Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 18:37

Mercredi 29 juillet 2009, la date va être à retenir. C'est lors de ce conseil des sinistres, le dernier avant les vacances, que devrait présider nano 1er s'il a bon cœur, que le sort de La Poste va être scellé.

Les choses devraient donc se discuter, mais en réalité, elles sont arrêtées ainsi :

-" La Poste va devenir une SA à capitaux publics le 1er janvier 2010".

POURQUOI ?

Il semblerait que La Poste ait demandé à l'état le statut de SA pour pouvoir financer sa croissance.

Dans quel but ce service public a-t-il besoin de croître? Pour être le plus important possible lorsque notre gouvernement le privatisera au 1er janvier 2011. C'est, en effet à cette date que se situe l'ouverture complète du courrier à la concurrence.

Pour en arriver là, Sarkoco a créé une commission à la tête de laquelle il a bombardé l'homme le plus apte à décider, le nommé François Ailleret DG honoraire d'EDF et président de l'Institut Pasteur qui n'a vu le courrier qu'au travers de ses secrétaires et ne sait peut-être même pas coller une enveloppe autocollante. Cette commission, composée de 24 membres dont la minorité était confiée aux représentants des syndicats, a rendu des conclusions conformes aux souhaits de notre guide détenteur de vérité. Attention quand même, la CGT s'est retirée le 10 décembre 2008 de cet organisme éphémère, au lendemain de la publication dans la presse de conclusions qui n'avaient pas encore été délibérées et la CFDT déclare avoir défendu les postiers jusqu'au bout (mais lequel?).

Le 11 décembre, le Roisident a eu entre les mains ce rapport qui devait être rendu fin novembre 2008. Il pouvait y voir deux solutions possibles :

- Apport supplémentaire de capitaux de l'état, donc, conservation du statut actuel avec dotation sur le budget de l'état. La Poste restant ainsi un service public.

- Transformation en SA avec intervention de la Caisse des Dépôts et ouverture à des investisseurs institutionnels dès maintenant ou plus tard. En clair, privatisation progressive et larvée.

Sans être grand clerc ni devin, je crois que nous pouvons nous attendre à l'adoption de la deuxième solution puisque, déjà en 2008, un grand con ça y est du Château avait annoncé, avant la création de la commission, que La Poste serait transformée en SA.

Encore une administration payée par les contribuables, qui va être vendue aux squales amis de Notre Saigneur, à partir de quoi nous pouvons nous attendre au pire.

Des exemples édifiants sont à nos portes. La poste italienne organisme d'Etat mais ouvert aux actionnaires : envoyez une carte postale de Rome, elle arrive en France dans les 48 heures, expédiez-là de Rieti par exemple et elle vous parviendra 10 jours après. Autre exemple, en Espagne, depuis janvier 2008, le courrier n'est plus distribué en campagnes dans les habitations à plus de 250 mètres d'une route principale. Il est mis dans une boite commune où chacun peut aller se servir.

Actuellement, certains pays ont refusé la privatisation et d'autres sont en train de nationaliser à nouveau.

Nous, français ringards, on fait l'inverse malgré toutes les protestations comme celle des 6000 élus du comité de Roquebrun, ou les menaces de grève des syndicats majoritaires de La Poste.

Ce matin, est-ce trop zizi a reçu les syndicats pour les "rassurer", leur affirmer qu'il voulait faire de La Poste l'un des premiers opérateurs postaux en Europe (qu'est-ce qu'on s'en foutre, le courrier en France nous suffit, celui de l'étranger se démerde) et qu'il prenait trois engagements:

- Un capital détenu à 100% par des acteurs publics (Etat et Caisse des Dépôts)

- Garantie de la mission de service public (on fait déjà payer la course du facteur qui va chercher les médicaments des personnes âgées habitant dans des maisons de campagne reculées)

- Préservation du statut et des droits des postiers (Quid des nouveaux embauchés ?).

On sait ce que valent les engagements des ministres qui sont assis sur des sièges éjectables et croire que la privatisation n'aura pas lieu, c'est croire que demain on rase gratis.

En tant qu'investisseur institutionnel, la caisse des dépôts s'est forgé un déficit de 1,5 milliards d'euros et il faudrait être totalement niais pour croire qu'elle ne va pas vendre des actions de La Poste pour se renflouer une fois qu'elle les aura acquises.

Souvenez-vous du facteur qui, comme dans Les Ch'tis, passe de maison en maison pour distribuer le courrier et boire son café. Avec la nouvelle poste, c'est fini, vous irez lui apporter le café dans son bureau.

                                                                                  

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

dandel4 28/07/2009 15:07

Bonjour à tous,La privatisation de la poste risquait fort (à juste titre) d'être impopulaire. La solution, comme dans une stratégie militaire c'est de faire diversion. Notre illustrissime Président va donc payer de sa personne, un petit malaise bien organisé monopolise tous les médias pour un bout de temps. De supposition en supposition"Va t "IL" pouvoir reprendre ses fonctions comme auparavant ?? Est ce un malaise cardiaque?? non disent les uns, oui dixit le porte parole de l'UMP les médias sont occupés et pendant se temps là ni vu ni connu tout en douceur sa privatisation va se faire sans l'ombre d'un mécontentement. Vous voulez parier que la semaine prochaine tout sera rentré dans l'ordre ?? jusqu'au prochain coup fourré...

Lucien Aymard 28/07/2009 15:27


Bonjour et merci d'être passé sur mon blog.
Tel qu'il est, notre roisident  serait bien capable de mourir pour attirer l'attention sur lui, peut-être pour mieux faire passer la taxe carbonne.
Béa et Lucien


Daniel DELEU 28/07/2009 09:45

Quand il y a des décisions impopulaires à prendre le seul moyen est de détourner l'attention n'est-ce pas ?? Alors un p'ti malaise vite fait, les médias s'emparent du fait, on s'éternise en suppositions, ce qu'il faudrait faire au cas (improbable) où l'impensable arriverait, la sortie de l'hosto, la convalescence, le repos du guerrier, et entre temps vlan >>> en coulisse on fait passer ce que l'on veut. Elle est pas belle la vie???????

Lucien Aymard 28/07/2009 11:16


Bonjour et merci d'être passé sur mon blog.
Tel qu'il est, notre roisident  serait bien capable de mourir pour attirer l'attention sur lui, peut-être pour mieux faire passer la taxe carbonne.
Lucien


Pat59 27/07/2009 23:14

Bonsoir Lucien et Béa,La poste va être privatisée, qu'on le veuille ou non, et lorsqu'elle sera privatisée, il y aura un dégraissage en partant du bas pour avoir un service minimum pour un profit maximum aux actionnaires.L'époque où le facteur passait dans les maison, buvait sa "bistouille" (café + goutte dans le café) du nord est bien révolue et depuis longtemps, ainsi que le facteur qui rentrait pour porter le courrier aux petits vieux en même temps que leurs retraites. Ou le facteur qui passe par la pharmacie sur sa tournée pour rendre service.Un exemple en Belgique (je sais c'est l'étranger mais vous allez avoir ce système) la poste est encore un service public mais le courrier peut être porté par des agences extérieures, bon mais le sujet n'est pas là, le sujet c'est Géo-route !Géo route est une bêbête informatique qui comme son nom ne l'indique pas sert à ... géo localiser et organiser les tournées des facteurs afin d'optimiser leurs parcours en leurs attribuant bien sur un temps par "maison".Résultat !? Avant le courrier était porté par notre bon facteur que nous connaissions et à 10 heures au matin tout le courrier était livré + les petits services par ci par là... maintenant, le facteur ne ressemble plus à un facteur, il est en tenue de ville comme vous et moi, il tourne en rond comme un chien qui se mord la queue avec son géo route en main, et en hiver on le voit encore au soir avec une lampe de poche essayer de lire les adresses sur les enveloppes et rechercher les numéros des maisons car maintenant le maître mot est polyvalence géo route sait ce qui est bon pour vous...J'exagère à peine, mais le courrier maintenant il n'est pas rare de le recevoir vers les 14 - 15 heures et encore quand il ne faut pas que j'aille remettre le courrier aux voisins qui est arrivé dans ma boite aux lettres (authentique) et demander à ceux-ci par la même occasion s'ils n'ont pas le mien !Avant le facteur, nous le connaissions, en décembre il venait nous fourger son calendrier pour ses etrennes, maintenant ? Ils ne viennent même plus !C'est vers ce service là que la France se dirige... idylique non ? Ah oui, j'oubliais, avant une lettre postée avant 15 H arrivait partout en Belgique le lendemain, maintenant il faut bien compter une semaine et encore dans le cas où vous auriez affranchi votre lettre en surtaxe "prior" comme prioritaire, sinon... A Dieu va...Amités et bises à BéaPat

Lucien Aymard 27/07/2009 23:39


Bonsoir Patrick,
Dans tout ça, une chose est excellente comme le dit Béa, on ne pourra plus dire à une femme que son fils ressemble au facteur ... il n'a plus le temps de batifoler.
Bises de Béa et amitiés
Lucien


laurbez 27/07/2009 23:02

desole charlotte gauche droite centre c'est peut erte parreil tu as raaison mais au moin avec la gauche on a la vaseline

Lucien Aymard 27/07/2009 23:33


Alors que la droite nous fournit gratos les pôignées de sable.
BIZAVOUS


charlotte 27/07/2009 22:49

Oh Lucien, Sarko, Ségo ou le Béarnais, c'eut été pareil, les directives viennent de Bruxelles qui prend ses ordres de l'OMC qui est aux ordres de la gde finance internationales. Droite gauche centre tous pareils . On est Foutus....Amicalement

Lucien Aymard 27/07/2009 23:32


Bonsoir Charlotte,
C'est vrai que les directives viennent de Bruxelles qui les reçoit de l'OMC, mais curieusement, il est des pays qui refusent de les appliquer alors que nous sommes à l'avant garde. On n'est foutus
que si on ne se révolte pas;
Cordialement
Lucien


laurbez 27/07/2009 22:32

67% trop tard ,mais ca ne fait que commencer comme j'ai pu le lire grace au lien que olive a eu la délicatesse de laisser sur le blog de pat 59 la dictature va bientot reaparaitre donc les 54% qui ont votaient pour lui n'ont pas finis de se mordre les doigts enfin ce qui leur reste car il va falloir bientot ressortir les tickets de rassionnement Vichy n'est plus tres loint .

Lucien Aymard 27/07/2009 23:29


Bien! Jai écrit sur ce même blog un article qui m'a vallu les foucres de certains il y a presque 2 ans. Je comparais NS à Adolph sans jamais le citer. Aujourd'hui, j'ai l'impression que j'avais
tort d'avoir raison trop tôt.
Bisous


Renard 27/07/2009 19:30

Je suis sûre d'avoir raté la moitié de l'histoire, car on ne me fera jamais croire que plus de la moitié des français sont d'accords avec tout ça...

Lucien Aymard 27/07/2009 19:56


On est nombreux comme ça. 47% il y a un peu plus de deux ans mais aujourd'hui, au moin 65% ... TROP TARD !!!!


Jean-François Vionnet 27/07/2009 19:25

Après la SNCF, la Poste, bientôt l'enseignement à la petite école, et la police, et les prisons, tout privatisé. Les routes le sont déjà : autoroutes à péage ou nationales défoncées. Et tout l'argent que les français paient en impôts directs ou indirects (TVA, invention géniale de Giscard) servira à nourrir nos chers députés.

Lucien Aymard 27/07/2009 19:54


Et dans l'histoire, il ne faut pas oublier le pire qui nous arrive peu à peu insidieusement : la santé Sécu et hôpitaux.
Bientôt, si t'es pas riche, tu pourras crever.
Amicalement
Lucien