Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 20:48

Une fois n'est pas coutume, je vais m'adresser directement à vous mesdames, vous qui êtres les guides de ces messieurs, mais également les fées du logis.

Je ne veux pas parler de ces femmes qui "font" des enfants en nombre pour le plaisir et les donnent ensuite à des nounous chargées de les élever pendant qu'elles se pavanent dans la haute bourgeoisie, ni de celles qui fabriquent des mômes à la chaîne comme on confectionne les pneus chez Michelin dans le seul but de ne pas travailler et qui les élèvent comme des volailles en criant "petits, petits !" deux fois par jour pour leur donner de la graine ou les faire entrer dans leurs cages à poules. Non, je veux parler à toutes celles qui galèrent pour élever leur progéniture tout en travaillant, ce qui leur fait triple journée : le travail, la maison et l'éducation des enfants. Je sais, bien des messieurs me diront qu'ils aident leurs femmes dans les tâches ménagères ou pour l'éducation des enfants, mais ce n'est qu'une aide. Je le sais, je l'ai fait, balais, serpillière, courses, parfois cuisine … devoirs des enfants, c'est déjà ça me direz-vous. D'accord, dans ce cas, la femme ne fait plus que deux journées et demie.

Je disais donc m'adresser à vous mesdames ou mesdemoiselles qui êtres vouées à devenir des dames ainsi qu'à vous, messieurs, qui avez élevé vos enfants seuls parce que la maman avait quitté du domicile, disparu ou été déchue de ses droits et qui de ce fait êtes de ceux qui ont assuré plusieurs journées dans la même. Il faut que vous preniez conscience que l'heure est grave, nous venons d'hériter au ministère du travail de la pire espèce des ministres que la France ait connu depuis qu'elle existe. Le parfait démolisseur social qui a en partie détruit l'école publique avant de venir apporter ses sévices dans le monde du travail.

Dard Cosse, l'homme qui se félicite de l'encyclique sociale du pape, qui, à ses yeux est "la force dynamique essentielle du vrai développement de chaque personne et de l'humanité tout entière". Ce type qui se permet de dire que "l'agir social devient la proie d'intérêts et de logique du pouvoir, qui ont pour effet d'entraîner la désagrégation de la société" ne fait rien d'autre que de contredire par ses faits et gestes ce qu'il encense verbalement.

Sa dernière trouvaille pour "sortir de la logique de pouvoir et ressouder la société" est de supprimer les deux années  supplémentaires par enfant auxquelles ont droit les mères de famille de la société civile et maintenant les pères qui ont élevé seuls leurs enfants.

Effarant, il peut se rendre à l'église autant de fois qu'il le voudra, il ne sera jamais qu'un mécréant de bas étage qui prend les mères en otage pour des considérations purement comptables, comme il l'a fait pour l'enseignement.

A mes yeux, même sans les enfants, les femmes qui travaillent devraient bénéficier de bonus ne serait-ce parce qu'elles font des journées à rallonge et qu'en plus, elles sont exploitées par des patrons qui prennent un malin plaisir à moins les rémunérer que les hommes à travail et compétences égaux.

Môssieur Dard Cosse joue les modestes en prétendant organiser la concertation, mais on sait de quoi est faite cette dernière, il convoque les partenaires pour leur expliquer ce qu'il a décidé et basta.

Mesdemoiselles, mesdames, et vous aussi messieurs qui êtes partie prenante sinon aujourd'hui, au moins lorsque vous serez à l'âge de la retraite, songez-y lorsque viendra le moment d'un vote quel qu'il soit. Souvenez-vous, au moment de mettre votre bulletin dans l'enveloppe que sous le règne de Sarko premier, les droits sociaux ont été dévastés par des inconséquents qui se prenaient pour des dieux, comme le Dard Cosse en question, mais qui ne sont en réalité que de mauvais pantins à la botte d'une poignée de richissimes qui gouvernent le pays en tirant leurs ficelles.

Ce Dard Cosse fait partie de la confrérie, avec une tare qui aggrave son cas, il fait l'inverse de ce qu'il encense et s'adonne à la haine en parlant d'amour. C'est vil, bas, ignoble, digne enfin de la République Sarkozyenne.


         

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

Pat59 14/08/2009 12:01

Bonjour Béa et Lucien,Un petit coucou en vitesse, je n'aurais qu'une seule réponse...
J'espère que c'est assez explicite...J'aurais pû mettre autre chose mais la politesse m'en empêche
Amitiés et bises à Béa.PatPS: Cette semaine je suis en déplacement pour des affaires personnelles donc je suis feignant du côté site et écriture...

Lucien Aymard 14/08/2009 20:52


Bonsoir Patrick,
Merci de faire l'effort, mais on comprends qu'il existe une vie à côté des blogs. Nous aussi, on trime pour les travaux et les articles se font plus courts jusqu'au jour où nous n'aurons pas le
temps d'en écrire un. Ca n'aura pas trop d'importance mais on se rattrapera plus tard.
Bises de Béa,
Amitiés
Lucien


Renard 13/08/2009 21:14

Petit cadeau, les paroles sont sympas, même si le rythme est un peu lent à mon goût. C'est chez Cosaque:http://www.philippe-raybaud.net/article-34867925-6.html#comment46263493

Lucien Aymard 13/08/2009 23:15


Bonsoir Renard,
Nous avons écouté les paroles de la Marseillaise par Greame Allwright, quel apaisement ! Qu'il serait bon de revenir à un contexte autre que guerrier !
Bises du soir
Béa et Lucien


aliciabx 13/08/2009 13:31

1- j'ai toujours été impressionée par ceux qui allaient se faire pardonner le dimanche de toutes les vacheries qu'ils ont faites pendant la semaine.2- je sens que ces dames vont sortir ¨dans la rue avec leurs poëles à frire et taper sur tout ce qui bouge.Comme par hasard, je tombe exactement dans le créneau qu'ils veulent réformer.Je devais être à la retraite dans 2 ans et j'avais dit à mes enfants il y a 2 semaines : "mais avec ce gouvernement, je ne le sens pas".Bingo ! Bises à tous les deux

Lucien Aymard 13/08/2009 23:07


Bonsoir Alicia,
Bienvenue au club ! Béa est dans ton cas à ceci près qu'il lui reste 3 ans et 3 mois. Merci sarko et merci sa bande de petits salopards.
Bises du soir
Béq et Lucien


Rébus 12/08/2009 23:49

Autre casserole de Darcos, son soutien à De Villiers pour la création d'un lycée ultra catho, façon pensionnat du 19ème (perdu la référence, l'avait lu sur Rue89)

Lucien Aymard 13/08/2009 00:28


Darcos est aussi calottin que villiers qui, d'ailleurs, entraine dans son sillage CPNT et ses illuminés de la chasse. On avance comme les crabes avec ces foldingues.


Renard 12/08/2009 22:15

J'ai appris tout ça... quand on sait: Qu'à travail égal, les femmes gagnent déjà en moyenne beaucoup moins que les hommesQue 44% des femmes effectuent une carrière complète Que déjà en 2004 la retraite des femmes était de 38% inférieure à celle des hommes et qu'entre 65 et 69 ans, leur retraite globale s'élevait en moyenne à 961 euros par mmois contre 1674 pour les hommesQu'en 2007 63% des pensionnés du régime général étaient des femmesQu'avec leur fréquent temps partiel ou les années d'arrêt pour les enfants, elles sont pénalisées avec l'allongement de la durée de cotisation et la prise en compte des 25 meilleures années d'activités (renseignements pris sur le magazine Notre Temps)Une petite loi de plus, et ce seront elles en majorité qu'on verra faire les poubelles pour se nourrir Merci pour cet article Lucien et amitiés à vous deux 

Lucien Aymard 12/08/2009 22:44



Bonsoir renard,
Comme disait Aragon, la femme est l'avenir de l'homme. C'est dans cet esprit que j'ai écrit cet article car il est beaucoup de choses que je n'admets pas, mais par dessus tout, que l'on abaisse
l'être humain en général et les femmes en particulier.


Amicalement


Béa et Lucien