Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Commentaires

Articles Récents

3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 17:44

 

C'est un dimanche très particulier que ce 3 janvier 2016. Je m'apprêtais à rappeler l'anniversaire de la tuerie de Charlie, mais voilà qu'une bouffée de tristesse arrive comme pour parachever la lourdeur de l'époque : Michel Delpech vient de nous quitter.

Alors quoi ? Me direz-vous, juxtaposer un évènement d'une gravité incommensurable et la mort d'un chanteur, où est le rapport ?

C'est simple, Delpech "peignait" la France de son temps, celle des années 60 à 80, à la fois insouciante et responsable. Il évoquait les écueils, les contestations et l'attachement à la terre des français.

Le parallèle est vite fait avec Charlie, même si ce dernier reste caustique et acerbe dans ses termes.

Quand on fait la liste des titres de notre chanteur, il y a de quoi écrire le roman de deux décennies. De "l'inventaire 66" qu'il faisait pour fustiger les hommes politiques de l'époque à "terre d'amour" de 1992, les morceaux parlent d'eux même.

"Chez Laurette", "L'année de nos quinze ans", "T'en fais pas", "Quand on aime comme on s'aime", "Il faut regarder les étoiles".

De la nostalgie au futur, il nous incite à la réflexion sur le temps qui passe et il jalonne ce temps par des étapes de vie ou d'expériences collectives, voyez plutôt :

"Wight is Wight", "Même pendant la guerre on chante", "Rimbaud chanterait" …

Dans le domaine de l'amour, il évoque le vécu de beaucoup de monde : "Pour un flirt", "Fan de toi", "Les aveux", "Tu me fais planer", "Les divorcés", …

Et comment ne pas parler de son observation de la ruralité :

"Le chasseur", "Le Loir et Cher", "Animaux, animaux", "Petite France", …

Enfin, et c'est là que le chanteur rejoint le journal : "Vu d'avion, un soir" (où il décrit un pays de paix) et "Que Marianne était jolie" (avec la cinquième république déboussolée).

Il était visionnaire sur sa propre vie : "Quand j'étais chanteur", "Longue maladie" et "Pleurer le chanteur".

Je sais, j'ai tout mélangé, mais c'est volontaire, aujourd'hui, tout se mélange dans mon esprit et je suis tout aussi triste pour la perte de Michel Delpech que pour le souvenir de la tuerie de Charlie. Merde, ce sont des pans de ma jeunesse qui foutent le camp : les dessinateurs de Charlie et maintenant Delpech … c'est là qu'on s'aperçoit que l'on vieillit.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lucien Aymard
commenter cet article

commentaires

nesci marc 31/01/2016 14:30

Précision l'article hommage sur les Michel sur mon blog c'était il y a 5 articles!
Adesias
marc

Lucien Aymard 02/02/2016 19:40

Marc, redonne-moi l'adresse de ton blog, elle s'est effacée de chez OB ...

Lucien Aymard 02/02/2016 19:33

Eh, à Béziers on ne fait pas les choses à moitié.

nesci marc 31/01/2016 14:11

Coucou Lucien j'ai été très fatigué ces derniers temps d'où mon absence chez toi mais j'ai réussi à rendre hommage à nos deux Michel dont un de notre région (il y a 2 où 3 articles de cela)
Amitiés à Béa et à tous les deux meilleure année 2016 (ma grande fille née à Béziers habite dans le 11e à Paris entre l'ancien Charlie et le Bataclan)
Marc nesci

Lucien Aymard 02/02/2016 19:32

Je vais donc me rendre chez toi. J'espère que tout va mieux pour ta santé.
Bises
Béa et Lucien

Pascale 28/01/2016 12:46

Coucou à vous deux !
Ayé, je vous ai retrouvés !
J'aimais beaucoup Michel Delpêch. Ma maman aussi. Il nous reste ses chansons qui nous parleront toujours de nous et de nos souvenirs.
Bises.

Lucien Aymard 28/01/2016 18:59

Oh oui Pascale !!! Nous sommes heureux aussi de ton retour. Nous avons également cherché (vainement) tes articles sur les blogs. Nous nous faisons un peu plus rares car notre vie a changé et nous voila beaucoup plus nomades que sédentaires mais c'est toujours un plaisir de revoir les anciens !!!
Bises de nous deux
Béa et Lucien

jfvionnet 11/01/2016 18:26

Quand je vois qu'il reste vivant Michel Drucker, Michel Sardou, Michel Boujenah, Jean Philippe Smet, je suis triste d'avoir perdu Delpech, Galabru, et David Bowie, Jean-Pierre Beltoise, etc. C'est quand même l'occasion de te souhaiter une bonne année ainsi qu'à Béa.

Lucien Aymard 14/01/2016 15:48

Bonne année également à vous deux. Hélas avec l'âge on voit partir notre jeunesse en courant au travers des disparitions d'idoles de nos 20 ans ... c'est la vie mais ça fout les boules.

Bises à vous.

nesci marc 04/01/2016 20:17

Je vois pas les commentaires ,pourquoi!
marc nesci

Lucien Aymard 05/01/2016 18:55

Impossible de savoir pourquoi. Je pose la question à OB.
Bea et Luciien

ZAZA 04/01/2016 00:48

En préambule mes amis, une bonne et heureuse année à vous deux pour 2016, et surtout une bonne santé. Le copain Michel nous a quitté et je suis certaine qu'il est mieux maintenant que sur ce lit d'hôpital sur lequel il souffrait. De gros bisous à vous deux mes amis.

Lucien Aymard 04/01/2016 09:13

Bonne et heureuse année également à toi et aux tiens. Que la santé soit la meilleure possible et la joie toujours présente.
Ce pauvre Michel est effectivement en paix mais il manquera aux "vieux" que nous sommes. Gros bisous.
Béa et Lucien

nesci marc 03/01/2016 20:11

Eh oui Lucien et Béa ,toute notre prime adolescence ou jeunesse qui fout le camp ,pour les divorcés j'ai largement payé la chanson sortait en même temps que le mien du coté de Béziers dans la jolie maison au croisement de l'avenue Alphonse Mas et la rue des Canterelles en face le café!
Belle année de voyage et découverte
marc nesci

Lucien Aymard 03/01/2016 20:49

Tout fout le camp mon bon monsieur, et surtout le temps qui passe trop vite et s'émaille de plus en plus de pertes de personnes connues.
Joyeuse et excellente année à ti
Béa et Lucien