Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 16:01

Le service Fret de la SNCF est labellisé par la norme ISO 9002. La filiale des chemins de fer allemands Euro Cargo Rail (ECR) n'est pas labellisée. De là vient toute la différence.

N'en déplaise à Mr Bussereau : il ne comprend rien au chemin de fer. Lorsqu'il parle de sécurité, il évoque inconsciemment en tout cas, je l'espère) la sécurité des circulations, c'est-à-dire des éléments comparables à la sécurité routière, mais il faut savoir qu'il existe aussi une sécurité "passive" : celle des chargements de fret.

Il était une époque pas si éloignée où, lors du passage en frontière (d'une société de chemins de fer à l'autre), des agents SNCF vérifiaient les chargements avant d'accepter leur entrée sur le réseau national et vice versa bien évidemment.

En 2007, l'Europe à ordonné le libéralisation du fret ferroviaire sur proposition de la commission et approbation des députés de droite, verts et socialistes. Voici ce que donne cette ouverture à la course aux profits:

- 1 - Le fret SNCF est pillé de ses transports à forte valeur ajoutée, ce qui accentue les déficits. On voudrait privatiser la SNCF que l'on ne s'y prendrait pas autrement.

- 2 - Les conducteurs de trains qui partent en retraite sont sollicités par ces entreprises privées et certains acceptent de continuer à travailler par appât du gain alors qu'ils sont physiquement usés et potentiellement dangereux.

- 3 - Les élèves des écoles de conduite de la SNCF qui échouent aux examens de conduite se font délivrer un certificat de passage dans ces écoles et ça leur suffit pour travailler comme conducteur dans les sociétés privées.

- 4 - Les chargements ne sont plus vérifiés aux frontières par soucis de rapidité d'acheminement des marchandises.

- 5 - Les chargements, au départ, sont réalisés par des entreprises issues d'appels d'offres avec tout le sérieux que représente ce mode de désignation.

Etc…

On arrive ainsi à ces aberrations où un train s'arrête 3000 mètres après un signal rouge, une locomotive privée tombe en panne et on envoie une locomotive SNCF pour remorquer le train au détriment d'un train de voyageurs que l'on supprime pour l'occasion, un chargement se déplace au croisement d'un autre train provoquant un accident sérieux …. Et j'en passe.

Et pendant ce temps, le ministre des transports nous explique que c'est la faute à "pas de chance", mais pas seulement lui, puisque j'ai entendu sur I>télé la députée PS Aurélie Filipetti (candidate aux prochaines européennes) expliquer qu'il n'y avait aucune relation entre l'accident de la ligne Bordeaux Paris et la libéralisation du fret.

Méditez, braves gens, réfléchissez bien à ce qui serait arrivé si la locomotive endommagée avait été un train de voyageurs du style TER. Ca fait froid dans le dos hein ?

Eh bien, comme le disait la pub de la SNCF il y a quelques années : "C'EST BLESSIPO". La libéralisation du transport ferroviaire de voyageurs, c'est pour 2010.

Alors ! Toujours pas froid dans le dos ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires