Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 18:48

Hier, c'était le rugby, aujourd'hui, c'est la voile et pas n'importe laquelle, la voile de luxe. Vous ne connaissez peut-être pas les bateaux Wauquiez mais je peux vous dire que c'est le must de la plaisance à voile, la villa flottante avec baignoire et congélateur. La classe quoi !

Eh bien, figurez-vous que ça n'a rien à voir avec le Wauquiez que tout le monde connaît, grand, svelte, bellâtre, sourire aux dents blanches de requin, Laurent, sous ministre chargé de l'emploi, mais comme il n'y a pas de boulot, chargé du pôle emploi.

Celui-là, je ne sais pas s'il flotte, mais il sait certainement nager … et faire la brasse à l'envers, les bras ramenant l'eau vers lui. Il vient de nous inventer l'ANPE privée, peut-être aidé, voire poussé par sa sinistre de tutelle La Garde (meurt mais ne se rend pas: Cambronne).

Voyez-vous, il parait qu'il n'y a pas de travail, que le chômage augmente (sauf en juin avec les jobs d'été), mais, les boites privées seront là pour donner le travail qui n'existe plus à des demandeurs d'emploi qui ont renoncé à en chercher depuis longtemps. On nage en plein delirium tremens, peut-être même très épais.

On va donner à quelques sociétés spécialisées dans l'intérim ou le reclassement de licenciés la gestion de 320 000 chômeurs pour sois disant délester les pôles emploi débordés de travail. Il rigole le grand WL (non, pas Wagon Lits, Wauquiez Laurent) ou il se paye notre tête. Pour "gérer" cette cohue, on met 466 millions d'euros sur la table et on va payer 1580 à 2000 euros par emploi trouvé, c'est-à-dire, donner du fric à des boites pour faire exactement le travail que font les employés de l'Etat pour un salaire mensuel.

Sur le coup, je n'ai pas trop compris. Je me suis pris à part dans un coin de mon WL (pardon WC), je me suis concerté et à l'unanimité, j'ai décidé d'aller gratter le vernis pour savoir ce qui se cachait sous les cendres fumantes de l'opération "délocalisation" du chom'du. J'ai donc tapoté les touches de mon clavier dans l'espoir de réveiller une ruche et je ne suis pas déçu, j'ai même récolté le miel.

Il serait trop long de rechercher les imbrications de toutes les boites gagnantes des soumissions légales, mais, indépendamment d'Altedia ayant appartenu à Raymond Soubie, conseiller "social" de Sarko, j'ai fouiné sur les trois premières.

A tout seigneur, tout honneur, commençons par celle qui a obtenu 22% des parts distribuées. Elle se nomme SODIE Emploi. Recommandée dès 1995 par Juppé pour le reclassement des sidérurgistes lourdés (ils apprécieront l'efficacité), elle est expertisée annuellement  puis happée par le cabinet Secafi-Alpha et travaille pour Perrier, Coca-cola, Digital … (parlez-en avec les ouvriers licenciés). Le PDG d'alpha est Pierre Ferracci (ancien chouchou de la CGT pour les reclassements), nommé conseiller spécial Formation Professionnelle par Sarko, et faisant partie de la "commission pour la libération de la croissance française" plus connue sous le nom de commission Attali … avec les résultats que l'on sait. Ca, c'est une boîte qu'elle est bonne, la preuve, à l'origine, c'est une filiale chargée du reclassement des "emplois supprimés" d'USINOR-SACILOR devenu ARCELOR puis MITAL. Et vlan ! Passe-moi l'éponge.

MANPOWER suit avec 11%. Là, c'est plus soft. Juste le PDG, Françoise Gri, est membre du comité d'éthique du MEDEF et membre du conseil d'administration de l'école Centrale. Cerise sur le gâteau, le magazine US Fortune déclare madame 43ème femme d'affaire la plus influente au monde. Ne vous attendez pas à ce que Françoise Gri masse.

Arcade Conseil, ça, c'est une vrai charade à tiroirs. Dans cette honnête maison, une société répondant au doux nom de Solexia (rien à voir avec les carburateurs et les célèbres deux roues) possède des participations chez Arcade, et le patron de Solexia se nomme Hervé Kratinoff. Il passe son temps entre Lyon, siège d'Arcade et Le Puy en Velay où il vient d'acheter une société fabricant des fleurs artificielles et fief du secrétaire d'Etat chargé de l'emploi (donc du chômage) : Laurent Wauquiez.


Il y a fort à parier que les autre sociétés élues ont quelques doigts posés au MEDEF, chez les élus ou dans des sphères du genre CAC40.

Bon, j'ai été un peu long, alors je me dois de résumer.

On possède un pôle emploi chargé de trouver du travail aux chômeurs mais on a décidé  de le délester de 320 000 "pékins" sur 2 524 500, soit 7,89% pour faire réaliser le même travail moyennant 466 millions d'euros par des sociétés privées qui se sont battues pour avoir le marché ( signe de désintéressement).

Le calcul est vite fait : 45 000 salariés du pôle emploi pour 466 millions d'euros, ça donne 10 356 euro pour chacun et ils continuent de faire leur travail. Mieux encore, ça correspond à 42 ans de travail pour 660 employés à 1400 euros par mois, de quoi renforcer les agences les plus nécessiteuses.

NON ! On a préféré, chez les valets du Sarkozysme, refiler du fric aux amis et, en même temps, lancer un ballon d'essai sur la privatisation d'un service supplémentaire plutôt que d'embaucher.

Telle est la vie en Sarkozye, et ce n'est pas une vie d'ange, c'est plutôt la vie gît.

                         

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

METEXTOFF 01/08/2009 23:23

Mieux ! offrir les 466 millions d'Euros aux 320 000 demandeurs d'emplois . C'aurait été plus efficace mais bien sûr moins intérressant pour les initiateurs du projet.

Lucien Aymard 02/08/2009 10:03


Ils savent ce qu'ils veulent : notre fric. Le reste, chômeurs ou pas, ils s'en foutent.


Pascale 01/08/2009 14:20

Pangloss et toi avez assurément raison. Et de me demander pourquoi les fonctionnaires, les syndicats du Pôle Emploi laissent faire ?  Entre l'humiliation de se faire dire "vous ne faites pas votre boulot" et le coût de la mesure, il y aurait de quoi grogner !?!

Lucien Aymard 01/08/2009 19:53


Bonsoir Pascale,
Les syndicats aujourd'hui sont devenus des partenaires de consensus et non plus des organismes revendicatifs. Il ne faut plus s'étonner du faible taux de syndicalisation.
Cordialement
Béa et Lucien


Fred de Roux 01/08/2009 11:15

Bonjour LucienJe n'avais pas fait de visite du côté de chez toi depuis longtemps. Regrettable, tu as le chic pour mettre le doigt là où ça fait mal. Et là, c'est vraiment douloureux : si on n'en avait pas encore pris conscience, on comprendrait enfin qu'on est pris pour des veaux auxquels on fait bouffer du son au lieu de lait.Ton article est très fouillé et tout est vérifiable.Je n'avais pas fait d'article sur ce sujet parce que c'était trop choquant, trop écoeurant. Heureusement que des gens comme toi passent par-dessus leurs humeurs ! Je reviendrai bientôt, m'inscris à ta lettre et fais le lien entre ton blog et le mien (pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt ?)Bonne journée

Lucien Aymard 01/08/2009 12:18


Bonjour fred,
Merci de tes compliments, c'est vrai que je m'efforce de ne rien écrire sans vérifier avant. Pour l'idée des articles, il suffit de fouiner dans les journaux sur le net et surtout d'aller dans
les articles de page 5 ou 6, là où on informe pour l'alibi.
J'ai mis ton lien sur mon blog car j'ai trouvé chez toi des concordances d'idées.
Cordialement
Lucien


Pangloss 01/08/2009 09:46

Toute cette histoire est -avant d'être une escroquerie financière- une escroquerie intellectuelle.a) S'il y a du chômage, c'est qu'il n'y a pas de boulot. Mettre tout sur le dos des actionnaires ou des patrons est une simplification abusive, c'est dénoncer un épiphénomène en refusant de considérer la cause.b) Si les entreprises avaient une occasion de gagner du pognon en trouvant des acheteurs à leurs produits, elles embaucheraient des gens pour les fabriquer.c) le système (concurrence, croissance, mondialisation) est tel qu'il est plus rentable pour les entreprises comme pour les états  d'abandonner les pauvres (les gens et les pays) à leur merde et de se concentrer sur les marchés solvables.d) Trouver du boulot à des chômeurs, c'est affecter de croire qu'on peut régler un problème global (système économique, mondialisation, distorsion des coûts de fabrication, politique de croissance, OMC, enteprises supra-nationales, démographie galopante etc) par des mesures individuelles.e) C'est poser comme a priori la culpabilité (au mieux la débilité légère) du chômeur qu'on proclame implicitement incapable sans aide (du pôle emploi ou d'une boîte privée) de trouver du boulot là où il n'y en a pas pour tout le monde.f) En acceptant cet a priori, on dédouane ceux qui tiennent les rênes de l'Etat de toute responsabilité dans la crise. Et voilà où ils voulaient en venir!Accessoirement, on permet à certains copains de se faire du blé.

Lucien Aymard 01/08/2009 11:30



Bonjour pangloss,
Certes, il y a une part d'escroquerie intellectuelle mais sans vouloir faire de nationalisme, les licenciements pour délocalisations uniquement dans le but de "faire baisser les coûts" qui en
pratique ne font pas baisser les prix est la traduction du passage des bénéfices chez les actionnaires. Ce n'est qu'un exemple mais il existe des PME qui ferment uniquement parce que le patron a
mis essez d'argent de coté pour vivre de ses rentes (j'en connais 4 dans Perpignan qui ont engendré 95 chômeurs). Les services de l'Etat que l'on "dégraisse" au prétexte d'économies que l'on
dilapide par ailleurs n'obéissent pas forcément aux règles de l'OMC.
Certes, la période est telle qu'on ne peut prétendre arriver au plein emploi en prenant des mesures pour empecher tout celà, surtout avec le forcing de la mondialisation (comme si c'était le
chant du cygne).
A partir de là, trouver des emplois aux chômeurs, que ce soit par les fonctionnaires ou par le privé relève de la gageure. Je suis bien d'accord sur le fait que l'on culpabilise le chômeur pour
se dédouaner aux yeux de la populace et bien sûr, permettre aux amis de se remplir les poches, mais ça, ce n'est pas forcément l'exclusivité de la droite.


Cordialement


Lucien



laurbez 31/07/2009 18:55

Bien vu une fois d pus il va donner selon tes dire 1580 à 2000 euro àdes entreprises alors qu'il en donne 1600 brut a ma conseillére qui a 17 ans de boite et qui tien toi bien m'a que 5 minutes montre en main je me suis meme amuser au dernier rdv a déclencher le chronometre de mon portable donc 5 ce n'est pas 6 our faire le point avec moi tous les mois heureusement que je ne compte pas que sur elle pour trouver du boulot

Lucien Aymard 31/07/2009 22:04


5 Minute ? Mais tu es pistonné !
Il paraît que certaines personnes ne peuvent même pas être reçues ce qui les fait sauter du chômage et c'est ainsi que le nombre de demandeurs d'emploi baisse.
Bisou à vous
B"a et Lucien


Pascale 31/07/2009 18:30

Je m'associe aux compliments de Renard, très amplement mérités. Bravo Lucien !

Lucien Aymard 31/07/2009 22:01


Bonsoir et Merci Pascale, je suis très touché de ton com.
Cordialement
Lucien


Jean-François Vionnet 31/07/2009 08:30

Bonjour, Lucien, et merci de relayer cette info importante pour les chômeurs.Si tu as lu le "canard", tu devrais savoir que le chiffre du chômage en juin est falsifiée. Nombre de gens n'ont pas s'inscrire, ou ont été radiés, à cause de l'encombrement des poles emplois.Voilà comment les chiffres de juin sont bons.Salut et Fraternité.

Lucien Aymard 31/07/2009 11:30


Bonjour JF,
Je n'ai pas lu le canard de cette semaine car je na le prends plus très régulièrement, mais j'avais compris qu'il y avait anguille sous roche car il suffit de faire le tour de ses relations pour
s'apercevoir qu'à part les emplois saisonniers, il n'y a rien.
Amicalement
Béa et Lucien


Renard 31/07/2009 01:52

Je me doutais bien déjà quand il a commencé à réunir les différents secteurs où passaient les demandeurs d'emploi en un seul pôle emploi, qu'il allait nous sortir quelque chose de la manche...C'est fait, et grâce à cet article, c'est lumineux... pour moi tout au moins.Tu n'es jamais trop long, tu es juste bien précis, et au moins après t'avoir lu, on sait..Merci pour cet article LucienBisou du vendredi 

Lucien Aymard 31/07/2009 11:24


Bonjour renard,
Je suis très confus d'autant de sollicitude  . Je m'efforce toujours de vérifier ce que j'écris et c'est comme
celà que je fais des découvertes étonnantes comme cette histoire d'attribution du marché à des ... connaissances ...
Cordialement
Lucien


aliciabx 30/07/2009 23:36

C'est une façon de privater le Pôle Emploi qui, au départ, est une association, rappelons-le.Le but est aussi de générer de l'impôt par ces salariés qui géreront les chômeurs.Vu ? Le malheur des uns fait le bonheur des autres, surtout du gouvernement.

Lucien Aymard 31/07/2009 11:21


Bonjour alicia,
Et une privatisation de plus en perspective, comme pour l'URSSAF où on a regroupé tous les prélèvements des commerçants et artisans. Le libéralisme à outrance se traduit toujours par + vers + et -
vers -, le mélange se repousse comme pour l'aimant.
Amicalement
Béa et Lucien


des pas perdus 30/07/2009 21:18

C'est aussi ça la bonne gouvernance néo-libérale

Lucien Aymard 30/07/2009 21:28


Bonsoir,
Je crois qu'avec Notre Saigneur, le néo libéral vire peu à peu au néo nazi.
Cordialement
Lucien


Rébus 30/07/2009 19:52

Toi et Olive vous êtes donnés le mot, mais c'est important de rappeler qui profitera réellement de ce transfert couteux au privé, bizarrement beaucoup de potes de Sarko sont dans ces boîtes

Lucien Aymard 30/07/2009 21:27


Bizarre, vous avez dit bizarre ? Oui, cher ami, le bizarre avec sarko, c'est du quotidien surtout lorsqu'il s'agit d'argent. Avec olive, nous avons les mêmes sensibilités donc, rien d'étonnant que
nous nous rejoignions.
Cordialement
Lucien