Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 20:52

Je dois, avant toute chose, bien préciser que je ne suis ni raciste, ni antisémite, ni xénophobe, par contre, je suis farouchement opposé aux lobbies quels qu'ils soient.

Ceci posé, je croyais que le lobby juif était une invention du sinistre troisième Reich et de son non moins sinistre führer. Il semblerait que non et que nous assistons à une transformation de la ministre de la justice en carpette devant la menace d'une manifestation prévue par les organisations juives de France.

Je sais par expérience que la justice de notre pays est quelquefois surprenante, qu'elle rend des verdicts parfois incompréhensibles de la part des citoyens qui ne jugent qu'au travers des éléments que donnent les médias, mais jusqu'ici, les décisions même discutées par certains, étaient respectées.

Qu'une famille endeuillée à cause d'un criminel et de ses complices trouve un verdict trop clément, je crois cela normal et même naturel. Que cette famille réclame par toutes les voies légales de recours un nouveau jugement destiné, dans son esprit, à alourdir des peines, rien de plus louable et je comprends cette démarche. J'irai plus loin en disant que faire appel à une ou des organisations pour appuyer des démarches tendant à accélérer une demande de révision ou un appel pour un procès que l'on estime bâclé ou inéquitable ne peut qu'être compris de tous.

Seulement, voilà, en l'espèce, MAM prend une décision complètement inaudible et inexplicable mais qui est dans le droit fil du "tout répression".

Comment peut-on rejuger une partie seulement d'un groupe au motif que les peines qui ont été prononcées pour ses membres sont inférieures au réquisitoire de l'avocat général ? Ca dépasse l'entendement. Ce n'est plus une demande de second procès à laquelle on assiste mais à un ordre de vengeance qui est donné par la garde des sceaux, et tout cela parce que la famille, appuyée par  les associations juives, dont certaines demandent un procès public, juge certaines peines trop faibles eu égard au caractère antisémite du crime.

Mais, dites-moi, on ne les a pas entendus tous ces donneurs de leçons, chaque fois que le jury populaire a infligé une peine inférieure au réquisitoire dans quelque procès que ce soit. Alors pourquoi aujourd'hui ? Peut-être parce que l'avocat de la famille est aussi celui des présidents de droite, peut-être parce que le minimoy de l'Elysée ne veut pas décevoir sa mère, peut-être tout simplement parce que le lobby juif a assez de poids pour obliger l'Etat à suivre ses directives et là, c'est gravissime.

On atteint le paroxysme de la connerie quand on entend l'avocat demander le vote par l'Assemblée Nationale de la prochaine loi permettant de juger les mineurs en public.

Mais c'est quoi cette République ? Un ramassis de lèches bottes à la solde de quelques fortunes. Car si lobby il y a, ce n'est pas parmi les travailleurs, ouvriers ou employés qu'il faut les chercher, mais comme tous les lobbies, dans les couches aisées de la population, celles qui s'attachent les femmes et les hommes de pouvoir.

J'ai pas mal d'amis dans le milieu du judaïsme, des ouvriers évidemment, et ils ont peur qu'une telle décision ne se retourne contre eux bien qu'ils ne soient pas en accord avec ces manières.

Je n'accepterai jamais qu'un ministre, de quelque bord qu'il soit, s'érige en justicier par la remise en cause de décisions d'un jury populaire. Accepter cela, c'est déjà cautionner la dictature. A quoi peut donc servir un jury si un ministre a décidé d'infliger une peine différente de celle sortie du délibéré d'un tribunal ?

Je souhaite simplement, pour l'exemple, que le prochain jury qui aura à délibérer sur cette affaire confirme au pire les sentences prononcées en première instance, mais hélas, je ne me fais pas trop d'illusion, les magistrats et le jury seront certainement soigneusement choisis pour que le prochain verdict aille dans le sens de l'histoire telle que voulue par le pouvoir.

Désormais, quand je vais entendre quelqu'un dire qu'il fait confiance à la justice, je vais rire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

Pat59 14/07/2009 17:21

Justice populaire, ou comme tu le dis pop hue l'air, je suis entièrement d'accord avec toi, il est inadmissible que le pouvoir prenne le pas sur la justice populaire, nous avions déjà eu un bel exemple des prises de positions avec le procès Colonna, je ne discute pas le fait qu'il soit coupable ou innocent, mais la pression faite pour lui faire porter un chapeau qui manifestement ne lui allait pas !Mais le juge a suivi dans ce cas là les instructions de Naboléon, et la justice populaire l'ayant suivi scrupuleusement personne n'a rien eu à redire... Au trou et on jette la clé

Lucien Aymard 14/07/2009 23:52


Bien sûr, au trou, mais un trou bien profon et qui pue, genre trou du c.. comme lui.
Amicalement
Lucien


TendrePoison 14/07/2009 10:17

C'est une aberration de parler d'indépendance de la justice quand les magistrats sont des fonctionnaires qui passent un concours administratif et sont payés par l'Etat. Quant au Parquet, il prend ses ordres directement du ministère, sauf que d'habitude c'est plus discret quoi. Seul le juge d'instruction pouvait avoir un peu d'indépendance, et encore, quand il avait la carrure pour resister aux pressions de toutes parts. 

Lucien Aymard 14/07/2009 11:11


Absolument d'accord avec toi. Et c'est pour achever l'indépendance de cette justice que le nabot veut supprimer le juge d'instruction.
Pauvre pays qui glisse doucement vers une dictature d'élus.
Amicalement
Lucien


Jean-François Vionnet 14/07/2009 08:51

Je vois bien à la lecture de ton billet, que nous avons les mêmes convictions. Mais que veux-tu, MAM se laisse influencer et use de pouvoir démesuré pour s'asseoir sur la justice. C'est du Sarko tout craché. Il faut faire plaisir aux institutions juives, à l'église catholique intégriste, à toutes les sectes (voir la scientologie avec Tom Cruise, sur la photo avec nabot 1er), et aux politiques incriminés dans des histoires de ballets roses, et faire payer le max aux voyous de banlieue, qui eux ne votent jamais.Il y a vraiment de quoi être dégouté.Salut et Fraternité quand même.

Lucien Aymard 14/07/2009 11:08


S'assoir sur la justice, voilà le mot. Si à la place de la balance la justice tenait un bâton entouré de barbelés ... quel plaisir de les vois s'assoir toute cette bande de résidus de vomissements
!!!
Amicalement
Lucien


pipolin 14/07/2009 08:39

salut aymard,Un crime est un crime. Il s'agit là d'un crime de droit commun. on oublie de remonter au source du droit. La justice a rendu sont verdict. L'intervention d'un membre du gouvernement quelqu'il soit est déplacée, la justice est indépendante. Moi j'aimerais lire le jugement, on parle du résultat des peines, des réactions des parties, mais comment le juge et les jurés ont statué, quel a été leur raisonnement qui a amené leur verdict, c'est cela qu'il faudrait analyser, mais bon on médiatise.b journéePIPOLIN 

Lucien Aymard 14/07/2009 11:05


C'est bien ce que je dis, les citoyens ne jugent qu'avec ce qu'on veut bien leur donner dans les médias. Celà dit, les politiques n'ont rien à faire dans la justice, même la garde des "sots".
Bon défilé
Amicalement
Béa et Lucien