Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 21:51

Connaissez-vous Carine Azzopardi, journaliste à FR3 ?

Non ? Eh bien Sarko lui, il connaît bien. Peut-être a-t-elle refusé ses avances, peut-être a-t-elle des idées différentes des siennes, le tout est que Lilliput n'a pas apprécié.

Mortalité (pardon, moralité), la journaliste est convoquée le 23 juillet pour la deuxième fois par la BRDP (Brigade de Répression de la Délinquance cotre les Personnes) dans le cadre de l'enquête sur la diffusion sur Internet de propos hors antenne de Notre Saigneur. Son collègue Joseph Thual, également de FR3 avait aussi été entendu pour la deuxième fois au début juillet. Notez, dans le sigle, la notion de répression.

Ces convocations font suite à la plainte déposée le 8 juillet …2008 par FR3 pour "vol, recel et contrefaçon" après la diffusion notamment sur Rue 89 d'une vidéo montrant le gnome sur le plateau, hors antenne, avant son passage au 19/20 le 30 juin 2008.

Souvenez-vous, le 1er avril quatre journalistes avaient déjà été convoqués (2 de FR3 et 2 de Rue 89 dont le directeur) pour subir un interrogatoire en forme de manœuvre destinée à faire révéler les sources d'information par ces journalistes.

Voilà une fois de plus posés les problèmes de déontologie journalistique, d'auto censure, de censure et d'application de la loi Dati du 16 mai 2008 sur la protection des sources d'information journalistiques.

Vous pensiez que le petit avait fait amande honorable ? Jamais de la vie ! Vous avez vu les chiens ? Plus ils sont petits, plus ils sont hargneux, c'est la même chose pour certains hommes politiques que je ne saurais désigner de peur qu'ils ne se reconnaissent, ces élus de très haut niveau.

On ne laisse pas, comme cela, s'exprimer la liberté de la presse dès l'instant où elle met en lumière les travers du président de toutes les Gaules, ses insanités, ses sautes d'humeur, ses réflexions de bas étage, ses jeux de mots à l'emporte pièce, ses menaces, son arrogance de nabot, ses blagues qui ne font rire que lui ou ses colères noires incontrôlées.

Ah, le courage ne lui manque pas pour demander, voire imposer de déposer une plainte, à une chaîne de télé dont il peut à loisir décider de l'avenir personnel du patron car, il aime à faire réaliser la basse besogne par les autres pour ensuite se permettre de passer pour intransigeant ou magnanime selon sa volonté du moment.

Que cherche-t-il au travers de FR3 ? A pousser dehors ceux qui ont eu l'audace de lui résister en les écoeurant, en les faisant harceler par sa police qui d'ailleurs ressemble de plus en plus à une milice digne des années noires de la république de Vichy. Il voudrait la délation des journalistes comme il monte les ouvriers français : les uns contre les autres, la dénonciation des sources d'information contrairement aux lois européennes, la possibilité d'user d'un droit de révocation de ces journalistes qui ne partagent pas ses volontés et ses caprices de star.

Eh bien NON, monsieur le micro président, vous n'aurez rien de tout cela, et les journalistes dignes de ce nom, vous pourrez les intimider jusqu'à plus soif, vous les trouverez toujours sur votre route, prêts à vous rappeler vos promesses non tenues et vos caprices inouïs autant qu'inutiles. Ils seront là, ces vrais professionnels, pour vous remémorer votre statut précaire de président provisoire d'une France qui vous hait de plus en plus malgré les sondages que vous manipulez joyeusement pour faire croire au citoyen que vous êtes le plus fort, le plus intelligent et le plus modeste surtout à défaut d'être le plus beau (le plumeau).

La jalousie des autres transparaît de votre regard fuyant et l'envie d'être ce que vous ne serez jamais transpire de tout votre comportement inconséquent.

Il faut être sérieusement hors de toute norme pour se permettre de s'attaquer à la liberté de la presse et surtout à la liberté d'expression que vous voulez museler par tous les moyens possibles pour pouvoir paraître à défaut d'être. Vous êtes finalement le président d'un groupuscule qui vous admire, vous flatte, vous fait des ronds de jambes mais qui ne manquera pas de vous planter le couteau dans le dos à la première occasion, et vous l'aurez bien mérité à défaut de l'avoir cherché … ou inversement … ou les deux.

                                             

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

laurebez 20/07/2009 23:28

JE ne crois plus en grand chose et mes dernier espoir ce sont envole un fameux soir du 8 mai 2007 quand j'appris qu'un politique pouvait se prostituer pour le pouvoir , mais je ferais un effort tous les soir avant de me coucher je prirais comme pat

Lucien Aymard 20/07/2009 23:48


Bonsoir laurebez,
Tu as raison de prier à l'unisson avec Pat, rase mottes mérite bien une prière quotidienne pour devenir moins abruti. Déjà, il l'avoue luio-même (tous les 6 mois), il a changé. C'est vrai, j'ai
remarqué qu'il avait des talonnettes plus hautes. Dans deux ans, il aura des échasses, ça le fera tomber de plus haut.
Bises à vous
Béa et Lucien


dandel4 20/07/2009 20:16

Dans sa p'tite tête il se croit super génial et ne comprend pas qu'une personne normale puisse penser autre chose. Le fait même de penser sans s'exprimer et pour lui un crime de lèse majesté. Que ce soit des journalistes, des politiques ou même d'autres dirigents il s'en fout il faut démolir le quidam qui a "OSE". Il suffit (d'accord il faut une sacré dose de courage) de regarder la fin d'une reunion avec d'autres chefs d'états le seul qui se met en valeur c'est lui, le seul qui attribue les places de ceux qui vont l'entourer c'est lui. Au dernier G.20 il a carrément fait en sorte que Mr.Obama passe à l'arrière plan, idem pour A.Merkel. Qu'il fasse un complexe d'infériorité dû à sa taille minuscule d'accord mais il en est ridicule.(Qu'on le mette à l'arrière sur un tabouret et basta.

Lucien Aymard 20/07/2009 22:48



Je crois qu'il a pris conscience de sa taille le jour où, étudiant, il a voulu vendanger dans le midi et le patron de la vigne lui a donné une échelle pour cueillir les raisins. Depuis, il a
besoin d'être toujours plus haut ... mais plus dure sera la chute.
Cordialement
Lucien



Pat59 20/07/2009 10:43

Là, je crains très fortement que la liberté de la presse et des journalistes fasse partie du passé.Si on regarde cette fameuse vidéo, il l'a dit clairement que cela allait changer dans sa colère de petit gamin frustré d'un bonjour.Bonjour ? C'est quoi ce mot ? Il veut dire souhaiter une bonne journée à une personne si je ne m'abuse... pourquoi devrait être puni la personne qui ne lui a pas dit cette formule alors qu'il lui souhaitait tout sauf une bonne journée ?Le pouvoir médiatique est son cheval de bataille, sans lui il n'est rien, alors il le tient dans une main de fer. cqfdEt d'une manière ou d'une autre il arrive à ses fins, les groupes de presses sont aux mains de ses potes et le public dans les siennes... dans ces conditions comment vouloir ou plutôt je devrais dire avoir une presse libre et indépendante ?Ma prière du jour :Mon Dieu, je ne demande jamais rien, mais là c'est trop grave... envoyez le chez votre concurrent en bas, nous comprenons que vous n'en voulez pas.Comment ? lui non plus ! M***e alors !

Lucien Aymard 20/07/2009 22:25



Bonsoir Patrick,
Excellente ta prière, nous la reprenons à l'unisson. Pour la presse, le mot liberté est carrément rayé du dictionnaire, les journaleux arrivent à s'auto censurer pour pouvoir garder leur job.
C'est gravissime.


Amicalement


Béa et Lucien



Jean-François Vionnet 20/07/2009 09:42

Et oui, le français a la mémoire courte, il ne se souvient de l'époque du gouvernement de Vichy, et des répressions des libertés de l'époque, où on appelait terroristes, les résistants.Salut et Fraternité.

Lucien Aymard 20/07/2009 22:22


Bonsoir JF,
Aujourd'hui, le mot n'est pas encore laché, mais je penese que bientôt ce sont les manifestans qui seront traités de terroristes. Vichy revient plein gaz.
Cordialement
Lucien


Renard 19/07/2009 23:48

Il faudrait enfin que s'arrête le "chacun pour soi", si nous voulons avoir une chance de récupérer ce qui reste de ce pays.Je commence à avoir froid dans le dos.. 

Lucien Aymard 20/07/2009 22:21


L'individualisme est si développé et entretenu que je commence à douter.
Cordialement
Lucien


Rébus 19/07/2009 22:43

la presse est de plus en plus attaquée, on le voit dans cette affaire, comme on l'a vu récemment pour ce journaliste stagiaire du Monde interpellé par les flics alors qu'il faisait son boulot, et l'infe Ménard, on ne l'entend plus, la liberté de la presse bafouée, ça ne le préoccupe que si c'est Chavez ?Ce pays n'est plus une démocratie, il est plus que temps de s'en rendre compte

Lucien Aymard 19/07/2009 23:40


Il y a bien longtemps que la démocratie a fait long feu dans notre pays, nous avons un roi élu et tout puissant qui écrase même la presse aujourd'hui. Quant à Ménard, ce qui l'intéresse surtout,
c'est le sensationnel essentiellement à l'étranger car ici, il veut garder son petit coin pénard.