Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 21:30
tomate20.gifbeurs10.gif                  argent_09.gif

 

Ceux qui ont lu mon livre pourront constater qu'il n'est nul besoin de créer des commissions d'enquête et autres comités de surveillance pour évoquer comme une découverte effarante ce que chacun de nous peut constater.

J'ai écrit, en effet, dès juin 2006, aux pages 85 et 86, qu'entre octobre 2000 et cette date, le kilo de tomates avait progressé de 657% pendant que le salaire de la personne que je prenais en référence voyait ses revenus augmenter de 7,3%. Pourquoi avais-je choisi les tomates ? Parce qu'il me semblait que ce fruit très commun était susceptible de trôner sur toutes les tables.

Depuis ce temps, les choses ont changé. On reconnaît que l'euro a eu un effet dévastateur sur le porte monnaie de la ménagère, on rajoute même, grâce aux études effectuées par des bureaux spécialisés et aux visites médiatisées de ministres dans les grandes surfaces, que les grands groupes agro-alimentaires et les grossistes "exagèrent" sur les marges bénéficiaires. En fait, "ON RECONNAIT", à grands renforts de publicité, qu'il y a des augmentations injustifiées. Jusque là, c'est très bien, mais INSUFFISANT. Les Fillon, Lagarde, Barnier et consort ont eu beau aller faire les courses (peut-être pour la première fois de leur vie) à Carrefour, Auchan ou autre, rien n'a diminué. On a constaté, mais on n'a pris aucune mesure sauf à dire que les pontes de la grande distribution se sont retrouvés autour de ministres qu'ils ont joyeusement raillés dès la sortie de la conférence. Bref, on a assisté à beaucoup de tapage pour rien. L'inflation continue, Mr Leclerc nous explique qu'il est quand même le moins cher mais que les prix vont continuer de monter, les médias nous assènent des vérités sur la montée vertigineuse des prix des matières premières comme le lait et le blé, l'escalade du brut qui atteint des sommets et va provoquer l'augmentation du prix des emballages … on nous prépare à fermer nos gueules quand la majorité ne pourra plus se nourrir convenablement.

Mais que faut-il faire ? Me direz-vous.

Augmenter le pouvoir d'achat et pas comme le prétend notre héron (pardon, notre ministre des finances) par la diminution des prix négociée avec les grandes surfaces, ni par l'octroi d'heures supplémentaires à quelques ouvriers par des employeurs qui seuls décident de leur utilité.

Notre état, de plus en plus répressif avec les "petites gens", les pauvres, les malades, les accidentés de la vie est beaucoup plus prompt à pondre des lois parfois rétroactives pour donner bonne conscience au peuple qu'à réprimer les lobbies de toutes sortes. Peut-être serait-il judicieux de bloquer les prix et de fortement taxer les bénéfices exorbitants des hypermarchés et de leurs actionnaires. Et les gros producteurs, ceux qui cultivent des centaines d'hectares et font crever les petits peu à peu, pourquoi ne pas les soumettre à des quotas ? C'est sûr, les paysans sont intouchables, ce sont eux qui alimentent l'électorat de droite. Enfin, comment ne pas remettre en service la TIPP flottante, supprimer les franchises sur les remboursements sécu, augmenter l'impôt sur la fortune de ceux qui se sont expatriés pour ne pas payer en France, quitte à liquider leur patrimoine au profit de l'état, re-nationaliser les autoroutes qui gavent leurs actionnaires pour distribuer les bénéfices aux plus démunis, taxer les profits des multinationales qui ont pignon sur rue dans notre pays en utilisant des mesures coercitives si nécessaire … etc … A propos des paysans, il ne faut pas oublier que les petits sont étouffés par les grandes surfaces et les intermédiaires et eux aussi risquent de crever.

Pour terminer, j'en reviendrai à l'histoire pathétique qui illustre ce que peut devenir notre pays.

Un petit paysan prénommé Mat est amoureux d'une consommatrice appelée Tique. Mat, épuisé par les écrasantes pressions de la filière et des hyper marchés meurt le même jour que Tique dont le pouvoir d'achat est si faible qu'elle ne peut plus se nourrir. L'édile du pays, lors de leur mise en terre, tient à peu près ce discours :

-"Les atermoiements et les fausses informations de l'état, la négligence dans leurs calculs et les créations illusoires de commissions ont conduit nos deux compatriotes amoureux l'un de l'autre à la mort. Leurs chiffres "bidonnés" et leur ignorance volontaire des besoins du peuple par les gouvernants ont eu raison de la vie d'un couple. J'ai demandé que l'on grave sur leur tombe, en référence  aux statistiques truquées du gouvernement : Mat aima Tique et l'aime en terre"

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard - dans aymard
commenter cet article

commentaires

TORRENTE 24/05/2008 08:03

Salut Lulu,C'est Jojo, nom que me donnait ta maman!Je n'ai pas tout lu, mais tes idées son les miennes. J'ai apprécié ton intervention sur Tante Agathe...A quand la gare et les petits coureurs du tour de France?Adièu pitchout

Lucien Aymard 24/05/2008 17:25


Salut Jojo,
Merci de ton commentaire. C'est gratifiant de constater que mes avis sont partagés.
Rassure-toi, je donnerai tous les détails des frasques passées sur la gare de Puisserguier dès que j'aurai un peu plus de temps.
Bonjour à toi et à tous les tiens,
Très, très amicalement
Lucien


PG 15/03/2008 15:03

Les Français sont trop cons, c'est décidé, je pars m'installer à l'étranger et ne plus payer d'impôts à ces sarkozystes de merde ! Ils ont voulu ce connard, ils l'ont; maintenant qu'ils se démerdent en fermant leurs gueules de "pauvre con", comme dit sarko au peuple d'en bas !Adieu !