Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 20:59

Voici venu le temps des promesses électorales.

Il faut, pour comprendre les agissements de la classe politique, commencer par s'adonner à la sémantique et à l'étymologie.

Le verbe "promettre" est composé d'un préfixe "pro" et du mot "mettre".

- Pro signifie : avant, en avant, en faveur de, achèvement, substitution.

- Mettre vient du latin "mettire" qui peut signifier une grande quantité de choses telles que : envoyer, expédier, mettre, lâcher, laisser aller, laisser partir, renvoyer, congédier, finir, abandonner, quitter, renoncer, cesser… etc.

Au travers de ces définitions, on peut reconstituer un grand nombre de racines au mot "promettre". Ma définition préférée étant tout de même : "Avant de mettre". Il me semble que celle-ci, agrémentée d'une poignée de sable, correspond bien à l'époque formidable qui s'annonce, sachant que les grains de sable sont plus ou moins gros selon le candidat qui nous fait les "promesses".

Je préfère donc m'en tenir à la stricte définition du dictionnaire : s'engager, jurer, donner la parole, assurer, certifier, prédire, garantir, annoncer.

Qu'au moins une fois dans leur vie, tous ces mythomanes de la politique s'engagent et garantissent sur autre chose que leur honneur (leur fortune familiale par exemple), les engagements qu'ils prennent en donnant leur parole. D'ailleurs, leur parole, il vaut mieux qu'ils la donnent parce qu'à la vente, ils n'en retireraient pas grand-chose tant elle est dévaluée aujourd'hui.

Quand aurons nous des femmes et hommes politiques suffisamment ouverts et responsables pour s'engager à faire un bilan tous les ans, devant la représentation nationale, sur la réalisation de leurs promesses ? Quitte à se faire "destituer" dans le cas ou ces engagements n'auraient pas été tenus.

Peut-être le jour ou règnera la proportionnelle, seul reflet de la démocratie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

aymard 09/04/2007 18:18

A Peyo ...
Tu trouverais toutes tes idées si tu lisais mon livre, il contient pratiquement les mêmes propositions ... et va plus loin.

Peyo 09/04/2007 12:11

un : bien trop de parlementaires dans ce pays car 577 députés et plus de 300 sénateursIl y a 100 départements, donc revenons à 1 député par département (par surface, on verra pourquoi plus loin) et élu à la proportionnelle entière.Par ailleurs il y a inadaptation des stuctures comprenant communes, communautés de communes, départements, régions, état.Choisissons entre communes et communautés decommunes (et d'agglos) et je propose de ramener le nombre de communes (actuellement 36.415 communes !) à 3.641 Supprimons les départements en tant sque structures administratives. Mais leurs "territoires" éliraient 1 députés pour représenter environ 36 "nouvelles" communesConfions au régions un role plus important dont les activités des départements.Supprimons le Sénat, pour simpifier la vie administrative de notre pays (et faire de substantielles économies) en ne jouant plus au baton graisseux que députés et sénateurs se renvoient régulièrement sur des textes de loi etc.Supprimons des ministères pour s'en tenir à une quinzaine. Simplifions notre vie administrative, les députés ne pouvant voter une loi que s'ils en abrogent 4 autres sur le même domaine s'entend.Payons nos députés à la présence pendant les sessions du parlement.Et le tour de la question est loin d'être fini........

Arteashow 10/03/2007 22:14

le soutien à Denis Robert est tout à ton honneur :)bonne continuationArtea

lucien 27/02/2007 21:17

Peur-être, mais est-il un système plus démocratique que celui-là ? Peut-on ignorer plusieurs millions de français ? Et qui sait, les alliances permettraient enfin, peut-être d'opposer un front du refus aux idées lepenistes et aurions-nous enfin des politiques responsables d'autre chose que de leur microscopique personne ...

bartitude 27/02/2007 15:03

Le jour où ce sera la proportionnelle, nous serons revenus en IV ième république, les Lepénistes seront nombreux, les alliances plus que jamais déployées et employées et nous nous ferons mettre pro.