Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 17:59


Si vous mettez un gros morceau de fromage près d'un trou de souris, vous pourrez constater qu'elle ne le mange pas d'un seul coup.  Peu à peu, jour après jour, elle va grignoter le morceau, jamais au même endroit, mais en faisant des trous comme dans le gruyère, jusqu'à ce que les trous se rejoignent et là, elle achèvera le dernier morceau.

La France d'aujourd'hui, c'est ce morceau de fromage, un beau et bon morceau, au moins 70% de matière grasse, de matière grise, de matière vivante.


La souris, elle porte un nom, elle s'appelle Sarkozy, elle se faufile partout, s'immisce dans les moindres recoins, grignote tout ce qu'elle peut et nourrit sa tribu.

Il a entamé le fromage en 2006. Alors ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire, il a participé à la grande braderie des autoroutes aux investisseurs privés : Vinci dont le PDG n'est autre qu'Antoine Zacharias proche d'Alain Minc (conseiller de Sarko) Ding !!!! Premier round.  Eiffage dont le PDG Jean François Roverato est l'ancien conseiller de Robert André Vivien au secrétariat d'état au logement entre 1971 et 72, lui-même proche de Charles Pasqua mentor à Neuilly de qui vous savez. Ding !!! Ding !!! Deuxième round. Enfin Abertis, société espagnole qui a servi d'alibi pour faire passer les autres (encore que je ne sois pas certain qu'il n'y ait pas quelques fils qui relient cette société à des hommes politiques).

Toujours dans son ministère, il a préparé le regroupement gendarmerie police pour se mettre les forces de l'ordre plus facilement dans la poche et inventé des lois sur l'immigration qu'il amplifie aujourd'hui, pour fortifier l'appui de ces flics.

Le fromage était bien entamé, et il attaque la grosse part depuis qu'il est Roisident.

En vrac : Le paquet fiscal puis l'aide aux banques, à l'industrie automobile et la privatisation de La Poste et du pôle emploi pour faire plaisir aux amis. La réforme des retraites et la démolition programmée de la Sécu pour faire enfler les capitaux des assurances et fonds de pension privés. Le travail le dimanche et la refonte du code du travail pour agréer le MEDEF. La privatisation des universités et la suppression des maternelles au profit de garderies pour avoir un contrôle de l'éducation.

Il a les mains partout, sur tout, il met sous l'éteignoir tout ce qui ne va pas dans le sens qu'il veut et tous les moyens sont bons : mensonges, promesses, bluff, reniements sont à l'ordre du jour en permanence.

On trouve dans cet échantillonnage les promesses de Mital, les pêcheurs, France Télécom, les tergiversations avec les lobbies agricoles … la mainmise sur les médias avec les amis pour le privé et la nomination du PDG de France Télévision, le contrôle du net avec HADOPI, … etc …

Le prochain trou dans le fromage va être d'une importance énorme, il va lui permettre le mettre la main sur la justice. En fait, il y a déjà deux ou trois doigts, mais là, ça va être quelque chose. Il va s'aliéner la justice. Prévue pour passer devant le parlement en septembre ou octobre, la loi sur la suppression du juge d'instruction est pratiquement bouclée. Les citoyens que nous sommes vont devoir, lorsqu'ils auront affaire à la justice, faire confiance à des gens dont le principal souci sera de conserver leurs places. En effet, plus de juge d'instruction signifie que seul le parquet interviendra dans les jugements et comme les magistrats du parquet sont nommés par le ministère de la justice, ils obéiront à leur hiérarchie. Finies donc les instructions à charge et à décharge faites par les juges libres de toute attache étatique. On va se retrouver devant la même justice que celle des Pinochet ou Staline pour ne citer qu'eux. Dans l'histoire, le Roi décidera de ce qui est bon ou non pour la Nation. Oh, rassurez-vous, si vous avez volé des pommes, il n'interviendra pas, mais si un copain à lui a détourné des milliards, il expliquera aux juges ce qu'il est bon (pour lui) de faire.

On n'avance plus vers la dictature, on y court plus vite que le recordman du monde du 100 mètres.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

des pas perdus 01/08/2009 16:35

Tellement gros qu'il n'y aura bientôt plus de fromage...

Lucien Aymard 01/08/2009 19:54


Si tant est qu'il en reste encore ...
@ +
Lucien


pipolin 31/07/2009 23:03

bof nous à béziers on s'en fout. on peut voler n'importe quoi. une fois en taule, les fenêtres des cuisines sont ouvertes.en 1789 on voulait pendre les aristocrates à la lanterne, maintenant on s'y repose.amitiés

Lucien Aymard 31/07/2009 23:10


Eh oui, nous les biterrois, on a cette faculté de s'évader pendant trois heures, histoire d'aller pisser dans la nature ... et puis on revient tranquillement avec l'aimable collaboration des keufs.
Ca s'appelle la promenade de la santé.
Amicalement
Béa et Lucien


Pat59 31/07/2009 20:37

Oups...crieront...

Lucien Aymard 31/07/2009 22:17


Quoi ?


Pat59 31/07/2009 20:36

Bonsoir Lucien,Je ne vais pas te dire que je suis d'accord, tu le sais, cela fait quand même plus de deux ans que nous serinons la même chose...Que vont faire les Français ? Se faire entuber et ensuite les moutons crierons au loup....Depuis le temps que c'est à l'ordre de jour cette réforme comme les autres... As tu entendu quelque chose venant du peuple mis à part nous ? On dirait que les Français attendent 2012 pour bouger, seulement même s'il n'est pas réélu vu les veaux de France il restera quoi ?Bon, mis à part cela, Béa, la BD promise est là Amitiés et Bises à BéaPat

a 31/07/2009 22:16


Bonsoir Pat,
Effectivement, à part les blogueurs qui bougent et pas seulement sur le net mais autour d'eux pas grand monde pour bouger, et pire, à l'exemple des new fabris qui ont cédé au chantage minable du
motodidacte Estrosi, qui les menaçait de ne rien avoir s'ils n'arrêtaient pas leurs menaces. Que risquaient-ils sinon de devenir l'exemple pour les autres ouvriers et peut-être le détonnateur d'un
grand mouvement social? Non! Le confort quotidien.C'est ce qui l'a emporté, mais ils n'ont pas encore touche leurs 12 000 euros.
Amicalement et bises de Béa
Lucien


Renard 31/07/2009 19:08

Pour celui qui aura volé des pommes, je ne suis pas si sûre de la clémence.Il y a bien un SDF qui s'est retrouvé en tôle pour avoir volé un sandwich, dans le même temps que le gouvernement renflouait ces voleurs de banquiers... 

Lucien Aymard 31/07/2009 22:10


Bonjour renard,
Preuve de notre recul dans le temps : Jean Valjean au bagne pour une miche de pain et les bourgeois qui paradaient devant l'église après avoir honteusement volé le travail des paysans.
Patience, ça reviendra!
Amicalement
Béa et Lucien


laurbez 31/07/2009 19:06

et tu peu ajouter l'école laïque qui sera bientot payante si tu veu mettre ton enfant avant l'age de 5 ans

Lucien Aymard 31/07/2009 22:06


L'école y figure sous le vocable de maternelle mais c'est encore une preuve de la récupération des individus dès le plus jeune âge.


laurbez 31/07/2009 19:04

HA deszole mais la je suis tres fier de toi papa biz a vous 4 MAYA JIMMIE BEA et au passage prend en une pour toi

Lucien Aymard 31/07/2009 22:05


Moi aussi, et depuis longtemps.
Bisous Béa Papa