Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

26 août 2007 7 26 /08 /août /2007 18:59

 

                                                                                 Parabole :

 

 

 

 Tous les matins que Dieu fait, nous sommes réveillés par le désagréable roucoulement des tourterelles. J'ai eu beau me plaindre à la LPO, à la SPA, à WWF, à Greenpeace, à la mairie et au syndic, rien n'y fait. Ces oiseaux s'égosillent dès le point du jour et m'empêchent de finir ma nuit en toute quiétude, moi qui me suis couché aux aurores après 15 heures de dur labeur. Je ne savais plus à quel saint me vouer, et voici 3 nuits que, faute de sommeil, je réfléchis au moyen d'arrêter cette conspiration de colombins (du mot colombe et non colon). La nuit dernière, un lutin m'est apparu, dans un  superbe costume de marque, il m'a soufflé la solution :

-"La seule personne au monde capable de réaliser le rêve de voir s'arrêter ton cauchemar matinal est le Président. Demande-lui de faire adopter une loi pour empêcher les tourterelles de se sédentariser. Il l'a fait pour les sans papiers et il n'est pas avare de lois. Ce qui lui manque parfois, c'est l'occasion d'en faire "pondre" une. Va! Fournis-lui cette occasion! Et s'il ne peut te donner satisfaction immédiatement, peut-être pourra-t-il inclure ta plainte dans le prochain "Grenelle de l'environnement". Fonce, tu devrais avoir satisfaction, il suffit de savoir atteindre son cœur tendre! N'oublie pas, quand même, de lui adresser une prière."

C'est vrai que, le climat changeant, l'abandon des cultures générant la folle avoine, la tranquillité due à l'absence de fusils aidant, on voit des nuées de tourterelles se sédentariser. Les étourneaux manifestent en déposant des fientes sur les trottoirs des villes, les moineaux refusent d'habiter la campagne, les pies ne veulent plus nicher dans les arbres et les bergeronnettes en sont réduites à venir se nourrir sur les trottoirs. Ca ne peut plus durer! J'ai derrière moi une foule qui refuse cette immigration clandestine qui vient manger sa pitance. J'ai longuement hésité à croire ce lutin, d'autant que j'ai déjà fait appel sans succès à la présidence pour d'autres raisons, mais, poussé par toute cette vindicte populaire, j'ai finalement décidé d'exposer mon cas par E-mail (ça ne coûte rien d'essayer) à notre guide tout en récitant cette prière:

Notre guide qui es au mieux

Que tes sondages soient toujours ciblés

Que ton règne traîne

Que ta volonté s'exerce chez les pauvres et sans papiers

Donne-nous aujourd'hui notre loi de ce jour

Ne pardonne à personne et le bâton fais donner

Ne nous laisse pas succomber à nos divisions

Et délivre-nous beaucoup de travail

Amène !!!

Madame Dati, reine des lois,

Légiférez pour moi, pauvre éveillé

Maintenant et avant l'hiver

Soyez utile.

Et si jamais une loi dans mon sens est présentée au parlement : je fais campagne auprès des étourneaux, moineaux, pies, bergeronnettes et autres sédentaires de toute plume et je vote Sarkozy la prochaine fois.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

Jacques Heurtault 25/09/2007 18:02

Bonsoir Lucien!Vous ne manquez assurément pas de talent épistolier. Continuez! Même si je ne suis pas d'accord avec vos analyses.
 

Lucien Aymard 25/09/2007 21:52

Merci Jacques, je m'efforce d'être acide sans jamais être violent. Ne pas être d'accord avec moi me paraît une bonne démonstration de la pluralité qui devrait régner en France où, malheureusement, on privilégie de plus en plus la pensée unique. D'autre part, internet est le dernier refuge de ceux qui, comme moi, "pensent autrement" et peuvent le dire car il ne faut plus compter sur les médias qui sont apprivoisés et nourris à "la voix de son maître". A bientôt pour d'autres aventures .....

lolobez 28/08/2007 21:05

J'ai trouve un remede pour que les nuissances de tourterelles devienne un vrai bonheur , faite les rotir et servees les accompagne de petits poids , vous verrez c'est un petit delice

Craquotte 27/08/2007 07:22

Pffffffffffffffff ! être importuné par des tourterelles !!!!! on croit rêver ! quoi de plus délicieux que ce doux roucoulement pour ouvrir les yeux sur la journée. Au pays du "velib" cher à notre maire socialiste comment peut on être aussi anti-écolo !
J' ai un remède pour vous ! achetez vous des boules quiès, ainsi vous pourrez fermer vos oreilles aux bruits de la nature.
Quand aux lois un peu précipitées de notre Président . Je préfère son activité un peu brouillonne pour l'instant ( mais ca va surement s'aranger ) à l'immobilisme total qui prévalait autrefois.  
Bonne journée !

Lucien Aymard 02/09/2007 17:32

Bonjour Craquotte,
 

Je suis profondément désolé que vous n'ayez pas lu le titre de cet article : "Parabole", mais cela n'a pas d'importance compte tenu que je ne suis pas plus anti-écolo que raciste ou xénophobe. Je n'ai nullement besoin de boules quiès qui me permettraient d'entendre les battements de mon coeur, ce qui se révèlerait plus égocentrique que le chant des tourterelles, vous en conviendrez. Je souhaitais tout de même revenir sur votre remarque concernant le pays du "vélib" cher à votre maire pour vous signaler que je me sens totalement étranger à ce problème, dans la mesure où Paris et sa région ne sont pour moi qu'une petite partie de la France dans laquelle on trouve les conquérants modernes  de la province qui viennent se comporter sous le soleil de chez moi comme des colonialistes. D'ailleurs, le  "parisianisme" est à mes yeux  une maladie qui se contracte mais n'est aucunement congénitale, et vous semblez en souffrir. Rassurez-vous, cela se soigne. Il suffit d'emménager dans un coin tranquille de province genre Larzac ou Berry et on voit la vie sous un autre angle. On n'a plus tendance à voir la gêne causée aux parisiens qui se déplacent dans les transports en commun comme une gêne pour la nation toute entière. Au fond, ramenons les choses à leur juste valeur en quelques chiffres : la France, c'est (INSEE 12/2006) 63.000.000 d'habitants et 3.039.603 entreprises (dont 1.751.685 de 0 salariés, 1.056.838 de 1 à 9 salariés, 229.519 de 10 à 499 salariés et 1561 de 500 salariés et plus); Dans ces chiffres, sont inclus ceux de l'Ile de France soit : 11.500.000 âmes pour 688.775 entreprises (dont 430.222 à 0 salariés, 208.825 de 1 à 9, 49.156 de 10 à 499 et 17 de 500 et plus). Je ne vous ferai pas l'injure de calculer les pourcentages, mais vous constaterez qu'ils tournent autour de 20. Il en va de même de la population active qui de 27.637.000 en France passe à 5.345.000 chez vous. Après cela, vous conviendrez que les grèves gênent surtout un tout petit cinquième de la population. Seulement voilà, illustration du "parisianisme", cette gêne a lieu justement dans la capitale et pas spécialement en province, considérée comme un ensemble de colonies dans lesquelles on va se ressourcer en Juillet ou Août, sans se soucier d'ailleurs si on vient consciencieusement polluer les rivages, campagnes ou montagnes … et se comporter en goujats conquérants envers les autochtones. C'est donc ça, l'esprit francilien, que vous semblez défendre, donc une minorité, au détriment du reste de la France qui, par ailleurs, se fout royalement des vélib et autres Paris plage. En ce qui me concerne, le plage n'est qu'à 200 mètres de chez moi, le soleil brille 300 jours par an et il n'est que des adeptes de la "sarkosie" pour venir me faire de l'ombre par la construction d'immeubles qui défigurent le paysage au profit de quelques promoteurs désignés avant même les appels d'offre par des gens dont le soucis premier est le financement des campagnes électorales … et vous voudriez que je soutienne ça?  Je suis provincial, mais pas niais et je persiste à combattre tous ceux qui font partie de cette confrérie. Une fois encore, il ne vous en coûtera que 16,90 euros, achetez et lisez mon livre (sur chapitre.com ou à la FNAC) et vous y découvrirez des vérités issues de la France d'en bas sur laquelle vous pourrez ainsi vous pencher sans danger de tomber sauf qu'il peut vous arriver de tomber de haut en lisant. Allez, bonne fin de week-end.