Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

15 août 2007 3 15 /08 /août /2007 14:27

50%

 

 

 

Les ouvriers français seraient 50% à percevoir moins de 1528 euros par mois (10.023,02 Francs) et ceci inclut une augmentation de 0,7% en 5 ans. Pendant ce temps, les chefs d'entreprises et grands patrons perçoivent 4100 euros à la tête de PME et 185.000 euros pour les PDG (en moyenne toujours) compte tenu de l'augmentation de 1,6% en 5 ans.

Comment traduire ce décalage incongru autant que scandaleux ?

               1°) Analysons l'augmentation par type de revenus au bout de 5 ans:

               -          L'ouvrier a perçu une différence mensuelle de 10,62 euros.

-          Le patron de PME: 64,57 euros.

-          Le PDG : 2913,39 euros.

Comme vous le constatez, trois remarques s'imposent :

                -          Le PDG engrange tous les mois presque 2 fois le salaire d'un ouvrier rien qu'en augmentation, et le journaliste de France télévision a bien pris soin de préciser qu'il ne s'agissait là que de salaires (exit les primes, stock options et autres babioles).

                -          Les patrons de PME, qui sont, rappelons-le les plus grands pourvoyeurs d'emploi de la Nation, doivent se contenter de la valeur de 2 cartouches de cigarettes à bout doré qu'ils pourront toujours fumer en calculant comment ils vont pouvoir payer leurs charges à l'URSSAF et à leurs caisses de retraite ou maladie.

-          L'ouvrier, enfin, pourra éponger 1/5ème environ de l'augmentation de son loyer dont le prix a grimpé de 13,30% dans la même période (source indice INSEE des loyers).

2°) Rien que pour rire, reportons tout ceci sur le pouvoir d'achat. 

               L'inflation sur 5 ans a atteint 10,13% (indice INSEE). Comparez vous-même avec les augmentations perçues par nos fringants français. Et ce n'est pas tout ! Imaginez que la voiture de chacun d'eux ait besoin de changer (allez, ne mégotons pas, prenons des véhicules neufs):

Dans l'hypothèse où il y a un ancien véhicule en reprise à 40% de son prix, voici ce que ça donne.

                -          Le PDG qui achète une Mercedes classe S 420 CDI 4 litres 320 chevaux aura à débourser 60% de 102.360 euros, soit 61416 euros représentant environ 21 mois de sa seule augmentation salariale.

-          Le patron de PME, pour l'achat d'un grand scénic 2000 CDI 150 CV "Dynamique", paiera 13683,6 euros soit environ 17 ans d'augmentation constante … ouf ! je lui conseille de rouler peu pour conserver son véhicule, à moins qu'il ne puise dans les 4100 euros mensuels pour réduire la durée de remboursements.

-          L'ouvrier, lui, est un peu plus mal loti. Pour une 207 HDI 1,6 litres 90 CV 5 portes "Trendy", il devra débourser 9031,20 euros, ce qui représente à peine 851 mois … presque 71 ans … Là, même en utilisant une partie du salaire, j'ai des doutes sur les possibilités d'achat.

En lisant cet article, vous venez de prendre conscience, j'espère, que "tout ne devient pas possible".

Que faire?

                -          Pour le PDG, ne changez rien, les choses lui vont bien ainsi.

-          Pour le patron de PME, diminuons ses charges de 15% et il paiera sa voiture en 22 mois, ça devient raisonnable.

-          Pour l'ouvrier, c'est plus compliqué, il faut au moins 25% d'augmentation pour lui permettre de payer son véhicule en 23 mois environ.

Une simple remarque se fait jour, dans ces trois cas, la voiture est changée, mais pas le niveau de vie …

Comme il est impossible de diminuer les charges à ce point et d'augmenter les salaires dans ces proportions, il ne reste plus que la solution prônée par notre "guide suprême" : TRAVAILLEZ PLUS POUR GAGNER PLUS !!!!!

Bien sûr, cela s'adresse au patron de PME qui n'aura plus qu'à faire sa comptabilité, ses commandes, ses factures, ses déclarations administratives etc… la nuit au lieu de dormir,  ainsi qu'à l'ouvrier à qui il suffirait de supprimer le repos du samedi et une semaine de congés pour qu'il travaille 25% de plus.

… Qui sait … c'est peut-être pour en arriver là que la majorité de ces personnes a élu notre nouveau despote éclairé … 

               Le futur est ton domaine … pour peu que tu te prénommes Arnaud, François, Vincent ou Georges.

Oh le plaisir de se rendre au travail 6 jours sur 7 !

Oh, la joie de ne partir que 4 semaines en vacances !

Tiens, une suggestion :

-" Supprimons la totalité des congés (les américains n'en ont pas et ils ne sont pas plus malheureux … à peine un peu fêlés du casque) et donnons les sommes correspondantes aux chômeurs ! Au moins, ils ne manifesteront plus pour obtenir une prime de noël, et puis, ils deviendront si nombreux à ne plus trouver de travail …"

Ah, j'oubliais, que vive notre grand timonier et que s'étendent ses réformes. Grâce à lui, l'avenir est aux enfants dans les mines (enfin ce qu'il en reste), et aux ouvriers au bout du fusil.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

florent 19/11/2007 15:28

pour craquotte un journal satirique n'est pas un journal d'information...!!! tiens dernière nouvelle !!! Au fait TF1 va être nationalisée parce que Bouygues n'a pas encore invite Sarkozy...
Je crois que moi aussi je vais prendre ma carte à la CGT...thibault est en fait un type qui est ouvert aux négociations...!!!
Ah oui j'oubliais que tous ceux du privé qui ont eu une retraite avant 1995 de privilégiés acceptent de toucher moins ...
Normal ils n'ont cotise que 37 ans et 1/2...bande de privilégiés ...
On attend que vous montriez l'exemple avant de donnez des leçons et de traiter les fonctionnaires de "facistes"
 
 

lucien 26/08/2007 12:14

Bonjour craquotte,
Ma semaine de travail m'a fait apercevoir que vous me manquiez pour m'aider à déveloper mes idées.
Je me dois de préciser que le "canard enchainé" qui n'est qu'un journal satyrique a, entre autre, dénoncé les abus d'un syndicat au niveau de la CCAS EDF, ce qui a abouti au procès des gestionnaires dont se sont en leur temps fait largement écho les journaux de tous bords et plus particulièrement "le Figaro". Il est dans ce cas normal que les coupables rendent des comptes à la justice car une poignée de gestionnaires verreux a abusé des biens de leur comité d'établissement et c'est intolérable. Pour ce qui est de notre (votre) président, qu'il ait été hébergé par des amis à 20euros ou 200.000 euros la nuit m'importe peu dès l'instant où il ne dilapide pas les fonds de l'état qui ne sont rien que nos impôts. Or, le fait de faire suivre un Falcon 900, de l'utiliser deux fois entre les USA et la France et de l'immobiliser pendant 15 jours, coûte excessivement cher à la collectivité, dont je fais partie au même titre que vous et mérite des explications devant la nation. Pour vous consoler du déboire que semble avoir provoqué chez vous la référence au Canard, vous trouverez ci-dessous une adresse qui vous donnera une idée du prix de l'heure de vol en Falcon 900. Je persiste à dire que des vacances à Brégançon auraient coûté moins cher à la nation. Je terminerai en vous précisant que les cris et banderoles sont, et je le regrette, les seuls moyens d'action qu'a compris l'état, tout au moins jusqu'à présent, pour accepter de changer en mieux le monde qui nous entoure.(http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/politique/elections_2007/20070509.OBS6318/le_prix_des_vacancesde_nicolas_sarkozy.html)

Craquotte 20/08/2007 07:20

Je me demandais d'ou vous tiriez vos sources ... "le canard enchainé" n'est pas un journal d'information mais un journal satirique dont tous les articles ne doivent pas être pris au pied de la lettre.
 

Quand aux vacances du chef de l'état : il ne les a pas prises aux frais du contribuable et je suis certaine que si vous aviez l'oppotunuité de vous faire inviter dans un lieu paradisiaque vous n'hésiteriez pas ! Faire une montagne de ces quelques jours privés est à peu près aussi stupide que de suivre son jogging quotidien.
 

Par contre relever les manquemants aux droits du travail envers les malheureux employés des "forces syndicales" qui n'utilisent pas toujours l'argent commun pour le bien commun serait hautement profitable à tous. Je m'étonne toujours que ce genre d'information ne fasse pas la une des journaux .... y aurait il  collusion et copinages entre les journalistes et les patrons de la CGT, FO, CFDT ect .....  je m'interroge ! 
 

Alors ne polémiquons pas , ce qui compte ce n'est pas la revendication à grands coup de cris et de banderolles, mais l'action même la plus petite, même la moins visible qui concours à changer en mieux  la petite parcelle du monde qui nous est proche.
 

Bon lundi
 

lucien 19/08/2007 22:10

Chere Craquotte,
Je  ne suis pas syndiqué mais c'est une excellente idée que vous me donnez d'adhérer à la CGT, c'est en effet d'elle que sont parties les revendications qui ont abouti à l'interdiction des enfants dans les mines, à la Sécurité Sociale, aux congés payés, aux allocations familiales et même au RMI. Je plaisante encore, car, comme vous, je souhaite que tout le monde vive mieux, bien mieux. Ce qui nous sépare, c'est que mon raisonnement est basé effectivement sur la diminution des fortunes par tous les moyens pour donner aux plus démunis à qui, parallèlement on doit donner du travail. C'est certain que l'argent utilisé pour Paris plage, velib et autre nuit blanche pourrait permettre d'acquérir des logements pour les plus démunis mais aussi les parachutes dorés et autres stock options démesurés qui sont versés à une poignée de privilégiés. Vous ne dites rien d'autre que la même chose que moi lorsque vous demandez la cessation du pillage des PME et des classes moyennes quant à ce qui est de la redistribution de l'argent, je suis un peu sceptique, il me semble que l'on devrait augmenter les salaires et limiter les prestations sociales comme je le décris dans mon livre (FNAC, amazon.fr, chapitre.com …). L'idée principale étant que les aides soient limitées au strict minimum et surtout à ceux qui souffrent malgré leur travail.
 

Je ne peux, malgré mes revenus, que contribuer par les dons de nourriture et de vêtements aux associations bénévoles avec une grande amertume envers l'état qui finance les achats d'armes au lieu d'aider les pauvres gens, privilégiant encore la mort sur les vivants. Sûr, l'état ne peut pas tout, mais il est des choix plus judicieux que d'autres et pour moi, aider la vie sera toujours plus important que semer la mort. Il y a tant de chose dérisoires et je suis choqué, comme vous, que des sans abri meurent chaque année dans nos rues, que des smicards ne puissent pas se loger voire se soigner, mais plus encore que les manifestations qui risquent d'avoir lieu parce qu'il faut se déclarer gréviste 48 heures avant, il me choque profondément que notre président qui possède des résidences affectées à sa fonction en France aille se pavaner chez les ricains à 22000 euros la semaine sans compter le coût des voyages et du stationnement du Falcon à sa disposition qui le suis légalement bien qu'il prenne Air France pour faire le beau. On pourrait acheter un petit immeuble à rénover dans Paris ou en banlieue avec le prix de son escapade familiale aux USA (le montant total tourne autour de 200.000 euros – source Le Canard Enchaîné). Encore des raisons d'être révolté contre la manière de gouverner qui s'instaure insidieusement avec l'aide des systèmes de communication.

Craquotte 19/08/2007 18:44

Un monde nous sépare tout au moins sur le chapitre des idées et des moyens de sauver ce qu'il reste du "modèle français" qui est déjà mort et enterré ! Vous devriez vous syndiquer : vous avez le vocabulaire et le raisonnement de nos "amis" de la CGT.
 

Moi ce que je veux c'est que tout le monde vive mieux. ce que j'aimerai c'est que l'épine dorsale de notre société , ce qui la maintient debout  ( les classes moyennes et les petites PME ) cessent d'être pillées. C'est toujours la faute des autres si cela va mal ... C'est si facile de critiquer . Prendre aux riches pour donner aux pauvres je suis d'accord ! mais comment est redistribué cet argent ? Exemple PARIS comment peut on organiser une « nuit blanche » t »Paris plage » et « vélo lib »  tant qu'il reste dans nos rues tant de  travailleurs smicards sans logement !  la fête pour les "bobos " et  leur maire, la galère pour les autres. Avec tout cet argent la ville de Paris aurait pu racheter les hôtels insalubres et dangereux et les transformer en appartements pour les travailleurs pauvres ! et ce n'est qu'un exemple parmi 100 000 !
 

Il y a tant de choses qui me choquent  Ne croyez vous pas que manifester parce qu'on va demander à des futurs grévistes de se déclarer 48h à l'avance est bien dérisoire face au problème des sans abris ?  C'est de cela que nous devrions tous nous préoccuper en priorité, le reste me parait bien futile.
 

A2N 15/08/2007 23:05

Bonjour, Lucien !Merci d'être passé sur le blog A2N. Désormais, il faudra appeler ceux qui sont avec Sarkozy des Collabos. Comme vous dites, il leur manque de la vaseline pour mieux continuer à se faire prendre au quotidien. A bientôt A2N

Jacques Heurtault 15/08/2007 19:10

La solution est très simple! Il SUFFIT que les ouvriers deviennent patrons de PME ... Je leur fais grâce de l'objectif "PDG"!