Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 20:19


Vous pensiez que l'adjectif qualificatif du dimanche était "dominical" ? Vous vous trompiez lourdement, depuis ce matin c'est Dominique, nique, nique.

On remet le couvert pour la quatrième fois. Le gouvernement de Fion revient à la charge pour son idée fixe de faire travailler les ouvriers et employés le dimanche, pendant que ces messieurs dames partent en week-end avec leurs cons joints et leurs bâtards.

A en croire les médias à la botte qui nous distillent des extraits du projet de loi au compte gouttes, les choses ne seraient pas si mauvaises que cela.

Trois grandes agglomérations Paris, Marseille et Lille verraient leurs magasins ouverts le dimanche avec contre partie pour les ouvriers volontaires. J'adore ce mot dans la bouche des patrons comme j'en ai connu qui savent vous désigner volontaire d'office une caissière en la laissant libre d'accepter ou de refuser tout en lui expliquant qu'en cas de refus, elle va certainement avoir des erreurs de caisse motifs à licenciement. La contre partie, donc, c'est le paiement double OU un jour de repos dans la semaine. Chouette!  Le vendeur prendra un repos le lundi quand sa femme et ses enfants sont à la maison le dimanche.

Dans ce même texte, on nous annonce l'ouverture dans les zones ou les communes "d'influence" touristique. Alors là, on nage en plein bonheur. Les plages du littoral, les stations de ski, les villes et villages abritant des sites remarquables sont des communes touristiques, mais les agglomérations environnantes qui offrent hébergement et restauration ne constituent-elles pas des communes d'influence touristique ? Et jusqu'à quelle distance du point remarquable considère-t-on qu'il y a influence ? Par exemple, quand je vais visiter le Château de Chenonceau, et que je loge dans un gîte rural à Reignac sur Indre, ce village situé à 24 km a-t-il une influence touristique ?

Le plus beau, dans ces zones, c'est que l'ouvrier devra travailler le dimanche sans compensation. Bien sûr, on nous explique qu'une concertation aura lieu entre les organisations syndicales de salariés et du patronat. Je me mare ! Quelle organisation pour un marchand de souvenirs ou un épicier qui ont une ouvrière ?

Enfin, cerise sur le gâteau, les chômeurs ne seront pas obligés d'accepter un travail le dimanche qui leur serait proposé sans risque de se voir sanctionné par le pôle emploi. Bon, il n'obtiendra pas le travail car le patron ne voudra pas de lui, mais il pourra rester chômeur. Ca c'est une avancée sociale !

Voilà, le Nabot a décidé, il a fait un caprice de plus qualifié des plus important avec le texte sur l'audiovisuel par l'une des portes parole de l'UMP Chantal Brunel. Pour enfoncer le clou, il réunit en début d'après midi les représentants de la majorité pour les menacer des foudres du ciel si son excentricité venait à être refoulée. Il joue sur du velours, le nain, le 27 février, la cour d'appel de Paris a divisé par 20 les amendes infligées à 13 enseignes de Thiais pour travail illégal le dimanche, sauf Boulanger et la FNAC qui ne paieront que le 40ème de l'amende infligée en première instance. Preuve, s'il en était besoin, que cette histoire de travail le dimanche n'est là que pour favoriser les grandes enseignes dirigées par … des copains du roi de la talonnette.

Dans tous les cas et de toutes les manières, c'est l'ouvrier qui verra son repos dominical Domi … niqué. Bonjour la vie de famille. Bof; il y aura toujours un voisin pour s'occuper de la femme se celui qui travaille le dimanche.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

ledif trocas 16/07/2009 04:55

blague dans le coin:voustu ne préférerais pas habiter le château et visiter le village?

Lucien Aymard 16/07/2009 13:01


Habiter le chateau, bof, pas assez bourgeois pour ça. Visiter les villages pour découvrir et cotoyer les gens, ça oui ce serait bien, mais inutile d'ouvrir les magasins, ce sont les gens qui
apportent la culture, pas les supermarchés.
Cordialement
Lucien


Pat59 09/07/2009 11:06

Je lis les commentaires disant de refuser d'aller le dimanche bosser, c'est bien beau mais comme disait le com n°1 le STO ne se refuse pas !Quant à ne pas aller dans les grandes surfaces ? Oui, mais il y aura toujours des irréductibles cons pour y aller ou des sarkolâtres con-pas-vaincus du bien fondé de cette mesure sociale et fonceront faire leurs courses ce jour là.Pendant ce temps là... la visite aux anciens qu'ils soient en maison de retraites ou chez eux ? Fini, vous serez au boulot... La promenade dominicale avec les enfants en forêt ? Ben eux, ils seront en maison d'acceuil payante avec l'argent que vous n'aurez pas gagné le dimanche et livrés à eux même avec le cortège de conneries que sont les jeunes seuls sans surveillances parentales... Le repas de famille ou barbecue où les tracas journaliers s'évacuent ? Fini ! Et la cerise sur le gâteau c'est que ce sera cadeau MEDEF !

Lucien Aymard 09/07/2009 14:43


Absolument d'accord avec toi. Il va falloir faire travailler des gens dans des établissements normalement fermés le dimanche comme les crèches, les gendarmeries etc... c'est à dire qu'il va y avoir
7 jours de semaine dont 1 repos on nous pousse vers la semaine de 48 heures.


Ferreira 09/07/2009 10:51

J'ai cru comprendre que les salariés decertaines zônes n'auront pas la chance de travailler sur la base du "volontariat". Je pense qu'il va y avoir un engorgement des dossiers aux prud'hommes...

Lucien Aymard 09/07/2009 14:27


Aux dernières nouvelles, la notion de volontariat a totalement dusparu du texe qui vient, oh surprise, d'être adopté par les vieux débris du sénat. Quant aux prud'hommes, à la suite de leur
réduction pas Dati, ce n'est pas à de l'engorgement mais à un bouchon qu'il faut s'attendre.
Amicalement
Lucien


sixtine 08/07/2009 10:34

Si les gens étaient moins bêtes ( je dis bien si ! ), ils refuseraient en bloc de se laisser déposséder de cette journée indispensable à l'équilibre familial...Je travaille un dimanche sur deux, mes filles sont grandes, mais je passe à côté d'evènements familiaux de temps en temps... Pas simple de concilier vie privée et professionnelle. Ce sera pire !

Lucien Aymard 08/07/2009 11:33


Je sais ce qu'était le travail du dmanche car les trains roulent tous les jours comme les malades ont besoin des soignants tous les jours, la population des pompiers tous les jours etc ... Alors,je
serai toujours un ardent défenseur du repos dominical, non pas pour le jour dimanche mais simplement parce qu'il est un jour où tout le monde doit pouvoir se réunir en famille, chose que, comme
toi, je n'ai pas pu faire parfois.
Le paradoxe français, c'est que les gens veulent des magasins ouverts, mais les mêmes ne veulent pas travailler. Le français est con. Telle sera ma conclusion.
Amicalement
Lucien


pipolin 08/07/2009 08:54

Bonjour Lucien et BéaQuand j'habitais en ville, c'est à dire l'an passé, j'avais le "petit casino" juste à coté, qui ouvre le dimanche matin.  J'y passer devant pour aller à la boulangerie et au bureau de tabac. Y avait bien des voitures sur le parking, mais je voyais surtout des retraités du coin faire la causette avec leur "Midi Libre" et leur baguette achetée dans cette moyenne surface. Sinon les plus autres sortaient avec 3 conneries et les chariot était bien alignés. Bah, je ne vois dans cette idée gouvernementale, une façon perverse et INSINUEUSE DE CASSER  DE REFONDRE LE CODE DU TRAVAIL ET PAS SEULEMENT LE DROIT AU REPOS DOMINICAL. Mon com devenant long je t'en reparlerai.Sinon, à ton com : Peux-tu m'envoyer une photo de Lucien Travolta et de Béa Newton-Jones pour illustrer mon article de Caroline96 quand j'aborderai les Bee Gees. Je me suis régalé d'écrire celui de lundi soir et la suite c'est pour ce soir.SEGOLIN EST RENTREAMITIES A TOI ET BEAPIPOLIN   

Lucien Aymard 08/07/2009 11:25


Bonjour Pipolin,
Tu as raison, il faut absolument détruire toutes les avancées sociales qui ont été faites depuis 1946. Telle est la vangeance (et je pèse mes mots) que souhaite appliquer un représentant de la
noblesse européenne qui se dit démocrate mai qui n'est qu'un mini autocrate dont la race doit être inférieure aux rats d'égout puisque ces derniers savent vivre en société les uns pour les
autres.
Nos photos dans un mail direct si t'as pas peur de gâcher ton article.
Amicalement
Lucien.
PS: Il était temps que le quatrième piston fasse tourner le villebrequin biterrois après son séjour à La Caune aux eaux.


Jean-François Vionnet 08/07/2009 08:23

Je pense qu'il y a un moyen simple pour éviter que le caprice du Rat Courci ne fonctionne.Je l'utilise déjà depuis longtemps, il est pour moi hors de question d'aller faire mes courses le dimanche après midi dans les usines à consommation. Le dimanche matin, je vais chez le boucher, l'épicier, et le boulanger, parfois au bureau de tabac, et basta. C'est l'avantage d'être dans un petit village. Mais je boycotte déjà les grandes surfaces, où ce sont des salariés qui bossent et des patrons qui eux sont en vacances ou vont jouer au golf.Bonne journée, et faisons la révolution pour faire disparaître les privilèges.

Lucien Aymard 08/07/2009 11:17


Bonjour JF, Tu as totalement raison, c'est aussi le système que nous appliquons en famille. Le dimanche est chez nous le jour de repos d'autant plus fermement respecté que tant mon épouse qui a
fait les saisons dans le commerce et moi qui ai travaillé à la SNCF où les trains roulent tous les jours, savons ce qu'est travailler quand le reste de la famille se réunit.
Farem tout péta dit-on chez moi.


des pas perdus 08/07/2009 05:50

Formidable le néo-libéralisme, non ?

Lucien Aymard 08/07/2009 11:13


Pour Sarko et ses bras cassés, néo libéralisme égale poly copinage avec les riches. En d'autres termes, marcher sur la tête du peuple pour arriver au sommet. C'est Platon je crois qui disait
"chacun tend à atteindre le seuil de son incompétence". Le nain, lui, l'a largement dépassé.


la fleur 07/07/2009 23:27

cette mesure , n'est purement qu'idéologique !  le névrosé de la valeur travail ( pour les autres ) et du sketch (faux ) des Champs Elysée  à parlé , alors il faut à tout prix aboutir ! ...économiquement c'est un non sens .. un porte-monnaie n'est pas à géométrie variable ... et plus il y aura de gens ( forcés ) à travailler le dimanche , plus çà devra provoquer des réactions en chaine ( faudra ouvrir les créches etc..)  si bien qu'en fin de compte à l'extrême , si tout le monde travaille le dimanche , il n'y aura plus de clients-promeneurs dans la distribution , et les commerces ...sauf les retraités et les chomeurs ! .. d'ou retour à la case départ .. l'absurde quoi !

Lucien Aymard 08/07/2009 11:09


Bonjour,
Les retraités et les chômeurs resteront les seuls à se promener mais pas à acheter car leur pouvoir d'achat est nul pour certains, insuffisant pour d'autres et carrément inexistant pour
certains.
Ell est belle la France que nous concocte le nain avec ses sarkoneries !
Merci d'être passé et @ +


morsli 07/07/2009 21:27

Le travail le dimanche, que le salarié serait libre de refuser comme nous le serinent les "journalputes" (c'est une expression d'un ami, que personnellement je ne prends pas à mon compte, vu que je n'éprouve aucun mépris pour les prostitueés) est aussi libre dans la réalité du monde du travail que le STO de sinistre mémoire.Honnêtement, je crois que ce gouvernement est encore plus anti social que celui de Pétain.En face, il n'y a rien ! que des faux culs, des collabos du patronat et de la lèpre libérale bureaucratique européenne.Bonne soirée.

Lucien Aymard 07/07/2009 22:54


Quelle excellente idée que de comparer le travail du dimanche avec le STO. J'avoue qu'il ne peut y avoir meilleur parallèle. Quant au gouvernement style pétain, c'est certainement pire car plus
sournois.
merci d'être passé.
Cordialement