Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 16:09
                              

Les personnels hospitaliers sont à nouveau dans la rue aujourd'hui, des universités sont en grève, d'autres occupées, les producteurs de lait manifestent contre leur appauvrissement, enfin quoi, tout va bien.

La preuve que tout va bien nous est administrée par St François qui, relayant la parole du Seigneur, nous assure que cette parole est parole d'évangile et qu'il n'y a rien à ajouter ou à retrancher. Eux qui n'ont de connaissance de l'hôpital qu'une éventuelle visite qu'ils ont pu faire à un malade, ont décidé de passer outre les dires des spécialistes que sont les personnels pour soutenir la réforme de la pharmacienne. Un peu comme si l'on décidait de suivre les conseils d'un possesseur de carte bleue pour réformer le système de fermeture des coffres forts. Mis à part le nom et l'éventuelle utilisation des médicaments, quel rapport peut bien avoir une pharmacienne avec l'hôpital et sa gestion ? Peu importe, en tout état de cause, démocratiquement concocté entre trois personnes, on appliquera ce que le Seigneur a décidé, et la populace des députés aura intérêt à approuver au risque de perdre les circonscriptions. Il faut tout de même préciser qu'une personne au moins trouve parfaite la réforme hospitalière : le représentant des cliniques privées qui nous a expliqué sur une chaîne de télé du câble que la concurrence n'existait pas entre public et privé au niveau santé mais qu'il s'agissait de partage et d'émulation pour le bien-être des patients … Ben voyons !!!

Pour les universités, c'est bien différent, on a tenté de laisser pourrir le mouvement, d'imputer les blocages, manipulations et autres exactions aux étudiants gauchistes (qui ne sont que 8 à 10%), mais comme rien n'y fait, on envoie les CRS pour dialoguer à la matraque et à la grenade lacrymogène. Après tout, le Seigneur a décidé, il faut donc qu'il ait raison même si c'est contre l'avis des intéressés.

Les producteurs de lait, on les a vus furtivement à la télé, mais il ne faut surtout pas relayer leurs cris de détresse. Ca pourrait faire tâche d'huile et nuire à la micro campagne électorale des européennes. Pourtant, le Seigneur qui ne boit pas d'alcool, doit tout de même s'abreuver de laitages.

Une fois de plus, s'il en était besoin, on a la démonstration qu'un seul homme décide : le Seigneur, qu'il est relayé par son apôtre St François dont les mots sont scrupuleusement copiés au maître et que la bande d'accompagnateurs bénis oui oui se prosterne devant ces lumières divines.

Le démantèlement des services publics et leur privatisation sont devenus le credo de l'Europe et, peu à peu, au nom d'une sacro-sainte libéralisation, notre Etat est en passe de devenir l'exemple à suivre par les autre pays de l'UE.

Demain, vous n'aurez plus l'occasion de vous plaindre des personnels hospitaliers, des employés de la Sécu, du pôle emploi, de la CAF … etc. ils n'existeront plus et seront remplacés par des gens que vous payerez directement si vous avez besoin de leurs services et en avez les moyens mais, rassurez-vous, vos impôts ne diminueront pas pour autant car Dieu et ses apôtres continueront à mener grand train à votre santé.

Pour l'agriculture, comme pour la pêche, les technocrates de Bruxelles qui n'ont jamais touché le pis d'une vache, un filet de chalutier, une faux ou un plantoir, ont décidé de tout réorganiser. Ils ont donc organisé le "bordel" et nos lumières les suivent.

Tiens!!! Je terminerai avec une pensée de Coluche :

 –" Un technocrate, tu lui donnes le Sahara, deux ans après, il lui faut faire venir du sable."

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires