Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 22:48
Non, ce n'est pas l'acteur principal du film "Les Chti's" qui m'a inspiré ce titre, c'est le contexte actuel dans lequel évolue notre pays qui me rassure.
Je vais bien, car j'ai un travail à plein temps. Je réhabilite une maison, ce qui me permet de dépenser de l'argent sans en gagner tout en me fatiguant. "Travailler plus pour dépenser plus", elle est pas belle la vie ?
Tout va bien car autour de moi, je ne vois que des choses excellentes:
- les entreprises créent de plus en plus de chômeurs au lieu de créer des emplois,
- les banques qui se sont gavées sur notre dos pendant des décennies se font avancer de l'argent, notre argent, par l'état pour compenser les pertes qu'elles ont elles-même organisées,
- l'état ne trouve pas de finances pour renflouer la sécu, les caisses de retraite, augmenter les indemnités de chômage mais donne des fonds aux "gros" et aux "grands",
- le PIB est en chute libre mais la France est le seul état de l'union à ne pas avoir de croissance négative (comme le nuage de Tchernobyl, souvenez-vous),
- le roi de France nous promet de travailler jusqu'à 70 ans si on le désire, tous les jours y compris le dimanche,
- la nomination et la révocation du PDG de France Télévision se fera suivant le bon vouloir du Chef qui s'est réveillé un matin en souhaitant la suppression de la pub sur le service public et l'a éxigée de ses vassaux,
- la justice va être rendue par les "hommes du président", directement sans passer par un juge d'instruction,
- les forces de l'ordre sont plus nombreuses les soirs de fête et c'est efficace : on n'a brûlé que 1200 voitures,
- ce même roi qui s'octroie des augmentations personnelles et de budget voudrait, comme Napoléon, asservir l'Europe (c'est vrai qu'ils se ressemblent par la verve, le culot, la boulimie d'eux même, l'égocentrisme et même la taille)
- les arcanes (majeures) de la présiroyauté nous concoctent un nouveau découpage électoral qui, à mon avis, va encore faciliter l'extension de la droite pure et dure, celle des grands capitaines d'industrie dont je tairai le nom par pure charité, mais qui détiennent des parts dans les médias entre autre (suivez mon regard ...)
- etc ...
JE disait le roi de France, et on sait comment celà s'est terminé: sur l'échafaud ...
On n'en arrivera pas à cette extrémité, mais un dirigeant qui est élu comme promoteur du pouvoir d'achat, à l'écoute de la France qui souffre, travaille et se lève tôt, qui veut éradiquer les sans abrits, supprimer les squatts, créer des logements etc ... un président qui est partout, décide de tout, exige, décrète, oblige, veut, ordonne et tranche en fonction de ses humeurs, n'est-il pas un roi, un despote en tout cas, n'est-il pas quelqu'un qui dicte SA  loi? Alors, ne confondons pas, nous avons affaire avec un dictateur. "Le coup d'état permanent" écrivait François Mitterrand, eh bien, nous en avons un exemple sous nos yeux.
Comme toujours,  je ne suis pas amer car, démocrate jusqu'au bout des ongles, je me fais un point d'honneur à me plier à la majorité. Non, je ne suis pas amer, mais je constate:
- nos jeunes gens se font tuer pour rien dans des pays étrangers où nous n'avons rien à faire,
- nos enfants sont dans la rue pour défendre leur école que l'on veut créer à deux vitesses,
- les postiers refusent que l'on brade leur outil de travail, celui que la nation a payé et que l'on voudrait donner à quelque privilégiés comme on l'a fait pour GDF, les autoroutes, EDF, France Télécom ...
- les cheminots refusent de se faire manger la laine sur le dos par des organismes privés qui utiliseraient  leur matériel pour se remplir les poches,
- les profs, à qui l'on voudrait donner à faire plusieurs métiers tout en réduisant leur nombre, ruent dans les brancards et quoi de plus normal,

- les urgentistes sont en grève car ils attendent encore la concrétisations de promesses anciennes,

- l'hôpital public qui meurt d'étouffement car on demande à un service public d'être rentable et ils ne peut pas l'être,

- les chercheurs qui sont de plus en plus réduits à partir à l'étranger pour ne pas mourir de faim dans nos centres de recherche,

- les ouvriers de bien des usines à qui l'on promettait la sauvegarde de leurs emplois  s'ils travaillaient plus de temps pour un même salaire sont aujourd'hui à la rue ou devant la sortie,

- les chômeurs dont on a réduit le nombre par des magouilles comptables qui se retrouvent aujourd'hui en nombre croissant car on ne peut plus cacher les fermetures massives d'usines,
- il fait froid, on consomme de l'éléctricité, et on nous demande d'être citoyen par l'adoption de mesures d'économie, mais on exporte de l'éléctricité chez nos voisins européens : privons-nous pour eux,

- j'en oublie certainement, et de superbes ...
mais j'oublie que c'est la crise, la récession annoncée, la quasi faillite des banques, la chute des bourses, la fin prochaine des constructeurs automobiles (qui, entre nous, font fabriquer leurs modèles à l'étranger), enfin tout cet aréopage auquel on promet des deniers publics pour tenir le coup, mais je n'oublie pas que le litre de carburant diminue nettement moins vite que le prix du baril, que la baguette de pain a encore augmenté, que le gaz de ville ne diminuera pas bien qu'étant indexé sur le prix du baril de pétrole et que de plus en plus de retraités fouillent les poubelles pour se nourrir, de plus en plus de mère célibataires sautent un ou deux repas quotidiennement pour pouvoir donner à manger à leurs enfants, les mal logés n'ont toujours pas d'abri digne de ce nom, des SDF meurent de froid, les pourcentages d'inscriptions aux restos du coeur s'envolent et même notre président va à la banque alimentaire (rassurez-vous, ce n'est que pour se montrer car il s'est mis à l'abri du besoin).
D'abord, annexer la police par la mise en place d'amis où il faut, ensuite, s'inféoder les médias, enfin, s'attribuer la justice, seuls avaient osé Staline, Pinochet, Franco, Mussolini, Castro ... etc ... rien que des parangons de vertu. Maintenant, il y en a un de plus : LE PRINCE.

Encore trois ans et demi de ce régime et nous arriverons à l'époque de Germinal. Zola ! relève-toi, tes descendants revivent ton époque peu à peu.

Que diable !!! vous voyez que tout va bien !!! et si vous n'êtes pas convaicus, écoutez les médias officiels, ils vous diront que c'est pire dans les autres pays ... mais qu'est-ce que j'en ai à foutre des autres ...
Peuple de France, réveille toi, on est en train de te prendre tous tes acquis sociaux, de vendre tous tes biens collectifs, de te mettre à la botte pour que tu marches au pas comme un troupeau de moutons va à l'abattoir, de te manipuler, de t'embobiner, en résumé, de t'endormir avec tes propres somnifères. Réagis, unis-toi, conteste, refuse d'être pris en otage par un seul homme qui décide de ce qui est bon pour toi et ta famille. MANIFESTE-TOI...

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

corinne 14/01/2009 08:08

Ma demande ne concerne pas directement votre blog, mais pouvez vous me contacter au sujet d'un article que je souhaite écrire sur madame Aymard, coiffeuse à Puisserguier.En vous remerciant.Corinne