Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 17:08

 
Aujourd'hui, 13 juin 2009, journée des paradoxes ou journée intersyndicale ?

C'est la énième journée de mobilisation qui arrive comme tous les deux mois. A quoi sert-elle ? Uniquement à donner raison au nain de jardin. Chaque fois, le nombre de manifestants se réduit, mais les centrales syndicales persistent à provoquer des manifs régulières avec mot d'ordre de 24 heures. A ce régime, encore 6 mois et on verra un défilé dans Paris comprenant les quatre dirigeants des principaux syndicats suivi des délégués des autres centrales portant une banderole sur laquelle sera écrit le slogan : "Ne nous oubliez pas ! On est là". Et, sur toutes les chaînes de télé, on entendra la voix triomphante du nabot nous déclarer :

-"Maintenant, quand il y a une manif en France, on économise l'énergie des marcheurs".

Ainsi, il aura, à la fois cassé les manifestants et fait plaisir aux écolos d'un jour tenants de l'économie d'énergie par les pauvres.

J'ai été militant syndical actif et déjà en 1993 je suis parti parce que la centrale à laquelle j'adhérais donnait des consignes dans lesquelles je ne me reconnaissais plus. Les choses ne se sont pas améliorées. De nos jours, les syndicats attendent que la base se lève pour "prendre le train en marche" et, dans le cas contraire, c'est pour donner des consignes qui ne servent à rien d'autre qu'à faire perdre inutilement de l'argent aux salariés. Quand on veut obtenir autre chose que des promesses du gouvernement, il faut forcer le blocus qu'il fait en remettant à plus tard d'hypothétiques concertations. En clair, il ne faut pas se laisser prendre pour des cons.

C'était écrit en lettres d'or que la mobilisation d'aujourd'hui serait un ensemble de défilés carnavalesques dans tous les coins de l'hexagone. Fête des mères et élections le 7, résultats prévisibles publiés le 8, black out complet sur les télés jusqu'à ce matin, donc trop tard, pas un mot des personnalités politiques sensées représenter l'opposition. Ils doivent bien rigoler en haut lieu et dans les arcanes de l'UMP, et la mère moutarde doit faire des bonds de trois mètres en voyant le ridicule de la situation.

A propos de ridicule, les producteurs de lait, eux, ont tout compris. Ce sera le bordel tant qu'ils n'auront pas satisfaction, et les déclarations ministérielles ou les signatures de leurs syndicats bidon (de lait) n'y changeront rien. Ils veulent et obtiendront ce qu'ils veulent. On parie ?

Il m'échappe quand même une petite chose. Les dirigeants des syndicats majoritaires d'agriculteurs se recyclent dans la politique sous la bannière de l'UMP lorsqu'ils ne sont plus aux responsabilités….

Bon, j'ai compris, je vais adhérer à l'UMP pour mieux faire entendre mes revendications. C'est ça le changement annoncé par rase mottes.

Non, je rigole, plutôt devenir aveugle que de contracter le cancer UMP.

N'oublions pas que les télés, les sondeurs, la majorité de la presse, la police, la culture etc… sont aux ordres … Comme dans les pays en pleine démocratie : Corée du nord, Chine, Iran, Zimbabwe …
                                                                                                

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

lafleur 15/06/2009 16:51

je ne dirai pas comme PAT 59, qui semble avoir en horreur " les syndicats " ...les syndicats ?  Bien vague comme mot !  ... qui regroupe tout un tas de monde , du simple délégué du personnel dévoué , qui n'a aucun déroulement de carrière , au permanent national bien planqué , qui a ses petites relations privilégiées avec le pouvoir, le plus souvent d'une manière officieuse ! ...Je dis celà , parce que j'ai été 30 ans syndicaliste , et je n'ai pas l'impression d'avoir été un inutile, voire un pourri ...bien au contraire .... je dirai même que ceux à qui çà ne convient pas ... de s'engager , pour virer ceux à qui on a des griefs ! .. la critique est toujours facile ... retrousser ses manches pour faire changer , c'est autre chose !Ce qui ne m'empéche pas de penser , que ces états -majors syndicaux sont en train de se foutre de notre gueule en plein, avec leurs processions à répétition... seulement moi, je dis " les Etats majors " et tous les grands cadres ! .... pas les syndicats ! ..Et je remarque d'un autre coté également que quand on est à la FNSEA , on fout le bordel un jour , voire deux , et on obtient satisfaction !  ...Quand on est à SUD ... Avec pas plus de bordel , voire moins , on est " irresponsable "

Lucien Aymard 15/06/2009 17:04


Tu as tout à fait raison, selon le syndicat, on te plaint ou on t'insulte alors que la lutte que tu mènes n'est autre que de la défense contre une agression. Pour ma part, je continue d'assister
aux manifs, persuadé qu'un jour nous serons plus nombreux, mais c'est uniquement pour le soutien de la base et non par obéissance à des mots d'ordre dictés par des permanents planqués comme tu le
dis. Je ne suis pas un révolutionnaire, mais je ne serai jamais un mouton.


modérateur 14/06/2009 20:18

Pour répondre à ton commentaire : Bonjour et merci à qui viendra ici donner son avis, quel qu'il soit. Je suis un français moyen qui n'est membre d'aucune organisation politique ou syndicale. Je ne m'exprime donc qu'en mon nom et, en toute humilité, au nom de celles et ceux qui se reconnaîtront dans mes propos.
Les élus sont si loin des réalités quotidiennes qu'ils se rendent inaccessibles (sauf en périodes électorales). Je remets en cause leur légitimité mais leur manière d'appliquer la démocratie. Ils sont adeptes de promesses non tenues, décisions unilatérales et dédain du citoyen.
J'ai tenté d'analyser nos institutions, la manière de les gérer et les motivations de ceux qui les appliquent, et j'en viens à leur faire des propositions. Comme ces gens-là, enfermés dans leurs tours d'ivoire, sont inapprochables, j'ai décidé d'écrire un essai dans l'espoir qu'ils en auront l'écho. Plus nous serons nombreux à en parler et plus grand sera l'écho.
Si, comme moi, vous en avez assez de la politique spectacle, du hasard qui fait se trouver un ministre au bon endroit au bon moment, des déclarations d'intention lénifiantes, des fausses affirmations, des trucages de chiffres et des justifications de fautes; exprimez-moi vos sentiments.
Si l'humilité débute par trois affirmations; savoir, savoir être et savoir faire, les élus confondent avec : science infuse, savoir paraître et faire savoir … voyez à quel niveau se hisse leur humilité … Je suis entièrement d'accord avec ton regard sur la politique locale mais... Je t'invite à t'impliquer dans cette politique locale. On condamne souvent ceux que l'on a choisit (pour ceux qui votent bien sur), mais on oublit que l'on peut être acteur de sa vie, de sa ville. Rien ne t'empêche d'organiser un groupe politique ou associatif... C'est ce que je me suis employé à faire dans ma commune. Chacun à le droit de défendre ses idées, ses valeurs quel que soit l'idéologie politique ou associative  que l'on défend.Philippe Chabaud

Lucien Aymard 14/06/2009 20:59



Je suis entièrement d'accord avec toi, et je me suis fortement impliqué dans la vie associative, même syndicale jusqu'à présent ou je viens juste d'emménager dans une nouvelle ville. J'aborde cet
aspect dans mon livre, et les élus municipaux y sont d'ailleurs à peu près les seuls à trouver grâce à mes yeux car je connais bien le problème du maire qui doit s'investir pour ses
concitoyens malgré une journée de travail, et d'ailleurs, il n'est qu'à voir les résultats des municipales pour constater que l'idéologie politique est pratiquement absente, sauf, bien sûr dans
les grandes villes. Merci d'avoir réagi à mon propos et je  souhaite longue vie à ton association, et respect pour ton engagement quel qu'il soit car son mérite est, avant tout,
d'exister.
Cordialement


 



nalou 14/06/2009 17:34

Je suis pas sûre qu'ils ont gagné à faire le cirque qu'ils ont fait tout casser tout bruler c'est pas très malin, je trouve Barnier bien plus fin que tout ça, explique moi donc quand il trouvera une marge trop élevée ce qu'il fera ?? Les produits vont baisser et la différence ira dans la poche des agriculteurs ?? Mon oeil oui j'y crois pas du tout comme de toute façon plus menteur que le gouvernement tu meures alors ça promet des beaux jours.Nal

Lucien Aymard 14/06/2009 20:47


C'est bien possible, ce gouvernement a pour habitude de reprendre d'une main ce qu'il a donné de l'autre. De toute manière, je ne comprendrai jamais que les agriculteurs votent majoritairement à
droite à moins qu'ils soient masos.


aliciabx 13/06/2009 23:13

Je me doutais bien que tu ne pourrais faire une chose pareille

Lucien Aymard 14/06/2009 14:07


Eh oui ! Même avec la plus grande volonté, on ne se refait pas. Un battabt reste un battant comme un mouton sera toujours un mouton.


Pat59 13/06/2009 23:10

Bien vu, tu connais ma position concernant les syndicats, le nom de syndicat est un plagiat du mouvement qu'il est censé représenter, "ils" ne bougent que quand un mouvement de la base devient juteux médiatiquement...Alors il sortent comme des gros escargots de leurs coquilles et récupèrent le mouvement et comme je l'ai déjà tombent le bénard sur les talons et tendent avec la main droite le pot de vaseline pour eux à Sarkozy et nous c'est à sec ...car ils auront pourri le mouvement et cedés sur tous les points en promettant une action d'une journée tous les deux mois...Ne pas me faire rire j'ai les lèvres gercées.

Lucien Aymard 14/06/2009 14:05


Totalement vrai. On s'étonne dans les milieux "autorisés" comme aurait dit Coluche, que le français soit l'ouvrier le moins syndiqué d'europe. CQFD.