de nantis.

- Si j'étais simple ouvrier, je demanderais à notre Président bien aimé d'arrêter de me prendre pour un abruti en me faisant briller des miroirs en verre dépoli.

-Mais, je suis MOI, rien de tout ça, simple retraité obligé de travailler pour arrondir mes fins de mois et faire face aux augmentations de tout poil pendant que VOUS, mon Président bien aimé, vous vous augmentez de 206%, vous ne faites rien pour harmoniser le régime de retraite des députés, vous aidez copieusement les plus aisés, vous refusez de taxer les compagnies pétrolières sous un prétexte plus que discutable puisque leurs raffineries sont sur notre sol et que vous avez tout moyen coercitif approprié, le tout en vrac, et j'en passe.

Alors, qu'attendez-vous pour vous pencher sur le pouvoir d'achat des retraités auxquels vous aviez promis ce que vous ne tenez pas, et qui, à mon sens, est nettement plus urgent que le "paquet fiscal", l'harmonisation de régimes de retraite ou la refonte de la carte judiciaire.

 Mon Président bien aimé, arrêtez de me prendre pour un con !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

Jacques 01/12/2007 23:06

Qui c'est donc cette "craquotte" qui se permet de faire des insinuations non prouvées contre les syndicalistes. ????
Faudrait plutôt apporter des preuves (si il y en a) plutôt que de faire de la...diffamation !!!
 
jf.

Lucien Aymard 02/12/2007 00:10

Je te renvoie à ma réponse ci dessus, tu comprendras que je ne peux que te soutenir. Cordialement

craquotte 01/12/2007 17:20

C'est tellement facile de critiquer. Et je vois que les "corporatismes" en France ont encore de belles journées devant eux;
le seul point sur lequel je suis en accord avec vous : c'est la mise à plat des régimes spéciaux qui auraient également du prendre en compte ceux de nos chers députés et autres politiciens. Au nom de l'égalité ils devraient toucher en proportion de leurs cotisations et ne pas cumuler leurs retraites de fonctionnaire, da maire, de député, de ministre ....
Si on cherchait plus avant peut-être qu'on trouverait aussi que nos chers délégués syndicaux en plus de leur retraite professionnelle touchent une retraite spéciale à la fonction syndicale !
Pour le reste Sarkosy n'est là que depuis six mois .... ce n'est pas le bon dieu et toutes les réformes prennent du temps. je ne le critiquerai donc pas sans avoir pu juger sur un ensemble.
 

Lucien Aymard 02/12/2007 00:09

Bonsoir craquotte,
Je me languissait de vous.
Si être corporatiste c'est ne pas vouloir que les cotisations pour les retraites passent à 40 ans mais retournent à 37,5 pour tous, alors, sans aucun doute, je suis corporatiste. Pour ce qui est de la fonction syndicale, je suppose que vous ne faites pas allusion au MEDEF, à la CGPME ou à la FNSEA  qui ont dans leurs rangs des abuseurs de biens sociaux. Je pense, par contre, que vous n'appréciez pas les organisations d'ouvriers et employés probablement parce qu'elles défendent des choses que vous haissez mais qui comptent dans leur sein plus de bénévoles que vous ne pouvez imaginer avec tout ce que comporte le bénévolat aujourd'hui (mais vous ne connaissez peut-être pas le bénévolat).
Enfin, je sui, moi aussi d'accord sur un point avec vous, Sarkozy est bien là depuis 6 mois seulement et en 6 mois, il a fait instaurer une franchise médicale, prévu une réduction des effectifs de la fonction publique, détruit la carte judiciaire, supprimé les régimes spéciaux au nom de l'équité, supprimé 10 000 postes de professeurs par an, fait un cadeau royal aux plus riches (paquet fiscal). Le point commun de ces soit disant réformes n'est en fait qu'une série de destructions et je vous citerai Gérard Floche dans "Libé" du 23/11 : "nos députés se sont attaqués au code du travail dont chaque article, chaque allinéa représent de la sueur et des larmes, des souffrances et des grèves, des victoires et des échecs, produits de toute l'histoire des mouvements sociaux de notre pays". En 6 mois, il a détruit plus que toute la cinquième république depuis ses débuts. Vous attendez pour voir, c'est très bien mais un jour, vous n'aurez même plus d'éclairage et votre vue ne suffira plus, il aura tant supprimé que le retour en arrière ne sera plus possible. Vous parlez de juger, et vous avez raison, on ne juge que des accusés et pour l'instant, tout l'accuse.